19 juin 2024

MotoGP, carton plein pour Martín après un final haletant au GP d’Allemagne !

Le « Martinator » a su résister aux assauts de Pecco Bagnaia pour s’offrir une deuxième victoire dans la catégorie

Les acteurs de la catégorie reine clôturaient le Grand Prix Liqui Moly Motorrad d’Allemagne avec la seconde course du week-end au Sachsenring. Large vainqueur en Tissot Sprint hier, Jorge Martín (Prima Pramac Racing) a cette fois dû s’employer pour l’emporter devant Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) au terme d’un duel exceptionnel.

Jorge Martin s’impose d’une demi moto face à Pecco Bagnaia. pht. MotoGP

De son côté, Johann Zarco (Prima Pramac Racing) enchaîne un troisième podium consécutif avec la troisième place. Retour sur 30 tours intenses en Allemagne disputés sans Marc Márquez (Repsol Honda Team), blessé après une nouvelle chute en warm-up.

Nouveau départ canon pour Martín

#1, Pecco Bagnaia, Ducati, P2. pht. Michelin Motorsport

À l’extinction des feux, c’est une nouvelle fois Jack Miller (Red Bull KTM Factory Racing) qui s’offre le holeshot depuis la troisième place devant le poleman Pecco Bagnaia et Marco Bezzecchi (Mooney VR46 Racing Team), parti cinquième. Le n°1 récupère les commandes dans le virage 12 alors que, comme en Tissot Sprint, Jorge Martín est déjà dans la roue de l’Italien après un tour. De son côté, Johann Zarco rétrograde au septième rang après les excellents départs de Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) et Aleix Espargaró (Aprilia Racing). Jorge Martín s’installe aux commandes dans la quatrième boucle et tente immédiatement de creuser l’écart.

#5, Johann Zarco, Ducati, P3. pht. Michelin Motrosprt

Nouveau podium pour Zarco

Au septième tour, Jack Miller trouve l’ouverture sur Marco Bezzecchi, qui dégringole au septième rang. Le transalpin se fait déposer notamment par un Johann Zarco survolté, qui grimpe en cinquième position et recolle au duo Luca Marini (Mooney VR46 Racing Team)-Brad Binder. Le Cannois se débarrasse d’abord du pilote VR46 avant de partir en chasse du n°33, qui chute sous la pression au virage 9. À la mi-course, Pecco Bagnaia fait la jonction sur Jorge Martín en tête de la course, pour ce qui s’annonce comme le début d’un formidable duel.

Race Start. pht. Michelin Motorsport

Martín au bout du suspense

Alors que les pilotes VR46 se mènent une lutte âpre pour le gain de la quatrième place, Francesco Bagnaia récupère les rênes de la course dans la descente menant au virage 12. Loin d’être impressionné, le « Martinator » riposte deux boucles plus tard dans la même courbe et repasse en tête. Les derniers tours de course sont irrespirables et à l’entame de l’ultime boucle, Francesco Bagnaia percute légèrement l’arrière de la moto de son adversaire, qui parvient à rester sur ses roues. Dans un dernier effort, le Champion du Monde en titre lance une offensive dans le dernier virage du Grand Prix mais échoue pour quelques centièmes, tandis que Johann Zarco s’offre un troisième podium consécutif.

#72,
#72, Marco Bezzecchi, Ducati, P4. pht.Michelin Mtosport

La suite du top 10

Marco Bezzecchi se classe quatrième de cette course spectaculaire devant son coéquipier Luca Marini, arrivé juste devant Jack Miler. Alex Márquez (Gresini Racing MotoGP™) s’offre la septième place devant Enea Bastianini (Ducati Lenovo Team), Fabio Di Giannantonio (Gresini Racing MotoGP™) et Miguel Oliveira (CryptoDATA RNF MotoGP Team), premier représentant Aprilia, qui ferme la marche dans le top 10. De son côté, Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP™) se classe 13e de ce Grand Prix d’Allemagne.

Martin and Bagnaia. pht. Moto GP

Le point au classement

Au général, Francesco Bagnaia est toujours leader mais voit revenir Jorge Martín, qui confirme aujourd’hui son excellente dynamique. Les deux hommes sont séparés de 16 points alors Marco Bezzecchi tombe à la troisième place, à 18 longueurs du « Martinator ». Johann Zarco continue son petit bonhomme de chemin et pointe au quatrième rang devant Brad Binder.

Podium. Pht. Michelin Motorsport

GP d’Allemagne ici

Les meilleurs tours ici

Championnat Pilotes ici

Les V-Max ici

Rendez-vous dès la semaine prochaine à Assen pour le GP des Pays-Bas !

Communiqué MotoGP

Crédits ph. MotoGP, Michelin Motorsport