3 décembre 2022

MotoGP : démonstration de Bagnaia qui s’impose en Autriche, Quartararo extraordinaire deuxième place

Héros du triplé : Bagnaia bat Quartararo de 0’’4 en Autriche

C’est la troisième victoire d’affilée pour l’Italien, alors que Quartararo le talonne au Red Bull Ring.

#63, Peco Bagnaia, Ducati, P1 devant #20 Fabio Quartararo, Yamaha. pht. Michelin Motorsport

Pour la première fois de sa carrière, Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) est le héros d’un triplé après avoir mené du début à la fin d’un Grand Prix CryptoDATA Motorrad d’Autriche tendu. Au final, l’avantage de Pecco pour la victoire n’est que de 0’’4s par rapport au leader du Championnat du Monde Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) qui réalise une course phénoménale pour terminer en P2 devant la troisième place de Jack Miller (Ducati Lenovo Team).

#20, Fabio Quartararo, Yamaha, réalise un exploit en terminant 2ème. pht. Michelin Motorsport

Trois d’affilée pour Pecco, Quartararo sublime

Devant 92 000 fans en liesse, les lumières s’éteignent pour la course MotoGP et c’est Bagnaia qui s’empare du holeshot devant Enea Bastianini, le poleman (Gresini Racing MotoGP), Miller se place en P3 et Jorge Martin (Prima Pramac Racing) en P4. Quartararo a pris un bon départ mais à la fin du premier tour, Maverick Viñales (Aprilia Racing) a dépassé le Français pour rétrograder le leader du Championnat en P6. Aleix Espargaro (Aprilia Racing), quant à lui, n’a pas pu prendre un bon départ après que son dispositif de holeshot ne se soit pas enclenché, mais le numéro 41 est remonté en P7 au début du deuxième tour. Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) a chuté au virage 4 dans le premier tour et il a été confirmé par la suite que le champion du monde 2020 souffrait d’un ligament au pied.

Start Race

Le quatuor de tête Ducati s’est rapidement retrouvé avec plus d’une seconde d’avance sur Viñales, qui a porté son avance sur Quartararo à une demi-seconde. Mais le groupe de tête n’est pas en queue de peloton. Miller a dépassé Bastianini au virage 3 et Martin a ensuite réussi à prendre le dessus, mais Bastianini est revenu au virage 1 au cinquième tour. Viñales a ensuite commis une erreur dans le virage 4, l’Espagnol s’est retrouvé derrière Aleix Espargaro et Johann Zarco (Prima Pramac Racing), avant qu’un coup de théâtre ne se produise plus loin.

#43, Jack Miller, Ducati, P3. pht. Michelin Motorsport

Bastianini semblait avoir un problème à l’entrée du virage 3. Zarco a fait un excellent travail d’évitement alors que l’Italien ralentissait sans que ce soit sa faute, avant que le poleman ne fonce directement dans les graviers quelques secondes plus tard au virage 4. Y avait-il un problème ? On dirait bien que oui, puisque Bastianini est contraint à l’abandon.

#10, Luca Marini, Ducati, P4. pht. Michelin Motorsport

Bagnaia et Miller ont alors pris une seconde d’avance sur Martin, Quartararo était à 1’’3s en P4, Espargaro et Viñales en P5 et P6. Martin se creuse la tête et au 11e tour sur 28, l’espagnol est à la hauteur de ses camarades de Ducati. Quartararo était toujours à 1’’4s du troisième des GP22 et avait son principal rival pour le titre, Espargaro, à 1’’1s, tandis que Bagnaia a réalisé son meilleur tour personnel pour prendre 0’’6s d’avance sur Miller.

#5, Johann Zarco, Ducati, P5. pht. Michelin Motorsport

Au 14e tour, Quartararo réalise son meilleur tour personnel de la course et le champion en titre est maintenant à 0’’6s de Martin. Ce dernier commet une erreur à la chicane à 12 tours de l’arrivée et est contraint de céder sa place à Quartararo, mais Martin a-t-il alors un problème ? Il a levé la main à la sortie du virage 4 pour signaler que c’était peut-être le cas, mais il est revenu à pleine vitesse assez rapidement.

#41, Aleix Espargaro, Aprilia, limite les dégâts avec P6. pht. Michelin Motorsport

La situation à huit tours de l’arrivée est la suivante : Bagnaia avait 0’’9s d’avance sur son coéquipier Miller, qui entendait maintenant la YZR-M1 de Quartararo s’approcher de l’arrière de sa GP22. Luca Marini (Mooney VR46 Racing Team) prend Aleix Espargaro en P5, et Espargaro est sous la pression de Zarco et Alex Rins (Team Suzuki Ecstar). Martin était toujours en P4, à 0’’6s de Quartararo. Cet écart de 0’’6s est rapidement devenu 0’’3s, Martin étant désormais le pilote le plus rapide en piste.

#33, Brad Binder, KTM, P7. pht. Michelin Motorsport

A quatre tours de l’arrivée, une manœuvre sensationnelle au virage 2B a permis à Quartararo de dépasser Miller en P2. Miller a juste tenu Martin pour la P3 alors que Quartararo a vu Bagnaia 1’’5s en tête au début du 26e tour sur 28. Au départ du 27e tour, Quartararo avait récupéré 0’’2s et au départ du dernier tour, c’était moins d’une seconde !

#42, Alex Rins, Suzuki, P8. pht. Michelin Motorsport

Martin, à l’intérieur de Miller, a chuté dans le premier virage, ce qui a permis à Miller de rentrer facilement en P3. Mais Quartararo pouvait-il faire quelque chose pour empêcher Bagnaia de gagner ? Non, pas tout à fait, même s’il n’était pas loin. Pecco s’est imposé avec seulement 0’’4s d’avance, réalisant ainsi un triplé et réduisant l’écart avec le Français à 44 points, avec Miller sur le podium en P3.

#72, Marco Bezzecchi, Ducati, P9. pht. Michelin Motorsport

Aleix Espargaro termine P6.

La quatrième place de Marini est le meilleur résultat de l’Italien dans la catégorie reine jusqu’à présent, il a finalement tenu tête à Zarco, cinquième, pour moins d’une demi-seconde. 2’’4s plus loin, Aleix Espargaro voit son retard sur Quartararo passer à 32 points avant Misano, mais dans un week-end difficile pour l’Espagnol, cela aurait pu être pire depuis la P9 sur la grille.

#89, Jorge Martin, Ducati, malgré sa chute termine dans le top 10. pht. Michelin Motorsport

Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) a donné à KTM une P7 sur son terrain, c’était un autre dimanche solide pour le Sud-Africain, comme lui et Rins ont été séparés par un dixième sur la ligne. Marco Bezzecchi (Mooney VR46 Racing Team) s’est emparé de la P9 devant Martin en 10e position, ce dernier ayant pu remonter après sa chute dans le dernier tour au virage 1.

Fabio Di Giannantonio (Gresini Racing MotoGP), Miguel Oliveira (Red Bull KTM Factory Racing), Viñales, Alex Marquez (LCR Honda Castrol) et Andrea Dovizioso (WithU Yamaha RNF MotoGP Team) complètent les positions dans les points au Red Bull Ring.

La course ici

Les meilleurs tours ici

Les vitesses de pointe ici

Le Championnat ici

Podium, #20, Fabio Quartararo, Yamaha, P2 – #63, Francesco Bagnaia, Ducati, P1 – #43, Jack Miller, Ducati, P3

Prochain rendez-vous : Misano !

Le balancier de la course au titre penche définitivement en faveur de Bagnaia en ce moment, et le prochain rendez-vous est la course à domicile de l’Italien au Misano World Circuit Marco Simoncelli – une piste qu’il connaît comme sa poche. Quartararo accroît son avance, mais le Français, Espargaro et Bagnaia ne sont plus séparés que par 44 points. C’est parti.

Communiqué MotoGP

Crédits photos, Michelin Motorsport

 

Haut du site