3 décembre 2022

MotoGP : Alex Rins vainqueur surprise en Australie, Quartararo chute, Bagnaia leader du championnat

Le Catalan se sera imposé au terme d’une course marquée par de nombreux rebondissements… y compris au Championnat.

Suzuki remonte sur la plus haute marche du podium et Bagnaia prend la tête du championnat.

#42, Alex Rins, Suzuki, P1. pht. Michelin Motorsport

Alex Rins s’est emparé de la victoire dans un Grand Prix d’Australie Animoca Brands qui restera comme l’une des plus grandes courses de MotoGP de tous les temps. Non seulement l’Espagnol a peut-être offert au Team Suzuki Ecstar une dernière victoire avant que la marque d’Hamamatsu ne nous quitte malheureusement à la fin de la saison, mais une chute de Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) a permis à Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) de prendre la tête du Championnat du Monde avec seulement deux courses à disputer en 2022. Pourtant, cela aurait pu être encore pire pour le Français étant donné que Bagnaia a mené une course à rebondissements au début du dernier tour pour être dépassé à la fois par Rins et Marc Marquez (Repsol Honda Team), ce dernier ayant marqué un 100e podium MotoGP en terminant deuxième à Phillip Island.

#93, Marc Marquez, Honda, P2

Martin prend la tête

Après de fortes pluies lors du Warm Up, le ciel était ensoleillé et le circuit sec avant l’extinction des feux pour la course de 27 tours. Jorge Martin (Prima Pramac Racing) a réalisé le holeshot depuis la pole position et Marquez a pris la deuxième place depuis la même position au milieu de la première ligne. Bagnaia, qui s’était également qualifié en première ligne, n’a pas pris un bon départ mais est remonté à la troisième place après avoir suivi Aleix Espargaro (Aprilia Racing) devant Quartararo, avant de dépasser lui-même Espargaro.

Start Race. pht. Michelin Motorsport

Jack Miller (Ducati Lenovo Team) était l’un des pilotes à suivre en début de course. Il était huitième à la fin du premier tour, avant de dépasser Alex Marquez (LCR Honda Castrol) au virage Miller (virage 4) et Luca Marini (Mooney VR46 Racing Team) au virage MG (virage 10), alors que les deux premiers pilotes, Martin et Marc Marquez, avaient une avance de presque une seconde. Miller a dépassé Quartararo pour la cinquième place et Espargaro pour la quatrième place au troisième tour, puis a repoussé ce dernier lorsqu’il a tenté de reprendre sa position à Southern Loop (virage 2) au quatrième tour.

#63, « Peco » Bagnaia, Ducati, P3 et leader du Championnat. pht. Michelin Motorsport

Une erreur pour Quartararo

Quartararo avait déjà été relégué à la septième place par Marini quand les choses se sont aggravées pour ‘El Diablo’, qui a fait une erreur au freinage et est parti en tête-à-queue au virage Miller au quatrième tour, tombant à la 22e place. La charge de Miller s’est poursuivie lorsqu’il a dépassé Bagnaia, à sa deuxième tentative, pour la troisième place à MG au cinquième tour, mais Pecco a récupéré la place au début du tour suivant.

#72, Marco Bezzecchi, Ducati, P4. pht. Michelin Motorsport

Pendant ce temps, Rins, qui s’était qualifié en 10e position, était également en pleine ascension et se plaçait dans le top 5 lorsqu’il passait Espargaro au Southern Loop au 6e tour. En fait, il allait gagner une position au virage 2 sur trois tours consécutifs, passant devant Miller pour la quatrième place puis Bagnaia pour la troisième, alors que les deux premiers étaient encore à environ huit dixièmes de seconde devant.

#23, Enea Bastianini, Ducati, P5

Miller se fait sortir et Quartararo fait une erreur encore plus grosse.

Pour Miller, cependant, le vent commence à tourner lorsque « Thriller » perd la quatrième place au profit d’Espargaro et la cinquième au profit de Marco Bezzecchi (Mooney VR46 Racing Team) au début du neuvième tour. Il était complètement hors course deux tours plus tard, dans le virage qui porte désormais son nom, lorsqu’Alex Marquez s’est emmêlé les pinceaux avec les freins et a percuté la Ducati d’usine deux motos derrière – une collision qui a eu l’air méchante, mais dont les deux pilotes se sont heureusement bien sortis.

#10, Luca Marini, Ducati, P6. pht. Michelin Motorsport

Sur l’autre Ducati d’usine, Bagnaia a tenté en vain de dépasser Rins à Doohan Corner au 10e tour, alors qu’ils avaient déjà rattrapé Martin et Marc Marquez. Rins, cependant, a été en mesure de passer MM93 pour la deuxième place à Doohan Corner un tour plus tard, alors que Bezzecchi est resté dans la course avec un dépassement sur Espargaro pour la cinquième place.

#89, Jorga Martin, Ducati, P7. pht. Michelin Motorsport

Quartararo n’a pas tardé à revenir dans les points quand le désastre frappe, le français emboutit l’avant de sa YZR-M1 à Southern Loop et quitte la course au 11e tour. La tête de la course a changé pour la première fois lorsque Rins a passé Martin dans le virage Stoner (virage 3) au 14e tour, avant que Bagnaia ne passe de la quatrième à la deuxième place avec un double dépassement au virage Miller, et que Martin ne revienne à la cinquième place lorsque Bezzecchi est passé à l’intérieur de sa MG – après avoir commencé ce tour en P1 !

#5, Johann Zarco, Ducati, P8. pht. Michelin Motorsport

Une bataille de style Moto3 pour la tête

Bagnaia a pris la tête en dépassant Rins dans le virage Doohan au 15e tour, et Marquez a pris la seconde place en passant la Suzuki dans le virage Miller. Rins a répliqué au pilote Honda avec un dépassement exactement deux tours plus tard, avant que Martin ne revienne brièvement sur le podium en dépassant lui aussi MM93, dans la course vers le Hayshed (virage 8) au 18e tour.

#41, Aleix Espargaro, Aprilia, P9. pht. Michelin Motorsport

Rins était de retour en première position lorsqu’il a doublé Bagnaia dans le virage Stoner au 20e tour, alors que Bezzecchi était remonté en troisième position, devant Marquez et Martin. Pendant ce temps, Espargaro avait glissé en septième position après avoir été dépassé par Luca Marini (Mooney VR46 Racing Team). Cependant, Rins est revenu à la quatrième place au 21e tour lorsque Bagnaia et Bezzecchi l’ont rattrapé à Southern Loop, et Marquez à Miller Corner.

#33, Brad Binder, KTM, P10. pht. Michelin Motorsport

Rins arrache la victoire

Rins est revenu sur le podium en doublant Marquez dans le virage Stoner au 22e tour, puis a repris la deuxième place en doublant Bezzecchi trois tours plus tard. Pendant ce temps, après une bataille pour la quatrième place avec Martin, Marquez est revenu à la troisième place en dépassant Bezzecchi au virage Miller au 25e tour, et était toujours à portée de main de Bagnaia.

La lutte a été intense

Marquez a dépassé Rins pour la seconde place au Southern Loop dans l’avant-dernier tour, mais le pilote Suzuki a répliqué directement au Stoner Corner, et c’est ainsi qu’ils ont commencé le 27e tour sur 27. Rins a pris un virage plus tôt cette fois-ci en passant sur Bagnaia au Southern Loop et Marquez a suivi, ces trois-là n’étant séparés que de 0’’224 au moment de franchir le drapeau à damier. Bezzecchi est quatrième et Enea Bastianini (Gresini Racing MotoGP), qui n’était parti que 15e, a pris la cinquième place après un dépassement de Marini dans le dernier tour à Lukey Heights (virage 9).

Marini est donc sixième, devant Martin et Johann Zarco (Prima Pramac Racing), tandis qu’Aleix Espargaro est tombé en neuvième position et que Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) complète le top 10. Le reste du top 15 était composé de Pol Espargaro (Repsol Honda Team), Miguel Oliveira (Red Bull KTM Factory Racing), Cal Crutchlow (WithU Yamaha RNF MotoGP), Darryn Binder (WithU Yamaha RNF MotoGP) et Remy Gardner (Tech3 KTM Factory Racing) – ce qui signifie un point de championnat pour ce dernier lors de sa première course de la catégorie reine à domicile. L’équipe Monster Energy Yamaha MotoGP a connu un double échec après que Franco Morbidelli ait chuté en fin de course, ce qui a entraîné quatre abandons au total.

#93, Marc Marquez, Honda, P2 – #42, Alex Rins, Suzuki, P1 – #63, Francesco Bagnaia, Ducati, P3. pht. Michelin Motorsport

GP d’Australie ici

Les meilleurs tours ici

Vitesses de pointe ici

Championnat pilotes ici

Au Championnat du Monde, Bagnaia mène désormais de 14 points sur Quartararo, avec Aleix Espargaro à 13 points et Bastianini toujours en lice à 42 points. Bagnaia dispose d’un point de match lors de la prochaine manche, le Grand Prix PETRONAS de Malaisie qui se déroulera sur le circuit international de Sepang du 21 au 23 octobre.

 

Haut du site