3 décembre 2022

Charles Leclerc enflamme Monza en réalisant la pole position pour le Grand Prix d’Italie

Charles Leclerc s’est emparé de la pole position lors des qualifications pour le Grand Prix d’Italie 2022, devant Max Verstappen et Carlos Sainz, qui seront tous deux rétrogradés après l’application des pénalités de grille, tandis que George Russell s’élance sur la première ligne.

#16, Charles Leclerc, P1. pht. Pirelli

Le temps de Leclerc, 1’20’’161, lui permet de prendre la pole avec 0’’145 d’avance sur Verstappen de Red Bull, tandis que Sainz est à 0’’268 de son coéquipier en P3. Verstappen a cependant une pénalité de cinq places, tandis que Sainz tombera en 18e position. Sergio Perez s’est qualifié en quatrième position pour Red Bull, mais il perdra 10 places. Lewis Hamilton, qui s’est qualifié en cinquième position, sera relégué en dernière ligne aux côtés de Yuki Tsunoda.

Par conséquent, Russell partira en deuxième position malgré sa qualification en sixième position. Lando Norris de McLaren s’est qualifié en septième position pour garantir un départ en deuxième ligne, tandis que Daniel Ricciardo devrait être promu après s’être qualifié en huitième position. Fernando Alonso n’a pas fait de temps pour Alpine en Q3, mais sera promu derrière Pierre Gasly d’AlphaTauri.

#1, Max Verstappen, P2 (partira P7). pht. Pirelli

Esteban Ocon a perdu le top 10 en P11, devant Valtteri Bottas d’Alfa Romeo. Remplaçant Alex Albon, pilote Williams souffrant d’une appendicite, Nyck de Vries a terminé 13e lors de sa première qualification en F1, mais il devrait être dans le top 10 pour ses débuts.

Esteban Ocon et Valtteri Bottas ont terminé 11e et 12e avant que leurs pénalités respectives de 5 et 15 places n’entrent en jeu. Zhou Guanyu s’est qualifié en 14e position et sera également promu devant Ocon et Bottas – mais n’ayant pas participé à la Q2, Tsunoda, en fond de grille, sera relégué en P20 pour la course de dimanche.

Alors que Bottas d’Alfa Romeo s’est faufilé hors de la Q1, Nicholas Latifi a réussi à obtenir une 16e place avant pénalité devant Sebastian Vettel d’Aston Martin, avec le coéquipier de Vettel, Lance Stroll, 18e en Q1. Les pilotes Haas complètent les résultats des qualifications, avec Kevin Magnussen 19e et Mick Schumacher 20e – ces deux pilotes partiront en 16e et 17e position alors que Sainz, Hamilton et Tsunoda seront relégués en fond de grille.

#55, Carlos Sainz, P3 (partira P18). pht. Pirelli

Leclerc remportera-t-il le Grand Prix d’Italie 2022 depuis la pole position, ou assisterons-nous à une remontée de l’un des neuf pilotes pénalisés à Monza ? La course débutera dimanche à 15 heures, heure locale.

TEL QUE CELA S’EST PASSÉ

Q1 – Verstappen en tête du peloton et De Vries en Q2

Près de la moitié des pilotes sont partis pour la Q1 en sachant qu’ils allaient être relégués sur la grille de départ en raison d’une série de pénalités liées au moteur, à la boîte de vitesses et aux réprimandes. L’ordre de qualification sera tout de même important, tout comme la possibilité pour les pilotes d’aider leurs coéquipiers à faire le tour du Temple de la Vitesse en Q3.

#11, Sergio Perrez, P4 (Partira P13). pht. Red Bull

Avec le temps pour un dernier run, Sainz avait aidé Leclerc autour de la piste pour franchir la ligne avec un temps de 1’21’’280, le pilote espagnol étant 0’’068s plus lent après que les premiers runs aient été complétés en Q1. Mais Verstappen l’a éclipsé avec un temps de 1’ 20’’922, laissant les Ferrari derrière lui en P2 et P3, et son coéquipier Perez quatrième – à plus d’une demi-seconde – alors que Russell complétait le top 5 initial.

Ricciardo s’est ensuite assis sur la bulle en P15 alors que Magnussen, Bottas, Stroll, Schumacher et Vettel risquaient d’être éliminés, le quadruple champion signalant un problème dans son cockpit alors qu’il faisait le tour de la piste pour une P20 provisoire avant que les pénalités de grille n’entrent en jeu.

#44, Lewis Hamilton, P5 (partira P19). pht. Mercedes

Le top 4 reste inchangé, les Red Bull et Ferrari restant dans leur box, tandis que Russell reste en P5 devant Zhou, pilote Alfa Romeo en progrès. Gasly et Tsunoda ont été les prochains sur le tableau en septième et huitième, respectivement, puis Hamilton en P9 pour Mercedes et Alonso complétant le top 10 pour Alpine.

Norris de McLaren a pris la P11 et Ricciardo la P12, laissant Ocon 13e pour Alpine. Pour sa première séance de qualification en F1, De Vries, la doublure de Williams, a réussi à atteindre la P14 pour se qualifier en Q2, Bottas complétant le top 15.

#63, George Russell, P6 (partira P2). pht. Mercedes

Cela a laissé Latifi en 16e position pour Williams, le Canadien étant éliminé avec plus de deux dixièmes d’avance sur Bottas. Suivaient les Aston Martin – un Vettel incrédule 17e et son coéquipier Stroll 18e – tandis qu’un Magnussen déçu prenait la 19e place avec quelques chronos supprimés en Q1. Le coéquipier de Haas, Schumacher, complète le top 20 provisoire.

Cependant, en raison des pénalités de grille, les cinq éliminés de la Q1 seront déplacés vers le haut de la grille, avec Sainz, Tsunoda et Hamilton partant à l’arrière – Magnussen et Schumacher partant devant eux en vertu de leurs 15 places de pénalités de grille.

Eliminés : Latifi, Vettel, Stroll, Magnussen, Schumacher.

Q2 – Ferrari éclipse Red Bull alors que McLaren et Mercedes suivent en formation

Verstappen est parti en premier pour mener un train de voitures en Q2, le Néerlandais – avec une pénalité de cinq places à son nom – sur un jeu de softs usagés, avec les pilotes de la Scuderia qui suivent. Après les premiers essais, Sainz était en tête avec un temps de 1’ 20’’878, 0’’330 devant Leclerc, qui a perdu du temps à Ascari. Les Red Bull étaient troisième et quatrième, Verstappen à 0’’387 du rythme et Perez à 0’’093.

#4, Lando Norris, P7 (partira P3). pht. Pirelli

Avec Norris en P10, les Alfa Romeo, De Vries (Williams), Ricciardo (McLaren) et Tsunoda (AlphaTauri), en fond de grille, risquent d’être éliminés.

De Vries a mené le train habituel de voitures – ni Red Bull ni Ferrari ne sont parties pour un deuxième tour – et le Néerlandais a dû se sortir d’une crise de survirage et a dérapé dans le virage 4, ruinant son tour et le faisant sortir de Q2 en 13e position.

Mercedes a terminé avec Hamilton cinquième et Russell sixième en Q2, devant Norris puis Ricciardo pour McLaren. Alonso a atteint la Q3 en P9 mais son coéquipier Ocon a été éliminé en P11. En séparant les Alpines, Gasly s’est qualifié pour la Q3 en P10.

 

Bottas s’est classé en P12, entre Ocon et De Vries, tandis que l’autre Alfa Romeo de Zhou a terminé la séance en 14e position devant Tsunoda – le pilote japonais qui s’est élancé tout au fond derrière Sainz et Hamilton. Quant à Bottas, sa pénalité de 15 places le verra partir devant les pilotes Haas et derrière Ocon, qui ne perd que cinq places.

#3, Danial Ricciardo, P8 (partira P4). pht. Pirelli

Eliminés : Ocon, Bottas, de Vries, Zhou, Tsunoda.

Q3 – Leclerc illumine le Temple de la Vitesse

Norris a mené le peloton pour la Q3, avec Russell qui s’est échappé de Hamilton à la fin de la file. Ferrari est sorti en tandem aussi, mais avec Leclerc (pas de pénalité) remorquant Sainz.

#10, Pierre Gasly, P9 (partira P5). pht. Pirelli

Sainz a mené après les premiers tours de piste, l’Espagnol s’envolant en P1 avec un temps de 1’20’’584 pour laisser Leclerc à 0’’386 en P2. Verstappen était à 0’’275, laissant Perez à une demi-seconde en P4.

« Les pneus ne sont juste nulle part, ils glissent partout », a déclaré Russell alors qu’il a géré la P5 devant Norris, tandis qu’Alonso a avorté sa course et était P10.

#14, Fernando Alonso, P10 (partira P6). pht. Pirelli

Le bourdonnement des pistolets à roues et des souffleurs d’air fournit la bande sonore avant qu’Alonso ne brise le silence relatif à trois minutes de la fin, Perez le suivant mais sautant la queue, le pilote Alpine obtenant ainsi ce qui aurait été un précieux sillage de la Red Bull.

Le rugissement des applaudissements ne pouvait signaler qu’une seule chose : Leclerc franchissait la ligne et, avec un temps de 1’20’’161, il s’assurait la pole position sur une Ferrari pour le Grand Prix d’Italie 2022. Verstappen s’est laissé 0’’145 en P2 mais descendra sur la grille grâce à sa pénalité de cinq places, tandis que Sainz, troisième des qualifications, tombera en P18.

#45, Nyck De Vries a remplacé au pied levé, Alex Albon, victime d’une crise d’appendicite, P13 (partira P8). pht. Pirelli

Perez s’est qualifié en quatrième position mais partira en dehors du top 10 derrière Zhou et De Vries. Du côté de Mercedes, Hamilton a terminé cinquième mais partira en 19e position derrière Sainz ; Russell a terminé sixième mais partira en deuxième position. En récompense de sa P7, Norris sera promu en deuxième ligne. Son coéquipier Ricciardo bénéficiera également d’une promotion après avoir pris la P8 samedi.

Gasly a terminé neuvième en Q3 tandis qu’Alonso a complété le top 10 sans chrono – les deux pilotes seront remontés dans l’ordre lorsque les pénalités seront confirmées.

Citation clé :

« C’est incroyable, ce n’était pas une séance de qualification facile », a déclaré Charles Leclerc, le poleur de Ferrari. « Je savais qu’il y avait pas mal de potentiel dans la voiture mais je n’ai pas tout mis ensemble. Je savais que dans ce dernier tour en Q3, je devais tout mettre ensemble et j’ai réussi à le faire.

« Donc, très heureux du tour, très heureux de la performance, c’était un grand week-end jusqu’à présent. Le sentiment dans la voiture est incroyable et j’espère vraiment que nous pourrons faire comme en 2019 demain. »

Les qualifs ici

La grille de départ ici

Les qualifications de ce GP d’Italie ont été animées par une série de pénalités infligées par les commissaires à 9 pilotes pour changement d’éléments moteurs et/ou boîte de vitesse. Des sanctions qui ont semé le flou quant à la composition de la grille de départ de la course dimanche. Notre excellent confrère de RTBF, Gaëtan Vigneron à déclaré « C’était le sketch absolu. Personne ne savait deux heures après les qualifications si Verstappen (pénalisé de 5 places) partira 4e ou 7e », « Verstappen a expliqué à un journaliste qu’il partirait 7e, pourtant un officiel affirme qu’il partira 4e. Personne n’y comprend rien, personne ne s’y retrouve. C’est certainement un point qu’il faudra changer et clarifier pour le futur car c’est complètement illisible à l’heure actuelle. » En effet cela est devenu une grosse mascarade !!! Bien loin du niveau de la F1…

Quelle est la prochaine étape ?

Le Grand Prix d’Italie 2022 doit débuter à 15 heures, heure locale, dimanche, avec Leclerc en pole et Russell qui suivra depuis la première ligne.

Communiqué La F1

Analyses des pilotes et des Teams

Pirelli

LA ROUTE VERS LA POLE

 

Le pilote Ferrari Charles Leclerc, dans une livrée jaune spéciale hommage, a décroché la 17e pole position de sa carrière et sa huitième de la saison, devant le public de la Scuderia. Le pilote monégasque s’est qualifié devant Max Verstappen de Red Bull et l’autre Ferrari de Carlos Sainz (même si l’ordre de départ demain sera affecté par les pénalités de grille).

Le temps était chaud et sec, avec des températures ambiantes de 30 degrés centigrades et des températures de piste de 41 degrés centigrades pendant les qualifications.

Tous les pilotes ont utilisé le pneu tendre P Zero Red du début à la fin des qualifications. Les Red Bull et les Ferrari n’ont utilisé qu’un seul jeu pour passer les Q1 et Q2. Les pneus tendres se sont avérés bien adaptés à l’heure de qualification à Monza, montrant un niveau d’adhérence fort et constant.

La séance FP3 a eu lieu plus tôt dans l’après-midi, ce qui est plus représentatif des conditions de course grâce à des conditions météorologiques et des charges de carburant plus comparables à celles des qualifications. Cela a été le cas pour un certain nombre de séances FP3 cette année déjà. Verstappen a été le plus rapide lors de la FP3 sur le pneu tendre.

Gabriel Omar Batistuta, connu sous le nom d' »Ange Gabriel » a présenté le prix Pirelli de la pole position d’aujourd’hui. Le footballeur argentin, considéré comme l’un des plus grands attaquants de tous les temps, a commencé sa carrière chez lui avant de se faire un nom en Italie, où il a joué pour des clubs comme la Fiorentina, la Roma et l’Inter Milan, qui bénéficie d’une longue association avec Pirelli.

CARNET DE STRATÉGIE

Les 53 tours du Grand Prix d’Italie sponsorisé par Pirelli sur le « Temple de la vitesse » de Monza devraient être une course à un seul arrêt, grâce aux niveaux de dégradation relativement contenus attendus si la météo reste conforme aux prévisions, sans parler de la perte de temps relativement importante dans la voie des stands. Sur le papier, la meilleure solution consiste à commencer avec le pneu tendre pour profiter au maximum de son adhérence initiale, avant de passer au pneu dur P Zero White, qui devrait offrir une performance constante et compétitive dans les conditions météorologiques chaudes annoncées. L’autre solution consiste à commencer par un relais plus long sur la P Zero Yellow Medium avant de passer à la P Zero Hard.

Ferrari

Le chef d’œuvre de Leclerc pour décrocher la pole à Monza !

Charles Leclerc n’aurait pas pu offrir un plus beau cadeau aux tifosi présents dans les tribunes de Monza. Un cri de joie assourdissant s’est élevé lorsqu’il a obtenu la dixième pole position de la saison pour la Scuderia, sa huitième, pour s’assurer de partir en tête du peloton pour le Grand Prix d’Italie qui débute demain à 15 heures locales. C’est la 240ème pole de Ferrari et la 17ème de Charles. C’était une excellente séance pour l’équipe, car Charles et Carlos n’ont eu besoin que d’un seul tour pour passer les Q1 et Q2.

Q3. Dans le top 10, Leclerc a donné une remorque à son coéquipier lors du premier passage, et en a pris une à Lando Norris lors du deuxième passage, réussissant ainsi un tour presque parfait. Le Monégasque a franchi la ligne en 1’20″161, soit un dixième et demi plus vite que Max Verstappen. Carlos a été le plus rapide dans le premier et le dernier secteur, arrêtant les chronos en 1’20″429, ce qui est suffisant pour la troisième place. Cependant, l’Espagnol partira de l’arrière en raison d’une pénalité pour changement d’unité de puissance.

Des courses différentes. Charles et Carlos seront donc confrontés à des scénarios de course différents demain. Leclerc devra prendre un départ parfait et contrôler ses poursuivants qui, comme toujours, pourront compter sur un rythme de course élevé, tandis que Sainz tentera de remonter le plus possible dans le classement pour ramener beaucoup de points, en poussant à fond du début à la fin.

Charles Leclerc #16, P1 :

« Je suis très heureux. Monza est toujours une ville spéciale et décrocher la pole position ici, devant nos tifosi, est un sentiment incroyable. D’autant plus que nous avons eu des difficultés à Spa, un autre circuit à grande vitesse avec des exigences similaires. Nous avons travaillé dur pour apporter des améliorations et il semble que nous soyons redevenus plus compétitifs.

Je me suis senti en confiance dans la voiture dès la première séance d’essais et notre rythme de course était fort, alors espérons que nous pourrons convertir cette pole en une victoire demain. Je vais tout donner ».

Carlos Sainz #55, P3 :

« C’était une bonne séance de qualification dès le début, avec de bons tours en Q1 et Q2. Ensuite, sur les derniers essais, nous avons également fait de très bons tours, bien que sur le dernier run, ma position sur la piste n’était pas la meilleure derrière Pierre (Gasly), car il faisait des tours de sortie très rapides et nous ne pouvions pas être remorqués. Néanmoins, c’est génial pour Ferrari de partir en pole ici à Monza, donc félicitations à Charles et à toute l’équipe.

Nous pouvons être heureux de la performance que nous avons montrée aujourd’hui et je pense que c’est un bon témoignage du dur travail qui a été effectué à Maranello.

J’espère que nous pourrons faire une bonne remontée demain et je suis sûr que je vais pousser à fond pour gagner autant de positions que possible. Le soutien des tifosi dans les tribunes a été absolument incroyable tout le week-end et nous allons faire de notre mieux pour leur offrir une course passionnante. »

Laurent Mekies, Directeur de course :

« Prendre la pole position à Monza, devant un public complet pour la première fois en deux ans, est un sentiment vraiment spécial. Nous dédions cet exploit à tous nos tifosi qui ne faiblissent jamais dans leur soutien à notre égard. Charles a fait du très bon travail, car une fois de plus il a réalisé le tour parfait. Carlos s’est également très bien comporté, en réalisant des temps similaires à ceux de son coéquipier et en jouant le jeu de l’aspiration. Nous avions déjà fait la même chose en France et en Belgique et la réussite de ce jeu nécessite une grande compréhension entre les pilotes.

Depuis les dernières courses, nous avons travaillé dur à Maranello pour revenir au plus haut niveau de performance et, grâce aux efforts de chacun, le résultat d’aujourd’hui est un premier pas dans la bonne direction. Bien sûr, nous ne sommes que samedi et les points seront attribués demain. Nous savons que ce ne sera pas facile de garder la tête et de ramener la victoire, car nous avons vu que Max (Verstappen) est capable de gagner en partant de l’arrière et jusqu’à présent, Mercedes a toujours été plus rapide en course qu’en qualifications. Maintenant, nous nous concentrons sur la préparation de la course, avec l’objectif de produire le même rythme que celui que nous avons montré en qualifications. »

pht. Scuderia Ferrari

Red Bull

Max Verstappen, #1, P2 (partira P7) :

« Je pense que les qualifications se sont bien passées. Les Ferrari ont semblé fortes tout le week-end, donc nous savions que ce serait serré aujourd’hui. Nous avons réglé la voiture pour la course, en optant pour un peu plus d’appui. Sur un tour de qualification, ce n’était pas le meilleur, mais je pense que demain ce sera fort. Quoi qu’il en soit, nous étions tout de même assez proches, c’est un point positif. Ce sera une bataille intéressante demain ; je vais essayer de rester en dehors des problèmes et de faire mon chemin. Je sais que nous n’avons pas besoin de gagner toutes les courses jusqu’à la fin de la saison, mais si j’arrive à passer devant toutes les voitures qui me précèdent, alors j’irai bien sûr chercher la victoire. »

Sergio Perrez , #11, P4 (partira P13 :

« C’est encore un bon résultat aujourd’hui et nous pouvons nous battre pour cela demain. Avec le rythme de course que nous avons, nous pouvons combler l’écart, donc je suis impatient. Ce n’était pas un grand tour pour moi, mais ce n’était pas mauvais non plus, maintenant nous devons maximiser pour demain et nous concentrer. Nous savions que les Ferrari allaient être très rapides ici, donc leur résultat n’était pas une surprise. Je pense que dans la course ils seront aussi forts. Nous manquons un peu de rythme en ce moment donc il y a quelques choses à revoir aujourd’hui avant la course – nous devons tirer le meilleur parti de ce que j’ai. Les lignes droites DRS peuvent être très douloureuses ici, vous pouvez rester assis pendant quelques tours et cela peut avoir un impact important sur votre course. Il sera difficile de doubler, vous devez avoir une bonne stratégie et utiliser votre rythme correctement, ce sera très important pour progresser. »

Christian Horner :

« Nous savions qu’en qualification, Ferrari serait particulièrement forte et cela s’est avéré être le cas. Nous avons dû compromettre légèrement les qualifications pour donner aux pilotes une meilleure voiture de course demain, nous verrons si cet échange est payant. Je pense qu’il est encore difficile de doubler ici, Spa est certainement le plus facile à doubler, mais théoriquement nous devrions être en mesure d’obtenir une position de dépassement, même si ce ne sera certainement pas simple. Nous avons stratégiquement pris les pénalités à la meilleure course que nous pouvions, compte tenu de notre position dans la saison, car nous ne voulions pas le faire à Singapour ou au Japon, étant donné la difficulté à dépasser. Nous avons une voiture de course solide, donc nous espérons pouvoir faire de bons progrès demain. Une grille mixte pourrait signifier une course très excitante demain, nous avons pris deux jeux de nouveaux softs – Ferrari aussi et ce sera fascinant de voir comment cela se passe. »

pht. Red Bull

Mercedes

Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team maximise la performance de l’équipe lors des qualifications à Monza pour P5 et P6.

Lewis Hamilton a terminé en P5, bien que les pénalités de grille le feront partir en P19 demain.

George Russell a terminé en P6, en utilisant des pneus usagés dans son dernier tour afin d’économiser un nouveau jeu pour la course, et partira de la P2 sur la grille après l’application des pénalités.

Avec un grand nombre de pénalités de grille à appliquer, le Grand Prix de demain promet d’être une course variable, avec un certain nombre de voitures qui se battent pour revenir dans le peloton.

Lewis Hamilton, #44, P5 (partira P19) :

C’était une bonne séance de mon côté, mais pas ma meilleure. Aujourd’hui, nous sommes loin du rythme des premiers, donc je ne pouvais pas faire grand-chose de plus. C’est à ces faibles niveaux d’appui que nous semblons être moins compétitifs et que nous perdons du rythme par rapport aux équipes qui nous entourent. Cela va être difficile pour nous demain de partir de l’arrière parce que l’effet du DRS n’est pas grand, et je m’attends à ce que beaucoup de voitures roulent dans des trains DRS. Donc, ça pourrait être une journée frustrante pour nous – mais je vais essayer de rester positif et de donner tout ce que j’ai.

George Russell, #63, P6 (Partira P2) :

La Q1 a bien commencé, juste quelques dixièmes derrière Ferrari, et j’espérais que c’était là où nous allions être – puis la session nous a échappé pour être honnête, et j’ai fini avec 1,4 seconde de retard. Nous avons pris un risque sur le dernier run pour garder un jeu de nouveaux pneus tendres pour demain, et je suis heureux que ni Lando ni Fernando ne nous aient sauté dessus, car c’était finalement la lutte pour la P2 sur la grille demain. En regardant la course, nous devons nous concentrer sur nous-mêmes – il sera difficile de garder Max derrière, Charles part devant, puis nous avons Sergio, Carlos et Lewis qui arrivent de l’arrière. Nous devons faire notre propre course, nous concentrer sur les positions du podium et nous battre.

Toto Wolff :

Dans l’ensemble, cette séance a probablement été un peu moins bonne que ce que nous espérions – pas en termes de positions finales, qui étaient probablement notre maximum aujourd’hui, mais en ce qui concerne l’écart avec l’avant de la grille. Nous avons bien commencé le week-end et nous n’avons pas été en mesure de poursuivre sur cette lancée tout au long du week-end – et d’un autre côté, Ferrari a fait un travail impressionnant ici en qualification. Je pense que le point positif est que George partira en P2 – même s’il se plaignait d’un manque d’adhérence des pneus lors de ses tours chronométrés. Lewis va évidemment en dernière ligne avec sa pénalité moteur, donc nous aurons besoin d’une forte reprise demain si nous espérons entrer dans les points. Nous savions en arrivant ce week-end que ce ne serait pas un grand circuit pour nous, mais j’espère que nous pourrons continuer notre tendance à avoir un meilleur rythme de course que le tour unique et maximiser nos opportunités en course.

Andrew Shovlin :

Compte tenu de toutes les pénalités sur la grille, nous nous sommes retrouvés dans la meilleure position possible avec George en première ligne.  Nous avons pris un peu de risque en gardant un jeu de ses nouveaux pneus pour le dernier tour de qualification, nous n’avions pas réalisé que ce serait aussi serré quand nous avons pris la décision, mais heureusement son premier tour a été assez bon pour la P6, ce qui signifie qu’il hérite de la P2 pour demain et que nous avons encore un nouveau jeu de softs disponible. La voiture a été un peu difficile ce week-end, elle rappelle plus Spa que Zandvoort, mais nos longs runs de ce matin étaient plus forts que ceux de la FP2 et nous avons une meilleure idée de la position de l’équilibre pour la course. Il est difficile de savoir à quoi s’attendre demain ; tant de voitures sont hors de position, et c’est une course qui se passe rarement sans incidents.  J’espère qu’avec George, nous avons le rythme pour rester en tête et avec Lewis, c’est une course de récupération qui dépendra de la facilité avec laquelle nous pouvons dépasser les voitures plus lentes et de la façon dont nous pouvons gérer les pneus par rapport à nos concurrents.

pht. Mercedes

McLaren

« Nous nous sentons bien préparés et prêts pour un grand Grand Prix d’Italie »

Lando Norris, #4, P7 (partira P3) :

« Très heureux de cette journée. Très heureux. Je pense que c’est le meilleur résultat que nous pouvions obtenir. Nous étions si près d’être devant les Mercedes, mais ne pas être loin derrière est aussi une très bonne performance. Quelques personnes ont des pénalités de grille demain, ce qui nous donne une meilleure position. J’espère que nous pourrons en profiter, faire une course propre et obtenir quelques bons points. »

Daniel Ricciardo, #3, P8 (Partira P4) :

« Je suis content de la Q3, content d’être à nouveau dans le haut du panier. Ça faisait un moment, donc je suis content de ça. Le tour de Q3 était certainement un peu difficile, j’essayais juste d’en tirer les derniers dixièmes. Il est toujours difficile pour moi de sentir la voiture à la limite et de savoir ce qu’il va y avoir dans le virage – mais je suis content de Q1 et Q2, je pense que j’ai fait quelques bons tours. Nous gagnons quelques places sur la grille de départ en raison des pénalités demain. Nous avons terminé les qualifications à une meilleure place que ce que nous avons été ce week-end, donc je suis heureux de mettre tout ça ensemble. Je pense que nous avons fait quelques bons changements, donc j’espère que nous avons une voiture de course rapide. »

Andreas Seidl :

« Un excellent travail de toute l’équipe, Daniel et Lando délivrant P7 et P8 en qualification à Monza aujourd’hui. Avec le soutien de la maison, l’équipe sur le circuit a travaillé dur avec les deux pilotes pour améliorer continuellement la voiture au cours des trois séances d’essais ici, offrant un package compétitif en qualification. Ils ont placé les voitures aux bons endroits sur la piste, donnant à Lando et Daniel l’opportunité de maximiser leurs tours quand cela comptait.

« Lorsque toutes les pénalités seront appliquées, nous prendrons le départ du Grand Prix d’Italie en tête de la grille. C’est une bonne position de départ et, bien que nous soyons conscients des défis sur une distance de course, nous nous sentons bien préparés et prêts pour un grand Grand Prix d’Italie devant une foule magnifique. »

Alpine

BWT Alpine F1 Team s’est qualifié pour le Grand Prix d’Italie de demain avec Fernando Alonso dixième et Esteban Ocon onzième à Monza. Avec un certain nombre de pénalités pour des changements de moteur, la grille de demain sera bouleversée par rapport à l’ordre des qualifications d’aujourd’hui.

Fernando a réussi à revenir en Q3 en Italie et a terminé sa séance de qualification en dixième position mais a vu son seul chrono en Q3 supprimé pour avoir dépassé les limites de la piste. Esteban, qui risque une pénalité de cinq places sur la grille pour avoir changé son ICE, n’a pas pu suivre Fernando en Q3 et l’a manqué de 0,068 secondes.

Esteban Ocon, #31, P11 (partira P14) :

« Ce n’était pas une séance de qualification parfaite pour nous aujourd’hui. Au final, nous avons manqué de peu la Q3, après une Q2 sous-optimale. Nous avons perdu l’arrière de la voiture à plusieurs reprises et chaque petite erreur à Monza coûte du temps. Les différentes pénalités moteur ont vraiment bouleversé la grille de départ pour demain, alors voyons ce qui se passe. Ce sera une course excitante demain avec le potentiel d’entrer dans le top 10 et nous allons pousser fort pour finir le week-end en force et marquer des points. »

Fernando Alonso, #14, P10 (partira P6) :

« C’est un peu décevant de terminer dixième en Q3 aujourd’hui. Mon dernier temps au tour a également été supprimé pour des limites de piste, qui, me dit-on, était assez bon pour la huitième position avant que les pénalités ne soient appliquées aux autres. Dans l’ensemble, nous avons semblé manquer un peu de performance en Qualification par rapport au reste du week-end. La voiture s’est bien comportée et semble avoir un bon rythme de course, mais nous devons faire attention à plusieurs voitures rapides qui partent derrière nous. Nous avons marqué des points lors de dix courses consécutives, alors faisons en sorte que ce soit onze demain. »

Otmar Szafnauer, Team Principal :

« Nous avons manqué une bonne opportunité lors des qualifications aujourd’hui et nous sommes donc un peu déçus de notre performance. Esteban va prendre une nouvelle ICE dans son unité de puissance et aura une pénalité de cinq places sur la grille, ce qui, dans le grand schéma des choses et avec d’autres faisant de même, a plutôt bien fonctionné car il partira dans une position compétitive. Fernando a semblé fort tout le week-end et il sera frustré de ne pas avoir converti ce rythme en qualifications pour partir plus haut sur la grille. Cela dit, il partira bien dans le top 10 et il aura toutes les chances de marquer des points en course. Demain, c’est le jour de la course et, au cours des deux derniers Grands Prix, nous avons montré que notre voiture de course est compétitive, donc l’objectif est de revenir avec les deux voitures dans les points ».

AlphaTauri

Pierre Gasly, #10, P12 (partira P6) :

 

« Dans l’ensemble, je suis très heureux d’être en Q3. Il y avait encore un peu de glissement dans les virages à haute vitesse, donc je ne pouvais pas m’engager pleinement, mais la piste est incroyable à conduire. Nous avons fait quelques changements après hier et ils semblent avoir porté leurs fruits, mais il y a encore plus à tirer de la voiture pour demain. Il y a des voitures plus rapides qui partiront derrière nous demain, en raison des pénalités infligées à un certain nombre de pilotes, mais nous avons vu qu’il pourrait être plus difficile de doubler en course par rapport aux années précédentes, car l’effet de sillage est moins important avec les nouvelles voitures. Notre objectif est de rester dans les points et, comme nous l’avons vu dans le passé, tout peut arriver ici. »

Yuki Tsunoda, #22, P15, (partira P20) :

« Bien sûr, nous avons des pénalités ce week-end, donc nous nous sommes concentrés sur notre rythme de course plutôt que sur les qualifications, mais je suis content du rythme court que nous avons eu ce week-end, je me suis senti à l’aise dans la voiture et nous étions forts en Q1. Je suis resté dans la voiture pour la Q2 au cas où j’aurais besoin d’aider mon coéquipier – car les remorques peuvent parfois être utiles sur ce circuit – mais nous avons décidé que ce n’était pas nécessaire pour Pierre au final, donc nous n’avons pas couru. Je vais maintenant me concentrer sur la course de demain, ça va être difficile mais il est possible de doubler ici à Monza et il y a beaucoup de gens qui ne sont pas à leur place demain, donc on ne sait jamais ce qui va se passer. »

Jody Egginton (Directeur Technique) :

« Nous avons recueilli une bonne quantité de données sur les pneus et l’aéro depuis vendredi des deux côtés du garage, nous avions donc une bonne vue sur la voie à suivre pour améliorer la voiture et les réglages ont convergé pendant la nuit. La FP3 s’est déroulée sans problème aujourd’hui, avec de nouvelles données recueillies sur les trois gommes de pneus et les deux côtés du garage ont abordé les qualifications dans une forme raisonnable.  Les deux voitures ont traversé la Q1 assez facilement, mais étant donné les pénalités de Yuki, une fois qu’il était en sécurité dans la Q2, il n’y avait pas de motivation majeure pour lui de faire d’autres essais. Donc, l’objectif était de maximiser les opportunités de Pierre. Après son premier tour, on s’attendait à ce que le passage en Q3 soit possible avec un deuxième tour propre. Cependant, il s’est avéré que la coupure était plus proche que prévu, avec un peu de gravier sur la piste au virage 5, ce qui a coûté quelques tours, mais heureusement, il a réussi à se qualifier pour la Q3. Il est dommage que sur son tour de poussée en Q3, les limites de la piste aient été dépassées au T6, ce qui signifie que le meilleur temps de Pierre a été supprimé et qu’une position a été perdue au profit de Ricciardo. Cependant, avec de nombreuses pénalités PU à appliquer sur la grille, nous nous attendons actuellement à partir 6ème demain. Pierre est bien placé pour se battre pour les points et Yuki, bien que plus loin derrière, a montré un bon rythme ici jusqu’à présent ce week-end et devrait progresser si nous pouvons trouver de l’air pur pour lui ».

pht. Red Bull

Alfa Romeo

Alfa Romeo F1 Team ORLEN a réalisé une solide performance lors des qualifications du Grand Prix d’Italie, Valtteri Bottas et Zhou Guanyu réalisant respectivement les 12e et 14e temps de la séance. La grille de départ de la course de demain sera mélangée par les pénalités infligées à plusieurs pilotes, dont une de 15 places à Valtteri pour de nouveaux composants de l’unité de puissance. Zhou devrait partir en P9 et Valtteri en P15.

Frédéric Vasseur, Team Principal :

« La performance d’aujourd’hui est un pas en avant par rapport aux deux dernières manches. Le circuit semble mieux nous convenir et nous pouvons être satisfaits du travail que nous avons effectué depuis vendredi. P12 avec Valtteri et P14 avec Zhou, c’est un bon résultat, et nous pouvons nous réjouir de savoir que nous sommes passés tout près d’une place en Q3. Nous abordons demain avec la certitude de pouvoir nous battre pour les points : Zhou sera neuvième sur la grille et Valtteri, malgré sa pénalité, ne perdra que trois places et pilotera une voiture qui a été réglée en vue du dimanche. Nous avons vu à quel point les courses à Monza peuvent être chaotiques, donc tirer le meilleur parti de toute chance sera bon : si nous prenons un bon départ et faisons notre travail correctement, nous pouvons nous battre pour les points avec les deux voitures. »

Valtteri Bottas, #77, P12 (partira P15) :

 » Je suis assez satisfait de la performance d’aujourd’hui : Je pense que nous avons tiré tout ce que nous pouvions de cette séance. Notre objectif était d’être devant Magnussen et Schumacher, car ils avaient le même nombre de pénalités que nous et nous nous battions pour la position – et nous l’avons fait. Nous savions que nous avions une grosse pénalité aujourd’hui, donc nous nous sommes concentrés sur les réglages de la voiture pour la course – et nous avons quand même été très proches d’une place en Q3. Je pense que nous nous sommes bien améliorés par rapport aux deux derniers tours et nous devrions être en mesure de nous battre pour les points, même avec la pénalité. Notre rythme de course est bon, et j’espère que nous aurons de belles batailles demain. »

Zhou Guanyu, #24, P14 (partira P9) :

 » Je pense que nous sommes repartis avec un bon résultat, même si nous étions sous pression car nous n’avions que deux trains de pneus neufs. Nous étions forts en Q1, alors que la Q2 a été assez difficile pour moi : nous avons eu un peu plus de mal à trouver le bon équilibre, et une crevaison sur mon pneu n’a pas aidé. C’est malheureux car je pense que nous étions en bonne voie et qu’il y avait beaucoup plus à tirer de la voiture. Néanmoins, en raison de toutes les pénalités infligées aux autres pilotes, nous devrions partir dans le top 10, et c’est toujours plus agréable d’être un peu plus haut sur ce circuit. J’ai hâte d’être à demain, car j’espère que nous aurons plus d’opportunités tout au long de la course. »

pht. Alfa Romeo-DPPI

Williams

Dave Robson, responsable des performances des véhicules :

Tout d’abord, nous adressons nos meilleurs vœux à Alex et lui souhaitons un prompt rétablissement. Ensuite, nous souhaitons la bienvenue à Nyck dans l’équipe pour ses débuts en Formule 1.

L’équipe a très bien réagi à la nouvelle ce matin que Nyck conduirait pour le reste du week-end. Nous avons pu préparer la voiture pour lui rapidement et adapter le programme de la FP3 pour lui donner du temps de piste productif. Il a réagi au défi de manière experte, aidé par sa course du vendredi et son expérience de la FW44 à Barcelone. Il a hérité des réglages d’Alex et a été immédiatement satisfait, ne nécessitant qu’une modification de l’angle du volet de l’aile avant pour adapter la voiture à son style.

Les qualifications à Monza sont généralement délicates car les pilotes cherchent à équilibrer la préparation des pneus et la position sur la piste. Aujourd’hui n’a pas fait exception, mais nous avons placé les deux pilotes dans des positions raisonnables en Q1. Cependant, les deux ont eu un peu de mal avec le freinage dans un remorquage. Nicky a dû abandonner son dernier effort en Q1 et Nyck a perdu un peu de temps dans le secteur 1, mais a pu récupérer et réaliser un bon chrono. Bien que ce laptime ait été supprimé pour avoir quitté la piste, son tour précédent était assez bon pour progresser en Q2.

Nyck a fait un excellent travail aujourd’hui et bien qu’il soit frustré de ne pas avoir pu réaliser le dernier tour en Q2, il part quand même dans le top 10 demain. Nous avons beaucoup de choses à revoir avec lui pour le préparer pour demain, mais nous sommes confiants que lui et Nicky peuvent faire de bonnes courses demain.

Nyck de Vries, #45, P13, (partira P8) :

Tout d’abord, je veux juste dire que je me sens mal pour Alex et j’espère que sa santé et son rétablissement seront rapides. Néanmoins, c’était une grande opportunité pour moi, mais c’est un défi de se lancer comme ça. Dans l’ensemble, je suis content de la façon dont ça s’est passé, mais j’ai vraiment l’impression qu’il y avait plus à faire. Malheureusement, j’ai eu beaucoup de blocage arrière dans mon tour, mais en général, c’était une séance positive. Avec les pénalités de grille, c’est positif de partir plus haut sur la grille – j’ai des devoirs à faire ce soir mais c’est bien d’être appelé.

Nicholas Latifi, #6, P16 (partira P10) :

Tout d’abord, je souhaite à Alex un prompt rétablissement et j’espère le revoir bientôt. Je me suis bloqué dans le premier virage et je n’ai pas pu faire un seul tour avec mon deuxième train de pneus. C’est frustrant mais je suis là où je m’attendais à être. C’est l’un des virages les plus difficiles pour notre voiture. Pour demain, nous sommes rapides en ligne droite mais nous perdrons du temps dans les virages, donc il faudra voir comment cela s’équilibre. Nous partirons plus en avant à cause de quelques pénalités, donc nous verrons ce qui se passera.

Aston Martin

Sebastian Vettel, #5, P17 (partira P11) :

 » Je suis content du tour que j’ai fait aujourd’hui, qui était un effort raisonnable de ma part. Je n’ai eu qu’une seule tentative à la fin à cause de la carrosserie qui s’est détachée pendant le premier run, ce qui signifie que je n’ai pas pu entrer dans un rythme. De manière générale, ce week-end n’a pas été facile pour nous. Sur ce circuit, pour une raison quelconque, nous ne sommes pas particulièrement compétitifs. Mais c’est un nouveau jour demain et nous allons tout faire pour progresser. Nous gagnerons quelques places sur la grille de départ parce que d’autres ont pris des pénalités, nous devrions donc partir en milieu de grille. Nous sommes généralement plus compétitifs le dimanche, alors voyons ce que nous pouvons faire demain. »

Lance Stroll, #18, P18 (partira P12) :

« Nous avons toujours su que ce ne serait pas notre circuit le plus fort et je pense que cela s’est vu avec le résultat d’aujourd’hui. Monza est un circuit très différent des circuits que nous avons visités récemment, donc j’espère que c’est un peu une aberration. Nous semblons avoir un peu trop de traînée sur la voiture pour ce circuit à grande vitesse. Je suis sûr que nous aurons de meilleures performances plus tard dans la saison. Nous gagnerons des positions sur la grille grâce aux pénalités que les autres pilotes auront prises, donc les choses pourraient s’arranger pour nous demain. Nous allons essayer de faire ce que nous pouvons pour courir pour les points ».

Mike Krack, Directeur d’équipe :

« La séance de qualification de Sebastian a été compliquée par un panneau d’obturation desserré, ce qui lui a coûté du temps de piste lorsque nous avons pris la précaution de le boxer et de remédier au problème. Il est sorti pour un dernier run et a terminé à seulement sept centièmes de la Q2. Lance a fait une séance propre et soignée, en respectant le plan de course, mais les caractéristiques du circuit de Monza ne sont pas particulièrement adaptées à notre voiture et la séance de qualification s’annonçait difficile. Je suis plus optimiste quant à nos performances en course demain et nous espérons gagner une poignée de positions sur la grille de départ lorsque d’autres pilotes seront éliminés en raison de pénalités. »

 

Haut du site