29 mai 2024

Max Verstappen en pole en Grande Bretagne devant Lando Norris

Le pilote Red Bull Max Verstappen a signé cinq pole positions d’affilée, et sept pour la saison 2023 jusqu’à présent, lors de la séance de qualification de samedi sur le circuit de Silverstone, qui a été riche en rebondissements, en battant les deux McLaren de Lando Norris et Oscar Piastri pour la première place.

Verstappen a surmonté les conditions changeantes – et un moment dans la voie des stands qui l’a vu endommager son aileron avant – pour sortir avec la pole, terminant avec deux dixièmes d’avance sur le favori local Norris et un dixième de plus sur Piastri.

Ferrari et Mercedes se suivent de la quatrième à la septième place, Charles Leclerc devançant Carlos Sainz et George Russell prenant le dessus sur Lewis Hamilton, qui a survécu à un énorme tête-à-queue au début des qualifications.

#1, Max Verstappen, Red Bull, P1. pht. LAT image/Pirelli

Après avoir frôlé la sortie de la Q1 sur une piste glissante, Alex Albon a converti le rythme élevé de ses essais et de ceux de Williams au fur et à mesure que la séance se déroulait, émergeant en P8 devant le pilote d’Aston Martin Fernando Alonso et l’Alpine de Pierre Gasly.

Nico Hulkenberg a terminé les qualifications comme le plus rapide des pilotes Haas en 11e position, devant Lance Stroll et Esteban Ocon, qui n’ont pas réussi à placer deux Aston Martin et Alpines dans le top 10 après s’être gênés l’un l’autre à la fin de la Q2.

Logan Sargeant, la recrue de Williams, a vu plusieurs de ses chronos effacés en route vers la 14e position, ce qui signifie qu’il a également dû regarder son coéquipier Albon jouer les premiers rôles. Valtteri Bottas s’est qualifié pour la deuxième phase, mais n’a pas pu la disputer en raison de l’arrêt de son Alfa Romeo sur la piste en Q1.

#4, Lando Norris, McLaren, P2. pht. LAT images/Pirelli

Après une sortie en Q1 à Monaco et en Q2 en Espagne, au Canada et en Autriche, l’autre Red Bull de Sergio Perez n’a pas pu dépasser le premier segment de qualification, manquant le cut pour deux centièmes de seconde dans des conditions délicates.

Les deux pilotes AlphaTauri, Yuki Tsunoda et Nyck de Vries, sont également tombés au premier obstacle, respectivement 17e et 19e. Ils ont pris en sandwich l’Alfa Romeo de Zhou Guanyu, qui fera l’objet d’une enquête après la séance, après avoir semblé gêner Ocon dans le complexe à grande vitesse Maggots/Becketts.

Kevin Magnussen a terminé en 20e position, le pilote Haas ayant perdu de la puissance et s’étant arrêté à la sortie de Stowe dans un moment qui a déclenché les drapeaux rouges et entraîné une foule d’améliorations à la reprise de la course.

#81, Oscar Piastri, McLaren, P3. pht. LAT images/pirelli

Les Qualifs ici

La grille de départ ici

CE QUI S’EST PASSÉ

Q1 – Norris danse sous la pluie alors que Perez est à nouveau en difficulté

Après une dernière séance d’essais sous la pluie, les conditions défavorables se sont poursuivies avant les qualifications avec de nouvelles averses qui ont donné lieu à une course de F2 détrempée, mais une nouvelle pause a permis à la piste d’être humide pour le début de la Q1.

Avec plus de pluie dans l’air, les pilotes ont rapidement pris la route pour faire quelques tours lorsque la première phase a commencé, apportant un mélange intriguant de choix de pneus puisque les pilotes Ferrari, les voitures Haas et la recrue Williams Sargeant ont opté pour des intermédiaires, tandis que le reste du peloton a opté pour des slicks tendres.

#16, Charles Leclerc, Ferrari, P4. pht. LAT images/Pirelli

Leclerc a immédiatement demandé le passage aux pneus secs et le quintet est rentré aux stands pour chausser les softs, même si Hamilton a montré à quel point les conditions étaient encore précaires avec une glissade sauvage et un tête-à-queue dans les graviers à Stowe – le septuple champion du monde a réussi à se rétablir et à poursuivre sa route.

Une avalanche de chronos a suivi, Alonso et Stroll formant brièvement un doublé Aston Martin après que le premier effort de Verstappen ait été effacé au-delà des limites de la piste, pour que le Néerlandais en fasse un autre et sépare les machines vertes, juste au moment où des rapports annonçant de nouvelles pluies sont arrivés.

Alonso et Verstappen ont continué à s’échanger les meilleurs temps au cours des minutes suivantes, le pilote Red Bull signant un 1m 30.719s pour devancer de 0.011s Leclerc, qui s’est emparé de la troisième place devant Russell et Ocon. A l’autre bout du classement, Magnussen, Zhou, Sargeant, Bottas et Albon (qui a perdu un temps au-delà des limites de la piste) sont dans la zone d’abandon.

« Il pleut partout en ce moment », annonce Russell, alors que les images montrent Sargeant en train de rouler dans les graviers, Ocon qui a failli percuter Zhou à Maggots et De Vries qui s’est retrouvé sur le chemin de Piastri dans la voie des stands – ces deux derniers incidents seront examinés après la séance.

#55, Carlos Sainzs, Ferrari, P5. pht. LAT images/Pirelli

Quelques instants plus tard, les drapeaux rouges sont lancés lorsque Magnussen s’arrête à la sortie de Stowe. Verstappen avait besoin d’un nouvel aileron avant pour son dernier run après avoir heurté le mur des stands.

À la fin d’une autre période frénétique, avec des améliorations à gauche, à droite et au centre, c’est un Norris inspiré qui a ouvert la voie avec 1m 28,917s, devant Leclerc, Russell, Hamilton et Verstappen, avec Stroll, Albon, Gasly, Hulkenberg et Ocon entrant également dans le top 10.

Bottas a sorti les drapeaux jaunes après le drapeau à damier en s’arrêtant dans le secteur médian avec « pas de puissance », ce qui signifie qu’il ne pourra pas prendre part à la Q2, bien qu’il soit passé en 11e position, suivi par Sainz, Sargeant, Piastri et Alonso, qui s’est faufilé pour seulement quelques centièmes.

#63, George Russell, Mercedes, P6. pht. Mercedes

La progression d’Alonso s’est faite au détriment de Perez, qui a subi un nouveau bain de qualification précoce, n’ayant pas réussi à atteindre la Q3 depuis cinq courses consécutives. Tsunoda, Zhou, De Vries et Magnussen l’ont rejoint sur le banc de touche.

Les éliminés : Perez, Tsunoda, Zhou, De Vries, Magnussen

Q2 – Verstappen plus rapide que les McLaren et Albon

Quand la Q2 a commencé, avec le soleil perçant les nuages, les pilotes ont été informés qu’il n’y avait plus de pluie, et les 14 pilotes (moins Bottas) ont opté pour des pneus plus tendres pour tenter de décrocher une place dans la course à la pole position.

#44, Lewis Hamilton, Mercedes, P7. pht. Mercedes

Norris a continué là où il s’était arrêté en Q1 avec une référence de Q2 en 1m 29.427s, devançant Gasly d’un peu moins d’un demi dixième, avec Verstappen, Piastri, Sainz et Ocon également dans le mélange alors que le soleil éclairait la piste et qu’une ligne sèche claire émergeait.

Une multitude de pilotes ont passé des phases en P1 dans les minutes qui ont suivi, Norris abaissant à nouveau l’objectif à 1m 28,042s, devançant Hamilton, son coéquipier Piastri et Verstappen d’une demi-seconde. Pendant ce temps, Sargeant a perdu deux chronos au-delà des limites de la piste, et Stroll a perdu un des siens, les laissant dans la zone d’abandon aux côtés d’Ocon, Hulkenberg et Bottas, mis à l’écart.

Lorsque le chronomètre s’est arrêté, c’est Verstappen qui détenait le meilleur temps en 1m 27,702s, alors que lui et Red Bull commençaient à montrer leurs mains, suivis par les McLaren de haut vol et les Williams de Norris (qui a eu un temps supprimé), Piastri et Albon respectivement, avec les pilotes Ferrari, les pilotes Mercedes, l’Aston Martin d’Alonso et l’Alpine de Gasly les autres à se qualifier pour la Q3.

#23, Alex Albon, Williams, P8. pht. Williams

La séance de qualification de Hulkenberg s’est terminée en 11e position, Stroll et Ocon terminant en 12e et 13e position après que les images aient montré qu’ils se disputaient la position sur la piste. Sargeant n’a pas pu reproduire le rythme de son coéquipier Albon et a pris la 14e place, après avoir perdu les tours précédents à cause des limites de la piste, et Bottas a complété l’ordre de la Q2.

Eliminés : Hulkenberg, Stroll, Ocon, Sargeant, Bottas

Q3 – Norris se rapproche mais la pole va à Verstappen

Avec deux nouveaux trains de gommes tendres à sa disposition, Verstappen a posé la première marque de Q3 en 1m 27.084s, avec six dixièmes d’avance sur son plus proche rival Hamilton, suivi par Piastri, les Ferrari de Leclerc et Sainz, Alonso, Albon et Gasly, tandis que Russell et Norris occupaient les neuvième et dixième places.

#14, Fernando Alonso, Aston Martin, P9. pht. LAT images/pirelli

Après un bref passage par les stands, l’ensemble du peloton ressort avec des gommes neuves et réalise une nouvelle série d’améliorations des temps au tour – la surface de la piste étant aussi sèche qu’elle l’a été, et les températures aussi élevées qu’elles l’ont été, depuis le début des qualifications une heure plus tôt.

Norris a déclenché des hurlements dans les tribunes et sur les bancs de gazon qui bordent le circuit en réalisant un 1m 26.961s pour s’emparer de la pole provisoire et menacer un premier départ en P1 depuis la Russie en 2021, mais Verstappen s’améliorait également et l’a récupéré avec son 1m 26.720s.

P2 marque néanmoins un superbe retour pour McLaren et ses MCL60 améliorées, Piastri se joignant à la fête pour prendre la troisième place, devant les Ferrari de Leclerc et Sainz, et les Mercedes de Russell et Hamilton.

#10, Pierre Gasly, Alpine, P10. pht. LAT images/Pirelli

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un nouveau top 3, après avoir été dans cette fourchette en FP1, FP2 et FP2, Albon et Williams ont obtenu une belle huitième place pour la course de dimanche, avec Alonso et Gasly complétant les 10 premières positions sur la grille de départ.

Citation clé :

« Les qualifications ont été assez folles, assez mouvementées, et aussi assez glissantes à certains endroits », a déclaré Verstappen, détenteur de la pole position, après avoir sauté de la voiture. « Nous avons fait nos tours et ensuite, en Q3, j’ai été assez surpris de voir [Norris et Piastri] là, mais c’est génial pour McLaren aussi d’être ici. De notre côté, nous sommes très heureux, bien sûr, d’être en pole !

« En particulier en Q1 et Q2, il y avait encore quelques zones humides, donc il fallait être un peu prudent. Bien sûr, vous poussez près de la limite, mais sachant que nous avons une voiture rapide, vous n’avez pas besoin d’aller à la limite à 100%. Je pense que c’est pour cela qu’en Q3, lorsque vous vous lancez à fond, c’est là que nous avons creusé un peu l’écart, mais ce n’était quand même pas un écart très important. Pour nous, c’est une excellente journée et j’ai déjà hâte d’être à demain.

La suite

Le Grand Prix de Grande-Bretagne 2023 débutera dimanche à 15 heures, heure locale.

Communiqué La F1

Analyse des teams et pilotes:

Pirelli

LA JOURNÉE EN PISTE

Max Verstappen a décroché sa 27e pole position en F1, sa septième cette année. Même si cela semblait très prévisible au vu de la performance d’hier, la manière dont elle a été obtenue et la source de la menace qui pesait sur la position du Néerlandais ont certainement été surprenantes. Le pilote Red Bull a dû pousser jusqu’au bout pour devancer la McLaren de Land Norris, l’Anglais réalisant une belle performance pour s’emparer de la deuxième place devant son coéquipier Oscar Piastri, troisième.

La piste était humide pour le début des qualifications, avec une pluie fine et sporadique. Cinq pilotes – les deux Ferrari, les deux Haas et Sargeant sur la Williams – commençaient par un tour en intermédiaires, tandis que les autres débutaient en pneus tendres. La FP3 s’est déroulée différemment puisqu’elle a commencé sur le sec, avec des pilotes utilisant les trois composés slicks, puis sur une piste qui s’est progressivement humidifiée, tous les pilotes ont eu l’occasion d’évaluer plus en profondeur les pneus intermédiaires.

Le meilleur temps de la journée, 1.26.720, est conforme à notre simulation précédente, puisqu’il n’est inférieur que de 20 centièmes.

Paulo Dybala, l’attaquant de l’AS Roma et champion du monde de football au sein de l’équipe argentine victorieuse de la Coupe du monde de la FIFA 2022, était présent pour remettre à Max Verstappen le Pirelli Pole Position Award.

MARIO ISOLA – DIRECTEUR DU SPORT AUTOMOBILE

« La journée a été chargée, passionnante et intéressante, comme c’est souvent le cas lorsque les conditions de piste changent rapidement. Lors de la dernière séance d’essais libres, les pilotes ont principalement effectué des tours avec une faible charge de carburant : les quelques pilotes qui ont essayé de recueillir des données sur le comportement des pneus sur une plus longue distance, en roulant avec plus de carburant à bord, n’ont pas eu beaucoup de temps pour le faire en raison de l’arrivée de la pluie. Mais cela leur a permis d’en apprendre davantage sur le pneu intermédiaire et de calculer le temps de passage aux slicks (112%) sur un circuit exigeant comme Silverstone. D’après les commentaires que nous avons reçus des équipes et des pilotes, tout semble conforme aux attentes, tant en termes de mise en température que d’équilibre de la voiture.

Les conditions de piste se sont rapidement améliorées tout au long des qualifications, avec un assèchement progressif, l’ordre changeant constamment jusqu’au drapeau à damier. Tout le monde a utilisé les pneus Soft et la C3 s’est avérée avoir une excellente mise en température, même si les températures de l’air et de la piste étaient nettement inférieures à celles d’hier, compte tenu également du fait que les pilotes ont choisi d’attendre le feu vert pendant plusieurs minutes, assis sur la voie rapide dans les stands, donc sans le bénéfice des couvertures.

La course de demain devrait se dérouler sur le sec, même si les prévisions sont traditionnellement aléatoires. En termes de stratégie, la C3 se présente de plus en plus comme un choix viable et un double arrêt est probablement l’option la plus rapide. Cela signifie que nous pouvons nous attendre à voir des choix différents entre les équipes, ce qui entraînera plus d’excitation et d’incertitude.

Red Bull

Max Verstappen, #1, P1 :

Nous savons que nous avons une bonne voiture de course et j’ai déjà hâte d’y être. Cela ne me dérange pas si c’est mouillé demain, nous avons été très rapides sur le mouillé lors de la FP3, donc je ne pense pas qu’il faille s’inquiéter.

« C’était une qualification assez folle, très mouvementée et glissante à certains endroits. J’ai eu un petit ‘incident’ dans la voie des stands, j’ai sous-viré en tournant et la voiture est partie tout droit – je pense qu’il y a eu pas mal de dégâts. Cela mis à part, je suis très heureux. De même, je suis très heureux pour McLaren, vous pouviez voir à quel point tout le monde était excité dans ce garage, ils ont travaillé si dur, c’est aussi génial pour les fans britanniques. Je m’attends à ce que les Ferrari et les Mercedes soient plus compétitives pendant la course. Quant à nous, nous savons que nous avons une bonne voiture de course et j’ai déjà hâte d’y être. Cela ne me dérange pas si c’est mouillé demain, lors de la FP3 nous étions très rapides sur le mouillé, donc je ne pense pas qu’il faille s’inquiéter. »

Sergio Perez, #11, P15 :

La journée d’aujourd’hui a été assez décevante. Le drapeau rouge a duré beaucoup plus longtemps que ce que nous pensions initialement, donc nous avons perdu de la chaleur sur les pneus et nous n’avons pas pu leur redonner suffisamment de température.

« La journée a été assez décevante. Le drapeau rouge a duré beaucoup plus longtemps que prévu, nous avons donc perdu de la chaleur sur les pneus et nous n’avons pas pu les remettre en température. Nous avons également eu du mal avec la météo. Les conditions changeantes ont rendu les choses beaucoup plus difficiles, ce qui nous a conduits à une qualification médiocre. Nous avons eu une bonne séance hier, alors pour l’instant, nous devons nous tourner vers demain et viser le plus grand nombre de points possible. Il sera difficile de se frayer un chemin dans le peloton, mais nous ferons de notre mieux.

Christian Horner :

C’est une nouvelle fois une très belle performance de Max, qui signe sa 5e pole d’affilée. A l’inverse, une nouvelle qualification difficile pour Checo, mais il reste confiant pour une bonne course demain avec de nombreux points à gagner.

« Les qualifications d’aujourd’hui ont été mitigées. Le temps était aussi britannique que possible : il pleuvait tout en étant ensoleillé. Cela a un peu compliqué les choses pour nous, mais il semble que la course sera plus sèche, donc nous n’aurons pas à alterner entre pneus intermédiaires et pneus slicks comme nous l’avons fait aujourd’hui. Le changement de conditions signifie que nous ne pourrons pas prendre beaucoup de données des essais avec nous, mais nous prendrons certainement la pole position lors des qualifications. C’est une nouvelle fois une excellente performance de Max, qui signe sa cinquième pole d’affilée. A l’inverse, Checo a connu une nouvelle qualification difficile, mais nous restons confiants pour une bonne course demain, avec beaucoup d’arguments à faire valoir.

McLaren

« LA VOITURE A ÉTÉ UNE VÉRITABLE FUSÉE EN Q2 ET Q3 »

Lando Norris, #4, P2:

« Il s’en est fallu de peu ! Deux dixièmes de P1 en Q3, c’est assez fou. Mon dernier tour a été un bon tour. J’ai pu entendre Zak à la radio pendant le tour, ce qui est la meilleure chose qui soit. Je suis reconnaissant. Pour nous, réaliser la deuxième et la troisième place est assez incroyable pour toute l’équipe, avec tout le travail acharné que nous avons fourni, surtout ici à Silverstone. Faire cela avec la livrée chromée lors de notre course à domicile, pour l’équipe et pour moi-même, c’est incroyable. Un grand merci à tout le public ici, ils sont incroyables. C’est une journée très spéciale pour nous. J’ai hâte d’être à demain.

Oscar Piastri, #81, P3 :

« Je suis très, très, très heureux. Quelle séance de qualification ! La voiture était une fusée en Q2 et Q3, j’ai l’impression d’avoir fait un très bon tour. C’est un résultat énorme pour l’équipe et le travail acharné qui a été fait pour améliorer la voiture. Le fait que nous soyons tous les deux ici est un très bon résultat. Il ne nous reste plus qu’à essayer de rester là demain. Nous savons que ce sera un défi, mais nous avons hâte d’y être ».

Andrea Stella :

« C’est formidable de voir deux McLaren en tête du classement des qualifications ici à Silverstone. Les places P2 et P3 ont été obtenues dans des conditions délicates aujourd’hui : l’équipe a dû être très active pour nous permettre de passer les deux premières séances. Nous avons ensuite pu capitaliser sur cela grâce aux bons tours de Lando et d’Oscar en Q3. Le fait que nous ayons pu confirmer les progrès réalisés en Autriche et les nouvelles améliorations que nous avons apportées ici est un point très positif. Pour cela, je dois remercier tout le monde à l’usine et ici en piste pour leur travail acharné, leur engagement et leur dévouement. Nous avons une équipe incroyable, et nous devrions profiter de cette journée et l’utiliser comme une motivation supplémentaire pour aller de l’avant. Nous nous concentrons maintenant sur la préparation de la course et nous attendons avec impatience la journée de demain. Nous sommes réalistes pour la course car nous savons que nous avons des voitures rapides autour de nous, mais nous donnerons le meilleur de nous-mêmes lors du Grand Prix de Grande-Bretagne de demain.

Ferrari

VERS UNE COURSE TRÈS OUVERTE

Les qualifications n’ont pas été de tout repos aujourd’hui à Silverstone, où le Grand Prix de Grande-Bretagne débutera demain à 15 heures locales (16 heures CEST). Les conditions de piste étaient constamment changeantes, ce qui obligeait les pilotes à enchaîner les tours presque sans interruption. Charles Leclerc a réalisé le quatrième temps, avec seulement 12 millièmes d’avance sur son coéquipier Carlos Sainz, cinquième.

De Q1 à Q3. Le temps semblait menaçant au début de la Q1, avec des taches d’humidité sur la piste suite aux pluies précédentes. Une pluie fine est tombée pendant la première phase, mais finalement, tout le monde a pu rouler presque toujours en pneus tendres. Charles et Carlos ont fait un bon travail en restant à l’écart des problèmes pour atteindre la Q3 même si, comme tous les autres pilotes à l’exception de Max Verstappen, il ne leur restait qu’un train de Softs neufs, ce qui les a incités à faire un premier run avec un train usagé. Lors de l’unique tour lancé en pneus neufs, Leclerc a bouclé le chrono en 1’27″136, soit un peu plus vite que Sainz. Les deux hommes s’alignent donc en quatrième et cinquième position sur la grille de départ, derrière Max Verstappen et les McLaren de Lando Norris et Oscar Piastri.

Vers l’inconnu. Il y a plusieurs inconnues pour la course de demain : notamment le fait que, pour préparer ce Grand Prix de 52 tours, l’équipe ne dispose que des données de longs runs de Carlos, compte tenu du problème qui a affecté Charles vendredi lors de la deuxième séance d’essais libres. La lutte s’annonce donc très serrée derrière Verstappen, avec de nombreux points en jeu.

Charles Leclerc #16, P4 :

Une qualification plutôt bonne, compte tenu du fait que j’ai eu un peu de mal lors des dernières courses dans des conditions mixtes avec des pneus slicks. Je me suis senti bien aujourd’hui, car il semble que le travail acharné que j’ai effectué pour améliorer la situation a porté ses fruits. Je n’ai pas réalisé le tour parfait en Q3 car j’ai perdu de l’adhérence dans le virage 15, donc une position en première ligne n’était pas possible aujourd’hui.

C’est agréable de voir que McLaren est si rapide et je m’attends à une course passionnante demain avec tous les pilotes si proches les uns des autres. Nous n’avons pas de données sur les réglages de course de mon côté parce que j’ai manqué la FP2, mais nous avons maximisé chaque séance depuis et nous sommes dans une position de départ décente, donc tout est possible demain.

Carlos Sainz #55, P5 :

Ce n’était pas un mauvais samedi dans l’ensemble, après une Quali très difficile. Le peloton était très serré et les conditions changeaient tout le temps, donc il n’était pas facile de réaliser une séance solide comme nous l’avons fait.

Demain, nous pouvons nous attendre à une belle bataille avec les voitures qui nous entourent et je m’attends donc à une course intense. Nous allons tout donner pour obtenir un bon résultat.

Frédéric Vasseur, Directeur d’équipe :

Les trois parties des qualifications ont été très excitantes pour les fans et les spectateurs. C’était bon pour la Formule 1, bon pour le spectacle. Pour notre part, c’était un peu moyen, même si nous sommes devant nos concurrents directs. Mais il y avait de la place pour faire mieux car Charles a commis une petite erreur dans le virage 15 qui a affecté son temps au tour.

Ce qui est important, c’est que nous ne sommes pas loin du rythme. Nous essayons toujours d’être plus constants en ce qui concerne la dégradation des pneus et nous avons vu lors des deux dernières courses, sur des circuits très différents, que nous avons fait un bon pas dans cette direction. Silverstone est un circuit plus exigeant à cet égard et, sur le papier, il ne semblait pas nous convenir, mais nous avons été compétitifs et nous pouvons essayer de remonter dans l’ordre demain. Il est difficile de savoir à quoi s’attendre avec la météo : elle change toutes les heures et la course dure deux heures ! Mais nous sommes très motivés.

Mercedes

Une séance de qualification serrée et chaotique qui laisse l’équipe sur sa faim, mais pleine d’espoir pour le jour de la course

  • George Russell s’est qualifié P6 et Lewis Hamilton P7 pour le Grand Prix de Grande-Bretagne 2023.
  • Le travail acharné sur la performance au tour par tour pendant la nuit a semblé porter ses fruits, avec Lewis P5 et George P9 lors de la FP3.
  • Les conditions humides et brumeuses se sont poursuivies lors des qualifications, avec des choix de pneus difficiles et des décisions stratégiques à prendre tout au long de la course.
  • Les deux pilotes ont progressé à partir de la Q1, et l’ensemble du peloton a fait des progrès considérables dans les derniers tours. En Q2, les premiers runs de Lewis et George sur le nouveau pneu Soft ont été suffisamment bons pour leur permettre de se qualifier pour la Q3.
  • Après un premier run sur le pneu Soft usagé, les deux pilotes ont utilisé le nouveau Soft pour leurs derniers tours. George a terminé en P6, à seulement 0,063 seconde de la deuxième ligne, avec Lewis un demi-dixième plus loin en P7.

George Russell, #63, P6 :

C’était une séance passionnante, j’aime vraiment ces conditions. Je suis toujours confiant dans ma capacité à faire du bon travail et à enchaîner les tours quand c’est nécessaire. C’était parfois stressant, mais je me sentais à l’aise avec notre rythme en Q1 et Q2. Mon dernier tour en Q3 était bon, mais c’était frustrant de voir à quel point nous étions proches de gagner quelques positions. Je suis un peu déçu de ne pas y être parvenu, mais nous sommes en bonne position pour demain. L’équipe a fait du bon travail en améliorant la voiture pendant la nuit et je suis impatient de voir ce que nous pouvons faire pendant le Grand Prix. Nous pensons avoir un meilleur rythme de course que sur un seul tour, donc je suis confiant que nous pouvons aller de l’avant.

Une fois de plus, l’énergie des fans aujourd’hui a été incroyable. On sent vraiment le soutien des tribunes et c’est incroyable de voir à quel point ils soutiennent l’équipe et nous en tant que pilotes. C’est un week-end spécial et nous espérons faire du bon travail demain et nous battre pour le podium.

Lewis Hamilton, #44, P7 :

Malheureusement, nous n’avons pas été assez rapides aujourd’hui. Les conditions étaient délicates, mais nous nous sommes amusés à essayer de maîtriser les pneus. A certains moments, il semblait que nous avions le potentiel pour nous battre plus avant, mais nous sommes retombés un peu en arrière. Il semble que nous ayons plus de mal sur le tour simple que sur le rythme de course, alors nous verrons ce que nous pouvons faire demain. Si nous pouvons progresser, ce serait formidable. J’espère que nous pourrons mettre la pression sur les voitures qui nous précèdent et nous battre avec elles.

Toto Wolff, directeur de l’équipe et PDG :

La séance d’aujourd’hui a été intéressante, l’écart entre P2 et P7 n’étant que de quelques dixièmes. Nous avons été plus compétitifs que nous le pensions en termes de temps au tour, et l’écart avec la première ligne est faible. Mais ce n’est pas une excuse et les positions P6 et P7 sont celles que nous occupons. La question qui se pose maintenant est de savoir quel est le différentiel de vitesse nécessaire pour dépasser. Il y a plusieurs voitures devant nous, mais nous espérons pouvoir faire de bons progrès.

Même si c’est frustrant dans un sens, c’est aussi encourageant de voir les gains de temps au tour que d’autres ont trouvé, y compris McLaren récemment. C’est un bon exemple de la façon dont on peut augmenter les performances au cours de la saison. Nous avons été capables de le faire nous-mêmes et nous nous efforçons de continuer à le faire. Cela nous aidera à être compétitifs le samedi et le dimanche, et finalement à réduire l’écart avec la tête de course.

Andrew Shovlin, directeur de l’ingénierie en piste :

La séance de qualification n’a pas été facile ; il y a eu quelques bandes de pluie qui nous ont tenus en haleine. Dans ces conditions, il est facile de faire tomber une voiture en cours de route, mais nous avons tous les deux bien figuré dans le top 10. C’est frustrant d’être du mauvais côté d’un peloton serré aujourd’hui, mais l’écart avec la pole est une grande amélioration par rapport à vendredi.

Notre rythme sur les longs trajets était bon hier, alors nous espérons pouvoir aller de l’avant. Nous n’avons pas non plus apporté de modifications à la voiture qui pourraient nuire à notre rythme de course. Nous préférerions partir plus haut, car cela augmenterait certainement nos chances de monter sur le podium, mais il y a encore des opportunités au niveau de la stratégie qui nous permettront de compenser. Le fait que McLaren ait un rythme de course équivalent à sa vitesse de qualification influencera la stratégie de manière significative. Ce sera un Grand Prix intéressant, car de nombreuses voitures pourraient se battre pour le podium.

Williams

Dave Robson, responsable de la performance des véhicules :

La journée d’aujourd’hui a été exceptionnellement difficile avec des conditions mixtes et variables tout au long de la journée. Nous avons bien chronométré le run en pneus tendres lors de la FP3 ; si cela nous a permis d’apprendre beaucoup de choses sur la voiture, cela nous a donné une position sur la feuille de temps qui ne correspondait pas à notre véritable rythme. Cependant, les deux pilotes étaient satisfaits de l’équilibre de la voiture et se sentaient à l’aise avant les qualifications.

Les qualifications se sont déroulées en dents de scie, Alex et Logan ayant tous deux du mal à faire un tour représentatif des averses en Q1. Le drapeau rouge nous a permis de remettre les pendules à l’heure et tous deux ont fait preuve d’un excellent rythme et d’un grand sang-froid pour réaliser de très bons tours sous la pression.

La Q2 a été beaucoup plus calme pour Alex et il a été très rapide en se plaçant confortablement en Q3. Logan a trouvé les conditions un peu plus difficiles et a dû faire son dernier tour avec un jeu plus usagé de la Q1, ce qui lui a coûté les quelques dixièmes dont il avait besoin pour progresser.

Alex s’est montré très fort sur les pneus tendres usagés au début de la Q3, mais n’a pas réussi à trouver l’adhérence finale lorsque la piste s’est asséchée. Néanmoins, il s’agissait d’une séance de qualification potentiellement très difficile et nous l’avons bien gérée, ce qui nous a permis de placer les deux voitures dans une position utile pour le Grand Prix de demain.

Alex Albon, #23, P8 :

Ce fut un week-end extraordinaire, mais c’est drôle quand vous terminez en Q3, avec P8, et que vous êtes déçu. Nous devons être réalistes, mais tout s’est bien passé jusqu’à présent. En qualifications, la séance se déroulait plutôt bien, mais lorsque la piste s’est asséchée, la vitesse des virages a augmenté et l’évolution de la piste s’est manifestée. Nous avons commencé à avoir un peu de dégradation au cours du tour, même à l’avant, donc nous devons partir et comprendre cela, mais quand je suis arrivé en Q3, j’ai eu un peu de mal avec ces facteurs combinés. Nous avons été très attentifs depuis le début du week-end et j’ai pris le rythme très rapidement et je me suis bien adapté aux changements, donc nous avons vraiment pris le départ. Je pense que nous avons terminé là où nous nous attendions à être, mais je pense que si vous nous aviez dit que nous serions ici au début du week-end, nous ne vous aurions pas cru.

Logan Sargeant, #2, P14 :

Pour moi, le premier objectif de ce week-end était d’entrer en Q2, et j’y suis parvenu. C’était une séance délicate dans l’ensemble. Les conditions mixtes ne nous laissent pas de répit en ce moment. Nous savions que les qualifications seraient beaucoup plus serrées que les essais. C’est dommage que je n’aie pas eu un nouveau train de pneus à la fin de la Q2, car je pense que cela nous a probablement coûté la chance de passer en Q3. A la fin de la journée, la voiture était en bonne place et nous faisons des pas dans la bonne direction. Je suis content des progrès que j’ai faits ce week-end. J’ai encore beaucoup de progrès à faire, c’est clair pour moi. Tant que j’avance dans la bonne direction, c’est le point positif et nous pouvons construire sur cette base pour faire une bonne course demain. Ce ne sera pas facile de partir 14e avec beaucoup de voitures rapides autour de nous, mais nous ferons de notre mieux.

Aston Martin

Fernando Alonso, #14, P9 :

« Ce n’est pas la qualification que nous souhaitions après une séance difficile dans des conditions sèches. Il y a encore une longue course qui nous attend demain et notre rythme du dimanche est normalement un point fort de cette voiture. Nous avons tout de même obtenu un nouveau résultat en Q3, mais nous devons continuer à comprendre notre voiture sur différents circuits. La météo de demain peut également être changeante, comme elle l’a été aujourd’hui, donc nous devons rester concentrés et voir ce que nous pouvons faire en conditions de course. »

Lance Stroll, #18, P12 :

« Je pense qu’il était possible de faire mieux en qualifications aujourd’hui. Le drapeau rouge nous a forcés à utiliser un troisième train de pneus en Q1, ce qui signifie que nous n’avions pas de nouveau train de pneus en Q2, ce qui nous a mis en retrait par rapport aux autres. La course de demain sera longue et l’AMR23 se sent bien, alors je ferai de mon mieux pour me battre dans le peloton et offrir un bon spectacle à mes fans.

Mike Krack, Directeur de l’équipe :

« L’une des séances de qualification les plus difficiles de l’année jusqu’à présent, avec une piste séchante, la menace constante de la pluie et un drapeau rouge juste avant la fin de la Q1. Dans l’ensemble, nous avons manqué de rythme pour nous battre pour les premières places aujourd’hui. Nous devons donc revoir les choses, comprendre où nous pouvons trouver plus de performance et en tirer des enseignements pour l’avenir. Nous essaierons de revenir plus forts demain devant les fans britanniques passionnés qui seront présents en force.

Alpine

Pierre se qualifie en dixième position et Esteban en treizième position à Silverstone dans des conditions mixtes.

Le BWT Alpine F1 Team s’alignera demain au Grand Prix de Grande-Bretagne avec Pierre Gasly en dixième position et Esteban Ocon en treizième position sur la grille de départ, à l’issue d’une séance de qualification difficile à Silverstone.

Les conditions météorologiques britanniques ont joué un rôle dans une séance de qualification passionnante, la pluie ayant été une menace constante tout au long de l’après-midi.

Finalement, le temps est resté sec et Pierre a fait sa deuxième apparition consécutive en Q3 pour se qualifier à la dixième place. Esteban a manqué le top 10 de 0,174 seconde lors d’une Q2 serrée et frénétique.

La course de 52 tours débutera demain à 15h00, heure locale.

Esteban Ocon, #31, P13 :

« Cela a été une journée frustrante et une opportunité manquée pour nous en qualifications. C’est toujours décevant de ne pas être en Q3, d’autant plus que nous avions le rythme pour le faire. Les conditions n’étaient pas faciles mais nous les avions très bien gérées. En Q2, le début de mon dernier tour de poussée n’a pas été idéal car j’ai freiné sur le côté mouillé de la piste à côté de Lance [Stroll] et j’ai ensuite passé mon tour derrière Charles [Leclerc], ce qui nous a fait perdre du temps. Il y a beaucoup de choses à revoir aujourd’hui, mais je me sens prêt à gagner du terrain dans la course de demain.

Pierre Gasly, #10, P10 :

« C’était une qualification très difficile à gérer avec les différentes conditions. Cela dit, quand c’est comme ça, c’est souvent très excitant sur la piste et c’était certainement très agréable au volant. Je suis heureux d’être à nouveau en Q3, mais je suis déçu que nous n’ayons pas pu nous qualifier plus haut que la dixième place. Nous connaissons les domaines dans lesquels nous manquons de performance et nous devons continuer à travailler dur en tant qu’équipe pour trouver des améliorations à notre package. Demain, nous donnerons le meilleur de nous-mêmes. Le début de la course sera déterminant pour gagner des places et je suis convaincu que nous pouvons repartir avec des points au tableau.

Alan Permane, directeur sportif :

« Nous sommes tous déçus de la performance d’aujourd’hui en qualification car l’objectif minimum, comme toujours pour nous, est d’avoir les deux voitures en Q3. La météo et les conditions se sont avérées délicates et il s’agissait d’être sur la piste au bon moment. Nous y sommes parvenus des deux côtés du garage pour avancer en Q1 où tous les pilotes ont amélioré leur temps au tour de manière significative après le premier drapeau rouge. Esteban n’est pas allé plus loin que la Q2, tandis que Pierre a pu atteindre la Q3. Il restait probablement un peu de temps sur la table pour Pierre dans une séance très serrée. Nous avons beaucoup de travail devant nous si nous voulons que nos deux voitures soient dans le top 10 demain. C’est généralement une course longue et difficile ici, mais nous sommes convaincus que nous pouvons faire un bon après-midi.

Haas

Les pilotes du MoneyGram Haas F1 Team, Nico Hulkenberg et Kevin Magnussen, se sont qualifiés respectivement 11e et 20e pour le Grand Prix de Grande-Bretagne, 11e manche du Championnat du monde de Formule 1 de la FIA 2023.

Une bruine intermittente a accueilli la vingtaine de pilotes au début des qualifications. En Q1, Hulkenberg et Magnussen ont d’abord roulé sur le circuit avec le pneu intermédiaire Pirelli Cinturato Green. La piste étant plus sèche que prévu, mais la pluie étant toujours possible, les deux VF-23 ont immédiatement changé de pneus pour chausser les gommes tendres P Zero Red.

Magnussen enregistre un premier run en 1:33.901 avant de l’améliorer en 1:32.378. Le Danois était sur le point de poursuivre sa course lorsqu’il a été contraint d’arrêter sa voiture à la sortie du virage 15 en raison d’un problème de pression d’huile – un drapeau rouge a interrompu la séance pour récupérer sa voiture en difficulté. Magnussen a vu son temps chuter dans le classement, terminant finalement en P20.

Hulkenberg s’en sort mieux, même si un premier run en Q1 sur les softs a été supprimé pour avoir dépassé les limites de la piste. L’Allemand avait réalisé un temps de 1:32.292 avant que l’abandon de son coéquipier n’entraîne l’arrêt du chronomètre. Lorsque la séance a repris, Hulkenberg a réussi à se qualifier pour la Q2 avec un effort de 1:29.603 – bon pour la P15.

En Q2, Hulkenberg a utilisé deux nouveaux trains de pneus à gomme tendre. Avec un meilleur tour de 1:28.896 sur le deuxième set, Hulkenberg n’a pas réussi à se qualifier pour la Q3 – il a quitté les qualifications britanniques à la fin de la Q2 en P11.

Max Verstappen de Red Bull Racing a décroché une cinquième pole position consécutive devant le duo surprise de McLaren, le favori local Lando Norris en deuxième position et le rookie australien Oscar Piastri en troisième position.

Kevin Magnussen, #20, P19 :

« Il semble que ce ne soit pas mon année jusqu’à présent, mais c’est là que vous montrez votre expérience, que vous restez cool et que vous continuez à vous battre. Tout s’est éteint dans la voiture, je n’avais plus de direction assistée, plus rien, je ne sais pas ce que c’était en Q1. Jusqu’à ce moment-là, je me sentais bien par rapport au reste du week-end, j’étais sur un tour décent à améliorer – sur celui où je me suis arrêté. Il y avait encore du temps au compteur, donc je ne sais pas si ça aurait été le dernier.

Nico Hulkenberg, #27, P11 :

« C’était évidemment délicat avec l’humidité et les plaques mouillées, c’est assez sommaire, et ça peut mal tourner, mais ça n’a pas été le cas. Je pense que c’était une bonne qualification et j’ai l’impression d’avoir tiré le maximum de la voiture. C’était serré avec Alpine, mais le fait de ne pas avoir le DRS nous a fait un peu de mal. Je pense que nous sommes un peu plus ‘traînants’ et que nous avons plus de force portante que les autres voitures, donc l’absence de DRS n’était pas idéale pour nous.

Guenther Steiner, Directeur d’équipe :

« En raison des conditions changeantes, il était très difficile de lire dans la FP3. Nous avons fait ce que nous voulions, mais nous n’en avons tiré aucune conclusion en raison des conditions variables, entre la météo, la surface de la piste et tout le reste. Nous le savions et nous avons essayé plusieurs choses qui ont bien fonctionné. Nous avons manqué de peu la Q3 en qualifications, car Nico était très proche d’une voiture dans le secteur le plus rapide et ce n’est évidemment pas bon, surtout avec notre voiture. Avec Kevin, nous avons eu un problème avec le système d’huile, nous avons perdu toute l’huile, mais j’espère que le moteur n’est pas endommagé.

Alfa Romeo

L’Alfa Romeo F1 Team Stake a vu ses efforts de samedi au Grand Prix de Grande-Bretagne entravés par des problèmes qui ont affecté les deux voitures, une pluie intermittente ayant influencé la FP3 et la séance de qualification. Valtteri Bottas a réalisé le 15e temps, avant qu’un problème technique avec le carburant de la voiture ne l’oblige à arrêter sa C43 en piste, l’excluant de la Q2 et entraînant finalement sa disqualification de la séance. Son coéquipier, Zhou Guanyu, a passé la totalité de la troisième et dernière séance d’essais à l’extérieur de la voiture, l’équipe s’efforçant de résoudre un problème technique. Les conditions de qualification sèches et le manque de temps de piste ont entravé ses chances de passer la Q1, et il a finalement réalisé le 18e temps.

Malgré ce revers, l’équipe, tant sur le circuit qu’à Hinwil, va maintenant s’efforcer d’analyser les performances d’aujourd’hui afin d’éviter que les problèmes d’aujourd’hui ne se répètent, et d’élaborer un plan de course pour revenir dans la course lors du Grand Prix de Grande-Bretagne de demain.

Alessandro Alunni Bravi, représentant de l’équipe :

« Nous sommes sans aucun doute déçus, car nous avons senti, plus que les jours précédents, que nous avions le potentiel pour bien faire. Avec Valtteri, nous avons montré que nous étions confortablement installés en Q2, mais un problème technique lié au carburant l’a contraint à s’arrêter et à se retirer de la qualification. Malheureusement, le problème a fait que nous n’avons pas pu soumettre l’échantillon de carburant requis aux inspecteurs, ce qui a conduit à la disqualification de Valtteri de la séance. C’est dommage, car il a fait un excellent travail, et nous sommes désolés de voir ses chances d’obtenir une bonne séance de qualification sérieusement compromises. Pour Zhou, les choses ont été plus difficiles : il a été complètement absent de la FP3 à cause d’un problème de voiture, et n’a pas été en mesure de passer en Q2. C’est dans des moments comme celui-ci que l’équipe doit se regrouper et se serrer les coudes, et se pousser mutuellement à s’améliorer ; nous devons viser un meilleur week-end. Demain sera difficile, mais nous ne nous laisserons pas abattre par le résultat d’aujourd’hui : nous serons prêts à faire notre travail et à réaliser une bonne course pour nous permettre de récupérer le terrain perdu. »

Valtteri Bottas, #77, disqualifié :

« Les résultats d’aujourd’hui sont très décevants, car il semblait que nous avions une réelle chance d’entrer dans le top 10. J’ai commencé à perdre de la puissance dans le dernier tour, puis le moteur s’est arrêté. Nous avons fini par comprendre qu’il s’agissait d’un problème technique avec le carburant dans la voiture, et nous travaillons déjà pour y remédier et faire en sorte que cela ne se reproduise plus. Malheureusement, cela signifie que nous partirons en fond de grille pour la course, ce qui n’est pas l’endroit où nous aurions mérité d’être au vu de notre rythme. Cependant, la journée de demain sera longue et, comme toujours, la météo pourrait ajouter un élément d’imprévisibilité supplémentaire : la voiture se sentait mieux qu’hier et nous avons un peu plus de rythme par rapport aux événements précédents, alors notre objectif sera d’en tirer le meilleur parti et de nous battre aussi fort que possible dans le peloton. »

Zhou Guanyu, #24, P17 :

« Je pense que nous avions le potentiel pour améliorer nos performances ce week-end, mais malheureusement, la journée a été assez délicate pour notre équipe et nous n’avons pas pu maximiser nos chances. Je n’ai pas eu de temps de roulage lors de la dernière séance d’essais à cause d’un problème technique que l’équipe a rapidement examiné et résolu, ce qui m’a permis de reprendre la piste avant les qualifications. Là aussi, mes chances de rouler étaient limitées et j’ai eu du mal à trouver suffisamment d’adhérence, n’obtenant finalement qu’un seul tour chronométré, ce qui n’était pas suffisant pour passer en Q2. Nous sommes bien sûr déçus de ne pas avoir eu une chance réelle d’avancer, mais notre objectif principal est maintenant de nous regrouper et de nous préparer pour demain. 

AlphaTauri

Yuki Tsunoda, #22, P16 :

« Je suis passé très près de la Q2, c’est frustrant et dommage, mais je suis content de ma performance. L’évolution de la piste était élevée et presque entièrement sèche à la fin, mais l’équipe a fait du bon travail avec la stratégie. Nous avons essayé beaucoup de choses différentes avec la nouvelle mise à jour, et par rapport à hier, la voiture s’est sentie mieux. Je ressens plus de soutien dans les endroits où j’en ai besoin, en particulier dans les virages à basse vitesse, et plus de rotation dans les virages à haute vitesse, ce que nous voulions. Il y a encore de la place pour l’amélioration, mais nous essayons toujours de mieux comprendre le comportement de la voiture. Je me réinitialise et je fais tout ce que je peux demain pour extraire le maximum de performance de la voiture et terminer le plus haut possible. »

Nyck de Vries, #21, P18 :

« La séance qualificative d’aujourd’hui a été très délicate, avec des conditions changeantes en raison de l’arrivée de la pluie. Nous avons fait un tour correct au début de la qualification, mais vers la fin, quand c’est devenu une séance de tirs au but sur un tour, mes pneus étaient très froids. Je n’avais pas la confiance et la température nécessaires pour pousser et attaquer comme il le fallait, et j’ai commis une erreur dans le dernier virage où j’ai freiné trop fort et je me suis enfoncé, ce qui m’a fait perdre beaucoup de temps. Pendant la séance, nous étions plus compétitifs et dans le coup, donc je pense que notre dernier tour n’était pas tout à fait représentatif. Dans ces conditions changeantes, nous n’avons peut-être pas réussi à mettre tout le monde d’accord quand il le fallait. Nous avons fait quelques longs runs à l’entraînement, mais ce ne sera certainement pas facile demain. Une grande partie de la piste est à grande vitesse, il est donc difficile de dépasser et de suivre, donc un peu de pluie est la bienvenue car elle pourrait apporter quelques opportunités.

Jody Egginton (Directeur Technique) :

« Le programme de roulage des deux voitures en Q1 s’est déroulé sans accroc, avec les bons pneus montés, la bonne séquence de tours de poussée et de refroidissement adoptée, et le bon moment pour passer à la boîte de vitesses pour un nouveau train de pneus. Cependant, le drapeau rouge a perturbé les choses et malheureusement, les derniers runs n’étaient pas assez bons. De manière frustrante, Yuki était très proche de se qualifier pour la Q2, mais à cause d’une rupture lors de l’entrée des freins, il a perdu un peu de temps dans le virage 16. Nyck était plus loin dans son dernier run, nous devons donc examiner les données pour comprendre ce qui s’est passé. Nos positions de départ rendent les choses plus difficiles pour la course, mais nous serons pleinement concentrés pour être prêts à saisir toutes les opportunités qui nous permettront d’avancer avec les deux voitures demain. »