5 mars 2024

WRC, cérémonie de départ jeudi devant le célèbre casino pour le 92e Rallye de Monte-Carlo

Le Rallye Monte-Carlo est le joyau du WRC et le plus ancien du calendrier.

  • Organisé pour la première fois en 1911, il avait pour objectif de promouvoir Monte-Carlo comme destination touristique, avec des concurrents partant de différentes villes européennes avant de se rassembler à Monaco.
  • Le rallye de 1966 est devenu célèbre pour son résultat controversé lorsque des Mini Cooper tueuses de géants ont remporté les trois premières places avant d’être disqualifiées pour des violations présumées de la réglementation sur les phares…
  • La victoire de Sébastien Ogier en 2019 a été la plus serrée de l’histoire du rallye. Le Français a remporté son sixième Monte consécutif avec 2,2 secondes d’avance après une spéciale finale passionnante.

Programme du Rallye :

Carte

Les horaires ici

Les forces en présence en catégorie WRC :

L’équipe TOYOTA GAZOO Racing World Rally Team visera un début réussi du Championnat du Monde FIA ​​des Rallyes 2024 lors du célèbre Rallye Monte-Carlo du 25 au 28 janvier.

L’équipe aborde la nouvelle saison avec de fortes ambitions après avoir remporté un triplé de titres constructeurs, pilotes et copilotes au cours de chacune des trois dernières années. Elle continue de développer et d’améliorer la GR YARIS Rally1 HYBRID pour la rendre encore plus puissante : le moteur a été mis à jour pour améliorer encore la réponse à bas régime et la courbe de couple a été améliorée. Pendant ce temps, la voiture a un look radicalement différent pour la nouvelle saison grâce à une livrée noir mat audacieuse.

Si la réglementation technique reste stable, un changement radical a été apporté au système de points du WRC pour 2024, visant à rehausser le spectacle sportif du dernier jour des rallyes. Les points seront désormais attribués en fonction des positions en fin de samedi sur une échelle de 18-15-13-10-8-6-4-3-2-1, même si les équipages doivent encore atteindre l’arrivée du rallye dimanche. pour obtenir ces points. Un classement séparé regroupera toutes les étapes du dimanche et attribuera des points sur une échelle 7-6-5-4-3-2-1. La Power Stage de fin de rallye reste en place et offre jusqu’à cinq points bonus.

TGR-WRT visera haut au Rallye Monte-Carlo avec un équipage parmi lequel Sébastien Ogier, qui a remporté en 2023 sa neuvième victoire record sur l’épreuve, toujours basée dans sa ville natale de Gap, dans les Alpes françaises. Elfyn Evans a été vice-champion du monde l’année dernière avec trois victoires, dont la dernière manche au Japon, et possède un solide palmarès à Monte-Carlo avec une meilleure deuxième place en 2021. Takamoto Katsuta est diplômé du programme TGR WRC Challenge et intègre un programme complet. -temps dans l’équipage d’usine cette année et a terminé dans les points lors de ses quatre précédents départs au Monte-Carlo dans la catégorie reine.

Événement le plus ancien et le plus connu du calendrier WRC, le Rallye Monte-Carlo est également considéré comme l’un des plus exigeants en raison des conditions météorologiques souvent changeantes, qui peuvent amener de la glace et de la neige sur les routes asphaltées. Le choix des pneus est donc crucial, avec une gamme élargie de gommes – certaines équipées de crampons – disponibles pour s’adapter aux conditions.

Le parc d’assistance revient à Gap après deux années passées à Monaco même. La Principauté accueillera toujours la cérémonie de départ jeudi après-midi avant deux étapes nocturnes plus proches de Gap. Vendredi, il y aura un retour de trois spéciales juste à l’est de Gap, chacune courue deux fois de chaque côté de l’assistance de midi. Samedi suit un format similaire avec trois spéciales répétées à l’ouest de Gap, dont l’étape des Nonières dont la dernière remontait à 1997.

La dernière étape dimanche démarre de Gap avec un troisième passage sur l’étape de La Bréole-Selonnet le vendredi, suivi d’un unique passage par le Col du Corobin depuis Digne-Les-Bains. La Power Stage de clôture du rallye est une montée en flèche vers le légendaire Col de Turini, avant la remise officielle des prix sur la Place du Casino de Monaco.

Le Rallye Monte-Carlo sera également le début de la compétition WRC pour la GR Yaris Rally2. Quatre voitures seront en action, alignées par quatre équipes client différentes : Printsport pour Sami Pajari, Burton Racing pour Stéphane Lefebvre, ERACE WRT pour Bryan Bouffier et Teo Martín Motorsport pour Jan Solans. Lefebvre, Bouffier et Solans sont tous engagés pour marquer des points en WRC2 dès la première manche.

Autre début passionnant, les modèles GR Yaris Édition Spéciale de Sébastien Ogier et Kalle Rovanperä seront dévoilés sur la Place du Casino de Monaco jeudi à 14h45 avant le départ du rallye.

Sébastien Ogier :

« Je suis heureux de débuter une nouvelle saison après toutes ces années et je saisis cette opportunité à deux mains. Les deux dernières années ont été très amusantes avec l’équipe et nous avons réussi à obtenir de bons résultats. Je pense que nous voulons continuer dans cette voie aussi longtemps que possible et c’est le plan pour 2024, à commencer par le Rallye Monte-Carlo bien sûr. C’est pour moi un événement incontournable et il y a beaucoup d’espoirs pour ce premier rallye. Je pense que c’est le rallye qu’il faut respecter plus que tout autre car les conditions peuvent être très difficiles, ce qui fait que rien n’est garanti. Les chiffres ne sont jamais ma principale motivation, mais si je pouvais décrocher une 10e victoire sur cette épreuve, ce serait quelque chose de très spécial.

Ogier vise une dixième victoire au Monte-Carlo

Le palmarès de Sébastien Ogier au Rallye Monte-Carlo est incomparable. Le Français veut toutefois faire encore mieux en repoussant son record avec Toyota.

Cette semaine, l’octuple champion du monde des rallyes a effectué des essais dans les Alpes pour préparer sa conquête d’une dixième victoire record sur l’une des épreuves les plus prestigieuses du monde du sport automobile.

Fort de neuf victoires en Principauté, Sébastien Ogier affiche déjà trois fois plus de victoires que Carlos Sainz et plus du double de Tommi Mäkinen et Walter Röhrl. Un rang parmi d’autres légendes loin de lui avoir échappé.

« En commençant ce sport, comment aurais-je pu imaginer tenter de gagner le Monte-Carlo ? », a-t-il déclaré. « Et maintenant, mon objectif est de remporter mon dixième Rallye Monte-Carlo. Jamais je n’aurais jamais pu imaginer cela. Cette épreuve exerce toujours la même magie sur moi. Certes, on n’oublie pas sa première victoire sur un tel rallye, mais honnêtement, les sensations restent les mêmes quand je vois l’ambiance lorsque tous les fans arrivent. »

La première victoire sur l’événement de Sébastien Ogier a eu lieu en 2009, mais sa véritable série a commencé en 2014. Depuis, il n’a été battu qu’à deux reprises, dont une fois en 2022 après une crevaison alors qu’il menait avant l’avant-dernière spéciale.

M-Sport Ford dévoile ses couleurs pour 2024

M-Sport Ford World Rally Team a dévoilé ce vendredi la nouvelle livrée spectaculaire qu’arboreront ses Puma Rally1 lors de la saison 2024 du Championnat du Monde FIA des Rallyes.

L’équipe britannique a dévoilé aujourd’hui la nouvelle mouture de son Puma, qui sera piloté cette saison par deux jeunes espoirs, le Français Adrien Fourmaux et le Luxembourgeois Grégoire Munster.

Le Puma bénéficie une fois de plus du soutien important de Red Bull sur une décoration blanche animée d’éclairs bleus. Les logos M-Sport et Ford sont visibles sur la voiture, tout comme ceux des principaux partenaires de la structure, à l’instar de Castrol, SafetyCulture, Sparco et Fleetback.

Adrien Fourmaux fera son retour dans l’élite du WRC après une saison 2022 principalement passée en WRC2 et en Championnat de Grande-Bretagne des Rallyes. Le pilote âgé de vingt-huit ans a piloté un Puma lors de la finale l’an dernier au Japon, où il a abandonné durant la deuxième spéciale après une sortie de route dans des conditions météorologiques extrêmement difficiles.

De son côté, Grégoire Munster a fait ses débuts en Rally1 au Chili avant de signer une belle septième place au Rallye d’Europe Centrale. La saison 2024 marquera sa première campagne à plein temps dans la catégorie reine, où il souhaite faire fort impression.

Découvrez la nouvelle de la Hyundai i20 N Rally1

Hyundai Motorsport a levé le voile sur la décoration de sa Hyundai i20 N Rally1, chargée de mener l’équipe vers la gloire lors de la saison 2024 du Championnat du Monde FIA des Rallyes.

À un peu plus d’une semaine du coup d’envoi de la saison au Rallye Monte-Carlo (25-28 janvier), Hyundai est la dernière équipe engagée dans l’élite à présenter sa voiture.

Celle-ci arbore une livrée offrant plusieurs nouveautés tout en conservant le bleu et l’orange du constructeur. La décoration rend également hommage au partenariat stratégique avec le partenaire titre Shell initié il y a dix ans.

Ott Tänak et Thierry Neuville disputeront l’intégralité de la saison, épaulés par le Norvégien Andreas Mikkelsen la semaine prochaine en Principauté. Pour son retour au sein de l’équipe, celui-ci partagera son volant avec l’Espagnol Dani Sordo et le Finlandais Esapekka Lappi tout au long de l’année.

« Cette année, nous voulons viser des victoires plus fréquentes, et nous espérons y parvenir grâce à nos équipages renouvelés et aux progrès de la Hyundai i20 N Rally1 Hybrid », a déclaré Cyril Abiteboul, président de Hyundai Motorsport et directeur de l’équipe. « Notre objectif sera le succès en 2024 et nous sommes convaincus que nous avons les bons éléments pour que cela devienne une réalité. En outre, nous avons également un plan pour les années 2025 et 2026 et nous avons l’intention de le mettre en œuvre. »

Communiqués Teams