25 juin 2022

WTCR : Azcona et Urrutia vainqueurs sur la manche hongroise (VIDEO)

Mikel Azcona a quitté dimanche un Hungaroring baigné de soleil tout le week-end en tant que nouveau Goodyear #FollowTheLeader de la WTCR – FIA World Touring Car Cup, après que le pilote de la BRC Hyundai N Squadra Corse a décroché sa seconde victoire de la saison avec la manière.

Course 1

Azcona devance Ehrlacher et Berthon en Hongrie

Mikel Azcona a signé sa seconde victoire de la saison dans la Course 1 de la WTCR Race of Hungary, après avoir mené de bout en bout depuis sa pole position sur le Hungaroring.

#96, Mikel Azcona, Hyundai, P1

L’Espagnol de la BRC Hyundai N Squadra Corse a pris un bon départ, creusé un écart et décroché une impressionnante seconde victoire avec la Hyundai Elantra N TCR. Celle-ci fait de lui le nouveau WTCR Goodyear #Followtheleader (leader du championnat), une position dont il a délogé Néstor Girolami.

Race Start

Le champion WTCR en titre Yann Ehrlacher, qui s’est élancé de la troisième place sur la grille, a profité d’une petite erreur de Nathanaël Berthon dans l’avant-dernier tour pour s’emparer de la deuxième place.

#68, Yann Ehrlacher, Lynk & Co, P2

La Lynk & Co 03 TCR d’Ehrlacher a talonné l’Audi RS 3 LMS du Comtoyou DHL Team Audi Sport pilotée par Berthon durant toute la course, et une erreur de ce dernier, qui avait reçu des avertissements pour des dépassements des limites de la piste, a suffi à lui faire perdre le podium.

“Très satisfait, très content, une course très tranquille”, a dit Azcona, déjà vainqueur dans la Course 2 de la WTCR Clean Fuels for All Race of France le mois dernier. “Il n’y a pas eu de pression de derrière. Le premier tour est toujours le plus compliqué dans une course. Dans les premiers virages, j’ai senti la pression et essayé de défendre. Je dois dire que la voiture a très bien fonctionné, la dégradation [des pneus] a été très bonne. Merci à mon équipe.”

“Une course très dure, il faisait vraiment chaud dans la voiture”, a déclaré Ehrlacher. “Le départ a été difficile car je n’étais pas à l’intérieur. On a bien roulé, mais j’ai manqué d’un peu de vitesse. En fait, j’ai vu que je pouvais préserver mes pneus en ne roulant pas trop près de Nath car je les aurais détruits. Puis, dans les trois derniers tours, j’ai vu que j’avais une chance. Je sentais un peu de vibrations dans mes pneus, j’ai donc été prudent aussi. Mais j’y suis allé.”

#17, Nathanael Berthon, Audi RS3, P3

Berthon s’est dit déçu des avertissements reçus pour violation des limites de la piste. “Ça m’a surpris, car j’en étais peut-être proche, mais, hmm… il faudra vérifier sur les images. C’est une grosse frustration d’être si près [du podium] à la fin et de perdre une position. Mais j’ai eu du mal dès le deuxième tour, alors je pense avoir fait une bonne course. De toute façon, Yann était bien plus rapide.”

#16, Gilles Magnus, Audi RS3, P4

Gilles Magnus (Comtoyou Team Audi Sport) s’est élancé quatrième et a fini quatrième, sous la pression de Ma Qing Hua (Cyan Performance Lynk & Co) dans les derniers tours. Rob Huff est revenu de la huitième place sur la grille à la sixième à l’arrivée, après deux beaux dépassements, avec sa CUPRA Leon Competición de Zengő Motorsport, sur les deux Honda d’ALL-INKL.COM Münnich Motorsport.

#55, Ma Qing Hua, Lynk & Co, P5

Girolami, qui a donc perdu son statut de Goodyear #FollowTheLeader (leader du championnat) au profit d’Azcona, s’est classé septième devant Santiago Urrutia qui a eu le meilleur sur Guerrieri après une bataille qui a duré toute la course. Ce dernier, parti cinquième, a été sous pression la plus grande partie du temps, la Lynk & Co d’Urrutia l’envoyant même en glissade dans le virage n° 3.

#79, Robert Huff, Cupra Leon, P6

Yvan Muller a complété le top 10 devant l’autre pilote Lynk & Co qu’est Thed Björk. Le local Norbert Michelisz a gagné une position par rapport au départ pour finir 12e devant Mehdi Bennani (Comtoyou Audi), Attila Tassi (Honda Civic Type R TCR du LIQUI MOLY Team Engstler) et Tom Coronel, qui a été pénalisé pour un contact avec Dániel Nagy (Zengő Motorsport).

Huff a terminé premier des concurrents du WTCR Trophy devant Bennani et Coronel. Le Britannique a ainsi augmenté son avance dans la catégorie des indépendants.

Podium, #68, Yann Ehrlacher, P2 – #96, Mikel Azcona, P1 – #17, Nathanael Berthon, P3

La réaction du vainqueur

Mikel Azcona (ESP) BRC Hyundai N Squadra Corse, Hyundai Elantra N TCR :

“Je suis très content. Le départ est très important dans ces courses, surtout sur ce circuit. Il est normalement très difficile de dépasser dans le secteur 2. J’ai fait tout ce que j’ai pu dès le départ et essayé de défendre dans le T1 et le T2, car c’est là que des dépassements se produisent normalement. Mais à la fin, nous avons lutté proprement dans ces deux virages et j’ai pris l’intérieur, ce qui est la meilleure position. À partir de là, j’ai essayé de gérer le secteur 2 pour creuser un écart. C’est toujours plus facile quand on est devant et qu’on a de l’air propre, sans voiture devant. À la fin, j’ai essayé d’utiliser cette opportunité et ça a fonctionné. Pas d’erreur, j’ai essayé de maintenir la voiture sur ses quatre roues jusqu’à l’arrivée et je suis très content. Merci à l’équipe, la voiture a fabuleusement bien marché et je dois dire que les pneus ont été fabuleux.”

Course 1 ici

Course 2

Urrutia repousse les assauts d’un Huff déterminé

Santiago Urrutia a résisté à Rob Huff pour remporter la Course 2 à la grille de départ partiellement inversée de la WTCR Race of Hungary, et conclure le week-end de la WTCR – FIA World Touring Car Cup sur le circuit du Hungaroring.

#12, Santiago Urrutia, Lynk & Co, P1

Le pilote Cyan Performance Lynk & Co s’est élancé de la pole position, a contenu au départ celui de la CUPRA Leon Competición alignée par Zengő Motorsport, puis a bien géré un second départ – après une période de neutralisation derrière la voiture de sécurité – pour s’imposer. Mais il a subi une forte pression de la part du Britannique, qui attaqué l’Uruguayen sans relâche toute la course durant jusqu’au drapeau à damier.

“Ça a été dur, il faisait tès chaud dans la voiture”, a réagi un Urrutia comblé. “Je n’ai pas eu de temps pour me reposer de toute la course. Rob attaquait et je ne pouvais pas faire la moindre erreur. Je pense que j’ai gagné la course au restart. J’ai creusé un écart qu’il n’a jamais pu reprendre. Mais il était toujours là à attaquer. Quelle course ! Merci à Rob pour cette course propre.”

Race Start

“Génial”, a lancé Huff. “Félicitations à Santi. J’ai tout gâché contre lui, y compris une voiture légèrement plus rapide. Mais il ne m’a pas laissé le moindre espace, il n’y avait pas de place et rien à tenter. Après le désastre de l’année dernière [il était sorti durant la Course 1 et n’avait pu prendre le départ de la Course 2 depuis sa pole position], je voulais assurer que nous ayons quelque chose de solide cette fois. Et un podium, ici à domicile pour l’équipe, est absolument génial. Nous avons relevé la barre à chaque instant. J’ai énormément apprécié cette course.”

#79, Robert Huff, Cupra Leon, P2

Néstor Girolami a complété le podium avec sa Honda Civic Type R TCR d’ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, ramenant son retard à neuf points sur le nouveau Goodyear #FollowTheLeader (leader du championnat), Mikel Azcona. Vainqueur de la Course 1, ce dernier a fini neuvième en s’étant élancé dixième sur la grille.

“Fabuleux travail de l’équipe tout le week-end à changer le set-up”, a déclaré Girolami. “Lors de la première course, j’ai eu beaucoup de mal, puis on a décidé de prendre une autre direction pour la seconde et ça a assez bien été. J’ai été surpris par notre rythme, considérant que nous étions les plus lourds ici avec 40 kg [de lest]. Je suis super-content et c’est une très bonne période puisque nous luttons pour le championnat. Je me sens super-prêt pour la suite.”

#29, Nestor Girolami, Honda, P3

Girolami a tenu en respect le héros local Norbert Michelisz et son Elantra N TCR de la BRC Hyundai N Squadra Corse, Ma Qing Hua les suivant à la sixième place avec sa Lynk & Co 03 TCR de Cyan Performance devant le champion WTCR en titre Yann Ehrlacher.

#5, Norbert Michelisz, Hyundai, P4

Gilles Magnus a pris la septième place pour le Comtoyou Team Audi Sport devant Nathanaël Berthon, troisième de la Course 1. Azcona venait ensuite, précédant Yvan Muller qui a eu de la chance de bien se tirer d’un moment qui a entraîné l’entrée en piste de la Honda Civic Type R Limited Edition faisant office de voiture de sécurité.

#55, Ma Qing Hua, Lynk & Co, P5

Muller portait une attaque sur Esteban Guerrieri avant le virage n° 1 quand l’Audi de Mehdi Bennani s’est glissée à l’intérieur de sa Lynk & Co. Muller a pu continuer, mais la RS 3 LMS du Marocain est restée sur place avec la roue avant gauche cassée.

L’autre incident majeur de la course a aussi débuté avec Bennani. Il a heurté la Lynk & Co de Thed Björk, qui a elle-même touché la CUPRA de Dániel Nagy. Le local s’en est sorti mais dans le virage suivant, il a été heurté cette fois par l’Audi de Tom Coronel. Sa Leon a été projetée contre Björk, et le Hongrois a perdu son pneu arrière droit dans l’accrochage.

#68, Yann Ehrlacher, Lynk & Co, P6

Guerrieri a terminé 11e devant Coronel et les Honda du LIQUI MOLY Team Engstler aux mains d’Attila Tassi et de Tiago Monteiro.

Podium, #79, Robert Huff, P2 – #12, Santiago Urrutia, P1 – #29, Nestor Girolami, P3

Course 2 ici

La réaction du vainqueur

Santiago Urrutia (URY) Cyan Performance Lynk & Co, Lynk & Co 03 TCR :

“Ouais, ça a été dur. J’ai entendu quelques pilotes dire que quand ils font la pole position, c’est le tour de leur vie. Là, c’est la course de la vie. Je n’en suis pas sûr car je ne me souviens pas de toutes les courses que j’ai faites, mais je peux vous dire que celle-ci a été très difficile. Dès le premier tour, je ne pouvais pas commettre la moindre erreur car je savais que Robert était rapide. Avant la course, je l’avais vu dans la première et il avait été très rapide dans le premier tour, alors je savais que si je ne creusais pas un écart, ça allait être compliqué. J’ai pris un bon départ, mais je n’ai pas réussi à faire un écart car il était toujours derrière moi, je pouvais le voir tout près dans mes rétros. Puis il y a eu la safety car. Je me suis dit : OK, ça peut aller dans un sens ou dans l’autre, soit je suis plus rapide, soit je suis plus lent – car on ne sait jamais comment la voiture va réagir après ça. Je devais faire un bon restart et j’ai fait un très bon restart, c’est ce qui m’a donné la victoire à la fin. Mais encore une fois, félicitations à Rob qui a été vraiment très bon, et aussi à Néstor qui avait des kilos [de lest] dans la voiture et était très rapide. Je suis content pour Cyan Performance Lynk & Co. C’est encore une victoire sur ce circuit [après l’année dernière].”

Championnat pilotes ici

ET MAINTENANT ?

Les manches 7 et 8 de la WTCR – FIA World Touring Car Cup doivent se dérouler au MotorLand Aragón, en Espagne, les 25 et 26 juin.

Communiqué – WTCR

Crédits pht. DPPI/WTCR

 

Haut du site