26 mai 2022

NTT IndyCar, McLaughlin, première victoire à St. Petersburg

Scott McLaughlin a tenu la promesse qu’il avait faite à l’équipe Penske lorsqu’elle l’a engagé pour courir dans la NTT INDYCAR SERIES, en remportant sa première victoire en carrière dimanche au Firestone Grand Prix of St. Petersburg présenté par RP Funding.

Scott McLaughlin, P1

McLaughlin, lauréat du NTT P1 Award, a conduit sa Chevrolet n°3 DEX Imaging Team Penske de la pole à la victoire avec 0’’5095 seconde d’avance sur le champion en titre Alex Palou, qui a exercé une forte pression sur McLaughlin dans les derniers tours sur sa Honda n°10 NTT DATA Chip Ganassi Racing, alors qu’ils se déplaçaient dans le trafic.

Start Race

Originaire de Nouvelle-Zélande, McLaughlin a fait ses débuts dans le NTT INDYCAR SERIES lors de cette épreuve en 2020 après avoir remporté trois championnats australiens de V8 Supercars consécutifs, puis a participé à sa première saison complète en 2021.

Alex Palou, P2

Il a terminé 14e au classement, avec comme meilleur résultat une deuxième place, et a obtenu les honneurs de rookie de l’année malgré la tension de ne pas voir sa famille depuis 2020 en raison des restrictions de voyage mondiales liées à la pandémie covid. McLaughlin était assis devant sa voiture gagnante dans la Victory Lane, célébrant avec sa famille par vidéoconférence sur son téléphone.

« Merci à Roger Penske, à tout le monde », a déclaré McLaughlin. « Oui, DEX Imaging qui nous a fait confiance, et puis à Roger Penske et Tim Cindric qui m’ont donné l’opportunité de venir ici.

« Ma mère et mon père me manquent énormément, ainsi que ma famille. J’aimerais que vous soyez là. Quelle journée ! »

Will Power a terminé troisième dans la Chevrolet n°12 de l’équipe Verizon Penske, à 2’’461 secondes de son coéquipier vainqueur. Colton Herta a terminé quatrième sur la Honda Gainbridge n°26, tandis que Romain Grosjean a complété le top 5 pour son premier départ chez Andretti Autosport sur la Honda DHL n°28.

Will Power, P3

McLaughlin est devenu le deuxième pilote consécutif à remporter sa première victoire en série lors de l’ouverture de la saison. Le pilote qui a réussi cet exploit l’an dernier – Palou, à Barber Motorsports Park – a poussé McLaughlin dans ses dernières limites au cours des 13 derniers tours de la course de 100 tours sur le circuit temporaire de 14 virages et 1,8 mile.

Un duel fascinant entre les pilotes ayant adopté des stratégies à deux ou trois arrêts s’est transformé en une lutte directe entre McLaughlin et Palou – et leurs plans à deux arrêts – après que Scott Dixon, sextuple champion de la série, ait effectué son troisième et dernier arrêt au stand de la Honda PNC Bank Chip Ganassi Racing n°9 au 80e tour, cédant la tête à McLaughlin.

Colton Herta, P4

McLaughlin menait Palou de 2’’150 secondes lorsque Dixon s’est arrêté. Aucune période de neutralisation n’est jamais arrivé, car cette course n’a connu qu’un seul drapeau jaune, mais un trafic plus lent a transformé les derniers tours en une danse scintillante entre McLaughlin et Palou.

À 13 tours de la fin, McLaughlin s’est approché de la Honda Carvana Chip Ganassi Racing n°48 de Jimmie Johnson, qui faisait la course pour rester sur le tour de tête. McLaughlin a dû trouver un endroit sur le circuit bordé de barrières en béton pour se glisser et dépasser le septuple champion des NASCAR Cup Series Johnson, et ce léger retard a permis à Palou – le coéquipier de Johnson – de se rapprocher à 0’’625 seconde.

Romain Grosjean, P5

A partir de là, l’écart entre les deux voitures de tête a varié de trois dixièmes à huit dixièmes de seconde. Au 96e tour, Palou semble avoir l’occasion de dépasser McLaughlin alors que les deux voitures s’approchent de la Chevrolet AJ Foyt Racing n°11 de Tatiana Calderon. Mais Calderon a quitté la ligne de course sur la première ligne droite pour laisser McLaughlin et Palou passer en hurlant.

« Oh, mec, c’était fou », a dit McLaughlin à propos de la pression de Palou. « J’ai vraiment lutté dans les deux derniers tours pour garder la tête froide, économiser le carburant et tout le reste.

« Mais nous l’avons fait. Chevy nous a donné la consommation de carburant. La conduite ce week-end a été un changement, et gagner à la course à domicile de DEX Imaging est irréel. Oh, mon Dieu, je suis juste – je vous aime Australie, Nouvelle-Zélande, vous me manquez les gars. Je pense à tout le monde dans les inondations du Queensland en ce moment. »

Rinus Veekay, P6

Palou a continué à s’approcher aux tours 98 et 99 mais n’a pas pu s’approcher suffisamment pour passer. Le pilote d’Andretti Steinbrenner Autosport, Devlin DeFrancesco, était juste devant le duo de tête au dernier tour, essayant de rester dans le peloton de tête. McLaughlin, qui comme Palou économisait la puissance de Push to Pass jusqu’au dernier tour pour économiser du carburant, n’a jamais laissé Palou le défier sur le dernier tour du circuit.

« C’était serré », a dit Palou. « C’était vraiment, vraiment proche, mais je ne pense pas que nous avions le rythme qu’il avait aujourd’hui. Comme s’il était sur des rails, et qu’il savait où aller vite et où économiser du carburant à la fin. J’étais juste là à essayer de faire de la pression pour espérer qu’il fasse une erreur ou autre, mais non, il était très bien.

« Félicitations à lui. Je suis super content qu’il ait eu sa première victoire. Je suis encore plus heureux que nous ayons notre premier podium de l’année. »

Graham Rahal, P7

McLaughlin a mené 49 des 100 tours pour remporter sa 1e victoire en carrière dans la NTT INDYCAR SERIES, pour sa 18e participation. C’est la 223e victoire de l’équipe Penske en INDYCAR SERIES.

Simon Pagenaud, P15

Maintenant que la case d’une première victoire est cochée, la victoire de McLaughlin lors de sa première course alignée avec l’ingénieur Ben Bretzman de l’équipe Penske est-elle un aperçu d’une possible saison de championnat ?

Scott McLaughlin, winner

Palou a remporté sa première victoire en carrière l’année dernière lors de la première course de la saison au Barber Motorsports Park et a remporté sa première Astor Challenge Cup pour Chip Ganassi Racing. Au cours des trois dernières saisons du NTT INDYCAR SERIES, le vainqueur de l’ouverture de la saison a remporté le titre la même année – Palou en 2021, Scott Dixon en 2020 et Josef Newgarden en 2019.

Les classements ici

Alex Palou, P2, Scoot McLaughlin, P1, Will Power, P3

La prochaine course de la NTT INDYCAR SERIES sera la XPEL 375, le dimanche 20 mars, sur l’ovale à grande vitesse de 1,5 mile du Texas Motor Speedway.

 

Haut du site