3 mars 2024

Verstappen signe la pole position du GP du Canada, tandis que Hulkenberg s’empare de la deuxième place à la surprise générale avant d’être exclu de la grille.

Le pilote Red Bull Max Verstappen a décroché la pole position du Grand Prix du Canada alors que les conditions météorologiques humides ont dominé la séance de qualification de samedi à Montréal, Nico Hulkenberg étant une deuxième surprise pour Haas grâce à un effort bien synchronisé, avant de perdre la position plus tard dans la soirée en raison d’une infraction au drapeau rouge.

Verstappen est descendu à 1m 25,858s au début de la Q3 pour mettre une main sur la pole position dans les conditions délicates, juste avant que la recrue McLaren Oscar Piastri ne déclenche les drapeaux rouges en percutant le mur à l’arrière du virage 7.

Quelques secondes avant l’arrêt de la séance, Hulkenberg a réalisé un tour suffisamment bon pour une place sur la première ligne, mais un nouveau déluge de pluie pendant la pause a empêché toute amélioration lorsque l’action a repris.

Cependant, les commissaires ont annoncé après la séance qu’ils allaient examiner une violation potentielle du drapeau rouge par Hulkenberg et, à la suite de leur examen, la décision a été prise de donner à l’Allemand une pénalité de trois places sur la grille de départ.

#1, Max Verstappen Red Bull, P1. pht. Pirelli

Fernando Alonso a complété les trois premières places pour Aston Martin, tandis que Lewis Hamilton et George Russell, deux pilotes Mercedes, ont pris la quatrième et la cinquième place pour poursuivre la trajectoire ascendante de l’équipe, tous trois bénéficiant de la sanction de Hulkenberg.

Esteban Ocon a terminé sixième pour Alpine et Lando Norris septième pour McLaren, tandis que Carlos Sainz a été le plus rapide des Ferrari après que son coéquipier Charles Leclerc – ainsi que Sergio Perez de Red Bull et Lance Stroll d’Aston Martin – ait abandonné lors d’une phase Q2 sèche et humide.

Sainz et Stroll ont également reçu des pénalités après la séance, l’Espagnol ayant été jugé coupable d’avoir gêné Pierre Gasly à la fin de la Q1 et Stroll ayant retenu Ocon dans la phase suivante de la Q2.

#27, Niko Hulkenberg, Haas, P2 (partir P5).pht. Pirelli

Alex Albon a utilisé les conditions changeantes de la Q2 à son avantage, étant le premier à chausser les pneus tendres et se hissant en P1 avant l’arrivée de la pluie, puis complétant le top 10 derrière Piastri dans la course à la pole.

#14, Fernando Alonso, Aston Martin, P3 (partira P2). pht. Pirelli

Leclerc et Perez ont dû se contenter respectivement des places 11 et 12 sur la grille de départ, après avoir manqué le coche lorsque les conditions étaient les plus précaires en Q2, ce qui a valu au Monégasque un message radio de colère lorsque son sort a été scellé.

Stroll a été un autre grand nom à manquer la Q3 après une séance scabreuse qui comprenait un tête-à-queue sauvage, le favori local terminant 13e devant l’autre machine Haas de Kevin Magnussen et l’Alfa Romeo de tête de Valtteri Bottas.

#44, Lewis Hamilton, Mercedes, P4 (partira P3). pht. Pirelli

AlphaTauri a perdu ses deux pilotes dans la première phase de la Q1, avec Yuki Tsunoda en 16e et Nyck de Vries en 18e, alors que Gasly a subi une élimination douloureuse en 17e après son moment avec Sainz. Tsunoda a été le troisième et dernier pilote à se voir retirer trois places pour avoir gêné Hulkenberg.

Logan Sargeant n’a pas pu imiter l’héroïsme d’Albon en pilotant sa Williams sans mise à jour à la 19e place, tandis que Zhou Guanyu a terminé à l’arrière de l’autre Alfa Romeo après des problèmes techniques qui ont entravé ses efforts.

CE QUI S’EST PASSÉ

Q1 – Verstappen devance Alonso dans des conditions glissantes

Après une première journée largement sèche sur le circuit Gilles Villeneuve, le ciel s’est ouvert et a détrempé la piste alors que la deuxième séance d’essais touchait à sa fin, plantant le décor d’une météo encore plus humide et venteuse lorsque les pilotes sont revenus pour la dernière séance d’essais et les qualifications.

#63, George Russell, Mercedes, P5 (partira P4). pht. Pirelli

Une FP3 détrempée derrière eux, qui a vu Verstappen ouvrir la voie et Sainz donner à ses mécaniciens un important travail de réparation pré-qualification en chutant, les pilotes ont fait la queue au bout de la voie des stands sur des intermédiaires pour le début de la Q1 – des flaques, des embruns et un manque général d’adhérence s’ajoutant aux défis habituels de l’heure décisive pour la grille de départ.

Bien que les averses se soient calmées, la surface de la piste était extrêmement glissante alors que les pilotes se préparaient pour leurs premiers tours, mais avant qu’aucun tour ne puisse être enregistré, Zhou a perdu le contrôle, s’est garé sur le côté de la piste et a sorti les drapeaux rouges, avant de repartir par la suite.

#31, Esteban Ocon, Alpine, P6. pht. Pirelli

Lorsque l’action a repris, avec un nouveau mur de pluie en approche sur le radar météorologique, les équipes ont rapidement renvoyé leurs pilotes – y compris la voiture reboostée de Zhou – pour obtenir quelques tours de banque au tableau, envoyant l’écran de chronométrage dans une frénésie de divisions violettes et vertes.

Verstappen et Alonso ont immédiatement pris le rythme pour s’échanger les meilleurs temps à plusieurs reprises, le pilote Red Bull travaillant jusqu’à 1m21.988s pour s’asseoir avec un demi dixième d’avance sur Alonso, alors que Leclerc est sorti de la chicane du virage 8/9 et que Hamilton a trébuché sur l’herbe au virage 3/4.

Avec environ cinq minutes au compteur, on a demandé à Verstappen ce qu’il pensait du passage à un pneu sec, ce qu’il a rapidement rejeté. Alors que le Néerlandais poursuit avec son premier train de pneus intermédiaires, abaissant la référence à 1m 21,739s, plusieurs autres pilotes profitent de cette fenêtre pour en chausser de nouveaux.

#4, Lando Norris, McLaren , P7. pht. Pirelli

Une autre phase chargée a suivi, lancée par Alonso qui s’est emparé de la P1 en 1m 21.583s, et qui a encore amélioré sa performance en 1m 21.481s la fois suivante, mais Verstappen a répondu de manière catégorique en réalisant un 1m 20.851s, avec plus d’une demi-seconde d’avance.

Hamilton a pris la troisième place au moment où les autres temps sont tombés, même s’il a déclaré avoir du mal à voir dans ses rétroviseurs, suivi par son coéquipier Russell, la Ferrari de tête de Leclerc, la Williams de haut vol et améliorée d’Albon, Norris et Ocon.

#55, Carlos Sainz, Ferrari, P8 (partira P11) pht. Pirelli

Perez a eu du mal à reproduire le rythme de Verstappen en route vers la neuvième place, à plus d’une seconde de la Red Bull sœur, tandis que Piastri complétait les 10 premières places de Sainz, Bottas et Magnussen, Stroll et Hulkenberg étant les derniers pilotes à faire partie de la Q2.

Cependant, les commissaires enquêteront sur la conduite de Sainz après la séance, car Gasly a rencontré sa voiture dans la dernière chicane, a pris des mesures d’évitement et a furieusement abandonné en 17e position, se glissant entre les AlphaTauris de Yuki Tsunoda et Nyck de Vries, avec Sargeant et Zhou en queue de peloton.

Éliminés : Tsunoda, Gasly, De Vries, Sargeant et Zhou

Q2 – Leclerc, Perez et Stroll abandonnent alors que le choix d’Albon pour les pneus tendres s’avère payant

Lorsque les pilotes sont repartis pour le deuxième segment de qualification, la plupart d’entre eux ont choisi des pneus intermédiaires pour effectuer leurs premiers runs chronométrés. Cependant, une ligne de course de plus en plus sèche, et une pause météorologique en cours, ont tenté Albon et Norris d’opter pour des slicks et de servir de cobayes pour le reste du peloton.

 

Après les 1m 20.098s de Russell, qui lui ont permis de devancer Verstappen de quelques centièmes, une multitude de pilotes sont passés aux stands pour passer aux pneus tendres, mais Stroll et Aston Martin sont d’abord restés sur l’option humide marquée en vert, grâce à un tête-à-queue au virage 6.

#23, Alex Albon, Williams, P10 (partira P9). pht. Pirelli

Albon a réalisé un temps de 1m 18.725s avec ses pneus tendres pour prendre la tête de la course alors que de nouvelles gouttes de pluie commençaient à tomber, laissant les conditions sur le fil du rasoir. L’averse a ensuite augmenté en intensité, mais la tactique du pilote Williams s’est avérée payante et il est resté en P1.

Verstappen s’est classé deuxième, à 0,367 seconde d’Albon, suivi par le duo McLaren Norris et Piastri, Alonso, Sainz, Russell et Hulkenberg, Ocon et Hamilton étant les derniers pilotes à atteindre la Q3 – Leclerc, Perez et Stroll étant tous des victimes très médiatisées des conditions.

Leclerc et Perez n’ont pas réussi à faire un tour assez rapide avec les pneus tendres et ont terminé respectivement 11e et 12e – le pilote Ferrari a crié à la radio après que l’équipe ait résisté à sa demande de passer aux slicks plus tôt – tandis que Stroll, Magnussen et Bottas sont également tombés au deuxième obstacle.

Eliminés : Leclerc, Perez, Stroll, Magnussen, Bottas

Q3 – Verstappen signe la pole alors que Hulkenberg profite du drame

Les conditions continuant à dicter le jeu, Verstappen a pris la tête d’un autre groupe de voitures sortant de la voie des stands alors que la Q3 commençait – tous les pilotes reprenant les intermédiaires après la brève apparition des slicks et tentant d’inscrire un tour à leur nom.

Verstappen a été le premier à le faire, affichant un 1m 27,059s et abaissant ensuite l’objectif à 1m 25,858s, alors qu’Alonso est passé en deuxième position et que la pluie a commencé à frapper la piste, mettant encore plus de pression sur les 10 hommes en jeu pour qu’ils démarrent en trombe.

« Il pleut. C’est de pire en pire », disait le message à Hulkenberg, qui remontait l’écran de chronométrage en P2 quelques secondes avant que Piastri ne perde le contrôle de sa voiture et ne glisse vers l’arrière dans le mur au virage 7, déclenchant un drapeau rouge.

La séance s’est donc arrêtée là car, alors que l’action a repris quelques minutes plus tard, la pluie est revenue et a verrouillé les 10 premières positions – Verstappen en pole, Hulkenberg en grand vainqueur en deuxième et Alonso en troisième.

Hamilton et Russell ont placé leurs Mercedes en quatrième et cinquième position, suivis par Ocon, Norris et Sainz, qui fait face à une enquête des commissaires pour avoir gêné Gasly en Q1, alors que Piastri et Albon ont complété les coureurs de Q3.

Las Qualifs ici

La grille de départ ici

Citation clé :

« La journée d’hier n’a pas été fantastique, nous avons donc apporté quelques changements à la voiture », a déclaré Verstappen, auteur de la pole position. « Je pense que la voiture s’est améliorée. C’était super glissant, mais nous avons pris toutes les bonnes décisions donc, bien sûr, je suis très heureux d’être en pole ici. Peut-être qu’il fera sec demain, mais nous avons une bonne voiture de course. »

Prochaine étape

Le Grand Prix du Canada 2023 débutera dimanche à 14h00, heure locale.

Communiqué La F1

Crédits photos Pirelli