22 avril 2024

Charles Leclerc bat Verstappen dans le suspense des qualifications pour le GP en Azerbaïdjan.

Charles Leclerc a décroché la pole position du Grand Prix d’Azerbaïdjan après avoir pris le meilleur sur Max Verstappen lors d’une séance de qualification passionnante et très disputée vendredi soir, ce qui en fait trois poles consécutives  pour le monégasque sur le circuit de Bakou.

La Red Bull étant plus rapide en ligne droite, mais la Ferrari plus rapide dans les virages, une bataille fascinante s’est développée au cours d’une heure de qualification pleine d’incidents sur les rives de la mer Caspienne – et c’est Leclerc qui s’est finalement imposé.

Incroyablement, Verstappen et Leclerc ont affiché des temps identiques de 1m 40,445s lors de leurs premiers runs en Q3, avant que Leclerc ne se mette en avant avec un 1m 40,203s dans les derniers tours décisifs, lui permettant de devancer Verstappen de 0,188s.

#16, Charles Leclerc, Ferrari, P1. pht. Scuderia Ferrari

Leclerc a ajouté à ses 2021 et 2022 poles sur le site, Verstappen s’est contenté de la deuxième place et Sergio Perez s’est assuré la troisième place dans l’autre Red Bull, c’est Carlos Sainz qui a pris la place de « meilleur des autres », à quelque huit dixièmes du rythme de son coéquipier de Ferrari.

Lewis Hamilton et Fernando Alonso étaient respectivement cinquième et sixième pour Mercedes et Aston Martin, Lando Norris de McLaren et Yuki Tsunoda d’AlphaTauri ont pris les places P7 et P8, tandis que Lance Stroll et Oscar Piastri complétaient le top 10.

Alors que Hamilton était dans le top 10, son coéquipier George Russell a dû se contenter de la 11e place sur la grille, devant Esteban Ocon d’Alpine et la Williams d’Alex Albon, qui a roulé dans le top 10 en Q1 mais a déploré le trafic lors de son dernier tour en Q2.

#1, Max Verstappen, Red Bull, P2. pht. Red Bull

Valtteri Bottas était l’Alfa Romeo de tête à la 14e place, Logan Sargeant s’assurant la première apparition en Q2 de sa carrière naissante en F1, en route vers la 15e place – rattrapant ainsi les séances dramatiques de Bahreïn, d’Arabie Saoudite et d’Australie.

Zhou Guanyu n’a manqué la Q2 que de 0.020s après avoir récupéré d’un tête-à-queue et d’une collision avec les barrières, ce qui lui a valu la 16ème place. Haas a perdu Nico Hulkenberg et Kevin Magnussen à la première haie, ce dernier ayant été gêné par des problèmes techniques tout au long de la Q1.

Pierre Gasly et Nyck de Vries formeront la dernière ligne de la grille de départ pour la course de dimanche, les pilotes Alpine et AlphaTauri ayant chuté séparément au virage 3 dans la phase d’ouverture – les deux incidents ayant entraîné le déploiement des drapeaux rouges et l’interruption de l’action.

#11, Sergio Perez, Red Bull, P3. pht. Pirelli

Les qualifs ici

CE QUI S’EST PASSÉ

Q1 – Leclerc mène une première phase dramatique

Il y avait beaucoup d’intrigues avant la séance de qualification de samedi soir dans les rues à grande vitesse de Bakou, la première séance d’essais précédents ayant été marquée par une foule d’incidents et ayant coûté à plusieurs pilotes un temps de piste précieux dans le cadre du format révisé de la F1 Sprint.

#55, Carlos Sainz, Ferrari, P4. pht. Pirelli

Alpine était l’une des équipes les plus pressées entre les séances, puisqu’elle a dû procéder au changement de l’unité de puissance et de la boîte de vitesses de Gasly après son arrêt brutal lors de la première séance d’essais, et elle a réussi à préparer la voiture du Français grâce aux mécaniciens d’Ocon qui ont également joué leur rôle.

Le vent étant un défi permanent, et la nature du tracé offrant l’un des plus grands tests du calendrier de la F1, il n’a pas fallu longtemps pour que le drame se produise lorsque la Q1 a commencé – Zhou est parti en tête-à-queue au virage 1, puis a survécu à un moment de folie dans le virage 15.

Peu après, De Vries a sorti les drapeaux rouges en bloquant lourdement et en fonçant directement dans les barrières au virage 3. « Oh mon Dieu », a été le message angoissé du rookie à la radio, avec ses espoirs de construire sur sa première séance d’essais encourageante anéantis.

#44, Lewis Hamilton, Mercedes, P5. pht. Mercedes

À ce stade, Verstappen – malgré un appui-tête initialement mal fixé – menait la danse avec un temps de 1m 41,887s, quelques dixièmes devant Leclerc, Alonso conservant la troisième place devant Norris, Hamilton et Hulkenberg. Perez était un lointain huitième, n’ayant pas réussi à faire un tour complet, tandis que Sainz abandonnait son premier run et restait en bas de l’échelle.

Après que les commissaires aient retiré la voiture de De Vries et dégagé la piste, les Q1 ont repris avec un peu plus de 10 minutes au compteur, mais presque dès que l’action a repris, les drapeaux rouges ont été déployés à nouveau lorsque Gasly a pris trop de vitesse dans le virage 3, a donné un autre coup sur le mur extérieur et a jeté des débris sur toute la piste.

#14, Fernando Alonso, Aston Martin, P6.

Sainz a eu la chance de ne pas rejoindre Gasly et De Vries sur la touche en évitant de justesse les barrières avec un tête-à-queue à la sortie du virage 1, avant de retrouver son calme pour rentrer aux stands et se préparer pour le deuxième restart – il restait sept minutes et demie à courir.

Il y a eu beaucoup de changements en tête pendant les derniers tours jusqu’au drapeau à damier, Leclerc terminant en P1 en 1m 41,269s, avec un peu plus d’un dixième d’avance sur le leader de longue date Verstappen, et un autre morceau sur Alonso et Perez, qui a abandonné un tour beaucoup plus rapide lorsqu’il était clair qu’il passerait à travers.

Russell et Hamilton ont terminé la Q1 aux cinquième et sixième rangs des Mercedes, tandis que les très performants Norris et Albon ont placé leurs McLaren et Williams respectives devant la Ferrari de Sainz et l’AlphaTauri de Tsunoda, qui ont complété les 10 premières positions.

#4, Lando Norris, McLaren, P7. pht. Pirelli

Sargeant a progressé depuis la Q1 pour la première fois de sa carrière en F1 avec une belle course jusqu’à la 11e place, devant son collègue Piastri, l’autre Aston Martin de Stroll, Bottas et Ocon. Cela signifie que Zhou, Hulkenberg, Magnussen – qui a lutté contre un problème technique non spécifié du début à la fin – ainsi que Gasly et De Vries, mis à l’écart, ont abandonné.

Éliminés : Zhou, Hulkenberg, Magnussen, Gasly, De Vries

Q2 – Verstappen le plus rapide, une Mercedes manque le coche

Après une courte pause dans les stands, les 15 pilotes restants ont repris la piste pour le segment Q2, le soleil commençant à se coucher et à projeter des ombres de plus en plus grandes sur la piste, ce qui n’a fait qu’ajouter au défi derrière le volant.

#22, Yuki Tsunoda, AlphaTauri, P8. pht. Red Bull

Perez s’est appuyé sur son tour avorté à la fin de la Q1 pour être rapidement le plus rapide en 1m 41.131s, avec 0.062s d’avance sur Verstappen, Leclerc étant également à moins d’un dixième du rythme en troisième position. Le tour suivant de Leclerc – 1m 41.037s – l’a ramené en P1, tandis que les efforts de son coéquipier Sainz pour faire une amélioration similaire l’ont conduit à s’enfoncer trop profondément dans le virage 3 et à prendre la sortie de piste.

Red Bull n’avait pas fini, cependant, avec Verstappen illuminant les écrans de chronométrage dans son dernier tour – le double champion du monde en titre pompant dans un 1m 40,822s pour récupérer la première place devant Leclerc, avec Perez tenant la P3 de Sainz et Alonso.

Norris a continué d’impressionner au volant de sa McLaren modernisée en route vers la sixième place, devant Tsunoda, Stroll et Piastri, tandis qu’Hamilton s’est emparé de la dernière place en Q3 aux dépens de son coéquipier Russell, qui a juré à la radio lorsqu’il a été informé de sa sortie de la qualification.

#18, Lance Strol, Aston Martin, P9.

Ocon a dû se contenter de la 12e place lors d’une journée difficile pour Alpine, tandis qu’Albon a regretté ce qui aurait pu se passer en 13e position après que le trafic a perturbé son dernier tour. Bottas a pris la 14e place pour Alfa Romeo, l’autre Williams de Sargeant complétant l’ordre de la Q2 en 15e position.

Eliminés : Russell, Ocon, Albon, Bottas, Sargeant

Q3 – Leclerc bat Verstappen dans une conclusion palpitante

Lorsque les pilotes ont émergé pour la course à la pole position, un échange remarquable a vu Verstappen et Leclerc afficher des temps de 1m 40,445s – l’homme de Red Bull a pris la tête parce qu’il a franchi la ligne avant son rival de Ferrari.

Mais quand les deuxièmes manches ont commencé, Leclerc a repris le rythme pour signer un 1m40.203s, Verstappen ne réussissant qu’un 1m40.391s et Perez un 1m40.495s, donnant au Monégasque une troisième pole consécutive sur le tracé de Bakou.

#81, Oscar Piastri, McLaren, P10. pht. Pirelli

Cela a également marqué un changement de fortune bien nécessaire pour Leclerc, qui a été en pole lors du Grand Prix de Singapour 2022 il y a six mois et a enduré des abandons douloureux lors de deux des trois premières courses de la saison.

Sainz a été loin du rythme de son coéquipier Leclerc et des Red Bull, terminant à huit dixièmes de la quatrième place, suivi par la Mercedes d’Hamilton et l’Aston Martin d’Alonso, qui doit maintenant faire face à un défi de taille pour poursuivre sa série de podiums en 2023.

Norris et Tsunoda ont été les deux vedettes des qualifications en terminant septième et huitième, marquant un regain de performance pour McLaren et AlphaTauri, Stroll et Piastri étant les derniers à s’être élancés en Q3.

La grille de départ du GP ici

Citation clé :

« C’est sûr que je suis surpris », a déclaré Leclerc, auteur de la pole position. « Nous avons commencé le week-end en pensant que ce serait un grand week-end si nous étions devant Aston et Mercedes en qualifications, et à la fin nous sommes en pole. C’est donc une très bonne surprise. Il ne faut pas oublier que notre voiture de course est peut-être encore derrière les Red Bull, donc il sera difficile de garder la tête, mais c’est l’objectif.

« Je suis vraiment très heureux de ce tour. C’est un week-end très difficile pour nous tous [en tant que] pilotes, parce qu’il y a très peu de temps pour s’entraîner. Nous n’avons eu qu’une seule séance d’essais libres et il faut ensuite être dans le coup [lors des qualifications]. Mais les sensations étaient bonnes depuis le début, donc je suis vraiment, vraiment heureux.

Et après ?

L’Azerbaïdjan accueillera le premier Sprint F1 de la saison samedi, avec le nouveau Sprint Shootout qui débutera à 12h30 heure locale, suivi de la course Sprint de 100 kilomètres à 17h30.

Les analyses des Teams et pilotes :

Pirelli

LA ROUTE VERS LA POLE POSITION

Charles Leclerc a décroché la pole position du Grand Prix d’Azerbaïdjan pour la troisième fois consécutive. Le pilote Ferrari a réalisé le meilleur temps de la Q3 en 1m40.203s sur les P Zero Red soft, devançant Max Verstappen de Red Bull de 0.188s. Sergio Perez, de Red Bull, s’alignera en troisième position après avoir réalisé un temps de 1m40,495s, 0,521s plus rapide que la Ferrari de Carlos Sainz, quatrième. Les qualifications ont été interrompues par deux drapeaux rouges en Q1.

Verstappen a été le plus rapide avec un temps de 1m42,315s lors de l’unique séance d’essais libres du week-end ce matin, qui a été interrompue par un drapeau rouge 15 minutes après le départ. Leclerc était deuxième avec 1m42.352s, 0.102s plus rapide que Perez, les trois premiers étant tous en pneus tendres. La référence de Verstappen était plus de trois secondes plus rapide que la séance FP1 équivalente de 2022 dans des conditions de piste similaires ; probablement en raison d’une plus grande adhérence de l’asphalte cette année, qui a été nettoyé plus tôt par des jets d’eau à haute pression.

Les pilotes ont également essayé les pneus P Zero White hard et P Zero Yellow medium en FP1. Le pilote le plus rapide sur le dur a été Sainz avec un temps de 1m44.234s, tandis que Fernando Alonso d’Aston Martin a été le plus rapide sur le médium avec un temps de 1m43.560s. L’écart de performance entre les différents composés était conforme aux attentes, tandis que l’évolution de la piste était importante. Contrairement aux autres week-ends de course, toutes les données ont été recueillies lors d’une seule séance d’essais.

Les températures ont considérablement baissé entre la première séance d’essais et les qualifications, avec des températures de piste de 42 à 43 degrés centigrades le matin et un minimum de 28 degrés pour les qualifications. Malgré la proximité du circuit avec la mer Caspienne, les rafales de vent de 20 à 25 km/h n’ont pas eu d’influence particulière sur l’action aujourd’hui, avec un ciel clair tout au long de la journée.

Leclerc a reçu son Pirelli Pole Position Award des mains de Mario Isola, Head of Motorsport de Pirelli, grâce à un chrono de plus d’une seconde supérieur à sa pole position de l’an dernier. Le polesitter de la course sprint de demain se verra remettre le nouveau Pirelli Sprint Shootout Award : une casquette Pirelli personnalisée aux couleurs du drapeau de l’Azerbaïdjan par l’artiste suisse Saiff Vasarhelyi. Il crée ses œuvres en utilisant une technique qui combine la peinture et le graffiti, en s’inspirant de l’art moderne ainsi que des peintres traditionnels tels que Pablo Picasso. Vasarhelyi, un fan enthousiaste de F1, a collaboré par le passé avec différents pilotes et équipes, et son œuvre fait partie d’une collection capsule au sein de la gamme de produits Pirelli, en tant que variante de la traditionnelle casquette de podium.

Mario Isola – Directeur du sport automobile :

« Le vendredi a été très intense et a offert beaucoup d’émotions et de surprises. Le nouveau format du week-end Sprint a obligé les équipes à adopter une approche différente de leur travail sur la piste aujourd’hui, avec la première – et unique – séance d’essais libres qui a vu les équipes et les pilotes rouler avec des programmes et des charges de carburant très différents. L’introduction d’une nouvelle séance de qualification dédiée à la course Sprint de demain après-midi, au lieu de la FP2, signifiait que tous les runs de préparation courts et longs devaient être comprimés en une seule heure aujourd’hui. Comme prévu, les données disponibles sur les pneumatiques sont donc très limitées, mais cela ne fait qu’ajouter un élément d’imprévisibilité supplémentaire à la course de dimanche. En ce qui concerne les conditions de piste, le nouvel asphalte semble offrir plus d’adhérence que prévu – grâce également au processus de nettoyage de la piste effectué hier – et ce n’est donc pas une coïncidence si la pole position de Leclerc a été réalisée une seconde et demie plus vite que les simulations. La piste a beaucoup évolué tout au long de la journée lors des deux séances, ce qui a également été le cas pour les températures de piste, d’autant plus que l’ombre était de plus en plus présente en raison des différentes interruptions. Cela a probablement eu un effet sur les références des pilotes, à la fois lors de la préparation des pneus et au cours d’un tour de piste.

Ferrari

GP d’Azerbaïdjan, Charles fait le show ! Troisième pole d’affilée à Bakou

Lorsque le Grand Prix d’Azerbaïdjan débutera dimanche à 15 heures locales (13 heures CET), Charles Leclerc s’élancera en pole position, après avoir une nouvelle fois devancé le reste du peloton pour la troisième fois consécutive sur le Baku City Circuit. Ce circuit a toujours été spécial pour lui, après y avoir marqué ses premiers points en Formule 1 en 2018. Il s’agit de la 19e pole de Charles, de la 243e de la Scuderia, de sa quatrième en Azerbaïdjan, la première ayant été décrochée par Sebastian Vettel en 2018. Carlos Sainz s’élancera de la quatrième place sur la deuxième ligne.

Q3. Charles a réalisé une qualification parfaite en étant le plus rapide en Q1 et pour la phase décisive, il disposait de deux trains de pneus tendres neufs. Carlos n’a pas eu la même chance, puisqu’il a vu son temps effacé à deux reprises par des drapeaux rouges en Q1 lors de son tour rapide. Cela signifie qu’il a dû utiliser un autre train de nouveaux Softs à ce moment-là, de sorte qu’il ne lui restait plus qu’un seul train de pneus neufs pour aborder la Q3. Lors de son premier passage, Leclerc a réalisé un temps identique à celui de Max Verstappen (1’40″445), ce qui le plaçait en deuxième position sur la feuille de temps, le Néerlandais ayant été le premier à réaliser ce chrono. Mais Charles a creusé et lors de son deuxième passage, il est descendu en 1’40″203, que personne n’a pu battre. Quant à Carlos, il a donné le meilleur de lui-même lors de son seul passage en pneus neufs, arrêtant le chrono en 1’41″016.

Samedi autonome. Demain, c’est la première fois que le nouveau format Sprint est mis en place. La journée commencera par les qualifications à 12h30 locales (10h30 CET) suivies d’une course de 17 tours (100 kilomètres) à 17h30 locales (15h30 CET) qui n’établira pas la grille de départ du Grand Prix. Cependant, la course sera l’occasion de vérifier le rythme de la course étant donné qu’il n’y a pas eu assez de temps lors de la seule séance d’essais libres du week-end pour que les pilotes puissent faire de longs runs.

Charles Leclerc #16, P1 :

C’est vraiment bien d’être de retour en pole et c’est quelque chose que nous ne considérions pas comme acquis en venant ici. L’équipe a parfaitement géré la séance et je suis très content de mon tour.

Nous devons voir où nous nous situons dans le Sprint et la course, où nous nous attendons à être un peu plus en retrait par rapport à nos concurrents, mais nous donnerons tout ce que nous avons et j’ai hâte d’être de retour dans la voiture pour le Shootout demain.

Carlos Sainz #55, P4 :

La journée d’aujourd’hui a été très délicate pour moi. Depuis le tout début des essais libres, je ne me sentais pas en confiance dans la voiture et, avec ce format, il n’y a évidemment pas de temps pour changer et essayer différentes configurations. La qualification a également été un peu compliquée, car j’ai dû utiliser deux trains de pneus neufs en Q1 et je n’en ai donc laissé qu’un seul pour Q3. Je n’ai jamais réussi à trouver un bon rythme, c’est ma faute.

Je me battrai à partir de la P4 dimanche et ce soir nous nous concentrerons sur la façon dont nous pouvons améliorer les sensations dans la voiture. Félicitations à Charles pour son excellent tour et pour avoir assuré la pole position à l’équipe.

Laurent Mekies Directeur de course :

Nous sommes très satisfaits de la façon dont se sont déroulées les qualifications, car nos deux voitures ont été en mesure de se battre avec les Red Bull qui ont toujours décroché la pole depuis le début de la saison. Félicitations à Charles, qui a été le plus rapide de tous ici à Bakou pour la troisième fois consécutive, prouvant qu’il est un vrai spécialiste de la qualification. Carlos a eu plus de mal aujourd’hui, car il a eu du mal à se sentir en confiance dans la voiture et il a également dû utiliser un jeu supplémentaire de pneus Softs en Q1.

Cependant, cette pole position et la quatrième place de Carlos confirment que nous avons fait du bon travail à Maranello au cours du mois dernier. En fait, même si les résultats ne l’ont pas montré, nous avions déjà progressé à Melbourne et cette performance en qualification le confirme.

Nous n’avons pas beaucoup d’informations sur le rythme de course, et c’est ce sur quoi nous allons nous concentrer à partir de ce soir, alors que nous commençons à nous préparer pour le Sprint de demain et le Grand Prix lui-même. Il y a encore beaucoup de travail à faire, mais nous pouvons tout de même nous réjouir du bon résultat d’aujourd’hui pour l’équipe.

Red Bull

Max Verstappen, #1, P2 :

Nous sommes restés très propres aujourd’hui et nous avons bien progressé, nous pouvons donc être satisfaits.

« Ce n’est pas facile d’aller à la limite sur ce circuit et c’est aussi difficile de mettre les pneus dans la bonne fenêtre. Je pense que nous sommes restés propres aujourd’hui et que nous avons bien progressé. Bien sûr, nous voulons être en pole, mais il s’agit d’avoir une vue d’ensemble. Charles a l’air très compétitif ce week-end, comme toujours à Bakou. Il y a quelques caractéristiques du circuit qui conviennent à Ferrari et d’autres qui nous conviennent mieux. Il n’y a pas de drame. Je suis satisfait des réglages de la voiture et j’ai hâte d’être à demain, ce sera bien de voir ce que nous pouvons améliorer et faire mieux. Nous devons avoir des séances directes demain, il est très facile de faire une erreur ici. Nous avons une bonne voiture de course et les points seront marqués demain et dimanche, donc c’est ce sur quoi nous allons nous concentrer.

Sergio Perez, #11, P3 :

J’ai hâte d’être à demain, de faire d’autres tours et de faire un tour plus propre dans le Sprint Shootout.

« C’était assez intense dès le début de la Q1, réussir le premier tour était crucial et cela a rendu notre Q1 un peu plus stressante qu’elle ne devrait l’être avec tous les drapeaux rouges et le fait de s’assurer que nous restions sur les mêmes pneus. Mon dernier tour en Q3 n’était pas idéal, donc je suis déçu, mais l’important est d’être fort dimanche. Je me sens beaucoup plus confiant dans la voiture ce week-end. J’ai hâte d’être à demain, de faire d’autres tours et de faire un tour plus propre dans le Sprint Shootout. Charles a fait un travail formidable ce soir, ce week-end a déjà été difficile avec le nouveau format, nous avons un changement de tarmac ici aussi et nous venons juste de sortir d’une pause de trois semaines et nous avons sauté directement dans le feu de l’action. C’est vraiment agréable de voir le niveau de travail de tous les membres de l’équipe, des ingénieurs et des mécaniciens.

Mercedes

Une séance de qualification délicate vendredi à Bakou pour l’équipe ; l’attention se tourne maintenant vers le format de sprint révisé de samedi.

Lewis Hamilton s’est qualifié cinquième et George Russell onzième pour le Grand Prix d’Azerbaïdjan de dimanche.

Avec le format révisé du week-end, il n’y a eu qu’une seule heure d’essais avant d’entamer les qualifications. La priorité étant de comprendre le rythme à long terme et la durée de vie des pneus en FP1, il y avait une part d’inconnu avant la séance qui a déterminé la grille de départ de la course de dimanche.

Après une Q1 interrompue, George a manqué de peu la progression en Q2, Lewis se qualifiant en 10e position. En Q3, il a réalisé un excellent tour pour se classer cinquième pour le Grand Prix, derrière les Ferrari et les Red Bull.

Samedi, l’équipe s’attaquera au nouveau format du Sprint Shootout avant les 17 tours du F1 Sprint sur le circuit de Baku City.

Lewis Hamilton, #44, P5 :

Nous essayons de faire de notre mieux et nous donnons tout ce que nous avons sur le terrain. Il n’est pas facile de prendre le rythme et de tout donner sur ce circuit. En Q2, j’ai eu du mal. J’avais plus de rythme, mais je n’ai pas réussi à boucler le dernier tour. Mon premier run en Q3 a été un bon tour. Malheureusement, je n’ai pas pu améliorer mon dernier run ; j’avais besoin de trouver un peu plus de temps pour devancer la Ferrari (de Sainz).

Nous ne pouvons pas modifier la voiture pour l’instant, c’est donc le rythme que nous avons. Je vais étudier un peu ce soir et j’espère que nous pourrons obtenir un peu plus de performance demain. Naturellement, ce n’est pas la position dans laquelle nous voulons nous qualifier en tant qu’équipe ; nous voulons gagner, mais tout le monde a cet état d’esprit de gagnant et travaille aussi dur que possible. Nous existons pour gagner, mais tout le monde a cet état d’esprit de gagnant et travaille dur. J’espère que demain, nous pourrons nous battre davantage.

George Russell, #63, P11 :

J’aurais aimé passer en Q3 et j’ai tout donné. Malheureusement, nous ne sommes pas assez rapides ce week-end. Mon premier tour en Q2 était bon, mais j’ai commis une erreur lors de mon dernier passage. Cela m’a peut-être permis de me glisser en Q3, mais je ne pense pas que nous aurions pu nous qualifier plus haut que P8. C’est un drôle de sport parfois. Nous sommes passés d’une qualification sur la première ligne la dernière fois à Melbourne à une qualification en Q2 aujourd’hui. Nous avons une autre chance demain, mais ce n’est pas un vendredi idéal.

Bakou est un circuit unique et un peu atypique. Si vous deviez choisir un circuit pour faire une mauvaise qualification, ce serait probablement celui-là. Je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas nous battre dimanche, et nous verrons ce que nous pouvons faire demain. Nous allons travailler dur en tant qu’équipe, et je vais travailler dur moi-même, pour voir ce que nous pouvons faire pour revenir plus forts.

Andrew Shovlin, directeur technique de Trackside :

Le format sprint vous récompense vraiment si vous arrivez à placer la configuration de départ au bon endroit, mais nous avons eu quelques problèmes de conduite et d’équilibre aujourd’hui qui ont rendu les choses difficiles pour les pilotes. Lewis a réalisé un tour solide lors de la dernière séance, ce qui lui a permis d’obtenir la 5e place pour le Grand Prix. George s’est malheureusement retrouvé du mauvais côté d’un peloton très serré et n’a pas pu se qualifier pour la Q3.

Nous sommes impatients de relever le défi du nouveau format demain. Nous ferons une nouvelle tentative de qualification demain matin, ce qui nous permettra d’établir la grille de départ du sprint de la F1. Le sprint devrait également être intéressant car jusqu’à présent, les équipes n’ont pratiquement pas fourni de données sur les longs runs, il sera donc intéressant d’évaluer notre rythme de course.

Aston Martin

« Fernando et Lance se sont tous deux bien comportés dans des circonstances difficiles aujourd’hui.

Fernando Alonso, #14, P6 :

« Je suis satisfait de la sixième position sur la grille de départ dimanche, après avoir perdu un peu de performance aujourd’hui à cause d’un problème de DRS. C’est un long week-end qui nous attend et il y a beaucoup d’opportunités avec ce nouveau format, alors j’espère que nous pourrons gagner quelques positions et faire une bonne performance demain dans le Sprint. C’est très serré entre un certain nombre d’équipes, donc nous devrons essayer d’être plus constants pendant le reste du week-end. C’est excitant de savoir que nous nous réveillerons demain et que nous sauterons directement dans la voiture pour une nouvelle séance de qualification.

Lance Stroll, #18, P9 :

« La voiture se sentait bien et j’avais la confiance nécessaire pour pousser à fond, ce qui est un énorme avantage sur un circuit comme celui-ci. Malheureusement, nous avons eu des problèmes intermittents de DRS tout au long de la séance et j’ai complètement perdu le DRS sur la ligne droite des stands pendant la Q3. Cela nous a coûté pas mal de temps, mais nous ferons de notre mieux pour résoudre le problème avant de rouler demain. J’ai apprécié le nouveau format aujourd’hui ; c’était excitant de passer directement aux qualifications et cela rendra le vendredi plus intéressant. Nous savons que ce sera un défi de tout recommencer demain matin à la première heure sans rouler avant, mais j’ai hâte d’y être ».

Mike Krack, directeur de l’équipe :

« Fernando et Lance se sont bien comportés dans des circonstances difficiles aujourd’hui. La seule séance d’essais s’est déroulée sans problème, mais lors des qualifications, nous avons rencontré un problème permanent de DRS sur les deux voitures, ce qui signifie qu’il ne fonctionnait que par intermittence. Bien que cela nous ait coûté quelques performances, nous avons progressé vers la Q3 assez confortablement et l’équipe et les pilotes ont fait du bon travail pour gérer une séance chargée avec les drapeaux jaunes et rouges. Nous avions le potentiel pour être un peu plus haut sur la grille, mais je pense que nous sommes bien placés pour nous battre pour les points dimanche et c’est un circuit où les dépassements sont possibles. Notre attention se porte maintenant sur le samedi et sur l’optimisation de l’épreuve de sprint pour marquer le plus de points possible.

McLaren

« UN GRAND MERCI À L’ÉQUIPE POUR LE TRAVAIL ACHARNÉ QU’ELLE A FOURNI POUR PRÉPARER LES NOUVELLES PIÈCES ».

Lando Norris, #4, P7 :

« Une qualification raisonnable – c’est bien d’avoir deux voitures en Q3. Je pense que nous aurions pu en tirer un peu plus et gagner quelques places, mais nous n’avons pas réussi à faire ce qu’il fallait en Q3. Nous ne sommes pas sortis quand nous le voulions et nous avons manqué un remorquage. C’est un peu dommage, mais l’équipe a fait du bon travail. Merci à toute l’équipe, ici et à l’usine, d’avoir sorti les mises à jour, nous avons encore quelques optimisations à faire, mais c’est positif jusqu’à présent. Nous sommes en bonne position pour dimanche, et j’espère que nous pourrons faire un peu mieux demain.

Oscar Piastri, #81, P10 :

« Dixième des qualifications pour le Grand Prix de dimanche, je suis assez content. C’est bien que nous soyons tous les deux en Q3. Je ne me sentais pas très bien aujourd’hui et j’ai eu du mal à optimiser chaque virage, donc c’est un bon résultat d’être en Q3. Nous étions vraiment proches de la P8 et à égalité avec Stroll en P9, ce qui est un peu ennuyeux, mais sinon je suis satisfait de la séance.

« Un grand merci à l’équipe pour son travail acharné dans la préparation des nouvelles pièces. Nous allons maintenant nous concentrer sur une autre séance de qualification dans la matinée et beaucoup plus d’action à venir. »

Andrea Stella :

« Deux voitures en Q3, c’est un résultat positif pour nous, et un résultat qui vient grâce à l’amélioration que nous avons pour cette course. Tout d’abord, je voudrais remercier tout le monde dans l’équipe – à l’usine et sur le terrain – pour avoir poussé sans relâche pour apporter ce développement, qui est la première étape d’un plan d’amélioration pour la MCL60 qui se poursuivra tout au long de la saison. Nous savons qu’il nous reste encore beaucoup de travail à accomplir pour atteindre nos objectifs, mais nous pouvons être encouragés par le fait que nous avançons dans la bonne direction.

« La séance de qualification du Grand Prix d’aujourd’hui a été bonne. Nous avons géré un petit problème sur la voiture de Lando, mais l’équipe a très bien fonctionné et nous avons pu terminer les séances. Nous sommes impatients de nous battre pour de bons points lors du Sprint et du Grand Prix d’Azerbaïdjan. »

AlphaTauri

Yuki Tsunoda, #22, P8 :

« Tout d’abord, toute l’équipe a fait un excellent travail. Notre faiblesse a été la vitesse en ligne droite et tout le monde à Bicester a travaillé dur pour apporter des améliorations afin de nous rendre plus compétitifs, donc je suis satisfait du résultat et enthousiaste pour l’avenir. C’est dommage que la qualification se soit terminée ainsi pour Nyck, car il avait l’air très fort pendant la première journée, mais je suis content qu’il aille bien. En regardant ma qualification, je suis heureux d’avoir pu maximiser les performances de la voiture et soulagé avec ma première P8 de l’année. C’est un pas dans la bonne direction et des points sont possibles ce week-end, donc nous allons continuer à travailler pour trouver encore plus de performance afin de ramener des points lors de la course sprint de demain et de la course de dimanche. »

Nyck de Vries, #21, P20 :

« Aujourd’hui, nous avons été très déçus. Notre package s’est avéré très solide lors de la FP1 et nous espérions capitaliser sur cela lors des qualifications. Nous avons commencé la séance avec un petit problème qui a dû être examiné, donc ce n’était pas le début le plus facile. Je n’ai pas encore pu parler à l’équipe, alors avant de tirer des conclusions hâtives, je veux regarder et analyser les données pour voir ce qui s’est réellement passé. En attendant le nouveau départ de demain, nous espérons nous battre avec les places P7 et P8. Historiquement, Bakou peut devenir assez désordonné, en particulier au départ, donc nous verrons ce qui se passera. Les mises à jour que nous avons apportées ici semblent prometteuses, alors je vais me réunir avec tout le monde ce soir pour trouver ce qui peut être amélioré pour le reste du week-end. »

Jonathan Eddolls (Ingénieur de course en chef) :

« Le format du week-end Sprint a donné lieu à un vendredi de course passionnant. Ce circuit est réputé pour être plein d’action et la journée d’aujourd’hui a été à la hauteur des attentes. Bien que nous ayons apporté plusieurs nouveaux composants aérodynamiques, nous nous attendions à ce que notre compétitivité, basée sur les derniers événements, ne soit pas à la hauteur de la Q3. Par conséquent, nous avons mis beaucoup d’efforts dans la préparation de la Quali en FP1 pour nous donner les meilleures chances de partir le plus haut possible le dimanche, où il y a plus de points à gagner. Les deux pilotes ont utilisé deux trains de pneus tendres et moyens lors de la FP1. Yuki a touché le mur lors de son premier train de pneus et a endommagé la jante, provoquant une crevaison, ce qui l’a contraint à interrompre sa course. Heureusement pour lui, il y avait un drapeau rouge au même moment, et il n’a donc pas perdu beaucoup de temps de piste, mais cela l’a quand même mis sur la touche pour le reste de la séance. Nyck est monté en puissance tout au long de la séance et a réalisé un tour très propre, démontrant que la voiture est plus compétitive ici et que nous avions le potentiel pour une bonne qualification. Malheureusement, alors qu’il faisait la queue pour quitter les stands lors de son premier run, la voiture de Nyck a eu un petit problème qui nous a obligés à le repousser dans le garage pour le résoudre, ce qui lui a fait perdre un tour, l’a mis sur la touche et l’a laissé avec des pneus froids. Dans son tour, il a bloqué dans le virage 3 et est allé dans le mur, mettant fin à sa qualification. Nous avons dû rester assez fluides dans nos plans pour Yuki avec les nombreux drapeaux rouges et les difficultés à préparer les pneus, mais l’équipe – avec les précieux commentaires de Yuki – a fait un excellent travail pour gérer la situation et se qualifier pour la Q3. L’inconvénient de notre préparation à la qualification en FP1 signifiait que nous n’avions plus de pneus neufs pour la Q3, mais Yuki a fait un tour fantastique sur le pneu usagé pour terminer P8 pour la course de dimanche. Nous nous concentrons maintenant sur la séance de tirs au but de demain, qui est une nouveauté pour cet événement, et qui nous donne une nouvelle chance de montrer la compétitivité de la voiture ici ».

Alpine

Une première journée difficile pour le BWT Alpine F1 Team à Bakou

Le BWT Alpine F1 Team a connu un début de week-end difficile pour le Grand Prix d’Azerbaïdjan, Esteban Ocon terminant douzième des qualifications et Pierre Gasly dix-neuvième.

Pierre a été victime d’une fuite hydraulique sur sa A523 lors des essais, ce qui a conduit à l’incendie de sa voiture et au déploiement du drapeau rouge. De retour au garage deux heures seulement avant les qualifications, les mécaniciens ont effectué un travail remarquable pour effectuer les réparations nécessaires, y compris un changement d’unité de puissance et de boîte de vitesses, afin de permettre à Pierre de commencer la séance à temps. Après des premiers tours pour prendre de la vitesse en Q1, Pierre a heurté le mur au virage 3, ce qui a mis fin à sa journée.

Esteban s’alignera en douzième position sur la grille de départ de la course de dimanche. Lors des essais, la séance d’Esteban a également été écourtée en raison d’un problème d’ajustement de la boîte de vitesses, l’équipe ayant décidé de garder la voiture dans le garage par précaution. Avec sa A523 prête pour les qualifications, Esteban a réussi à passer la Q1 avant de manquer la Q3 pour seulement 0,148 seconde.

Demain, l’équipe attend avec impatience le premier Sprint Shootout de la saison, une version plus courte des qualifications pour établir la grille de départ de la course Sprint qui aura lieu plus tard dans la journée.

Esteban Ocon, #31, P12 :

« Cela n’a pas été une bonne journée pour nous en tant qu’équipe. Nous avons évidemment eu des problèmes de fiabilité lors des essais libres 1, ce qui ne nous a pas permis d’avoir beaucoup de temps de roulage avant les qualifications. Nous avons essayé de rebondir en qualification, mais cela n’a pas suffi pour atteindre la Q3. Pour l’instant, ici à Bakou, il est clair que nous devons améliorer les domaines dans lesquels nous avons des difficultés de rythme. Nous examinerons les points à améliorer et, comme toujours, nous ferons de notre mieux pour marquer des points demain et dimanche.

Pierre Gasly , #10, P19 :

« Évidemment, c’est une journée très décevante et difficile. J’aimerais remercier les mécaniciens pour la récupération qu’ils ont effectuée entre les essais et les qualifications afin d’apporter les changements nécessaires et de préparer la voiture. C’est l’une de ces journées où nous avons connu des revers et il est important que nous nous ressaisissions tous. Mon esprit est déjà tourné vers demain, où nous aurons une autre séance de qualification et, bien sûr, la course Sprint où des points sont en jeu. Nous allons débriefer en tant qu’équipe, aller de l’avant ensemble et, je l’espère, tirer quelque chose de ce week-end de course.

Otmar Szafnauer, Team Principal :

« Ce fut une journée frustrante pour l’équipe, et nous voulons la surmonter très rapidement. Du côté de Pierre, c’est particulièrement malheureux avec la fuite hydraulique et l’incendie de la voiture aux essais, suivis de sa sortie de piste en Q1. Les mécaniciens ont travaillé rapidement pour réparer sa voiture après la première séance d’essais libres afin de s’assurer qu’il puisse participer aux qualifications. Avec le petit problème d’Esteban et le manque de roulage entre les deux voitures lors des essais, nous n’avons pas suffisamment roulé avec les différents pneus lors de notre préparation et je pense que cela a eu un impact significatif sur nous aujourd’hui. Sur un circuit de rue, vous avez besoin de temps et de connaissances pour effectuer les bons changements de réglages et cela n’a pas été possible aujourd’hui à cause de nos problèmes. Nous allons débriefer en tant qu’équipe pour aller de l’avant. Nous avons le Sprint Shootout demain avec des points en jeu dans la course Sprint de l’après-midi et nous ferons tout ce que nous pouvons pour que samedi soit bien meilleur qu’aujourd’hui. Je suis convaincu que nous saurons rebondir.

Williams

Dave Robson, responsable des performances des véhicules :

Un format sprint dans les rues de Bakou allait toujours donner lieu à une journée divertissante, et la journée d’aujourd’hui n’a pas déçu. Les pilotes étant encore en train d’apprendre le circuit, et le nouveau revêtement évoluant rapidement tout au long de la journée, il y a eu des erreurs et des fautes d’appréciation. Nous avons été en mesure de bien gérer les interruptions consécutives au drapeau rouge et de maintenir les deux voitures en bonne position sur la piste.

Les deux pilotes ont très bien géré la séance de qualification interrompue. Alex a été rapide tout au long de la séance et, si tout avait été parfait, il aurait peut-être pu se qualifier pour la Q3. Logan s’est très bien comporté aujourd’hui et a tout de suite montré un bon rythme malgré le fait qu’il ait manqué du temps de piste vital en FP1 suite à un problème avec la boîte à nez de sa voiture. L’équipe a rectifié le problème et Logan a pu se qualifier sans problème pour la Q2. Il a poussé très fort en Q2 et a atteint un bon rythme tout en apprenant à aborder ce circuit délicat dans une voiture de F1.

Bien que les voitures soient maintenant au Parc Ferme, nous devons prendre des décisions importantes sur la façon dont nous allons aborder le reste du week-end. Nous nous sommes bien qualifiés pour le Grand Prix et nous devrons garder cela à l’esprit lorsque nous déciderons comment aborder le nouveau Sprint Shootout et le Sprint Race demain.

La journée d’aujourd’hui a été mouvementée et difficile, mais l’équipe l’a bien gérée et la voiture a un bon rythme. Les deux pilotes ont été excellents et nous attendons avec impatience de nouvelles émotions et de nouveaux défis au cours des deux prochains jours.

Alex Albon, #23, P13 :

C’est tellement serré et j’adore ça. Nous nous battons pour la Q3, une erreur et c’est fini, c’est comme ça. C’est génial d’en faire partie mais c’est frustrant quand ça ne va pas dans votre sens. J’ai perdu du temps dans cette zone avec Carlos, mais quand j’y repense, ce n’est pas comme s’il était vraiment dans le chemin, mais vous voyez comment ces voitures sont si sensibles et quand vous avez un claquement, les pneus s’accrochent et c’est tellement punitif. Les marges sont minces et je ne voudrais pas qu’il en soit autrement, mais malheureusement, nous avons eu le mauvais côté de la médaille aujourd’hui. C’est une autre opportunité demain avec beaucoup de courses devant nous, donc nous nous sentons bien et la voiture se sent bien. La journée de dimanche s’annonce mouvementée, personne n’ayant fait de véritable course, il s’agira donc de rester propre et d’espérer gagner quelques places.

Logan Sargeant , #2, P15 :

Les qualifications se sont bien passées. C’était une bonne performance pour l’équipe et j’ai enfin pu entrer dans ma première Q2. J’ai l’impression que ça faisait longtemps que ça arrivait. J’ai été très heureux de faire un tour sous pression à la fin de la Q1, puis j’ai tenté le coup en Q2 et je n’ai pas réussi à le faire, donc c’est comme ça. Les essais libres ont été délicats et j’ai dû faire un grand pas en avant. Je suis donc content d’avoir fait un bon bond en avant et de m’être rapproché de mon objectif. Dans l’ensemble, c’était une journée positive et le meilleur dans tout ça, c’est que nous pourrons recommencer demain !

Alfa Romeo

L’Alfa Romeo F1 Team Stake a participé à la toute première séance de qualification sous le nouveau format Sprint Race. Valtteri Bottas s’est qualifié pour la Q2 en réalisant le 14e temps. Zhou Guanyu a été à deux doigts de rejoindre son coéquipier dans le top 15, mais il lui a manqué 0,02 seconde pour terminer 16e.

Les qualifications ont été chaotiques, en particulier en Q1, avec plusieurs drapeaux rouges qui ont perturbé le déroulement de la séance. Une course aussi mouvementée créerait des opportunités que l’équipe devra exploiter pour rattraper son retard.

Le week-end de course se poursuivra demain, avec les qualifications Shootout et la course Sprint qui se dérouleront sur le circuit de Baku City.

Alessandro Alunni Bravi, représentant de l’équipe :

« Les deux pilotes ont réalisé de bons tours lors d’une journée où la piste a surpris certains de nos concurrents, et je pense que nous avons maximisé ce que nous pouvions obtenir à cette occasion. Valtteri a fait du bon travail, avec des tours propres, et a pu se qualifier pour la Q2 ; malheureusement, Zhou a raté le coche pour une toute petite marge. Ces positions reflètent notre potentiel ce jour-là, et il est clair que nous devons travailler dur pour continuer à améliorer notre package global. Cependant, nous pensons avoir une bonne chance de ramener des points à la maison dimanche : ce circuit peut produire des courses très imprévisibles et nous devrons être prêts à saisir toute opportunité qui pourrait se présenter. Demain, nous aurons également une nouvelle chance dans le Shootout et le Sprint : il sera intéressant de voir comment cet événement se déroulera. Nous continuerons à nous battre pour ramener un bon résultat à nos collègues à Hinwil. »

Valtteri Bottas, #77, P14 :

« Nous nous sommes sentis plus compétitifs qu’à Melbourne et Jeddah, ce qui est un pas dans la bonne direction, même si ce n’est pas suffisant pour atteindre la Q3. Les réglages étaient bons et je me sentais à l’aise avec la voiture, il y a donc un potentiel à exploiter pour la suite du week-end. La journée d’aujourd’hui a été assez intense, avec une seule séance d’essais et la qualification, qui a été très intéressante. Je pense qu’il y a encore beaucoup d’opportunités à saisir avec un long week-end devant nous, alors voyons ce que nous pouvons faire demain.

Zhou Guanyu, #24, P16 :

« Nous étions très proches de la Q2, ce qui aurait été un meilleur résultat, et c’est un peu énervant de la rater pour quelques centièmes, mais c’est comme ça que la course se passe parfois. La voiture se sentait plutôt bien ce matin, lors des essais, mais je n’ai pas pu retrouver les mêmes sensations lors des qualifications. Dans l’ensemble, l’après-midi a été difficile pour moi, car j’ai eu du mal à trouver de l’adhérence tout au long de la séance : malgré tout, je pense que nous pouvons tirer plus de performances de notre voiture avant demain, et nous travaillerons dur pour nous remettre dans le jeu avant le Shootout et le Sprint.