WEC, 6 Heures de Fuji, doublé Toyota à domicile, d’une course dantesque (Endurance)

Posted by

Dans son « jardin » du Fuji Speedway, Toyota Gazoo Racing a signé un doublé mémorable, à l’issue d’une septième manche à rebondissements du Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC).

Doublé Toyota à Fuji

Dans des conditions météo très difficiles (pluie et brouillard), Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Anthony Davidson s’imposent au volant de la Toyota TS050 HYBRID n°8.
Ils sont suivis de la n°7 de Kamui Kobayashi, Mike Conway et Jose Maria Lopez.
Toyota semble avoir bénéficié d’un avantage de pneumatiques tout au long d’une course perturbée par la météo, qui a vu six interventions en piste de la voiture de sécurité, une neutralisation Full Course Yellow et deux drapeaux rouges.

Porsche se contente du podium

En outre, ce doublé Toyota signifie que les Champions du Monde 2017 des pilotes ne sont pas encore connus, à la suite de la quatrième place du trio Brendon Hartley/Earl Bamber/Timo Bernhard. L’équipage de la Toyota n°8 a réduit l’écart à désormais 39 points, alors que 52 restent encore à distribuer.
Le podium est complété par André Lotterer, Neel Jani et Nick Tandy (Porsche 919 Hybrid n°1).
André Lotterer prend le départ de la course mais touche l’arrière de la Toyota de Buemi. Une dérive aérodynamique cassée dégrade son rythme, et l’Allemand rétrograde en quatrième position.
Après changement de la partie avant, Neel Jani et Nick Tandy regagnent le terrain perdu, au point de revenir dans la course à la victoire avant les multiples interruptions causées par la pluie et le brouillard.
La catégorie LMP2 voit la deuxième victoire en trois courses de Bruno Senna, Nicolas Prost et Julien Canal (Vaillante Rebellion).
Au volant de l’ORECA 07-Gibson n°31, Bruno Senna et Nicolas Prost ont réalisé des relais multiples exceptionnels pour l’emporter devant l’Alpine A470 n°36 de Nicolas Lapierre, Gustavo Menezes et Andre Negrao.

La Vaillante Rebellion de Bruno Senna, Nicolas Prost et Julien Canal s’impose en LMP2

Sur la troisième marche du podium LMP2, on retrouve Oliver Jarvis, Ho-pin Tung et Thomas Laurent (ORECA Jackie Chan DC Racing n°38). Ils occupent toujours la tête du classement général provisoire du Trophée Endurance FIA de la catégorie mais ne comptent plus que 10 points d’avance sur Senna et Canal.
Pendant la quatrième heure de course, cette septième manche 2017 a également été le théâtre d’un incident spectaculaire entre Jean-Eric Vergne (CEFC Manor TRS Racing) et la seconde ORECA Vaillante Rebellion de Mathias Beche (n°13). Les deux voitures se touchent à plusieurs reprises avant que Beche n’aille percuter les barrières de sécurité.
51000 fans ont assisté à ces 6 Heures de Fuji 2017 dans des conditions très difficiles, prouvant, s’il en était encore besoin, que les Japonais comptent parmi les amateurs les plus passionnés de sports mécaniques au monde.

Double victoire LMGTE pour Ferrari, qui creuse l’écart en tête du championnat
Ferrari marque le maximum de points possible dans les deux catégories LMGTE Pro et Am, à l’issue d’une édition d’une septième manche du Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC) sérieusement perturbée par la météo : les 6 Heures de Fuji ont été interrompues après 4 heures, 24 minutes et 50 secondes de course.

Les pilotes AF Corse James Calado et Alessandro Pier Guidi ont mené leur Ferrari 488 GTE n°51 à la victoire en LMGTE

Les pilotes AF Corse James Calado et Alessandro Pier Guidi ont mené leur Ferrari 488 GTE n°51 à la victoire de la catégorie LMGTE Pro, décrochant ainsi leur troisième succès de la saison, avec une marge infime de 0″96 seconde sur la Porsche 911 RSR n°91 de Frédéric Makowiecki et Richard Lietz.
En troisième position, on retrouve la seconde voiture de Porsche GT Team, pilotée par Kevin Estre et Michael Christensen (n°92). La Ford GT n°66 (Ford Chip Ganassi Racing Team UK), la Ferrari 488 GTE n°71 (AF Corse) et l’Aston Martin Vantage n°97 (Aston Martin Racing) complètent le top 6.
Au fil d’un après-midi qui a vu le Fuji Speedway subir les assauts – à différents niveaux de densité – de la pluie et du brouillard, la course a connu six entrées en piste de la voiture de sécurité et deux interruptions au drapeau rouge. Ces deux dernières ont eu pour cause une visibilité de plus en plus réduite, et il s’agissait avant tout d’assurer la sécurité maximale des pilotes.
James Calado et Alessandro Pier Guidi sont les nouveaux leaders du classement général provisoire du Championnat du Monde FIA des Pilotes GT. Chez les constructeurs, l’avance de Ferrari est désormais de 47 points. Porsche a délogé Ford de la deuxième place provisoire, après que le constructeur américain n’ait pu rééditer sa victoire de 2016 après un week-end difficile.
C’est particulièrement le cas pour Andy Priaulx et Harry Tincknell, le duo de la Ford GT n°67, leaders du classement du Championnat du Monde des Pilotes GT pendant la première moitié de la course, avant qu’un passage impromptu dans le bac à gravier ne les relègue en huitième position à l’arrivée de ces 6 Heures de Fuji 2017.

LMGTE Am: Spirit of Race première!
Pour les 51000 passionnés japonais présents dans l’enceinte du Fuji Speedway tout au long de ces derniers trois jours, la compétition a été tout aussi passionnante à suivre en catégorie LMGTE Am, plus particulièrement en ce dimanche.
Thomas Flohr, Francesco Castellacci et Miguel Molina décrochent à la fois leur première victoire de la saison et leur premier succès en WEC, au volant de la Ferrari 488 GTE de Spirit of Race.

Thomas Flohr, Francesco Castellacci et Miguel Molina décrochent à la fois leur première victoire de la saison et leur premier succès en WEC, au volant de la Ferrari 488 GTE de Spirit of Race en LMGTE Am

Lorsque le drapeau rouge interrompt pour la deuxième fois les 6 Heures de Fuji 2017 à 15h30 (heure locale), la Ferrari n°54 s’impose avec 1″137 seconde d’avance sur l’autre 488 GTE de Weng Sun Mok, Matt Griffin et du régional de l’étape Keita Sawa (Clearwater Racing, n°61), qui étaient partis depuis la pole position. Les conditions météo continuant à se dégrader, la course ne sera pas relancée.
En troisième position, on retrouve la Porsche 911 RSR n°77 de Dempsey-Proton Racing. Patrick Dempsey était présent ce week-end sur le Fuji Speedway pour voir son équipe monter sur le podium. Rappelons que sa voiture arborait une livrée rose aux couleurs de l’action caritative Dempsey Center contre le cancer.

Condition météorologiques dantesques

51000 fans ont assisté à ces 6 Heures de Fuji 2017 dans des conditions très difficiles, prouvant, s’il en était encore besoin, que les Japonais comptent parmi les amateurs les plus passionnés de sports mécaniques au monde.

Overall Podium

Pour la huitième et avant-dernière des neuf manches de cette saison 2017, le WEC fera étape en Chine pour les 6 Heures de Shanghai, qui auront lieu le dimanche 5 novembre.

Classement ici

 

Swimming to the podium

L’équipe Porsche LMP a dû se contenter des troisième et quatrième places lors de la septième des neuf manches du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA (WEC). La course de six heures sur le Fuji International Speedway a été entravée par la pluie persistante et le brouillard et a été mise en scène dans une température ambiante de seulement 14 degrés Celsius et une température de piste de 16 degrés. Les interruptions et les neutralisations ont influencé l’action de la piste.

Video Porsche-Media