3 mars 2024

Championnat de France de la Montagne, Thèreval Agneaux, victoire et record pour Geoffrey Schatz

En signant un nouveau record du tracé de Thèreval, Geoffrey Schatz s’offre au volant de sa Nova Proto NP-01 son second succès de la saison.

Le soleil était de la fête pour célébrer dignement ce dimanche la 40ème édition de la Course de Côte des Teurses de Thèreval – Agneaux. Des conditions idéales pour la centaine de concurrents qui évoluaient sur cette quatrième manche du Championnat de France de la Montagne.

Le week-end avait mal débuté pour Geoffrey Schatz qui, samedi, connaissait une alerte sur son Proto. Mais son équipe parvenait rapidement à résoudre le souci, et le triple Champion de France pouvait repartir à l’attaque pour s’installer en tête dès la première ascension de course. Une place qu’il ne lâchera pas jusqu’à l’arrivée, se permettant même le luxe de signer sur l’ultime montée du week-end un nouveau record en 53 »226. Après avoir largement dominé les débats sur le Col Saint-Pierre, Geoffrey Schatz récidive à Thèreval.

#14, Geoffrey Schatz, Nova-Proto NP-01, P1. pht. Nicolas Millet Photography

Marc Pernot poursuit sur sa lancée en plaçant comme il l’avait fait au Col Saint-Pierre et à Abreschviller sa Nova-Proto NP-01 au deuxième rang. Le Franc-Comtois confirme en Normandie son excellent début de saison. C’est un autre Franc-Comtois qui monte sur la troisième marche du podium, un ancien habitué des premières places qui fait là un retour aux avant-postes. Fabien Frantz signe en effet une performance de tout premier ordre avec son Osella PA2000, en cumulant troisième place et victoire dans la classe E2-SC/2.

Au volant de sa Norma M20 FC, Freddy Cadot termine au quatrième rang du groupe E2-SC en devançant le Revolt 3P0 de Kevin Petit qui a une nouvelle fois dû composer avec des défauts de jeunesse de sa nouvelle monture. Fabien Bourgeon a pour sa part connu des problèmes mécaniques sur son Revolt et n’a pas été en mesure de défendre ses chances.

#6, Marc Pernot, Nova-Proto NP-01. pht. Nicolas Millet Photography

Quatrième au scratch, Fabien Ponchant signe comme en 2022 un succès dans le groupe DE au volant de sa Tatuus Formula Master. Il devance la première F3 au volant de laquelle on retrouve Gaëtan Renouf. Derrière, suivent les F3 de Dominique Hamel, d’Anthony Gueudry et de Benoit Taviaux. La victoire en Formula Renault échoue dans l’escarcelle d’Anthony Jean.

En terminant septième, Dimitri Pereira impose sa Norma M20 FC en tête du groupe CN. Il remporte la classe CN/2, 33 millièmes devant la Norma de Julien Bost. Enzo Chiocci complète le podium de cette classe. Le Suisse Xavier Vermeille signe de son côté un succès en CN/3 avec sa Norma M20 F.

Du côté du CM, c’est finalement Jérôme Jacquot qui impose son Speed Car devant ceux de Gilbert Isabelle et de Tony Pasteau. Mylénia Machado place pour sa part son Speed Car au quatrième rang.

Marie Cammares-Pereira, leader de la classe DE/4 avec sa Tatuus Formula 4C, remporte la Coupe des Dames devant Mylénia Machado. La Coupe du Meilleur Jeune revient à Romain Letouzé qui devance la même Mylénia Machado.

4 – TEURSES THEREVAL – AGNEAUX

4ème manche du Championnat de France 2023

Classement : 1. G. Schatz (Nova-Proto NP-01) 1’47 »620 – 2. M. Pernot (Nova-Proto NP-01) à 2 »089 – 3. F. Frantz (Osella PA2000) à 9 »557 – 4. F. Ponchant (Tatuus Formula Master) à 9 »639 – 5. F. Cadot (Norma M20 FC) à 10 »453 – 6. K. Petit (Revolt 3P0) à 10 »735 – 7. D. Pereira (Norma M20 FC) à 12 »676 – 8. J. Bost (Norma M20 FC) à 12 »709 – 9. G. Renouf (Dallara F302) à 14 »142 – 10. D. Hamel (Dallara F300) à 16 »885

Podium Sport. pht. Nicolas Millet Photography

Championnat Sport ici

Production, Yannick Poinsignon conforte sa position de leader

Les animateurs du Championnat Production ont également connu divers problèmes qui n’ont pas manqué d’affecter leurs prestations. Leader de bout en bout, Yannick Poinsignon a dû composer avec une panne qu’il parvenait à résoudre grâce à une réparation de fortune. Car si samedi soir, à l’issue des essais, c’est Philippe Schmitter qui plaçait sa Renault R.S. 01 aux commandes, dès la première montée de course, c’est Yannick Poinsignon qui installait sa BMW M3 E92 en tête.

Yannick Poinsignon, BMW, P1. Pht. Nicolas Millet Photography

Dimanche matin on retrouvait aux avant-postes les hommes de la veille avec dans l’ordre Yannick Poinsignon qui devançait Philippe Schmitter et David Meillon. Ronald Garcès, une nouvelle fois piégé par les turbos de sa Porsche 991 R Turbo et le comportement erratique de sa voiture, ne pouvait éviter une touchette qui fera comme victime la lame avant de sa monture.

Sur la troisième montée de course, Philippe Schmitter signait le meilleur chrono, mais Yannick Poinsignon conservait les commandes. Le Vosgien devait alors remédier à une panne sur sa BMW M3 et se lançait donc sur la quatrième et dernière montée sans avoir la certitude qu’il pourrait rejoindre l’arrivée, mais en sachant qu’il avait d’ores et déjà victoire acquise. Poinsignon conclura tout de même la journée par un ultime meilleur temps et un nouveau record du tracé du côté du Production.

David Meillon, Lamborghini, P2. pht. Nicolas Millet Photography

A l’heure de faire les comptes, Yannick Poinsignon signe donc en Normandie son deuxième succès consécutif de la saison après celui obtenu à Abreschviller. Après plusieurs déconvenues sur les épreuves précédentes, David Meillon a connu une course sans encombre qui lui permet de placer sa Lamborghini Huracan ST Evo au deuxième rang. Le Team Krafft Racing peut se réjouir, dans le sillage de David Meillon, à seulement 35 millièmes, on retrouve Philippe Schmitter qui au volant de sa Renault R.S. 01 complète le podium.

Anthony Dubois peut afficher un sourire de circonstance, car s’il sait qu’il lui reste du travail à faire pour affiner les réglages de son Alpine A110, il a la certitude que l’auto est bien née. Il accroche en effet la quatrième place, et termine en leader de la classe GTTS/3.

Après sa touchette sur la première montée dominicale, Ronald Garcès est parvenu à relancer sa Porsche en course pour finalement se positionner au cinquième rang. Jean-Marc Gandolfo termine à la sixième place du GTTS en plaçant sa Porsche devant celle de Philippe Marion. Suivent la Volvo TC 10 de Julien Dupont et la Ferrari 430 GTO de Vincent Lagache.

Philippe Schmitter, Renault RS-01, P3. pht. Nicolas Millet Photography

Au sein de la classe GTTS/3, derrière l’Alpine d’Anthony Dubois on retrouve la Cupra Léon Supercopa TCR de Thierry Tierce. Jean-Michel Godet remporte pour sa part la classe GTTS/1 au volant de sa Mitjet. Dans le groupe GT Sport, la victoire revient à la Ferrari F430 d’Éric Michon.

L’ultime montée permet à Christophe Poinsignon de venir chercher la sixième place du classement Production et de remporter par la même occasion un nouveau succès dans le groupe FC. Il place sa Simca CG Turbo devant la Simca Rallye 3 de Romain Richardeau, vainqueur en FC/1, et la Simca Rallye Turbo de Patrick Ramus.

Même s’il n’est pas totalement satisfait de ses chronos, sa Supercopa MK3 ne lui donnant pas encore entière satisfaction, Francis Dosières signe un large succès en groupe A en devançant les Peugeot 308 Cup de Jean-Jacques Maurel et de Manuel Brunet. Dans la classe A/5, Francis Dosières devance la Mitsubishi Lancer d’Abel Sahoui alors que dans la classe A/4, derrière Jean-Jacques Maurel et Manuel Brunet on retrouve la Peugeot 207 LW de Franck Perrin. Quatrième du groupe A, Mickaël Bonnevie impose sa Clio 3 Cup en A/3 devant celle de Jimmy Rousseau

Samuel Durassier marque son retour sur le championnat par une nouvelle victoire dans le groupe F2000 où il place sa Honda Civic Type R devant la Citroën Saxo de Julien Vernier et la Renault Clio R.S de Christian Boullenger. A noter que suite à une casse de cardan, Ferdinand Loton a été contraint à l’abandon.

Pour Morane Cat-Mackowiak cette 40ème édition de la Course de Côte des Teurses de Thèreval – Agneaux sera à marquer d’une pierre blanche. La Championne de France signe en effet en Normandie son premier succès en groupe N sur le championnat. Au volant de sa BMW M3, Morane s’impose devant les Renault Mégane R.S. de Ludovic Leclerc et de Henry-Jacques Lehaut.

Morane Cat-Mackowiak remporte à Thèreval une nouvelle Coupe des Dames en terminant première féminine devant Célia Debé. La même Célia termine en tête du classement du Meilleur Jeune.

Classement : 1. Y. Poinsignon (BMW M3 E92) 2’08 »522 – 2. D. Meillon (Lamborghini Huracan ST Evo) à 0 »875 – 3. P. Schmitter (Renault R.S.01) à 0 »910 – 4. A. Dubois (Alpine A110) à 4 »180 – 5. R. Garcès (Porsche 991 R Turbo) à 5 »878 – 6. C. Poinsignon (Simca CG Turbo) à 6 »905 – 7. JM. Gandolfo (Porsche 991 GT3) à 7 »161 – 8. P. Marion (Porsche 911 GT3 Cup) à10 »907 – 9. J. Dupont (Volvo TC 10) à 11 »785 – 10. F. Dosières (Léon Supercopa MK3) à 12 »454.

Podium Production. pht. Nicolas Millet Photography

Championnat Production ici

Prochaine épreuve :

5 – LA POMMERAYE

5ème manche du Championnat de France 2023 les 19, 20 et 21 mai, à 40 km d’Angers (Maine-et-Loire)

Communiqué CFM Chalenge

Crédits photos Nicolas Millet Photography