Verstappen remporte un Grand Prix du Brésil déchainé, devant Gasly

Posted by

Le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) a signé sa troisième victoire de la saison au Brésil, avant-dernière épreuve de la saison 2019 du Championnat du Monde de Formule 1.

Max Verstappen en bagarre avec Hamilton. Pht. Charles Coates/Getty Images/Red Bull Content Pool

Auteur de la pole position, Max Verstappen a devancé son ancien coéquipier, le français Pierre Gasly (Toro Rosso), qui a profité des nombreux faits de course qui ont émaillé  l’épreuve pour grimper sur le podium pour la première fois de sa carrière, à la 2e place.

Pierre Gasly, Toro Rosso STR14 d’un souffle devant Hamilton. Pht. Andy Hone/LAT Images

Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), dépassé à deux reprises en course par Max Verstappen, a réussi à décocher la 3e place après avoir tenté le tout pour le tout en fin de Grand Prix et accroché le Thaïlandais Alex Albon (Red Bull), qui se dirigeait vers le premier podium de sa jeune carrière.

Le Grand Prix a gagné en intensité lorsque la première voiture de sécurité est entrée en piste suite à l’abandon de Valtteri Bottas (Mercedes) casse moteur, qui occupait la 5e place.

Le restart a offert un duel entre Charles Leclerc et Sebastian Vettel qui s’est terminé en catastrophe, car les pilotes Ferrari se sont accrochés, provoquant un double abandon pour la Scuderia.

La bérézina chez Ferrari
la bérézina chez Ferrari

Le Team Principal Mattia Binotto partage également la déception de ses pilotes mais a tenu à ne pas critiquer ses pilotes juste après la course.

« Nous sommes déçus. On va analyser en détails les vidéos et en discuter avec les pilotes. Je ne vais pas prendre de décisions à chaud. C’est dommage que ce genre de choses arrivent après tout le travail accompli par l’équipe. Nous avons tenté toutes les approches, nous avons choisi de les laisser se battre car la 2e place est acquise, mais c’est toujours regrettable quand ce genre de choses arrivent », a expliqué l’Italien.

Le Finlandais Kimi Raikkonen (Alfa Romeo Sauber) termine quatrième, devant son coéquipier italien Antonio Giovinazzi.

Belle perf. des Alfa Romeo, içi, Antonio Giovinazzi. Pht. Glenn Dunbar/LAT Image

Daniel Ricciardo (Renault) a terminé au 7e rang devant Lando Norris (McLaren), Sergio Pérez (Racing Point) et Daniil Kvyat (Toro Rosso). Kevin Magnussen (Haas) échoue à la porte des points devant Nico Hülkenberg (Renault), George Russell (Williams) et Romain Grosjean (Haas). Alexander Albon doit se contenter de la 15e position en ne devançant que Robert Kubica (Williams). Lance Stroll (Racing Point) a abandonné suite à la casse d’une roue.

Daniel Ricciardo, Renault R.S.19. Pht. Steven Tee/LAT Images

Interrogé par Rubens Barrichello, Pierre Gasly avait du mal à recouvrer ses esprits. « Je n’oublierai jamais ce moment. C’est tellement spécial !

C’est si émouvant ! Surtout avec les gars de l’équipe Toro Rosso, ils m’ont donné une voiture fantastique depuis que je suis revenu chez eux. Quelle journée géniale ! C’est ce que j’adore avec le sport auto : les batailles, les émotions.

J’ai continué d’attaquer jusqu’au bout. Je voyais qu’ils (Hamilton et Bottas) se bagarraient devant moi. Dès que l’opportunité s’est présentée, je l’ai saisie. Je voulais garder la deuxième place, km/h après km/h. »

Pierre Gasly. Pht. Charles Coates/Getty Images/Red Bull Content Pool

Pierre Gasly a aussi été félicité par son ancien équipier Max Verstappen : « Pierre revient de loin et je suis content pour lui. C’est un mec bien et il l’a mérité. »

Quant à Lewis Hamilton il assume sa responsabilité dans l’accrochage avec Alexander Albon au GP du Brésil. Pénalisé, il laisse la dernière marche du podium à Carlos Sainz Jr.

Le champion en titre s’est immédiatement excusé à la descente de sa W10.

Alexander Albon. Pht. Dan Istitene/Getty Images/Red Bull Content Pool

« Gasly a fait du superbe travail, a-t-il déclaré. J’ai tout donné, je ne suis pas vraiment déçu. Je regrette en revanche d’avoir heurté Albon mais j’en prends toute la responsabilité. C’était de ma faute et je m’excuse complètement auprès de lui. J’ai tenté de le dépasser en trouvant une ouverture, mais il s’est rabattu et je l’ai heurté. J’aurais souhaité m’imposer mais les Red Bull étaient plus rapides que nous ce week-end. »

Quant à Alexander Albon très fair-play (comme ils savent l’être en Thaïlande) n’a pas montré de signes d’énervement à l’encontre du britannique. Le pilote Red Bull semblait même n’évoquer qu’un fait de course.

Alexander Albon. Pht. Robert Cianflone/Getty Images/Red Bull Content Pool

« Je savais que Lewis revenait rapidement, a avoué le Thaïlandais. Je n’étais pas certain qu’il allait dépasser. Je pense que c’est un peu 50/50. Je ne pouvais pas laisser plus de place. C’est le genre de situation où on espère que l’adversaire ne sera pas là, mais il était bien là ce coup-ci. »

Malheureusement Alex Albon a échoué en 15e place alors qu’il visait son premier podium en F1.

Carlos Sainz, McLaren MCL34

Résultat, une heure après l’arrivée du Grand Prix, le sextuple Champion du Monde a écopé d’une pénalité de cinq secondes qui l’a relégué en septième position, la troisième place échouait dans l’escarcelle de l’Espagnol Carlos Sainz (McLaren). L’ancien pilote Renault décroche lui aussi le premier podium de sa carrière après s’être élancé depuis la dernière place sur la grille de départ !

Les pit stops

La prochaine et dernière épreuve de la saison 2019 se déroulera à Abu Dhabi de nuit le 1er décembre prochain.

Le podium. Pht. Andy Hone/LAT Images

Le GP ici

Les meilleurs tours ici