30 novembre 2022

WRC : Tänak décroche sa troisième victoire de la saison en Belgique (video)

L’Estonien Ott Tänak s’est offert la victoire à l’Ypres Rally Belgium dimanche après-midi pour sceller son deuxième succès consécutif en Championnat du Monde FIA des Rallyes.

Ott Tänak (Hyundai i20 N Rally1) avait hérité de la première place samedi après-midi lorsque son équipier Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1) était sorti de route pour finir dans un fossé. Le Belge voyait alors ses espoirs d’une nouvelle victoire à domicile s’envoler.

#8, Ott Tänak, Hyundai, P1. pht. Red Bull

Vainqueur du Secto Rally Finland il y a deux semaines, l’Estonien abordait la dernière journée de compétition avec 8 »2 d’avance sur Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1). Loin d’abdiquer sans se battre, le Gallois signait le meilleur temps sur les deux premières spéciales asphaltées flamandes, sans toutefois parvenir à reprendre beaucoup de temps sur son rival.

#33, Elfyn Evans, Toyota, Elfyn avait reçu une pénalité de dix secondes vendredi, P2

La deuxième boucle offrait le même scénario. Si Elfyn Evans se montrait 2 »2 plus rapide que son adversaire dans la Power Stage, Ott Tänak s’imposait finalement avec cinq secondes d’avance.

#4, Esapekka Lappi, Toyota, P3. pht. Red Bull

Grâce à ce succès, Ott Tänak revient à 72 points du leader du championnat, Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1). Malgré son tonneau vendredi matin, le Finlandais prenait toutefois le maximum de cinq points bonus dans la Wolf Power Stage et reste en bonne voie pour devenir le plus jeune Champion du Monde FIA des Rallyes de l’histoire.

La situation au championnat constructeurs reste inchangée, l’équipe Hyundai Motorsport comptant toujours un déficit de 88 unités sur Toyota Gazoo Racing.

 

« C’est une grande surprise de gagner ici, un peu comme en Finlande », confiait le vainqueur. « Nous ne nous y attendions pas, mais nous avons réussi à tout mettre ensemble pendant le rallye. C’est formidable de voir les résultats arriver, mais il y a tellement de choses que nous pouvons améliorer pour être encore beaucoup plus forts. Il reste du travail à faire. »

#2, Oliver Solberg (P2) a signé le meilleur résultat de sa carrière. pht. Red Bull

 

Du côté d’Elfyn Evans, le temps des regrets était peut-être venu après avoir concédé de précieuses secondes en raison d’une crevaison lente l’obligeant à chausser un pneu pluie sur le sec vendredi. Le Gallois avait également écopé d’une pénalité de dix secondes pour un pointage tardif dans l’ES8. Sans cela, le résultat aurait pu être bien différent…

Esapekka Lappi plaçait une deuxième Toyota GR Yaris Rally1 sur le podium en terminant esseulé à la troisième place au terme d’un week-end calme où un mauvais choix de pneus vendredi était finalement son seul véritable obstacle. Le Finlandais pointait à 1’36 »6 de son équipier tout en comptant 1’46 »9 d’avance sur Oliver Solberg (Hyundai i20 N Rally1). Le Suédois parvenait ainsi à rebondir de son abandon précoce en Finlande en signant le meilleur résultat de sa carrière.

#18, La régularité a encore payé pour Takamoto Katsuta, P5. pht. Red Bull

Oliver Solberg avait d’abord bataillé avec Adrien Fourmaux (M-Sport Ford Puma Rally1) avant que ce dernier ne parte à la faute dans l’avant-dernière spéciale. L’incident du pilote français profitait également à Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1), promu dans le top cinq tout en pointant plus de deux minutes plus loin. Malgré des problèmes de transmission et d’unité hybride, le Japonais poursuit sa belle série en ayant terminé tous les rallyes dans les six premiers depuis la Suède en février.

Le top dix était complété par des concurrents engagés avec des Rally2. Parmi eux, Stéphane Lefebvre (Citroën C3 Rally2) s’imposait en WRC2 devant Andreas Mikkelsen (Škoda Fabia Rally2), Yohan Rossel (Citroën C3 Rally2), Chris Ingram (Škoda Fabia Rally2) et Nikolay Gzyazin (Škoda Fabia Rally2).

Le Rallye de Belgique ici

Le Championnat ici

pht. Red Bull

Le prochain rendez-vous du calendrier mènera les concurrents sur la terre de l’emblématique EKO Acropolis Rally Greece. Basée à Lamia, l’épreuve aura lieu du 8 au 11 septembre 2022.

WRC2

Lefebvre l’emporte

Le Français Stéphane Lefebvre a pratiquement mené de bout en bout pour s’offrir sa première victoire de la saison en WRC2 à Ypres.

Tout au long de la semaine, Stéphane Lefebvre (Citroën C3 Rally2) mettait parfaitement à profit sa connaissance du terrain avant de s’imposer avec 18 »1 d’avance sur son plus proche rival.

#24, Stéphane Lefebvre, Citroën C3 Rally2, P1. pht. Red Bull

Leader du Championnat de Belgique des Rallyes, le Français prenait les commandes dès la deuxième spéciale disputée vendredi et ne lâchait plus la tête jusqu’à l’arrivée. Un temps menacé par le leader du championnat Andreas Mikkelsen (Skoda Fabia Rally2) samedi matin, l’ancien pilote officiel Citroën Racing accélérait rapidement le rythme pour reprendre un avantage de 25 »7 avant la dernière étape.

Son pilotage mesuré dans les quatre derniers secteurs chronométrés du parcours suffisait alors pour conserver les rênes, s’imposer dans la catégorie et terminer sixième du classement général de l’épreuve.

« Cela faisait longtemps depuis notre dernière victoire en WRC2 », confiait le vainqueur. « Je suis tellement fier de ce que nous avons accompli ce week-end et je tiens à remercier toute l’équipe. C’était difficile de revenir en WRC2 et cette victoire est pour eux. »

#20, Andreas Mikkelsen, P2. pht. Red Bull

Deuxième à l’arrivée, Andreas Mikkelsen mène toujours le championnat avant que le décompte des plus mauvais scores. Avec déjà deux abandons à son actif cette saison, le Norvégien espérait s’imposer dans le but de défendre sa couronne dans les meilleures conditions.

Yohan Rossel (Citroën C3 Rally2) complétait le podium, 51 »0 plus loin, tout en s’offrant des points solides dans la course au titre. Le Français devançait Chris Ingram (Skoda Fabia Rally2) pour 26 »0, le Britannique remportant la mise en WRC2 Junior grâce à un pilotage audacieux dimanche.

Yohan Rossel s’est offert un nouveau podium

 

Longtemps leader en WRC2 Junior, Grégoire Munster (Hyundai i20 N Rally2) se contentait finalement de la cinquième place en WRC2 après une crevaison dans l’ES17 le laissant passer à 8 »1 seulement de la victoire dans la classe réservée aux pilotes âgés de moins de trente ans.

Vincent Verschueren (Volkswagen Polo GTI R5) prenait le sixième rang tandis qu’Armin Kremer (Skoda Fabia Rally2) s’adjugeait la victoire en WRC2 Masters Cup.

 

WRC3

Černý intouchable à Ypres

Le Tchèque Jan Černý a mené les débats du départ à l’arrivée pour écraser les débats en WRC3 à l’Ypres Rally Belgium.

Jan Černý (Ford Fiesta Rally3) remportait les vingt spéciales sur l’asphalte belge pour finalement s’imposer avec 10’41 »8 d’avance sur Zoltán László (Ford Fiesta Rally3).

#45, Jan Černý, Ford Fiesta Rally3, P1. pht. Red Bull

Grâce à son succès, le Tchèque revient à une unité seulement du leader du championnat, Sami Pajari, mais aussi à égalité de points avec le Finlandais Lauri Joona – absent ce week-end – au deuxième rang.

Reparti après ses abandons vendredi et samedi, l’Italien Enrico Brazzoli voyait sa persévérance porter ses fruits puisqu’il complétait finalement le podium de la catégorie monopolisée par les Ford Fiesta Rally3 malgré plus d’une heure de retard.

 

Communiqué WRC

Crédits photos Red Bull – WRC

 

Haut du site