Dakar, étape 7, le Rallye endeuillé

Posted by

La septième étape a été marquée par une chute fatale de Paulo Gonçalves, qui disputait son 13e Dakar. Les victoires de Kevin Benavides à moto et de Carlos Sainz dans la catégorie autos passent au second plan dans cette journée qui sera clôturée par un hommage au pilote portugais du Team Hero lors du briefing quotidien réunissant l’ensemble des concurrents.

Goncalvez Paulo, Hero, Hero Motosports Team Rally. Photo Eric Vargiolu / DPPI

L’essentiel

Triste jour sur le Dakar avec la disparition de l’un des champions les plus expérimentés et les plus appréciés de la famille du rallye raid, Paulo Gonçalves. Le Portugais, deuxième de l’édition 2015 et Champion du monde de la discipline en 2013, a chuté au km 276 d’une spéciale qui revient finalement à son ex-coéquipier Kevin Benavides après s’être arrêté un temps à son chevet, en compagnie de Toby Price, le premier arrivé sur le lieu de l’accident. Un bel hommage de la part du pilote argentin qui remporte sa première étape en 2020 après avoir perdu toute chance au général et gagne devant Joan Barreda et Matthias Walkner. Ricky Brabec reste leader du classement provisoire, tout comme Ignacio Casale chez les quads qui s’accroche solidement à son bien malgré la deuxième victoire d’étape consécutive du Français Simon Vitse.

Benavides Kevin, Honda, Monster Energy Honda Team. Photo Eric Vargiolu / DPPI

La course autos s’est à nouveau résumé à une bataille à trois entre Carlos Sainz, Nasser Al Attiyah et Stéphane Peterhansel, une lutte remportée à Wadi Al-Dawasir par le leader du général espagnol qui fait preuve d’une solidité à toute épreuve. Chaleco Lopez a lui laissé les rênes du classement provisoire à l’Américain Casey Currie, deuxième de la spéciale derrière Blade Hildebrand, qui poursuit sa course en Dakar Experience.

Sainz Carlos, Cruz Lucas, Mini John Cooper Works Buggy, Bahrain JCW X-Raid Team. Photo Eric Vargiolu / DPPI

Côté camions, Andrey Karginov s’impose de justesse face à son coéquipier Dmitry Sotnikov et poursuit sa marche en avant en tête du général.

Karginov Andrey, Mokeev Andrey, Leonov Igor, Kamaz, Kamaz. Photo Florent Gooden / DPPI

La perf’ du jour

Arrivé aux portes du Top 10 à Wadi Al-Dawasir, Martin Michek continue de progresser pour son premier Dakar et dépossède Jaume Betriu de la place de premier rookie du général avec la 14e position. Le Tchèque est l’un des nouveaux espoirs de la discipline après une longue carrière en motocross mondial et réalise pour l’instant une course sans faute. Avec 37 secondes d’écart sur Betriu, le duel promet d’être tendu jusqu’au bout entre les deux hommes pour le titre de meilleur débutant sur le Dakar.

La stat’ du jour

3 secondes. Soit l’écart à l’arrivée entre Andrey Karginov, vainqueur de l’étape camion, et son dauphin Dmitry Sotnikov après 546 km de spéciale ! Un écart infime qui correspond à seulement 90 mètres de distance entre les deux Kamaz sur la ligne après avoir bouclé l’étape à près de 109 km/h de moyenne.

Sotnikov Dmitry, Akhmadeev Ruslan, Akmetziandov Ilgiz, Kamaz, Kamaz. Photo Frederic Le Floc’h / DPPI

 

Hommage à Paulo Gonçalves

Video Red Bull Media House

 

Les classements ici

ÉTAPE 8 : Riyadh – Wadi al Dawasir

La boucle de demain donne l’occasion d’une percée vers le sud, où les concurrents retrouveront des paysages de montagne, des canyons et des contrastes de couleurs surprenants : pierres noires sur sable blanc, par exemple… Les amateurs de vitesse pure seront comblés sur une ligne droite de 40 kilomètres à avaler « pleins gaz », tandis que les quelques cordons de dunes du jour demanderont une grande dextérité.

Etape 8

Cette septième étape sera marquée par le décès du pilote portugais Paulo Gonçalves

Le motard, âgé de 40 ans, disputait le célèbre rallye pour la treizième fois.

Goncalvez Paulo. Photo Florent Gooden / DPPI

Le pilote portugais Paulo Gonçalves est mort, dimanche 12 janvier, victime d’une chute à moto, au cours de la septième étape en Arabie saoudite. Le motard, âgé de 40 ans, disputait le célèbre rallye pour la treizième fois.

Paulo Gonçalves a été victime d’une chute au 276e km de la spéciale. Alertés, les organisateurs ont envoyé un hélicoptère médical secourir le motard. Mais une fois arrivés sur place, les secours ont trouvé le pilote inconscient et en arrêt cardio-respiratoire. Après une tentative de réanimation, le motard a été héliporté vers l’hôpital, où sa mort a été constatée.

RIP, Paulo. Photo Florent Gooden / DPPI

Champion du monde de rallye tout terrain en 2013, le pilote portugais avait effectué ses débuts sur le Dakar en 2006. Il avait terminé à quatre reprises dans le top 10, finissant même sur la deuxième marche du podium en 2015. Il occupait la 46e place du classement de cette première édition saoudienne, après avoir cassé son moteur dans la troisième étape.

Cette journée a été clôturée par un hommage au pilote portugais du Team Hero lors du briefing quotidien réunissant l’ensemble des concurrents. Photo Francois Flamand / DPPI

C’est le 25e participant à trouver la mort depuis la première édition du Dakar en 1979, selon un décompte de l’Agence France-Presse. Le dernier en date était le motard polonais Michal Hernik lors de la 3e étape, entre San Juan et Chilecito en Argentine.