29 mai 2024

WRC, Elfyn Evans s’échappe en tête samedi en Finlande

Le Gallois Elfyn Evans a fait un grand pas vers son deuxième succès au Secto Rally Finland grâce à une attaque magistrale lors de l’avant-dernière étape de l’épreuve.

 

  Ce samedi, Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) se montrait le plus rapide sur sept des huit spéciales sur terre rapide au cœur des forêts finlandaises pour accentuer son avance de 6 »9 en avantage de 32 »1 sur Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1).

Les averses du début de journée jouaient en faveur du pilote gallois alors que son rival belge était aux prises avec du patinage dans les conditions humides. Excellent malgré les pièges, le Gallois était tout aussi à l’aise dans la boucle répétée de l’après-midi, où les routes asséchantes étaient creusées par des ornières.

#33, Elfyn Evans, Toyota, P1.

Avec l’abandon vendredi du leader du championnat Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1), une victoire sur cette neuvième manche du calendrier pourrait s’avérer cruciale pour les chances de titre d’Elfyn Evans, actuellement deuxième du classement général. Il était donc ravi de sa prestation lors d’une journée éreintante comportant plus de la moitié de la distance compétitive du rallye.

#11, Thierry Neuville était impuissant face au rythme d’Elfyn Evans

« C’est évidemment la position idéale, mais il reste beaucoup de spéciales demain », déclarait Elfyn Evans. « Nous basculons notre attention là-dessus et nous essaierons de continuer à faire la même chose. »

Si Thierry Neuville avait du mal à ajuster ses réglages pour affronter les conditions changeantes, le Belge se montrait régulièrement plus rapide que le reste du peloton. Son plus proche poursuivant, Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1), accusait un retard de près d’une minute.

Le Japonais avait glissé derrière Teemu Suninen (Hyundai i20 N Rally1) en raison d’un tête-à-queue dans Päijälä, mais il reprenait la dernière marche du podium provisoire dans l’ES15. Le duel se poursuivait dans la spéciale suivante avant qu’il ne récupère son bien en signant le scratch dans le dernier test du jour, Vekkula. Les deux hommes aborderont la dernière étape en étant séparés de 6 »4.

Directeur de l’équipe Toyota Gazoo Racing, Jari-Matti Latvala (Toyota GR Yaris Rally1) retrouvait le parc d’assistance au cinquième rang, deux minutes plus loin. Pour son premier départ en WRC depuis février 2020, le pilote âgé de trente-huit ans manquait un croisement dans l’ES17, mais continuait de savourer l’expérience sur les routes de son pays.

#3, Teemu Suninen chutait à la quatrième place dans la dernière spéciale du jour

Tout en faisant l’impasse sur les points en WRC2, Oliver Solberg (Skoda Fabia RS Rally2) se hissait en sixième position, 12 »5 devant le nouveau leader de la catégorie, Sami Pajari (Skoda Fabia RS Rally2) après l’abandon de Jari Huttunen (Skoda Fabia RS Rally2) en raison d’un problème technique dans l’après-midi. Adrien Fourmaux (M-Sport Ford Fiesta Rally2), Nikolay Gryazin (Skoda Fabia RS Rally2) et Andreas Mikkelsen (Skoda Fabia RS Rally2) complétaient le top dix samedi soir.

Dimanche, seules quatre spéciales totalisant 51,64 km seront au programme. Les pilotes effectueront deux passages sur les routes bien connues de Moksi-Sahloinen et de Himos-Jämsä. La répétition de cette dernière accueillera la Wolf Power Stage mettant des points bonus en jeu.

Classements du samedi ici

WRC2

Pajari revient en tête

Le Finlandais Sami Pajari s’est idéalement replacé pour s’imposer à domicile en WRC2 après l’abandon de son principal rival Jari Huttunen ce samedi au Secto Rally Finland.

#27, Sami Pajari, P1

Âgé de vingt-et-un ans seulement, Sami Pajari (Škoda Fabia RS Rally2) avait dicté son rythme dans l’antichambre de la catégorie reine une grande partie de la première étape vendredi avant de concéder du temps face à Jari Huttunen (Škoda Fabia RS Rally2) en raison d’une crevaison à l’avant gauche.

À l’aube de l’avant-dernière étape du rallye, le Finlandais accusait 12 »9 de retard sur son compatriote, mais il reprenait dix secondes d’entrée de jeu dans la spéciale détrempée de Västila. Jari Huttunen répliquait en doublant son avantage en haussant le rythme dans le test mythique de Päijäla avant de s’arrêter dans Vekkula 2, victime d’un problème technique.

Sami Pajari héritait alors des commandes et d’une impressionnante septième place au classement général du rallye avec 33 »9 d’avance sur Adrien Fourmaux (M-Sport Ford Fiesta Rally2). S’ils conservent la première place après les quatre derniers secteurs chronométrés dimanche, le Finlandais et son copilote Enni Mälkönen signeront leur premier succès à ce niveau.

#26, Adrien Fourmaux impressionne avec sa M-Sport Ford Fiesta Rally2

« C’est vraiment agréable, mais quelle journée compliquée ! », souriait Sami Pajari. « Ce matin, il fallait surtout attaquer, puis ensuite nous devions tout simplement survivre dans certaines spéciales, notamment la dernière. Je n’avais plus assez de doigts pour compter les surprises. »

Cinquième en début de journée, Andreas Mikkelsen (Škoda Fabia RS Rally2) prenait l’ascendant dans l’ES14 sur son équipier chez Toksport WRT, Nikolay Gryazin (Škoda Fabia RS Rally2). Le Norvégien était ensuite promu sur le podium provisoire après l’abandon de Jari Huttunen avant que des problèmes de freins et une crevaison ne permettent à Nikolay Gryazin de lui reprendre la troisième place en fin d’après-midi.

Offensif, Georg Linnamäe (Hyundai i20 N Rally2) ravissait la cinquième place à Mikko Heikkilä (Škoda Fabia RS Rally2) dans la dernière spéciale du jour, les deux hommes ayant auparavant profité du tonneau de Gus Greensmith (Škoda Fabia RS Rally2) dans l’ES16 pour gagner une position dans la hiérarchie.

WRC3

Korhola impréssionne et consolide son avance

Le Finlandais Benjamin Korhola n’est plus qu’à quatre spéciales de sa première victoire en WRC3 après une nouvelle prestation solide ce samedi au Secto Rally Finland.

#53, Benjamin Korhola, P1

Pour son deuxième départ seulement à cet échelon, Benjamin Korhola (M-Sport Ford Fiesta Rally3) possède un bel avantage de 40 »7 sur son compatriote Jesse Kallio (M-Sport Ford Fiesta Rally3) avant les quatre dernières spéciales de dimanche.

Une fois de plus, les deux pilotes finlandais se rendaient coup pour coup duo lors des tests rapides de samedi au sud de Jyväskylä. Si Jesse Kallio faisait belle impression avec trois scratches, son rival en remportait cinq pour s’assurer que son avantage construit vendredi reste intact. Âgé de vingt ans seulement, le leader pourrait oublier son chagrin connu au Rallye d’Estonie, où il avait abandonné dans un fossé alors qu’il menait les débats dans la catégorie.

En parallèle, la bataille pour la dernière marche du podium se poursuivait tout au long de la journée entre le Turc Ali Türkkan (M-Sport Ford Fiesta Rally3) et le Tchèque Filip Kohn (M-Sport Ford Fiesta Rally3). Ce dernier prenait finalement l’ascendant dans l’avant-dernière spéciale du jour tandis qu’Henri Timonen complétait un top cinq monopolisé par les Ford Fiesta Rally3.

Communiqué WRC

Crédits photos WRC