WRC, Dani Sordo (Hyundai) vainqueur du Rallye de Sardaigne

Posted by

Dani Sordo a résisté à Thierry Neuville et Sébastien Ogier, deux prétendants au titre de Champion du Monde FIA des Rallyes, pour s’imposer une deuxième année de suite au Rally Italia Sardegna.

Dani Sordo (ESP) Carlos del Barrio (GB) of team Hyundai i20 Coupe WRC Hyundai Shell Mobis. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Pour son deuxième départ seulement cette année en WRC, Dani Sordo (Hyundai i20 WRC) a dû résister à la pression de ses deux poursuivants en bataille pour la deuxième place. Thierry Neuville (Hyundai i20 WRC) et Sébastien Ogier (Toyota Yaris WRC) grignotaient une grande partie de sa demi-minute d’avance dans les quatre dernières spéciales sur terre, mais l’Espagnol a tenu bon pour s’imposer avec 5 »1 de marge.

Dani Sordo signait ainsi sa troisième victoire en mondial à l’âge de trente-sept ans. Passé en tête vendredi matin, le pilote Hyundai Motorsport n’a jamais été repris sur la route de sa deuxième victoire consécutive sur l’île méditerranéenne, un peu plus d’un an après s’être imposé lors d’un final spectaculaire en 2019.

« Cet endroit est vraiment spécial et nous avons assisté à une superbe prestation de toute l’équipe », confiait le vainqueur. « Je ne suis pas particulièrement satisfait de mon rythme aujourd’hui. Nous avions une grosse avance dimanche matin, mais je n’ai pas été en mesure de faire les mêmes temps que Thierry et Sébastien, donc ils étaient revenus un peu trop près sur la fin. »

C’est la deuxième victoire en deux ans en Sardaigne pour Dani Sordo

Thierry Neuville (BEL) Nicolas Gilsoul (BEL) of team Hyundai i20 Coupe WRC Hyundai Shell Mobis. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Derrière lui, son équipier Thierry Neuville et Sébastien Ogier se livraient une bataille d’anthologie. Après avoir échangé plusieurs fois leurs positions tout au long du rallye, le Français prenait l’avantage dimanche jusqu’à ce que le Belge réalise un passage frôlant la perfection dans la Wolf Power Stage pour lui souffler la deuxième place pour une seconde.

« J’étais à la limite et j’ai attaqué très fort », admettait le sextuple champion du monde Sébastien Ogier, vainqueur de six des seize spéciales rocailleuses au programme dans le nord de la Sardaigne. « C’était intense tout au long du week-end. Nous avons tout donné dans la dernière spéciale et je ne pouvais pas faire grand-chose de plus. »

Sebastien Ogier (FRA) Julien Ingrassia (FRA) of team Toyota Yaris WRC Toyota Gazoo Racing. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Grâce à son doublé, Hyundai Motorsport s’empare de la tête du championnat constructeurs avec sept points d’avance sur Toyota Gazoo Racing. Les trois hommes sur le podium se tenaient en seulement 6 »1, soit la plus petite marge de l’histoire du championnat.

Du côté des pilotes, Elfyn Evans (Toyota Yaris WRC) possède maintenant quatorze points d’avance sur son équipier Sébastien Ogier à deux manches de la fin de saison. Le Gallois s’est classé quatrième de l’épreuve, à un peu plus d’une minute de Dani Sordo.

Leader en début d’épreuve, Teemu Suninen (Ford Fiesta WRC) a ensuite perdu du terrain en raison de problèmes mécaniques. Le Finlandais ralliait toutefois l’arrivée au cinquième rang à 31 »6 d’Elfyn Evans.

Dani Sordo (ESP) Carlos del Barrio (GB) of team Hyundai i20 Coupe WRC Hyundai Shell Mobis WRT celebrate on the podium in first place after winning the World Rally Championship Italy in Alghero,Italy with Thierry Neuville (BEL) Nicolas Gilsoul (BEL) of team Hyundai i20 Coupe WRC Hyundai Shell Mobis WRT second place and Sebastien Ogier (FRA) Julien Ingrassia (FRA) of team Toyota Yaris WRC Toyota Gazoo Racing WRC. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Le champion du monde en titre Ott Tänak (Hyundai i20 WRC) connaissait un week-end décevant. Après avoir perdu du temps dès vendredi matin en raison de problème de suspension, l’Estonien remontait en sixième position en s’offrant le maximum de points bonus dans la Wolf Power Stage. Il accuse cependant un retard de vingt-huit points sur Elfyn Evans dans la course au titre.

WRC2

Pontus Tidemand s’échappe en tête du WRC2

L’approche sans risque du Suédois a porté ses fruits avec une victoire dans la catégorie WRC2 au Rally Italia Sardegna.

Pour sa toute première apparition sur l’île méditerranéenne, Pontus Tidemand (Skoda Fabia Rally2) s’emparait de la tête dès vendredi après-midi et ne la quittait plus pendant que ses adversaires rencontraient des problèmes.

Pontus Tidemand (SWE) Patrik Barth (SWE) of team Skoda Fabia Rally2 evo Toksport. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Le Suédois gérait son avance jusqu’à l’arrivée de la dernière spéciale, Sassari – Argentiera, pour s’imposer avec 28 »8 d’avance sur Ole Christian Veiby (Hyundai i20 R5) et porter son avance en tête du championnat à dix-huit points à deux rallyes de la fin de saison.

« Je suis très heureux », se réjouissait le vainqueur. « Ce n’est pas facile d’être la première R5 sur la route tout le week-end, mais nous avons eu une stratégie prudente et nous nous y sommes tenus. C’est très bien dans l’optique du championnat. »

En parallèle, Ole Christian Veiby était loin de connaître un week-end de tout repos. Le Norvégien de vingt-quatre ans était soulagé de voir l’arrivée après trois crevaisons et un amortisseur cassé durant l’épreuve.

Week-end frustrant pour Mads Østberg, le plus proche rival de Pontus Tidemand

Son compatriote Eyvind Brynildsen (Skoda Fabia Rally2) prenait la troisième place, 20 »9 plus loin, tandis qu’un autre pilote norvégien, Mads Østberg (Citroën C3 R5), terminait au pied du podium.

Mads Østberg

S’il fête aujourd’hui son trente-troisième anniversaire, Mads Østberg avait perdu plus de cinq minutes vendredi en raison d’un souci de transmission. Malgré dix spéciales remportées à son actif, le temps perdu s’avérait trop important et il terminait l’épreuve à 2’08 »3 du vainqueur.

Pontus Tidemand (SWE) Patrik Barth (SWE) of team Skoda Fabia Rally2 evo Toksport WRT celebrate on the podium in first place after winning the World Rally Championship Italy in Alghero,Italy with Christian Veiby (SWE) Jonas Andersson (NOR) of team Hyundai i20 R5 Hyundai Motorsport N second place and Eyvind Brynildsen (NOR) Ilka Minor (AUS) of team Skoda Fabia Rally2. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Auteur d’une belle entame de rallye, Adrien Fourmaux (Ford Fiesta R5) était finalement contraint à l’abandon par des soucis mécaniques samedi après-midi. Un sort partagé avec le Russe Nikolay Gryazin (Hyundai i20 R5).

WRC3

Jari Huttunen tient bon

Jari Huttunen est resté devant ses rivaux au Rally Italia Sardegna pour signer sa deuxième victoire de la saison en WRC3.

Passé en tête après la sortie d’Oliver Solberg (Skoda Fabia Rally2) dans le deuxième passage dans Tergu – Osilo samedi, Jari Huttunen (Hyundai i20 R5) adoptait la bonne approche pour la courte étape dominicale pour s’imposer à Alghero avec 1’21 »2 d’avance sur Kajetan Kajetanowicz (Skoda Fabia Rally2).

« C’est une sensation incroyable », confiait le vainqueur. « C’est la première fois que nous disputions cette épreuve. C’était vraiment difficile, mais nous n’avons pas eu de gros problèmes pendant le rallye. »

Jari Huttunen (FIN) Mikko Lukka (FIN) of team Hyundai i20 R5. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Kajetan Kajetanowicz avait entamé la dernière journée avec le leader à portée de tir. Le Polonais réduisait encore l’écart à 5 »5 avant les deux dernières spéciales, mais une crevaison dans Cala Flumini, l’avant-dernier test du parcours, lui ôtait finalement tout espoir de s’imposer.

Vainqueur en Turquie, Kajetan Kajetanowicz a pris la deuxième place en Sardaigne

En proie à des crevaisons et des problèmes de frein, Marco Bulacia (Citroën C3 R5) terminait troisième, 46 »3 plus loin. Le Bolivien ne possède plus que deux points d’avance sur Jari Huttunen à deux rallyes du dénouement de la saison.

Umberto Scandola (Hyundai i20 R5) pointait à 3’37 »8 du podium tandis qu’Alberto Heller (Ford Fiesta R5) complétait le top cinq à 9’36 »3 du vainqueur. Reparti dimanche matin, Oliver Solberg prenait finalement la sixième place.

Sean Johnston (Citroën C3 R5) était bien parti pour signer son meilleur résultat de la saison malgré un tonneau dans Coiluna – Loelle samedi. Le rallye de l’Américain s’arrêtait toutefois après une nouvelle sortie dans l’avant-dernier secteur chronométré de l’épreuve.

Jari Huttunen (FIN) Mikko Lukka (FIN) of team Hyundai i20 R5 celebrate on the podium in first place after winning. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

WRC JUNIOR

Tom Kristenssonsigne un succès éclatant

Tom Kristensson était un ton au-dessus de la concurrence en menant le FIA Junior WRC de bout en bout au Rally Italia Sardegna.

Le Suédois avait rapidement pris les commandes au volant de sa Ford Fiesta Rally4 vendredi matin avant de s’échapper alors que ses concurrents tombaient dans les pièges d’un parcours éprouvant.

Tom Kristensson (SWE) Joakim Sj?berg (SWE) of team Ford Fiesta Rally4 Tom Kristensson Motorsport. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Au terme de seize spéciales disputées dans des conditions difficiles et cassantes, Tom Kristensson s’imposait avec 11’25 »4 d’avance sur le Paraguayen Fabrizio Zaldivar.

« Nous sommes très bien partis, sur un rythme très élevé à vrai dire, avant de gérer un peu plus par la suite », confiait-il. « Je ne suis pas encore focalisé sur le championnat, mais je vais me concentrer sur le prochain rallye et tenter de connaître un week-end similaire à celui-ci ! »

Martins Sesks complétait le podium, 18’30 »8 plus loin. Malgré la casse d’un arbre de transmission vendredi, le Letton de vingt-et-un ans pouvait se réconforter en remportant un total de six spéciales. Enrico Oldrati terminait à 7’04 »9 de la troisième place.

Lui aussi victime d’un problème avec son arbre de transmission, Sami Pajari avait écourté son samedi matin pour revenir dimanche. Le Finlandais se montrait performant en remportant les quatre tests du jour pour finir cinquième devant Marco Pollara, à 1h16’50 »4 du vainqueur.

Ruairi Bell était le seul concurrent à abandonner de la journée. Le Britannique était bien parti pour terminer quatrième avant que sa voiture ne s’arrête dans Sassari – Argentiera, la dernière spéciale du parcours.

Tom Kristensson (SWE) Joakim Sj?berg (SWE) of team Ford Fiesta Rally4 Tom Kristensson Motorsport celebrate on the podium in first place after winning the World Rally Championship Italy in Alghero,Italy with Fabrizio Zaldivar (PAR) Fernando Mussano (ARG) of team Ford Fiesta Rally4 second place and Martins Sesks (LAT) Renars Francis (LAT) of team Ford Fiesta Rally4. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Rallye de Sardaigne ici

Les HighLights du dimanche au Rallye de Saedaigne – Video Red Bull Media House 

Championnat

L’avant-dernière manche du calendrier emmènera les concurrents en Belgique pour la première fois du Championnat du Monde FIA des Rallyes. Disputé sur asphalte, le Renties Rally Ypres Belgium aura lieu du 19 au 22 novembre.