ELMS, la victoire tant attendue pour Panis Racing

Posted by

Qualification : P8

Course : VICTOIRE

#65 PANIS RACING (FRA) – ORECA 07/GIBSON – LMP2 – JULIEN CANAL (FRA) / WILLIAM STEVENS (GBR) / JAMES ALLEN (AUS), P1

C’est sur la piste de Monza que se jouait la 4ème manche de l’European Le Mans Series le 11 juillet dernier. Après un début de meeting un peu difficile lors des essais, l’équipe tricolore signe sa 1ère victoire depuis la création de l’écurie. Souvent malchanceux malgré le grand niveau de performance, les pilotes, les ingénieurs et le staff technique ont enfin été récompensés à la hauteur de leurs efforts et de la qualité de leur travail effectué depuis 6 ans. En repartant en vainqueurs d’Italie, le team-principal Olivier Panis et ses associés Sarah et Simon Abadie abordent les 24h du Mans avec l’envie décuplée de monter sur la plus haute marche du podium en LMP2.

 

Mercredi, la météo n’a pas permis à l’équipe de finaliser son plan de travail, un violent orage entrainant l’arrêt prématuré des test privés. Le lendemain, retour du grand soleil pour les essais libres 1 avec 48 degrés sur la piste (P8) et jeudi, après la seconde séance d’essais du matin (P7), c’est l’Australien James Allen qui qualifie l’Oreca #65 en début d’après-midi à la 8ème position pour la course.

 

Dimanche ce sont 42 voitures, toutes catégories confondues, qui se présentent sur la ligne de départ. Julien Canal, placé sur la 4ème ligne, gagne une place au 1er virage (P7), juste devant Loïc Duval (Realteam Racing) qui, ce dernier, le passe quelques tours plus tard. A son retour en piste après son 1er pit stop – le safety-car venant d’être de sortie – le Français se retrouve à la 2ème place pour attaquer son nouveau stint. Il réussit brillamment à conserver sa place et après ses 44 tours, transmet l’Oreca #65 à James Allen qui, grâce à l’excellent travail des mécaniciens, lui permet de se retrouver en tête de la course. Par la suite l’Australien affiche un très bon rythme et n’a de cesse de gérer le trafic et la pression de ses poursuivants. Il parvient au fil des tours à creuser un bel écart et après 2h35 de course, c’est Will Stevens qui s’élance pour effectuer le dernier relai. Fidèle à sa réputation, l’ex-pilote de F1 se bat sans relâche pour conserver le lead devant Tom Gamble (United Sports #22) qui tente, en vain, une remontée sur lui. Le dernier ravitaillement a lieu à 30 minutes de la fin de course juste avant un Full Course Yellow et au retour du drapeau vert l’écart avec le 2nd est alors de 7 secondes. A 15 heures précises, l’Oreca 07 #65 passe victorieuse sous le drapeau à damiers !

 

A noter la belle performance de la voiture du Team Ultimate #29, également gérée par l’équipe Tech1 Racing, dont l’équipage M.Lahaye/JB Lahaye/ F.Hériau a fait une très belle course pour finir à la 11éme place au général et terminer sur la 3ème marche du podium dans la catégorie Pro-Am.

#65 PANIS RACING (FRA) – ORECA 07/GIBSON – LMP2 – JULIEN CANAL (FRA) / WILLIAM STEVENS (GBR) / JAMES ALLEN (AUS)

Olivier Panis – Team Principal :

OLIVIER PANIS (FRA) TEAM MANAGER #65 PANIS RACING (FRA) – ORECA 07/GIBSON – LMP2

« Enfin ! Après un manque de réussite, aujourd’hui la chance a tourné mais c’est avant tout le travail qui a enfin payé. Nos trois pilotes ont fait un incroyable travail en piste et je tiens à féliciter chaleureusement toute l’équipe car c’est tous ensemble que nous avons gagné la course. Il faut reconnaitre que nous n’étions pourtant pas très bien en début de semaine en termes de balance mais les ingénieurs ont su parfaitement rebondir pour donner à l’équipage une très bonne voiture dimanche.

Comme à leur habitude, les mécaniciens ont réalisé des pit stops de haut vol qui ont permis de gagner un temps précieux en course. Je remercie mes associés Sarah et Simon Abadie et Stéphane Dilouya qui se sont battus à mes côtés pour parvenir à ce résultat. Nos partenaires nous ont également toujours soutenus et nous nous devons de leur dédier cette première victoire. Je suis très ému et très fier de tous en quittant le sol italien et nous sommes déjà focus sur les 24h du Mans. »

Julien Canal :

 

« C’était un départ difficile, on peut s’attendre à tout au 1er virage ici à Monza, surtout en partant 8ème. J’ai pu éviter de justesse un crash devant moi. La voiture était très performante et par la suite j’avais un bon rythme, à 5 dixièmes de seconde des pilotes pro en tête de course, tout en faisant attention à la gestion des pneumatiques. Cette victoire est vraiment une belle récompense suite à la malchance et aux désillusions lors des deux dernières courses. L’équipe a effectué un travail remarquable en association avec la voiture sœur d’Ultimate et en adoptant une très bonne stratégie avec des retours au stand un tour avant. Cela m’a permis de me retrouver en 2nde position et j’ai durement bataillé pour conserver ma place et creuser l’écart au maximum avec la voiture de United. Par la suite James et Will ont continué sur cette lancée, bravo à eux deux, cela nous a amené jusqu’à la 1ère marche du podium. Je suis très heureux pour l’équipe, Olivier (Panis), Sarah et Simon (Abadie). On fait partie des équipes sur laquelle il faut compter et avec qui je roule depuis 4 ans, je suis fier d’être un membre de cette belle famille ! »

James Allen :

 

« Un énorme merci à l’équipe pour tous les efforts qu’elle a déployés ce week-end. Nous avons connu un début difficile avec des résultats assez décevants en essais, mais je suis plutôt satisfait de ma performance en qualification. En fin de compte, la huitième place sur la grille nous a donné une bonne position de départ pour nous battre pour la course. Notre course n’aurait pas pu mieux se dérouler. Quelques bons appels de l’équipe ont conduit à notre victoire aujourd’hui. Julien m’a remis la voiture en parfaite condition, et je suis sorti des stands en tête, avant que Will ne prenne le relais plus tard dans la course et ne fournisse un effort remarquable pour conserver notre position. Je suis extrêmement reconnaissant d’avoir eu toute l’équipe derrière moi, ainsi que ma mère et ma fiancée ce week-end. Nous n’aurions pas pu réaliser tout cela sans le travail de l’équipe en dehors de la piste. Je suis très impatient de voir ce que nous pourrons réaliser tous ensemble lors de la prochaine manche :  la mythique épreuve des 24 heures du Mans. »