23 avril 2024

GP de Bahreïn, ils ont dit…

Max Verstappen a entamé la saison de la meilleure des manières en décrochant son 55e succès en F1, ce samedi à Bahreïn.

Dominateur du début à la fin, le triple champion du monde est plus que satisfait de sa RB20.

Deuxième, Sergio Pérez permet à Red Bull de réaliser un doublé dès le premier rendez-vous de la saison.

Quant à Carlos Sainz, troisième, il souligne les progrès réalisés par Ferrari.

Rendez-vous dès la semaine prochaine en Arabie saoudite, lors d’une course qui se déroulera à nouveau le samedi.

Rappel compte rendu du GP de Bahreïn ici

Analyses par les Teams et pilotes

Pirelli

Verstappen démarre avec un Grand Chelem

Pouvait-il y avoir une meilleure façon de commencer la saison qu’avec un Grand Chelem ? C’est exactement ce qu’a fait Max Verstappen au Grand Prix de Bahreïn, avec une performance dominante qui l’a vu non seulement remporter la course, mais aussi décrocher la pole position, tout en menant chacun des 57 tours. Le Néerlandais s’est également assuré le point correspondant au meilleur tour en course, avec un temps stratosphérique de 1’32″608 au 39e tour, soit une seconde et demie plus rapide que le deuxième meilleur temps de 1’34″090 réalisé par Charles Leclerc. Max a été rejoint sur le podium par Sergio Perez, deuxième, et Carlos Sainz de Ferrari, troisième.

La journée sur la piste

En termes d’utilisation des pneus et de stratégie, la course s’est déroulée à peu près comme prévu par les prévisions et les simulations effectuées après les qualifications. Tous les pilotes ont commencé avec des pneus tendres avant de passer aux pneus durs. Ceux qui, comme Red Bull, ne disposaient que d’un seul train de C1 ont utilisé le nouveau train de C3 économisé lors des qualifications pour le dernier relais, tandis que la grande majorité des pilotes ont opté pour le deuxième train de Hards pour la troisième et dernière partie. Les exceptions se comptent sur les doigts d’une main : le quatuor en question est composé de Nico Hulkenberg, contraint de ravitailler dès le premier tour suite à un accrochage au départ, qui a effectué trois arrêts, tout comme Pierre Gasly (Alpine) et Logan Sargeant (Williams). Ces derniers ont opté pour une solution différente en effectuant deux relais sur les durs et deux sur les tendres, tandis que Daniel Ricciardo (Racing Bulls) a effectué deux arrêts, choisissant un nouveau jeu de C3 pour terminer la course.

MARIO ISOLA – DIRECTEUR DE PIRELLI MOTORSPORT :

 » Le premier Grand Prix de 2024 a presque semblé être un prolongement de la saison précédente, Verstappen laissant facilement le reste du peloton dans son sillage, alors que tout était très serré derrière lui. Ce n’est pas une coïncidence s’il y avait cinq équipes dans les dix positions de points, pratiquement dans le même ordre que la saison dernière, la seule exception étant Ferrari devant Mercedes. En ce qui concerne les performances des pneus, il n’y a pas eu de surprise : en fait, les pneus sont pratiquement les mêmes que ceux de la course de l’année dernière et les trois jours d’essais avant cette course ont permis aux équipes d’analyser tous les aspects de leurs performances. Les températures légèrement plus fraîches ont permis au Soft d’être encore plus compétitif, car il y a eu moins de dégradation compte tenu de la nature de la piste. Cependant, seule Red Bull a fait un choix audacieux en termes de stratégie, les autres ayant préféré jouer la carte de la sécurité en conservant deux trains de pneus durs pour la course.

Red Bull

Max Verstappen, #1, P1 :

« C’était une journée spéciale aujourd’hui. Ce genre de journée n’arrive pas si souvent où la voiture est parfaite, y compris l’équilibre et les sensations de la voiture, et tout s’est très bien passé. Le départ a été bon et nous avons également bien entretenu la voiture, ce qui fait que la course a été agréable pour moi. Nous avons réussi à trouver un bon rythme sur ce circuit et la force et la direction du vent m’ont aidé à tirer un peu plus de la voiture. C’est l’un de nos meilleurs circuits et nous savons que la piste de Jeddah est très différente, avec beaucoup de virages à grande vitesse et moins de dégradation. J’espère que nous pourrons réaliser les mêmes performances la semaine prochaine : ce sera un défi, mais j’ai hâte d’y être. Nous devons remercier tous les employés de l’usine qui ont contribué à ce bon début d’année. C’est toujours un grand défi de construire une nouvelle voiture et d’enchaîner sur une saison aussi incroyable, mais je suis impatient de commencer cette saison par une victoire. »

Sergio Perez, #11, P2 :

« On ne peut pas faire mieux qu’un doublé pour commencer une année qui s’annonce très serrée. J’ai dépassé Carlos au départ et à partir de là, nous avons pu prendre le dessus. Il y a eu quelques problèmes que nous devons régler, mais il est important de continuer sur notre lancée. De mon côté, c’est bien d’avoir maintenant une course complète derrière nous parce qu’il y a beaucoup à apprendre sur la façon de gérer les pneus, la façon de pousser et ensuite nous pourrons aller de l’avant. Nous avions un bon rythme, mais je pense que cela va dépendre de la piste. Je veux juste continuer à m’améliorer parce que la saison est longue.

Christian Horner :

Une fois de plus, l’équipe a réalisé une excellente performance sur la piste et en dehors, et nous sommes incroyablement heureux d’avoir obtenu le maximum de points aujourd’hui. « Max et Checo ont réalisé une excellente performance aujourd’hui. Sortir de la course avec un doublé est une grande réussite pour l’équipe et les deux pilotes ont réalisé une très belle performance en donnant tout ce qu’ils avaient. Ils ont tous deux pris un départ parfait pour une course très dominante ; Max a mené une course solide du début à la fin et Checo s’est vraiment imposé dans le peloton, a fait quelques bons dépassements et a mené une belle course. Nous devons remercier tous ceux qui sont revenus à Milton Keynes cet hiver et qui ont travaillé si dur pour mettre au point une nouvelle voiture de qualité. Cette victoire témoigne du travail acharné effectué en coulisses. C’est donc encore une fois une grande performance d’équipe et nous sommes incroyablement heureux d’avoir obtenu le maximum de points aujourd’hui. L’équipe a fait un travail formidable avec la voiture et ne s’est pas reposée sur ses lauriers. Ils ont travaillé dur et cela a payé aujourd’hui avec un résultat fantastique ».

Ferrari

Carlos démarre la saison avec un podium

La Scuderia Ferrari a débuté sa saison au Grand Prix de Bahreïn avec une troisième place pour Carlos Sainz et une quatrième pour Charles Leclerc. L’équipe a obtenu le meilleur résultat possible compte tenu de la hiérarchie observée en piste aujourd’hui. Par rapport à il y a un an, l’écart avec la tête de course s’est réduit et la SF-24 a montré que, dans sa forme actuelle, elle constitue un bon point de départ.

La course. Charles conserve la deuxième place au départ, tandis que Carlos rétrograde à la cinquième place, Sergio Perez l’ayant devancé. Mais le Monégasque rencontre immédiatement des problèmes de freins qui l’empêchent de suivre Perez et George Russell devant lui. Carlos devance également Leclerc, puis l’Espagnol parvient à suivre le rythme de la Red Bull et de la Mercedes grâce à une bonne gestion des pneumatiques. Charles a été rappelé au 11e tour, dans l’espoir que l’équipe puisse aider sa course, tandis que Sainz est resté à l’écart jusqu’au 14e tour. Sur les Hards, l’Espagnol s’est tout de suite montré très rapide, au point de repasser devant son coéquipier au 18e tour et devant Russell au tour suivant, avant de se lancer à la poursuite de Perez.

Petit à petit, Charles a trouvé un moyen de gérer ses difficultés de freinage, contournant le problème pour rattraper Russell après un deuxième passage au stand pour un nouveau train de pneus durs. La Ferrari rattrape la Mercedes au 42e tour et met Russell sous pression, le forçant à commettre une erreur au virage 10 au 47e tour, ce qui permet à Charles d’arracher la quatrième place, derrière son coéquipier. Sainz a franchi le drapeau à moins de trois secondes de Perez, ce qui est le meilleur résultat qu’il pouvait espérer. En effet, ses dépassements spectaculaires lui ont valu le titre de « Pilote du jour », décerné par le public.

Retour à la case départ. Le championnat du monde de Formule 1 se poursuit à un rythme soutenu, les équipes se rendant toutes directement en Arabie saoudite pour la deuxième course de la saison, samedi prochain. Le circuit de Jeddah Corniche présentera à la SF-24 un défi très différent, sur une piste comportant des murs rapprochés, de longues lignes droites et des virages à grande vitesse.

Carlos Sainz, #55, P3 :

C’est un début de saison solide et de très bons points pour l’équipe. Je me suis senti très bien dans la voiture tout au long de la course, j’ai pu contrôler le rythme et faire de bons dépassements. J’ai tout essayé pour gérer les pneus lors du dernier relais afin d’attaquer Checo (Perez) en fin de course, mais ils sont toujours plus rapides que nous. Cependant, je pense que nous avons une très bonne base de travail et nous devons continuer à pousser pour réduire l’écart. En route pour Jeddah !

Charles Leclerc, #16, P4 :

Ce fut une course décevante de mon côté. J’ai eu un problème avec les freins et j’ai eu du mal à rester sur la piste, surtout dans les virages 9 et 10. Nous aurions eu le rythme nécessaire pour nous battre, alors j’ai hâte de reprendre la voiture à Jeddah.

Frédéric Vasseur – Directeur de l’équipe :

Nous espérions un meilleur résultat mais nous avons eu un problème de freins pendant la course avec Charles, donc nous avons maximisé le résultat sur la piste aujourd’hui. Carlos a fait une bonne course avec une remontée très intelligente après un départ imparfait et il a pu se battre avec Perez jusqu’à la fin de la course. Nous savions que nous serions sur le pneu dur et que Checo serait sur le Softs et notre objectif était de mettre la Red Bull sous pression, ce que nous avons fait vers la fin, mais ce n’était pas suffisant.

Charles a lutté pendant toute la course avec les freins et à cause de cela, dans le premier relais, il a eu des crevaisons, ce qui nous a obligés à le faire rentrer au stand plus tôt que prévu. Nous allons devoir chercher à savoir pourquoi les freins n’étaient pas à la bonne température.

Ce week-end, notre performance au tour lancé a été à la hauteur de nos attentes, mais nous avons un net progrès à faire en termes de rythme de course, car nous n’étions pas dans la lutte avec Red Bull. Cela dit, je considère la course d’aujourd’hui comme une bonne base, car nous avons pu réduire considérablement l’écart par rapport à l’année dernière. Nous allons poursuivre notre développement et je suis convaincu que nous serons en mesure de nous battre avec eux plus souvent.

Mercedes

Une première course de la saison difficile à Bahreïn

  • George Russell a terminé cinquième et Lewis Hamilton septième du Grand Prix de Bahreïn.
  • Les deux pilotes ont dû faire face à une surchauffe de leur unité de puissance causée par une configuration de refroidissement sous-optimale pour les conditions.
  • George et Lewis se sont battus vaillamment malgré les limitations de rythme imposées pour s’assurer que les deux voitures terminent dans les points.
  • Dans le premier relais, George et Lewis ont progressé, dépassant Leclerc et Alonso respectivement pour se classer P2 et P8 au début de la course.
  • Au fur et à mesure que la course avançait, il devenait clair que l’équipe n’aurait pas le rythme nécessaire pour se battre pour les places sur le podium. Les deux Ferrari ont finalement dépassé George et Lewis a séparé les McLaren de Norris et Piastri.
  • L’équipe va maintenant faire le point sur le week-end avant de se rendre en Arabie Saoudite et à Jeddah pour la deuxième manche de la saison 2024.

George Russell, #63, P5 :

La journée d’aujourd’hui a été étrange. Lewis et moi avons été confrontés à un problème similaire. L’unité de puissance a surchauffé très tôt, et nous avons dû gérer cela tout au long de la journée. C’est dommage car nous avons pris un très bon départ. J’ai réussi à faire un bon dépassement sur Leclerc pour la deuxième place, mais très vite, j’ai eu des alertes sur mon volant. Pour gérer la surchauffe, nous perdions des dixièmes de seconde par tour, et il était très difficile de tenir quelqu’un derrière moi. C’est dommage que nous n’ayons pas pu montrer le vrai potentiel de la voiture.

Heureusement, ce n’est pas un problème qui doit nous préoccuper. Nous nous sommes trompés dans la configuration du refroidissement. Nous devons juste comprendre pourquoi et nous assurer que nous ne recommencerons pas. C’était simplement une mauvaise décision ; nous avons beaucoup de marge pour refroidir davantage l’unité de puissance. Je pense que sans ce problème, nous aurions pu nous battre pour la troisième place. Ce n’est que la première course de la saison, alors voyons ce que nous pouvons faire la semaine prochaine.

Lewis Hamilton, #44, P7 :

La course a été difficile aujourd’hui. C’est sûr qu’il y a une certaine déception au sein de l’équipe car nous espérions que la soirée serait meilleure. Nous étions proches de plusieurs autres voitures et la dégradation était élevée. Les problèmes que nous avons rencontrés nous ont évidemment coûté du rythme, c’est donc frustrant.

En fin de compte, si je m’étais mieux qualifié, j’aurais naturellement pris quelques places d’avance car mon dernier relais était bon. Aujourd’hui, il s’agissait de découvrir et nous avons découvert beaucoup de choses sur la voiture. Il y a beaucoup de points que nous pouvons améliorer et je suis sûr que nous le ferons en tant qu’équipe.

Toto Wolff, directeur de l’équipe et PDG :

Nous nous sommes trompés de niveau de refroidissement aujourd’hui et cela nous a coûté cher. Pour gérer le problème, nous avons dû faire beaucoup plus d’ascension et de roue libre, ce qui a entraîné une perte de performance des pneus. C’est un cercle vicieux. Nous devons examiner ce que nous avons fait de mal, car nous avons donné aux pilotes une voiture qui n’était pas assez compétitive aujourd’hui. Je suis impatient d’étudier les données pour m’assurer que nous ne serons pas confrontés à des changements similaires en Arabie Saoudite.

En fin de compte, nous avons une toute nouvelle voiture et nous apprenons à la connaître. Nous avons vu des signes de performance ici à Bahreïn, mais nous n’avons pas pu les concrétiser aujourd’hui. Nous allons repartir et nous assurer que nous nous appuyons sur ce que nous avons appris pour revenir plus forts.

Andrew Shovlin, directeur de l’ingénierie de piste :

La course s’est avérée être une expérience décevante et frustrante aujourd’hui. Nous avons été confrontés très tôt à des problèmes de surchauffe que nous avons dû gérer pendant la majeure partie du Grand Prix. L’augmentation de la portance et de la vitesse en côte que les pilotes ont été contraints d’effectuer en conséquence a également entraîné une baisse de la température des pneus. Ils ont fait de leur mieux pour s’en sortir, George essayant vaillamment de se défendre contre ceux qui le suivaient et Lewis poursuivant ceux qui le précédaient. En fin de compte, les places P5 et P7 étaient probablement les meilleures que nous pouvions obtenir compte tenu des problèmes auxquels nous étions confrontés.

C’est décevant que nous n’ayons pas été à la hauteur aujourd’hui. Nous allons repartir et revoir ce que nous aurions pu faire différemment. Nous allons également nous pencher sur nos réglages généraux, car il était clair qu’aucun des deux pilotes n’était aussi satisfait de l’équilibre de la voiture qu’ils l’ont été pendant le reste du week-end. Ce sont tous les défis d’une nouvelle voiture et nous sommes impatients de revenir plus forts à Jeddah la semaine prochaine.

McLaren

« C’EST BIEN DE COMMENCER LA SAISON PAR UNE BONNE PERFORMANCE »

Les pilotes de Formule 1 de McLaren, Lando Norris et Oscar Piastri, ainsi que le directeur de l’équipe, Andrea Stella, s’expriment après le Grand Prix de Bahreïn.

Ce qui s’est passé :

  • Lando et Oscar conservent leurs positions au départ.
  • Au 3e tour, Norris se rapproche d’Alonso.
  • Alonso sort du DRS, ce qui donne à Oscar l’opportunité de le dépasser également.
  • Oscar passe des Softs aux Hards, et Norris fait de même au tour suivant.
  • La première série d’arrêts se termine, laissant Lando en P6 et Oscar en P7.
  • Les deux pilotes effectuent un relais solide avant de repasser aux stands pour des pneus durs neufs.
  • Oscar perd sa position au profit d’Hamilton à la sortie des stands, ce qui le laisse en P9 et Lando en P7.
  • Lando dépasse Alonso pour la P6, et quelques tours plus tard, Hamilton et Oscar font de même.
  • Norris tente de s’emparer de la P5, mais n’en a pas assez.
  • Le drapeau à damier tombe avec Lando P6 et Oscar P8.

Lando Norris, #4, P6 :

« C’était une course difficile, mais je pense que nous avons fait une bonne course avec un bon rythme, et c’était une nette amélioration par rapport à l’année dernière, donc je pense que nous pouvons être satisfaits en tant qu’équipe. Je pense que le vent nous a fait un peu de mal aujourd’hui. Il a beaucoup changé par rapport aux derniers jours, et c’était bien pire dans certains virages, mais nous avons progressé, et c’est ce que nous pouvions espérer de mieux aujourd’hui. C’est un bon début d’année.

Oscar Piastri, #81, P8 :

« Donc, une P8 pour commencer l’année. Personnellement, j’ai eu l’impression de faire une bonne course, et je pense que le rythme de course que nous avions semblait correct. Il y a quelques points à améliorer, mais ce n’est pas une mauvaise première course pour nous, surtout quand on regarde où nous en étions l’année dernière à la même époque. Je suis impatient de voir ce que les prochains circuits nous réservent, et j’ai hâte de voir ce que nous pouvons faire dans les courses à venir.

Andrea Stella :

« C’est bien de commencer la saison avec une bonne performance ici à Bahreïn. Nous avons été fiables, nous avons été assez rapides pour nous battre avec les Mercedes aujourd’hui, et cela nous a permis de marquer de bons points sur un circuit dont nous savons qu’il n’est pas le meilleur pour les caractéristiques de notre voiture.

« Je voudrais saluer le travail de l’équipe McLaren. Ils ont consolidé les progrès que nous avons réalisés l’année dernière et ont livré une MCL38 qui est une voiture fiable et performante. C’est une bonne base pour les améliorations que nous prévoyons d’apporter dès que possible.

« Oscar et Lando ont très bien piloté ce soir et de manière cohérente. Ils n’ont commis aucune erreur dans des conditions délicates, en particulier avec les pneus durs, et ont permis à notre équipe de prendre un bon départ pour 2024. »

Aston Martin

Fernando Alonso, #14, P9 :

« Je suis heureux d’avoir marqué quelques points lors de la course d’aujourd’hui et c’est probablement là où nous nous attendions à terminer. Cela a fini par être une course un peu tranquille pour nous, avec un écart devant et derrière nous. Nous pensions que nous allions rester plus longtemps sur les deux relais et espérer avoir un avantage à tirer d’une voiture de sécurité, mais cela n’a pas été le cas. Je pense que nous avons quelques analyses à faire sur notre rythme sur un tour par rapport à nos performances en course. Je suis convaincu que nous pouvons nous améliorer au fil de la saison et voyons si nous pouvons être un peu plus forts en Arabie Saoudite la semaine prochaine.

Lance Stroll, #18, P10 :

« Cela fait du bien de marquer un point après avoir été dernier après le premier tour de course. J’ai fait une bonne sortie sur la ligne, mais j’ai ensuite été touché par Nico [Hülkenberg] et je suis tombé en queue de peloton. Je savais que la course serait longue à partir de là, mais je me suis concentré sur la gestion des pneus et j’ai effectué quelques dépassements en piste. L’équipe m’a également donné une bonne stratégie. Nous savons que nous avons du travail à faire pour développer l’AMR24 et obtenir un peu plus de rythme, mais c’est une longue saison et nous allons continuer à pousser.

Mike Krack, directeur de l’équipe :

« Nous avons atteint notre objectif de ramener les deux voitures dans les points et c’est une bonne façon de commencer la nouvelle saison – donc un grand merci à toute l’équipe à Silverstone et en bord de piste. Nous avons certainement optimisé les choses ce soir, compte tenu de notre rythme de course, et marquer des points est une récompense du travail acharné de l’équipe ces dernières semaines. Ce fut une brillante récupération de Lance après avoir été heurté et tête-à-queue au premier virage. La stratégie pour Fernando a été conçue pour garder nos options ouvertes, en cas de Safety Cars. Au final, ce fut une course simple pour lui. Nous avons besoin d’un peu plus de performance pour défier les équipes devant, mais il s’agit d’une course, d’une piste et nous allons travailler dur au cours des prochains jours pour progresser à Djeddah le week-end prochain.

Kick Sauber

L’équipe Stake F1 Team KICK Sauber a réalisé une course solide sous les projecteurs de Sakhir, s’imposant comme la sixième force du championnat dans un Grand Prix de Bahreïn tendu. Dans une course sans abandon, Zhou Guanyu s’est hissé à la 11e place, grâce à une performance sans faille, menant le milieu de terrain jusqu’au drapeau à damier. La course de Valtteri Bottas a été malchanceuse : un bon départ a été vain, car le Finlandais a été victime de l’accrochage entre Hülkenberg et Stroll dans le premier virage. Malgré les dommages causés à l’aileron avant, Valtteri a mené une course cohérente, avant de souffrir d’un écrou à filets croisés lors de l’arrêt au stand, ce qui l’a finalement placé en P19.

Alessandro Alunni Bravi, Représentant de l’équipe

« Nous avons fait une course très cohérente aujourd’hui, et nous avons démontré que nous étions la sixième équipe du championnat en conditions de course. Ce résultat doit donner confiance à notre équipe et nous encourager : il est possible d’aller plus loin et d’améliorer nos performances. En particulier, si nous progressons dans nos performances sur les tours, même avant Jeddah, nous aurons plus de chances de nous battre pour les points. Zhou a fait une très bonne course ce soir, ne commettant aucune erreur et égalant l’Aston Martin de Stroll pendant la majeure partie de la course, ce qui est un très bon signe pour la saison à venir. Malheureusement, Valtteri n’a pas eu de chance, car son bon départ a été réduit à néant lorsqu’il a été pris dans l’accident de quelqu’un d’autre au premier virage : son aileron avant a été endommagé, et nous avons vu la perte de performance qui en a résulté, ce qui l’a empêché de se battre pour des positions plus élevées. Le problème survenu lors de l’arrêt au stand, lorsqu’il a été victime d’un écrou à filets croisés, a mis fin à tout espoir de récupération, mais il a tout de même été en mesure d’effectuer un dernier relais solide, ce qui a constitué une bonne référence pour la gestion des pneumatiques de Zhou. Même dans ces conditions difficiles, nous avons joué en équipe. Je tiens à rendre hommage à l’équipe : après les qualifications difficiles d’hier, qui n’ont pas reflété ce que nous pensons être en termes de performance globale, nous avons progressé aujourd’hui, notamment grâce aux performances des deux pilotes. Nous devons maintenant nous concentrer sur la prochaine étape : nous connaissons les zones de notre voiture que nous devons améliorer : si nous continuons à travailler comme nous l’avons fait ces dernières semaines, nous aurons bientôt des opportunités. »

Valtteri Bottas, #77, P19 :

« Malheureusement, ce n’est pas mon jour. J’ai pris un bon départ, mais j’ai été pris dans l’incident du premier virage entre Nico [Hülkenberg] et Lance [Stroll], ce qui a causé des dommages à l’aileron avant qui m’ont fait perdre du terrain et de la performance. En plus de cela, nous avons eu un problème avec l’écrou de roue lors de mon deuxième arrêt au stand, ce qui nous a fait perdre encore plus de temps. La chance n’était pas de notre côté aujourd’hui, mais j’espère que ce sera tout pour cette saison. Ce qui est positif, c’est que notre rythme était nettement meilleur que celui de nos principaux concurrents, comme l’a montré Zhou, qui a failli finir dans les points. Cela montre que nous avons une meilleure voiture de course que la saison dernière et nous donne confiance pour Jeddah la semaine prochaine.

Zhou Guanyu, #24, P11 :

« Aujourd’hui, nous avons maximisé tout ce que nous pouvions, et je suis heureux que nous ayons pu nous battre de si près pour les points. Nous avons eu une course propre avec un bon départ où j’ai pu gagner quelques positions, mais c’était assez difficile de garder les Aston Martin derrière sans compromettre nos pneus. Heureusement, j’ai réussi à garder Kevin [Magnussen] et le reste du peloton derrière moi. Nous avons progressé tout au long du week-end et l’équipe a travaillé dur pour trouver la configuration optimale. Malheureusement, dans une course sans attrition, nous n’avons pas pu marquer de points sans qu’il n’arrive quelque chose aux voitures qui nous précèdent. Il y a encore beaucoup de choses à améliorer pour nous, et nous allons continuer à travailler sur nos performances pour être en mesure de lutter encore plus fortement pour les points à Jeddah et dans les courses à venir. »

Haas

Les pilotes MoneyGram Haas F1 Team Kevin Magnussen et Nico Hulkenberg se sont respectivement classés 12e et 16e du Grand Prix de Bahreïn, première manche du Championnat du monde de Formule 1 de la FIA 2024, qui s’est déroulé samedi sur le circuit international de Bahreïn.

Magnussen s’est élancé depuis la P15 sur la grille de départ en pneus tendres Pirelli P Zero Red et a progressé dans le premier tour pour se classer en P12. Magnussen a opté pour une stratégie à deux arrêts, s’arrêtant au 12e tour pour chausser des pneus durs blancs, avant de s’arrêter à nouveau au 33e tour pour chausser un autre jeu de pneus durs.

Le Danois a conservé la P12 jusqu’au drapeau à damier, résistant dans les derniers tours aux attaques des deux pilotes RB, Ricciardo et Tsunoda.

Hulkenberg a pris le départ depuis la P10, également en pneus tendres, mais sa course s’est interrompue au virage 1 suite à un contact avec Lance Stroll de l’Aston Martin. Hulkenberg a été contraint de faire un arrêt au stand dans le premier tour, au cours duquel il a changé d’aileron avant et de pneus durs, ce qui l’a désynchronisé pour le reste de la course.

L’Allemand s’est arrêté au 21e tour pour un deuxième train de pneus durs, et a de nouveau fait un arrêt au 43e tour pour des pneus tendres. Hulkenberg a terminé en 16e position d’une course où les 20 pilotes ont tous franchi la ligne d’arrivée.

Devant, le champion du monde Max Verstappen a mené un doublé pour Red Bull Racing, devant Sergio Perez, Carlos Sainz de la Scuderia Ferrari se classant troisième.

Nico Hulkenberg, #27, P16 :

« C’est très frustrant et décevant, et c’était un scénario très similaire à celui de l’année dernière dans le virage 4 au départ. Sur une note positive, notre rythme de course et la dégradation de nos pneus semblaient assez raisonnables par rapport aux autres pilotes du milieu de peloton, et je pense que nous nous battons avec Williams, Sauber et RB, donc je suppose que nous prenons cela comme un point positif. Il y aura d’autres conclusions après aujourd’hui, des choses à améliorer et à optimiser. Jeddah est évidemment un circuit très différent avec des caractéristiques complètement différentes, donc nous verrons ce que nous obtiendrons là-bas, mais nous avons l’impression d’avoir une bien meilleure base de travail que l’année dernière.

Kevin Magnussen, #20, P12 :

« Je suis plutôt satisfait – pas aux anges, car nous n’avons pas marqué de points – mais il semble que nous ayons une voiture qui est un peu meilleure sur les pneus cette année, pas nécessairement plus rapide que l’année dernière, mais au moins meilleure sur les pneus, et je pense que nous l’avons montré aujourd’hui. Néanmoins, il ne s’agit que d’un seul circuit, d’un seul morceau d’asphalte et d’un seul ensemble de conditions, donc nous devons encore le montrer ailleurs. Cela a été deux bonnes semaines de travail, l’équipe a fait un très bon travail, et nous sommes en bonne place – nous devons juste en trouver d’autres.

Ayao Komatsu, directeur de l’équipe :

« Nico a pris un mauvais départ et a endommagé son aileron avant, ce qui signifiait que sa course était terminée à ce moment-là. La course de Kevin a montré que nous pouvons nous battre cette année. Nous n’avons pas la meilleure dégradation, mais au moins dans le milieu de terrain, nous pouvons nous battre pour les points. Nous n’avons pas adopté une stratégie parfaite, mais même dans ce cas, Kevin s’est battu en milieu de peloton jusqu’aux derniers instants, ce qui est un énorme point positif. Nous savons que la marge d’erreur est très, très faible, donc nous devons nous améliorer de ce côté-là aussi. Il y a d’énormes points positifs à tirer de ce week-end et nous attendons avec impatience une nouvelle chance le week-end prochain. Nous avons vraiment hâte de faire une bonne performance à Jeddah.

Racing Bulls

Daniel Ricciardo, #3, P13 :

« Nous n’avons pas été assez bons pour marquer des points aujourd’hui. J’ai eu beaucoup de mal en début de course avec les pneus tendres usagés car l’adhérence était assez faible en sortie de ligne. Dans le relais intermédiaire avec les pneus durs, nous avons eu un peu plus de rythme, mais j’ai toujours eu l’impression de me battre. En fin de compte, les nouveaux pneus tendres étaient bien meilleurs. Nous avons enfin trouvé du rythme et nous avons rattrapé le peloton. A ce moment-là, je me suis retrouvé un peu coincé derrière d’autres voitures et j’ai perdu l’adhérence des pneus. La décision d’échanger les pilotes était assez attendue et n’a pas été une surprise. Avant la course, nous avons évidemment discuté avec l’équipe des plans stratégiques, et il était très probable que je termine la course avec un nouveau train de pneus tendres après avoir commencé la course avec un train usagé. C’est ce que c’est, et tournons la page maintenant. J’ai une idée de ce que nous pouvons faire pour être meilleurs, et je suis donc confiant pour la course de la semaine prochaine à Jeddah.

Yuki Tsunoda, #22, P14 :

« Je pense que j’étais plutôt bien placé dans les points jusqu’à la moitié de la course, quand j’ai senti que la voiture nous échappait. Nous n’étions pas en lutte pour les points à ce moment-là, donc nous devrons tout revoir lors de notre analyse d’après-course et en tirer des leçons pour l’avenir. C’est la première course, il y a encore beaucoup de temps pour comprendre. D’une manière générale, il y a encore beaucoup de choses à retenir de ce week-end, les mécaniciens ont fait un excellent travail avec tous nos arrêts aux stands, et s’il y a quelque chose que nous pourrions améliorer au niveau de la stratégie, nous le ferons et nous l’améliorerons pour les Saoudiens. »

Jody Egginton (Directeur technique) :

« Une course frustrante à bien des égards. Nous devons examiner les données et revoir les points de la course où nous aurions pu prendre l’avantage sur nos concurrents les plus proches. Daniel a eu quelques difficultés avec l’équilibre de sa voiture lors des deux premiers relais, et nous devons comprendre les facteurs qui l’influencent. Daniel a fait bon usage de ses pneus tendres dans le dernier relais pour revenir dans le groupe, mais les dépassements n’ont pas été faciles et il a manqué de tours pour avancer. La voiture de Yuki était mieux équilibrée et son rythme était plutôt raisonnable dans les premières phases de la course, en se plaçant dans le groupe du milieu et en gérant bien ses pneus. Cependant, nous devons revoir en détail la phase intermédiaire de la course, notamment la façon dont Lance (Stroll) et Zhou (Guanyu) ont pris l’avantage dans les tours qui ont suivi la dernière série d’arrêts. Cela nous a coûté quelques positions, que nous n’avons pas pu récupérer dans la dernière partie de la course, manquant ainsi l’opportunité de nous battre pour la 10ème place. En résumé, le week-end a été solide, avec un package capable de se comporter raisonnablement bien dans la bataille du milieu de terrain, mais nous ne pouvons pas nous empêcher de penser que nous n’avons pas réussi à tout extraire de la course de ce soir, et nous quittons donc Bahreïn déçus. Il y a beaucoup de travail à faire d’ici la course de la semaine prochaine en Arabie Saoudite, mais en même temps, comme c’est si tôt, nous avons aussi l’opportunité de réagir et d’appliquer rapidement ce que nous avons appris de cette épreuve.

Laurent Mekies (Directeur de l’équipe) :

 »Dans l’ensemble, un samedi difficile où le milieu de terrain était plus serré que jamais. La lutte pour la P11 a été difficile avec huit voitures impliquées à certains moments ! En début de course, nous avons senti que nous aurions pu faire une bonne course, avec Yuki qui a fait du bon travail et qui a roulé jusqu’à la P10. Nous avons perdu quelques positions au fil de la course et nous avons eu du mal à dépasser nos concurrents dans la phase finale de la course. Daniel avait chaussé un nouveau train de pneus tendres pour ce dernier relais et nous avons échangé nos voitures pour nous donner une chance de dépasser Kevin (Magnussen) et Zhou (Guanyu), mais cela n’a pas suffi et nous avons dû nous contenter de la P13 et de la P14. Nous savons que ce n’est que la première course, mais nous allons certainement examiner comment nous aurions pu tirer davantage de notre voiture et de notre rythme aujourd’hui. Il y a plus de points positifs que négatifs dans notre premier week-end en tant que Visa Cash App RB et tout le monde pousse très fort à Faenza et à Bicester. Chaque centième de seconde gagné au milieu du peloton fera une différence significative. »

Williams

Dave Robson, responsable de la performance des véhicules :

Nous avons eu des problèmes sur les deux voitures dès le début de la course et nous n’avons jamais vraiment donné à l’un ou l’autre des pilotes l’occasion de pousser à fond. Dans le trafic serré, nous faisions fonctionner les PU à leur température limite et nous devions gérer cela avec soin. Logan a souffert d’un autre problème électronique, qui lui a fait crever ses pneus et l’a amené à changer de volant lors de l’arrêt au stand. Il y a clairement des problèmes que nous devons rectifier avant la course de samedi prochain à Jeddah.

Comme nous l’avons vu hier, le milieu de terrain est très serré et si nous avions fait un meilleur travail aujourd’hui, nous aurions pu faire la course pour les points. Heureusement, nous avons la possibilité de revenir tout de suite, de résoudre les problèmes et de faire une meilleure course en Arabie Saoudite.

Alex Albon, #23, P15 :

La voiture en elle-même était bien, mais nous sommes loin derrière. Nous avons eu des problèmes tout au long de la course avec des choses que nous aurions pu éviter si nous avions fait plus d’essais. Nous étions en surchauffe pendant toute la course et nous manquions de puissance, alors j’espère que nous pourrons examiner les données et arriver à Jeddah en meilleure forme. Notre rythme par rapport aux autres est assez similaire, donc la lutte au milieu de peloton est serrée et sera difficile.

Logan Sargeant, #2, P20 :

C’était frustrant car nous avons eu le problème de l’électronique du volant hier en qualifications et il est revenu aujourd’hui, donc la chose la plus importante est que nous devons comprendre la cause première de ce problème et le résoudre. Nous avons fait un très bon premier tour et un très bon premier relais, nous avons fait de bons gains et j’ai eu l’impression que cela venait de moi avant que nous ayons ce problème. Nous avions un peu de mal avec la température du PU, ce qui signifie que je ne pouvais pas rester proche des voitures qui me précédaient, donc c’est une soirée un peu décevante. Il n’y a rien que nous ne puissions réparer, mais nous devons tout comprendre pour aller de l’avant.

Alpine

Grand Prix de Bahreïn

Esteban est parti de la 19e place sur les nouveaux tendres, et a terminé 17e : arrêts aux stands au tour 11 pour les nouveaux durs, tour 31 pour les nouveaux durs. Tour le plus rapide : 1 min 36,226 secondes.

Pierre est parti de la 20e place sur les nouveaux tendres, a terminé 18e : arrêts aux stands au tour 13 pour les nouveaux durs, tour 32 pour les nouveaux durs, tour 46 pour les nouveaux tendres. Tour le plus rapide : 1min 34.805secs.

Esteban Ocon, #31, P17 :

« Aujourd’hui, c’était la continuation de ce que nous avons vu hier lors des qualifications et, dans l’ensemble, ce n’est pas le week-end que nous souhaitions. Plus important encore, nous avons réalisé une course propre et collecté des données précieuses que nous pourrons exploiter pour la course à Djeddah la semaine prochaine. Il sera intéressant de voir comment nous nous comporterons sur différents tracés et dans différentes conditions. Nous allons creuser et réfléchir ensemble pendant la courte pause entre les courses et voir où nous pouvons nous améliorer. Nous devons rester concentrés, rester positifs et continuer dans la bonne direction. Collectivement, en tant qu’équipe, nous devons garder la tête haute et le pied baissé pour nous rendre en Arabie Saoudite.

Pierre Gasly, #10, P18 :

« Ce n’était pas notre jour mais probablement ce à quoi nous nous attendions au final. J’ai fait un excellent départ, j’ai dépassé quelques voitures, mais j’ai ensuite été pris dans le chaos du virage 1 avec des voitures qui partaient en tête-à-queue, ce qui m’a fait reculer. Ce n’était pas idéal, mais après cela, nous avons fait tout ce que nous pouvions avec ce que nous avions entre les mains aujourd’hui. Nous avons de nombreux domaines à améliorer et je sais que le travail acharné se poursuivra en coulisses. Nous devons continuer à progresser car nous ne sommes pas là où nous souhaitons être pour le moment. La semaine prochaine, c’est une piste différente, une nouvelle opportunité et un nouveau défi pour nous de continuer à progresser.

Bruno Famin, Team Principal :

« Nous savions que le début de saison allait être difficile et cela a été le cas à Bahreïn. Cela dit, nous faisons tout ce que nous pouvons avec ce que nous avons actuellement et nous continuerons à trouver des améliorations et à progresser à chaque fois que nous serons sur la bonne voie. Merci à l’équipe et aux pilotes pour leurs efforts ici à Bahreïn au cours des deux dernières semaines. La cohésion de l’équipe transparaîtra. La semaine prochaine, nous nous rendrons à Djeddah, un circuit complètement différent de celui de Bahreïn, qui nous offre une nouvelle opportunité de continuer à apprendre et à progresser sur notre package A524. Le travail acharné continuera.

Photos Teams