WRC, Elfyn Evans donne le ton en Croatie jeudi

Posted by

Le Gallois s’est montré le plus rapide ce jeudi matin en signant le meilleur temps du shakedown du Rallye de Croatie au volant de sa Toyota Yaris WRC.

Elfyn Evans(GB) and Scott Martin(GB) of team Toyota Gazoo Racing. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Pour son premier rallye sur asphalte pur avec Toyota Gazoo Racing, Elfyn Evans (Toyota Yaris WRC) se montrait 7/10e de seconde plus rapide que Thierry Neuville (Hyundai i20 WRC) au terme de la spéciale de Medvedgrad (4,6 km) disputée dans des conditions sèches et ensoleillées.

Thierry Neuville(BEL) and Martijn Wydaeghe(BEL) of team Hyundai Shell Mobis. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Leader du championnat, Kalle Rovanperä (Toyota Yaris WRC) terminait troisième avec 1 »3 de retard sur son équipier.

Kalle Rovanpera(FIN) and Jonne Halttunen(FIN) of team Toyota Gazoo Racing. Pht.  Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Cette troisième manche du calendrier marque les débuts du Championnat du Monde FIA des Rallyes en Croatie. Pour Elfyn Evans comme pour tous les pilotes de la catégorie reine, le shakedown offrait la première occasion de découvrir les routes asphaltées du pays en compétition.

Elfyn Evans commence bien. Pht. WRC-FIA

« C’est assez difficile de faire des allers-retours [depuis le parc d’assistance] », confiait Elfyn Evans à wrc.com. « Cela limite le travail que nous pouvons faire, mais nous avons essayé différentes cartographies et nous venons de valider le travail que nous avions effectué en essais. »

Ott Tanak(EST) and Martin Jarveoja(EST) of team Hyundai Shell Mobis. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Les réglages des voitures étaient au cœur des discussions avant l’épreuve, les spéciales proposant un échantillon de toutes les routes, allant de certaines étroites et sinueuses sur de l’asphalte usé à d’autres larges et rapides sur un véritable billard.

« Je pense que l’on aimerait avoir une voiture typée circuit sur certaines sections du rallye avec des réglages très bas et très durs », ajoutait Elfyn Evans. « Mais il y a bien sûr d’autres portions où il faut presque une voiture configurée terre tant la route est sale. Les réglages demandent clairement un compromis et l’on recherche une voiture assez progressive nous permettant de ressentir l’adhérence. »

Sebastien Ogier(FRA) and Julien Ingrassia(FRA) of team Toyota Gazoo Racing. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Kalle Rovanperä était le premier à s’élancer dans le shakedown. Le Finlandais se montrait le plus rapide dans le premier passage avant qu’Elfyn Evans ne passe en tête de la feuille des temps lors du deuxième run et n’établisse le chrono de référence dans sa troisième et dernière tentative.

Ott Tänak (Hyundai i20 WRC) se classait quatrième à 1 »5 du leader tandis que le champion du monde en titre Sébastien Ogier (Toyota Yaris WRC) complétait le top cinq. Takamoto Katsuta plaçait une quatrième Yaris dans le top six en pointait à 3 »8 d’Elfyn Evans.

Adrien Fourmaux (driver) and Martin Sinkovic (co-driver). Pht Red Bull Content Pool

Adrien Fourmaux (M-Sport Ford Fiesta WRC) réalisait des débuts impressionnants dans l’élite en prenant le septième temps avec une demi-seconde d’avance sur son équipier Gus Greensmith (M-Sport Ford Fiesta WRC).

Teemu Suninen(FIN) and Mikko Markkula(FIN) of team Rally2 M-Sport Ford. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Shakedown HighLights – YouTube FIA-WRC

La Croatie est devenu le trente-quatrième pays à organiser une manche du Championnat du Monde FIA des Rallyes.

Classements du Jeudi

English Information

Evans quickest in Croatia Skakedwn

Elfyn Evans drew first blood at the Croatia Rally by claiming fastest time through Thursday morning’s shakedown in his Toyota Yaris.

The Welshman, driving his first pure asphalt rally for Toyota Gazoo Racing, stopped the clocks 0.7sec up on Thierry Neuville’s Hyundai i20 through the dry and sunny 4.60km Medvedgrad test.

Championship leader Kalle Rovanperä was third in another Yaris, 1.3sec down on his Welsh team-mate.

This third round marks Croatia’s FIA World Rally Championship debut. Like all the frontline drivers, shakedown marked the first opportunity for Evans to sample the sealed-surface roads in a competitive situation.

“It’s quite difficult to go back and forth [from service] so that limits what you can do remotely, but we tried some different map settings and just confirmed the work we did at the test really,” Evans told wrc.com.

Car set-up has been a major pre-event talking point with the stages blending narrow and twisty lanes on worn asphalt with fast open roads on a smooth surface.

“I think there are certain sections of the rally where you would like to have something like a racing car, very free and very hard set-up,” added Evans.

“But then of course there are sections in which you almost need a gravel car to be honest because it’s so dirty. Set-up is definitely a compromise and you need a car that is quite progressive and allows you to feel the grip.”

Rovanperä was first to tackle shakedown and was quickest in the first run. Evans moved top of the timesheets in the second pass and posted the benchmark time in his third and final run.

Ott Tänak was fourth in his i20, 1.5sec adrift of Evans, with world champion Sébastien Ogier another second back in fifth. Takamoto Katsuta made it four Yaris cars in the top six with a time 3.8sec off Evans’ time.

Adrien Fourmaux made an impressive start to his World Rally Car by posting seventh fastest in his M-Sport Ford Fiesta, half a second clear of team-mate Gus Greensmith.