GP de Bahreïn, Hamilton d’un souffle devant Verstappen

Posted by

Lewis Hamilton (Mercedes), a remporté le GP d’ouverture de la saison à Bahreïn, triomphant de la Red Bull de Max Verstappen dans un duel fantastique qui s’est déroulé jusqu’au tout dernier tour de la course, alors que la deuxième Mercedes de Valtteri Bottas complète le podium et réalise le record du tour.

Parti de la quatrième pole position de sa carrière, Verstappen avait pris le contrôle de la course en début de course, mais a perdu son avantage lors de la première série d’arrêts aux stands lorsque Hamilton a réussi a prendre la tête de la course. Après un deuxième arrêt pour les deux pilotes – celui de Verstappen intervenant 10 tours après celui d’Hamilton – une finale palpitante s’est mise en place, Verstappen grignotant l’avance d’Hamilton avant de tenter un dépassement au 53e tour mais en étant trop large et en rendant la place.

C’était la dernière occasion de Verstappen, et Hamilton a pu tenir jusqu’au drapeau pour remporter sa 96e victoire en carrière avec seulement 0,7 seconde d’avance.

Hamilton, d’un souffle devant Verstappen, des course comme ça, on en redemande ! pht. LAT Images

Derrière le duo de tête, Bottas a terminé à une lointaine troisième place après un arrêt tardif pour gagner le point de bonus du meilleur tour, tandis que Lando Norris a égalé son résultat du Grand Prix de Bahreïn 2020 avec une fantastique course pour la quatrième place pour McLaren.

Après un problème dans le tour de formation qui l’a forcé à partir de la voie des stands, Sergio Perez a récupéré la cinquième place pour ses débuts chez Red Bull, devant la Ferrari de Charles Leclerc et la deuxième McLaren de Daniel Ricciardo.

Start of the race. Pht. Bryn Lennon/Getty Images

C’est la deuxième Ferrari de Carlos Sainz qui a pris la huitième place, devant le jeune Yuki Tsunoda, neuvième, tandis que Lance Stroll a donné des points à Aston Martin pour son retour en F1 avec la P10.

La première manche a donc été marquée par la déception de Verstappen après une bataille palpitante, il semble que nous devrions connaitre une lutte serrée pour la suprématie en 2021 entre Red Bull et Mercedes.

Sergio Perez a donné à Red Bull un moment d’émotion avant même le début de la course, sa Red Bull RB16B s’arrêtant dans le tour de formation en raison d’un problème. Perez a pu faire repartir la RB16B et se positionner au bout de la voie des stands pour prendre le départ de la course, alors que la grille était contrainte de faire un deuxième tour de formation.

Lorsque les feux se sont finalement éteints et que la saison 2021 a commencé, tous les yeux étaient fixés sur la façon dont la Red Bull de Max Verstappen, en pole, s’en sortirait face aux menaçantes Mercedes W12 noires de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas partant à ses côtés et derrière lui.

Max Verstappen of the Netherlands driving the (33) Red Bull Racing RB16B Honda leads Lewis Hamilton of Great Britain driving the (44) Mercedes AMG Petronas F1 Team Mercedes W12. Pht. Lars Baron/Getty Images

Verstappen a contenu la menace d’Hamilton, pour garder la tête au virage 1, avec Bottas attaqué par la Ferrari de Charles Leclerc partant P4, Leclerc finissant par devancer le Finlandais avant qu’une voiture de sécurité ne soit appelée a sortir. C’était à cause de Nikita Mazepin, qui a fait un tête-à-queue avec sa Haas à la sortie du virage 3 et a percuté le mur, une façon peu propice, mais heureusement sans gravité, de conclure ses débuts en F1.

Hamilton. Pht. Jiri Krenek

La course a repris au 4e tour sur les 56, Verstappen attendant le plus tard possible pour mettre le pied à terre au redémarrage en essayant de réduire l’opportunité pour Hamilton de le glisser en tête dans la ligne droite.

Le Néerlandais y est parvenu habilement, devançant Hamilton, qui lui-même contenait Leclerc, Bottas, Gasly, Norris et Ricciardo, Norris ayant dépassé son nouveau coéquipier avant l’appel de la voiture de sécurité, Fernando Alonso en huitième position devant Stroll et Sainz.

Norris s’est montré combatif dès les premières minutes, et a tout de suite dépassé Gasly au redémarrage. Ricciardo a fait de même, mais a heurté l’aileron avant du Français, l’arrachant de l’AlphaTauri AT02 et forçant Gasly à le changer. Le débutant Mick Schumacher a fait un tête-à-queue. Bottas a repassé Leclerc en P3 au sixième tour, tandis que Norris a également dépassé le pilote Ferrari trois tours plus tard.

Course solide des McLaren boys, ici Norris. Pht. Andy Hone/LAT Images

Pour son retour en F1, Fernando Alonso (Alpine) a entamé la première série d’arrêts aux stands au 11e tour, et Verstappen a pris près de deux secondes d’avance sur Hamilton en début de course, le travail des équipes des stands et des stratèges de Red Bull et Mercedes sera déterminant pour savoir si le Néerlandais pourra conserver son avantage.

Hamilton a fait son arrêt au 13e tour, et a volé sur ses tours de sortie. Verstappen attendra quatre tours de plus avant de faire son propre arrêt et ressortira avec 7s de retard.

C’était donc à l’avantage des Mercedes après les premiers arrêts, Hamilton devançant confortablement Verstappen au 20e tour, tandis que Bottas avait réussi à dépasser Perez pour la P3.

Bottas sur le podium, mais loin et record du tour. Pht. Jiri Krenek

Derrière, et avec environ 14s de retard, c’était Norris de Leclerc, Ricciardo et Stroll, tandis que Carlos Sainz était en P8, après avoir remporté un duel passionnant au 21e tour avec les multiples champions Alonso et Sebastian Vettel.

Verstappen, cependant, ne traînait pas et s’est mis à grignoter l’avance d’Hamilton, prenant des secondes au britannique. Cela a fait transpirer Mercedes, et après seulement 16 tours sur ses hards, Hamilton rentrait au 28e tour pour un autre jeu de hards.

Cela semblait laisser Bottas en P2 pour aller chercher Verstappen, mais Mercedes a fait rentrer le Finlandais deux tours plus tard, où un pneu avant droit récalcitrant l’a immobilisé pendant 10,9s, le faisant sortir en P5 derrière Norris et Leclerc – McLaren et Ferrari ont ensuite épargné Mercedes en faisant rapidement rentrer ces deux pilotes l’un après l’autre, ainsi que Ricciardo et Sainz.

Charles Leclerc en fini 6è. Pht. Scuderia Ferrari Press

L’avantage est donc revenu de manière décisive à Red Bull, qui a finalement fait entrer Verstappen au 39e tour, un tour après Perez. Verstappen est sorti sur les durs après un arrêt magnifique de 1,9 seconde de Red Bull. Il était maintenant à 8,5s de Hamilton en P2, avec des pneus plus frais de 10 tours, et avec 16 tours avant le drapeau pour s’attaquer aux Mercedes.

Le retour d’Alonso en F1 s’est terminé au 33e tour avec un problème de freins, faisant perdre à l’Espagnol sa 10e place, ce qui signifie qu’au 43e tour sur 56, l’ordre était le suivant : Hamilton, Verstappen, Bottas, Norris, Leclerc, Ricciardo et Perez – qui a dépassé l’Aston Martin de Stroll pour la P7 au 40e tour – avec Sainz et Yuki Tsunoda dans le top 10.

Abandon pour Alonso. Pht. Mark Sutton/LAT Images

Vettel a reçu une pénalité de cinq places et trois points de pénalité pour une infraction en qualification avant le départ de la course – et l’Allemand a eu de nouveaux problèmes au 44e tour lorsqu’il a percuté l’arrière d’Esteban Ocon au virage 1, les deux voitures faisant un tête-à-queue avant de repartir – et les commissaires ont donné à Vettel une nouvelle pénalité de 10 secondes et deux points de pénalité supplémentaire.

En tête, cependant, nous avions une finale fascinante en perspective, Verstappen fondant sur Hamilton au fur et à mesure que les tours défilaient. Le moment crucial entre les deux hommes est finalement arrivé au 53e tour sur 56, lorsque Verstappen a contourné l’extérieur d’Hamilton dans le virage 4 pour prendre la tête. Verstappen étant trop large dans sa manœuvre, il a rendu la position à Hamilton dans la descente du virage 11.

C’était la dernière chance de dépassement du Néerlandais, et alors que les pneus durs de Verstappen semblaient commencer à perdre de l’adhérence dans l’air turbulent d’Hamilton, la Mercedes a pu tenir bon, Hamilton remportant la 96e victoire.

« C’était un très bon départ pour nous », a déclaré un Hamilton ravi après la course, et si l’on considère que deux semaines auparavant, lors des essais de pré-saison, il était assis dans une Mercedes W12 qui semblait parfois à la limite de l’ingérable, alors que ses rivaux Red Bull prospéraient, il n’avait pas tort.

Derrière Hamilton et un Verstappen philosophe, le poleman, qui avait dominé le week-end avant la course, disant que c’était « génial de commencer l’année » pour mettre Mercedes sous une telle pression, Bottas était un troisième déçu, n’ayant jamais semblé sur le rythme de son coéquipier tout le week-end. Norris, (McLaren) a été l’une des stars de la course, s’emparant de la quatrième place pour l’équipe, comme il l’avait fait l’année dernière à Bahreïn, avec trois places d’avance sur son nouveau coéquipier Ricciardo, et avec la deuxième Red Bull de Perez et Leclerc de Ferrari entre les deux.

Excellent débuts du japonais Yuki Tsunoda of Scuderia AlphaTauri. Pht. Peter Fox/Getty Images

L’engouement autour de Yuki Tsunoda n’aura pas été atténué par le fait que le Japonais a marqué des points pour ses débuts en F1 en neuvième position, derrière la deuxième Ferrari de Sainz, tandis que Stroll complétait le top 10. L’incident maladroit de Vettel avec Ocon et la pénalité qui s’en est suivie l’ont laissé P15 pour ses débuts en Aston Martin au drapeau à damier, devant seulement son compatriote, et autre débutant, Mick Schumacher.

Les deux Alfa Romeo de Kimi Raikkonen et Antonio Giovinazzi ont été solides mais juste en dehors des points pour s’emparer des places P11 et P12, devant Ocon et la Williams de George Russell en P14 – le coéquipier de Russell, Nicholas Latifi, et Gasly ayant été discrètement abandonnés à quelques tours de la fin.

Donc, le premier GP est revenu à Mercedes, cela ressemble à un véritable combat en perspective entre les Flèches d’argent, devenues noires et Red Bull en 2021. Enfin du spectacle pour les fans qui commençaient à désespérer, d’une domination depuis 2014 qui ressemblait à une procession de Mercedes.

Les Pit Stops
Les meilleurs tours dans les différentes monte de pneus

Le classement du GP ici

Les meilleurs tours ici

Le prochain rendez-vous avec la F1, ce sera dans trois semaines : retour en Europe avec le Grand Prix d’Emilie-Romagne à Imola !