19 juin 2024

WRC, Elfyn Evans s’impose au Secto Rally Finland

Le Gallois Elfyn Evans a remporté la victoire dimanche après-midi au Secto Rally Finland pour préserver tous ses espoirs de titre en Championnat du Monde FIA des Rallyes.

Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) héritait des commandes vendredi après-midi après l’accident spectaculaire de son équipier Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1), alors en tête du championnat et du Rallye de Finlande. Une fois en tête, le Gallois enchaînait sept scratches consécutifs samedi pour distancer son plus proche poursuivant, Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1).

#33, Elfyn Evans, Toyota, P1. pht. McKlein

Le pilote Toyota Gazoo Racing creusait encore plus l’écart pour s’imposer avec 39 »1 d’avance. Auteur du meilleur temps dans la Wolf Power Stage, il en profitait également pour réduire son déficit sur Kalle Rovanperä de cinquante-cinq à vingt-cinq points à quatre manches du dénouement de la saison.

« C’était un très bon week-end », déclarait Elfyn Evans dans la foulée du septième succès de sa carrière. « Bien sûr, nous sommes désolés pour Kalle au début du rallye, mais c’était vraiment fantastique de piloter cette voiture après cela. C’est une telle joie d’être au volant sur ces routes et nous sommes vraiment satisfaits du résultat. L’atmosphère était fantastique et c’était super de ressentir autant de soutien. C’est également une bonne opération au championnat puisque nous réduisons l’écart. »

Thierry Neuville a signé l’un de ses meilleurs résultats en Finlande

L’équipe Toyota Gazoo Racing d’Elfyn Evans est basée près de la ville hôte de Jyväskylä et sa victoire portait l’avance de sa structure à soixante-sept points sur Hyundai Motorsport au championnat constructeurs.

Les conditions changeantes offraient pléthore d’action sur les routes les plus rapides du calendrier, Ott Tänak (M-Sport Ford Puma Rally1) et Esapekka Lappi (Hyundai i20 N Rally1) rejoignant tous deux Kalle Rovanperä sur la liste des abandons vendredi. Une panne moteur écartait l’Estonien tandis que le Finlandais partait à la faute en terminant sa journée contre un arbre.

#18, Takamoto Katsuta, Toyota, P3. pht. Januus Ree

En parallèle, Thierry Neuville réussissait l’une de ses meilleures performances en Finlande même s’il restait impuissant face au rythme imposé par Elfyn Evans. Toujours troisième du championnat, le Belge terminait au deuxième rang avec 57 »6 d’avance sur Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1).

Takamoto Katsuta se battait sans relâche avec Teemu Suninen (Hyundai i20 N Rally1). Ce dernier avait décidé de jouer son va-tout en faisant le pari de gagner du poids en ne transportant pas de roue de secours lors de la dernière étape composée de quatre spéciales. Cela ne suffisait toutefois pas pour lui permettre de reprendre l’ascendant sur son rival japonais, qui célébrait le quatrième podium de sa carrière pour 4 »3.

#3, Teemu Suninen, Hyundai, P4. pht. Jaanus Ree

Pour son grand retour au plus haut niveau après plus de trois ans d’absence, Jari-Matti Latvala – directeur de l’équipe Toyota Gazoo Racing – n’était pas au cœur de la bataille pour le podium, mais sa régularité était récompensée par la cinquième place à plus de deux minutes de Teemu Suninen.

Les nombreux abandons dans l’élite permettaient à Oliver Solberg (Škoda Fabia RS Rally2) de se classer sixième devant Sami Pajari (Škoda Fabia RS Rally2), victorieux en WRC2 face à Adrien Fourmaux (M-Sport Ford Fiesta Rally2), Nikolay Gryazin (Škoda Fabia RS Rally2) et Andreas Mikkelsen (Škoda Fabia RS Rally2).

 

Podium WRC. pht. Jaanus Ree

Classement du rallye ici

Classement championnat pilote ici

Le Championnat du Monde FIA des Rallyes reprendra ses droits sur la terre du légendaire EKO Acropolis Rally Greece à Lamia du 7 au 10 septembre.

LA BATAILLE POUR LE TITRE EST LANCÉE SELON EVANS

Le Gallois Elfyn Evans estime que sa victoire au Secto Rally Finland lui a offert « la lumière au bout du tunnel » dans sa quête d’un premier titre en Championnat du Monde FIA des Rallyes.

À quatre rallyes du dénouement de la saison, une nouvelle erreur de Kalle Rovanperä pourrait permettre à Elfyn Evans de le déloger des commandes du championnat.

pht. Jaanus Ree

« L’écart est toujours grand face à Kalle et nous savons qu’il est en grande forme », a déclaré Evans. « Bien sûr, nous sommes ici pour essayer de jouer le titre. C’est naturellement notre objectif. Il y a beaucoup plus de lumière au bout du tunnel qu’il n’y en avait à notre arrivée en Finlande. En ce qui concerne le championnat, la bataille est maintenant relancée et nous sommes impatients de continuer à nous battre pour le reste de l’année. Ce qui est arrivé à Kalle et Jonne est malheureux. Je pense qu’ils n’ont pas eu de chance. Vous n’aimez jamais voir cela, surtout dans un endroit assez rapide. Évidemment, nous sommes heureux qu’ils aillent bien tous les deux. »

Elfyn Evans était passé tout près d’un premier titre mondial en 2020, mais le Gallois était sorti de la route lors de la dernière manche à Monza alors qu’il comptait quatorze points d’avance sur Sébastien Ogier.

« C’était en fait assez similaire à ce que je ressentais ici en 2021, même si je dirais que le risque était probablement un peu plus élevé lorsque j’ai gagné pour la première fois », a-t-il confié à propos de son deuxième succès en Finlande. « Cependant, je me suis tout aussi bien senti dans la voiture ce week-end et les temps suivaient, donc c’était agréable. »

WRC2

Prestation parfaite et victoire pour Pajari

Le Finlandais Sami Pajari et son copilote Enni Mälkönen ont célébré dimanche leur premier succès en WRC2 après avoir dominé les débats au Secto Rally Finland.

#27, Sami Pajari, P1. pht WRC

Au volant de sa Škoda Fabia RS Rally2 préparée par Toksport WRT, Sami Pajari avait déjà terminé à deux reprises sur le podium avant la neuvième manche du Championnat du Monde FIA des Rallyes.

Sur ses terres, toutes les étoiles s’alignaient pour offrir au jeune espoir son premier triomphe. À l’issue d’une véritable démonstration au cours des quatre jours d’action, le pilote âgé de vingt ans surmontait une crevaison vendredi après-midi pour reprendre la tête samedi après l’abandon de Jari Huttunen (Škoda Fabia RS Rally2) en raison de problèmes techniques.

Fort d’une belle avance, Sami Pajari pouvait se permettre de gérer lors de la dernière étape dimanche et scellait son succès avec un avantage de 33 »8 pour prendre les commandes du WRC2 Challenger tout en terminant également à une impressionnante septième place au classement général du rallye.

Deuxième, Adrien Fourmaux a signé son meilleur résultat de la saison en WRC2

« C’est une sensation vraiment agréable », s’exclamait le Champion du Monde FIA Junior des Rallyes 2021. « Merci à tous. Je crois que je le dis à chaque rallye, mais je suis tellement heureux et reconnaissant d’être là. C’est vraiment génial et cette victoire revient à beaucoup de gens présents pour nous aider. »

La deuxième place revenait à Adrien Fourmaux (M-Sport Ford Fiesta Rally2). Le Français s’offrait également plusieurs meilleurs temps dans un plateau riche en pilotes locaux pour devancer Nikolay Gryazin (Škoda Fabia RS Rally2) de 34 »0.

Malgré une crevaison samedi et des problèmes de suspension et de freins, Andreas Mikkelsen (Škoda Fabia RS Rally2) pointait à 23 »7 du podium. Si le Norvégien était déçu du résultat, il s’emparait néanmoins de la tête du championnat aux dépens de Yohan Rossel (Citroën C3 Rally2), qui avait fait le choix de ne pas inscrire de points cette semaine en Finlande.

Quatrième en Finlande, Andreas Mikkelsen s’empare des commandes du championnat

Habitué du Championnat d’Europe FIA des Rallyes, Mikko Heikkilä (Škoda Fabia RS Rally2) obtenait une belle cinquième place devant Georg Linnamäe (Hyundai i20 N Rally2), parti en tête-à-queue à haute vitesse dans l’ES20.

En parallèle, Alexander Villanueva (Škoda Fabia RS Rally2) augmentait son avance en WRC Masters Cup en s’imposant dans la catégorie. L’Espagnol compte désormais quarante-trois points d’avance sur Armin Kremer et les deux pilotes ont déjà pris le départ de cinq manches sur un maximum de sept.

WRC3

Korhola s’offre la victoire à domicile

Le Finlandais Benjamin Korhola a dominé les débats pour s’imposer en WRC3 au Secto Rally Finland après avoir mené son épreuve à domicile depuis vendredi matin.

Au volant d’une Ford Ford Fiesta Rally3 préparée par l’équipe finlandaise Rautio Motorsport, Benjamin Korhola avait pris les commandes dès la première spéciale du vendredi au cœur des forêts de son pays et n’était plus rattrapé par la suite.

#53, Benjamin Korhola, P1

Le pilote âgé de vingt ans se construisait une avance considérable sur Jesse Kallio et la maintenait pendant l’intégralité du rallye malgré un souci de freins dans les deux dernières journées. Le Finlandais s’imposait finalement avec un avantage de 35 »6 sur son compatriote.

« C’est un rêve qui devient réalité », souriait Benjamin Korhola. « Tout s’est très bien passé malgré des problèmes de freins hier. J’ai d’ailleurs eu le même souci aujourd’hui. »

Jesse Kallio a confortablement terminé deuxième

Filip Kohn terminait troisième à 5’12 »6 du vainqueur pour signer le meilleur résultat de sa carrière. Le Tchèque avait bataillé samedi avec Ali Türkkan avant de prendre l’avantage sur le pilote turc, qui partait ensuite à la faute dans l’avant-dernière spéciale du rallye.

L’abandon d’Ali Türkkan promouvait le Finlandais Henri Timonen en quatrième place tandis que son compatriote Tuomas Vihtari complétait le top cinq.

Communiqué WRC

Crédits photos, Red Bull, WRC