22 avril 2024

Vue d’ensemble du GP de Bahreïn

Pirelli

Mario Isola – Directeur Motorsport :

« Le nouveaux C1 peut être une option valable pour la course »

« La première course du championnat sera un banc d’essai important pour valider tout le travail de développement que nous avons effectué l’année dernière, qui nous a permis d’améliorer encore la structure des pneus et d’introduire un nouveau composé. Notre dernier C1 fera ses débuts à Sakhir : un composé entièrement nouveau basé sur le C2 de l’année dernière, qui nous permet de réduire l’écart de performance entre les composés les plus durs de la gamme. Nous pensons qu’il s’agira d’une option valable pour la course de ce week-end également. L' »undercut » est souvent un élément clé du Grand Prix de Bahreïn, il sera donc intéressant de voir comment les équipes utiliseront ce nouvel élément dans le trio de composés qui sont nominés pour Sakhir. »

LES PNEUS SUR LA PISTE

  • Le nouveau C1 fait ses débuts lors de la première course de la saison à Sakhir. Cette année, Pirell a élargi la gamme de gommes disponibles à six, dont trois sont toujours choisies pour chaque course. Le tout nouveau composé C1 comble le vide entre le plus dur C0 (utilisé comme le C1 en 2022) et le C2, qui reste inchangé par rapport à l’année dernière.
  • Au Grand Prix de Bahreïn, le C1 sera le P Zero White dur, le C2 sera le P Zero Yellow moyen et le C3 sera le P Zero Red tendre. Les équipes auront à leur disposition deux jeux de pneus durs, trois jeux de mediums et huit jeux de tendres par voiture, ainsi que l’allocation habituelle de pneus intermédiaires Cinturato et de pneus pluie complets.
  • Le circuit international de Bahreïn présente l’un des asphaltes les plus abrasifs de l’année, tandis que le tracé – composé de virages à vitesse faible à moyenne – impose principalement aux pneus des contraintes de traction et de freinage. Le tracé exige également un bon niveau de stabilité à l’arrière de la voiture.
  • La large gamme de températures est un facteur à prendre en considération. Les températures de l’asphalte peuvent atteindre 45 degrés centigrades pendant la journée et chuter d’au moins 15 degrés à la tombée de la nuit. La FP2, les qualifications et la course – qui débuteront toutes à 18h00 – se dérouleront donc dans des conditions très différentes des autres séances, qui auront lieu en début d’après-midi.
  • Le Grand Prix de Bahreïn se déroule sur un circuit entouré par le désert de Sakhir. Le vent peut parfois souffler du sable sur la piste, ce qui affecte les niveaux d’adhérence pendant les séances. Les courses de soutien incluent la Formule 2 et la Formule 3, les gommes déposées influençant l’évolution de la piste.
  • La dégradation des pneus sera un facteur clé au moment de décider de la stratégie. La saison dernière, tous les pilotes sauf un se sont arrêtés trois fois (au lieu des deux arrêts prévus) en raison d’une voiture de sécurité en fin de course. Le vainqueur Charles Leclerc (Ferrari) a effectué ses deux premiers relais en pneus tendres, avant de passer en pneus moyens. La voiture de sécurité lui a permis de remettre la tendre pour le dernier passage au drapeau, devant son coéquipier Carlos Sainz.

Red Bull

Max Verstappen, #1 :

Je suis resté à Bahreïn après les essais, ce qui m’a permis de bien préparer le week-end de course. Avec tous les essais que nous avons effectués, nous abordons le week-end en bonne position. Il y a beaucoup à dire sur la lecture des données lors des essais, chaque piste est très différente en termes de comportement de la voiture, donc je pense qu’en tant qu’équipe nous allons nous concentrer sur l’amélioration et essayer de toujours faire mieux et c’est ce que nous devons faire tout au long de l’année. Nous avons eu trois jours d’essais positifs, mais c’est maintenant que ça compte, à la course.

Sergio Perez, #11 :

La semaine de course est enfin là et je suis très excité à l’idée de courir à nouveau. La RB19 s’est vraiment bien comportée lors des essais et a bien réagi aux changements de réglages que nous avons effectués. Je suis impatient de voir comment la voiture réagit aux conditions de qualification et de course. Je ne pense pas que les essais soient une véritable représentation de la situation des équipes, il sera donc intéressant de voir où chacun se trouve après les qualifications de samedi. Nous avons certainement l’air et la sensation d’être forts, mais tout dépend de la façon dont vous vous comportez pendant un week-end de course. Je veux commencer la saison de manière positive et avoir un week-end régulier à Bahreïn.

  • Max a remporté un record de 15 courses au cours de la saison 2022. S’il avait été un constructeur à part entière, il aurait été à égalité avec le quatrième plus grand nombre de victoires dans cette catégorie.
  • Max est parti de six positions différentes sur la grille de départ l’année dernière (pole, 2ème, 3ème, 4ème, 7ème, 10ème et 14ème).
  • Checo a remporté le GP de Sakhir 2020 pour enregistrer sa première victoire en carrière lors de son 190e départ en F1.
  • Red Bull a été vendu pour la première fois à Bahreïn en avril 2001, près de trois années complètes avant que la F1 ne fasse sa première incursion au Moyen-Orient pour le GP de Bahreïn 2004.
  • Oracle Red Bull Racing a occupé la première ligne de la grille de départ de la dernière course de 2022 à Abu Dhabi, ce qui est devenu rare ces derniers temps. Ce n’était que le deuxième lock-out de l’équipe depuis le début de l’ère de l’unité de puissance hybride en 2014, l’autre ayant eu lieu au Mexique en 2018.
  • Avec la retraite de l’ancien champion du monde Red Bull Sebastian Vettel, les 35 victoires en carrière de Max le placent au deuxième rang des pilotes actuels sur la grille.

Ferrari

Tout est prêt pour la saison la plus chargée

Et c’est parti ! La 74e saison du championnat du monde de Formule 1 débute à Bahreïn, la plus longue jamais réalisée avec 23 courses sur quatre continents. Le circuit de Sakhir, long de 5,412 kilomètres, est très familier aux pilotes puisqu’il a été utilisé deux fois dans la même saison en 2020, tandis qu’il a également vu des centaines de tours effectués lors des essais de pré-saison.

Les pilotes effectueront 57 tours du circuit international de Bahreïn dimanche, sur une distance de 308,238 km. Ses principales caractéristiques sont de longues lignes droites et des points de freinage très importants, notamment aux virages 1 et 14. Il y a trois zones DRS, où l’aileron arrière mobile peut être utilisé : sur la ligne droite de départ-arrivée et après les virages 3 et 10. Comme toujours, les qualifications et la course débuteront après le coucher du soleil, à 18 heures (16 HEC), sous les projecteurs. Lorsque le soleil se couche, la température de la piste baisse également et les voitures accélèrent donc.

De bons souvenirs. L’année dernière, lorsque la nouvelle génération de voitures à effet de sol a couru pour la première fois, la Scuderia a obtenu un doublé, Charles Leclerc menant son coéquipier Carlos Sainz devant le drapeau à damier.

Trois questions à…

FRÉDÉRIC VASSEUR, DIRECTEUR D’ÉQUIPE :

  1. Le début d’une nouvelle saison est toujours un moment très spécial. Quelle est l’ambiance dans l’équipe ?

« J’ai eu ce sentiment assez souvent dans ma carrière, mais je dois admettre que cette fois-ci, c’est encore plus spécial. Je peux sentir la passion non seulement de chaque employé à Maranello, mais aussi des tifosi – et il ne m’a fallu que quelques mois pour être infecté par cette passion et cette excitation. Nous sommes impatients de commencer la saison ».

  1. Quelles sont vos attentes pour cette course, compte tenu du test de pré-saison de la semaine dernière ?

« Les essais ont été bons et les trois jours de la semaine dernière ont montré que la voiture correspond à nos attentes et nous devons maintenant continuer à la peaufiner afin d’en tirer le meilleur parti. Une chose est claire : ce sera le championnat avec le plus grand nombre de courses jamais disputées, donc peu importe le résultat, le titre ne sera pas gagné ou perdu à Bahreïn ».

  1. Que pouvons-nous attendre ce week-end à Sakhir d’un point de vue technique ?

« Nous connaissons assez bien le circuit, mais les changements de température de l’air et de la piste, ainsi que les changements de vent, sans oublier les nouveaux pneus Pirelli, vont rendre très difficile la mise au point de la voiture, mais Carlos et Charles ont recueilli beaucoup de données pendant les trois jours d’essais, donc nous devrions être bien préparés pour un bon week-end ».

Statistiques de Ferrari :

  • GP disputés 1052
  • Saisons en F1 74
  • Débuts Monaco 1950 (A. Ascari 2ème ; R. Sommer 4ème ; L. Villoresi ret.)
  • Victoires 242 (23%)
  • Pole positions 242 (23%)
  • Tours les plus rapides 259 (24,62%)
  • Total des podiums 798 (25,28%)

Statistiques Ferrari Grand Prix de Bahreïn :

  • GP disputés 18
  • Début 2004 (M. Schumacher 1er ; R. Barrichello 2ème)
  • Victoires 7 (38,89%)
  • Pole positions 6 (33,33%)
  • Tours les plus rapides 6 (33,33%)
  • Total des podiums 16 (29,63%)

Grand Prix de Bahreïn : faits et chiffres

  1. Comme le nombre de saisons où Charles Leclerc et Carlos Sainz ont été coéquipiers. Avec l’équipe actuelle de Red Bull Racing, ils forment le duo qui a disputé le plus grand nombre de courses ensemble (43) parmi les pilotes actuellement sur la grille. Le record du nombre de courses disputées ensemble, tant pour Ferrari que pour la Formule 1 dans son ensemble, est détenu par Michael Schumacher et Rubens Barrichello avec 102 courses. Chez Ferrari, on trouve ensuite Sebastian Vettel-Kimi Räikkönen (80) et Fernando Alonso-Felipe Massa (77).

 

  1. C’est le nombre de fois où le championnat du monde de Formule 1 a débuté à Bahreïn. Sur les quatre courses disputées à ce jour, le vainqueur de Sakhir n’a remporté qu’une seule fois le titre, ce qui a été le cas de Fernando Alonso (Renault), qui a décroché son deuxième titre en 2006 au terme d’une belle lutte avec Michael Schumacher sur sa Ferrari. Les autres années où la saison a débuté à Bahreïn, les vainqueurs à Sakhir ont été Alonso sur une Ferrari F10 en 2010, Lewis Hamilton pour Mercedes en 2021 et Charles Leclerc et la Ferrari F1-75 l’année dernière.

 

  1. C’est le nombre moyen de jours par an pendant lesquels il pleut à Bahreïn. C’est l’un des endroits les plus arides de la planète. Le pays le plus pluvieux pour accueillir un Grand Prix est le Canada, où à Montréal, le nombre moyen de jours de pluie par an est de pas moins de 163.

 

  1. C’est le nombre d’années depuis lesquelles le championnat du monde de Formule 1 a commencé plus tôt que cette année. Cela s’est produit en 2002, lorsque le Grand Prix d’Australie a eu lieu le 3 mars. Cependant, il y a eu plusieurs saisons où les courses ont commencé beaucoup plus tôt dans l’année. Dans les années 70, la manche d’ouverture avait généralement lieu en Argentine et au Brésil en janvier et février, tandis que la course la plus précoce a eu lieu en Afrique du Sud à deux reprises, le 1er janvier 1965 sur le circuit d’East London et en 1968 à Kyalami, ce qui signifie que les qualifications ont eu lieu l’année précédente !

 

417. C’est le nombre de tours du circuit de Sakhir effectués par la Scuderia Ferrari au cours des trois seuls jours d’essais de pré-saison de cette année. AlphaTauri et Williams ont fait plus, avec 456 et 439 respectivement.

Mercedes

La première manche de la saison 2023 de Formule 1 à Bahreïn.

Toto parle de Bahreïn :

Les essais hivernaux à Bahreïn n’ont pas été des plus faciles. Nous avons eu quelques problèmes de fiabilité et nous avons eu du mal avec les réglages de la voiture le deuxième jour. Mais l’objectif principal était d’apprendre sur la voiture, et nous avons beaucoup appris. Nous avons fait de bons progrès le dernier jour, ce qui nous a donné des pistes de travail pour la courte période entre le test et la course de ce week-end.

Il est toujours difficile d’avoir une image claire de la compétitivité lors des essais de pré-saison – et encore plus avec seulement trois jours de données disponibles. Nous nous attendions à devoir rattraper le peloton de tête, compte tenu de la façon dont s’est terminée l’année dernière. Cela semble être le cas jusqu’à présent, mais nous n’en serons certains qu’après ce week-end. Néanmoins, nous sommes convaincus d’avoir une voiture avec laquelle nous pouvons travailler et nous sommes en meilleure position qu’il y a 12 mois. Plus important encore, nous nous réjouissons de relever le défi. Ce championnat se disputera sur 23 week-ends de course, et chacun d’entre eux nous donnera l’occasion de nous améliorer.

Le début d’une nouvelle saison est toujours excitant, que l’on travaille dans ce sport depuis plusieurs décennies, années ou semaines. La W14 a fait l’objet de tant d’efforts durant l’hiver et l’impatience d’être en course n’a cessé de croître. Nous allons y aller à fond ce week-end – et nous sommes déterminés à le faire jusqu’au dernier tour à Abu Dhabi.

Fiche d’information : Grand Prix de Bahreïn

  • Situé au milieu du désert, sur ce qui était autrefois une ferme à chameaux, le circuit international de Bahreïn compte 1 120 palmiers.
  • Étant donné qu’il est situé dans un désert, vous pouvez vous attendre à ce que le sable soit un problème. Cependant, le désert environnant est aspergé d’une substance adhésive pour minimiser la quantité de sable soufflant sur la piste.
  • Il n’a fallu que 496 jours entre le premier coup de pioche pour construire le circuit international de Bahreïn et son achèvement.
  • La longueur des barrières de pneus est de 4100 mètres et un total de 82 000 pneus sont utilisés pour ce faire.
  • La surface totale de la piste d’atterrissage est de 140 000 mètres carrés.
  • Le circuit international de Bahreïn compte cinq tracés de piste certifiés par la FIA.
  • Les réglages des voitures sont axés sur l’optimisation des performances dans les virages à basse et moyenne vitesse. L’adhérence mécanique est cruciale dans les virages les plus lents, tandis que les sections à grande vitesse peuvent être facilement prises à plat.
  • La surface de la piste est constituée d’un agrégat spécial provenant d’une carrière en Angleterre. C’est l’une des surfaces les plus rugueuses de la saison.
  • En raison de l’abrasivité de la piste, qui est l’une des plus rugueuses de la saison, la dégradation des pneus a tendance à être parmi les plus élevées de toutes les courses du calendrier.
  • Les heures de travail dans le paddock ont été réduites d’une heure pour 2023, la troisième des trois périodes de restriction (en vigueur le vendredi) ayant débuté plus tôt cette année. Il y a donc moins de temps pour le personnel opérationnel pour travailler sur les voitures chaque week-end.
  • L’un des virages les plus difficiles du circuit est le virage 10. Il s’agit d’une longue entrée de virage combiné qui se resserre avant de s’éloigner à l’apex. Les pilotes doivent freiner tout en terminant le large arc de virage du virage 9, ce qui fait que le pneu avant gauche devient léger et augmente le risque de blocage.
  • Le tracé de 5,412 km comprend sept freinages, dont un classé « lourd ».

Alpine

BWT Alpine F1 Team présente la course d’ouverture du Championnat du monde de Formule 1 de la FIA 2023, le Grand Prix de Bahreïn sur le circuit international de Bahreïn.

Les pilotes Esteban Ocon et Pierre Gasly nous livrent leurs réflexions avant le lever de rideau de 2023 ainsi que leur analyse du test de pré-saison de la semaine dernière, tandis que le directeur de l’équipe Otmar Szafnauer nous fait part de ses sentiments pour la première course de l’année.

Otmar Szafnauer :

« Tout le monde dans l’équipe est prêt à courir ce week-end. L’intersaison a été très chargée avec beaucoup de travail dans nos usines de Viry et d’Enstone pour continuer à trouver des gains et développer notre package complet. Ce que nous savons, c’est que cette saison de 23 courses est longue et qu’il s’agit de savoir où vous la terminez, et non où vous la commencez. Nous saurons où nous en sommes dimanche soir et nous avons un plan de match clair – un plan solide – pour l’année à venir et nous nous concentrerons sur nous-mêmes pour nous assurer d’atteindre nos objectifs. Nous allons introduire la première des nombreuses améliorations de cette saison sur la voiture pour Bahreïn et nous sommes impatients de voir ce que cela va apporter. Esteban et Pierre sont tous deux impatients d’y aller et l’objectif pour eux est de ramener des points à la maison pour commencer notre campagne positivement. »

Esteban Ocon, #31 :

 » Je me sens bien et je suis très excité de remonter dans la voiture pour un week-end de Grand Prix. L’hiver a été long et chargé, et nous sommes tous impatients de revenir en mode course et de voir ce que la A523 peut accomplir sur la piste. Nous avons eu ces derniers jours pour nous détendre et nous préparer ici à Bahreïn après les essais, je me sens donc frais et dispos pour commencer la saison 2023 sur une note positive. Il y avait également beaucoup de choses à penser et de données à analyser après le test, donc ce fut une semaine d’apprentissage pour tout le monde alors que nous essayons de nous familiariser encore plus avec la voiture de cette année. »

Pierre Gasly, #10 :

« Je suis très excité de courir pour la première fois avec Alpine ce week-end à Bahreïn. Depuis mon premier test en décembre avec l’équipe à Abu Dhabi, j’ai attendu ce moment avec impatience, et maintenant il est presque là. Toute mon attention est concentrée sur la préparation du week-end de course et je suis déjà impatient de faire mes premiers tours de qualification au volant de la A523 avant de nous battre dimanche en course. Je sais qu’il faudra un peu de temps pour être totalement à l’aise avec l’équipe et la voiture, mais pour l’instant, je suis convaincu que nous pouvons faire une bonne course ici à Bahreïn et l’objectif est de repartir avec quelques points dans la poche et de commencer la saison de la meilleure façon possible. »

McLaren

« Nous ressentons la force de cette équipe unie »

C’est le moment que nous attendions tous. Les essais de pré-saison de la Formule 1 ont été excellents pour se débarrasser des toiles d’araignée, et Drive to Survive a gratté une démangeaison, mais rien ne fait tourner le moteur comme une vraie course de compétition roue à roue, et enfin, après trois longs et pénibles mois, c’est de retour.

Avec moins d’une semaine entre la fin des essais et le début des essais libres, les sièges sont encore chauds dans le MCL60, et les données fraîches dans nos esprits. Nous sommes restés à Bahreïn pour effectuer nos dernières vérifications et recueillir les impressions des pilotes Lando Norris et Oscar Piastri, ainsi que du directeur d’équipe Andrea Stella, avant le début de la saison.

Nous sommes conscients que cela fait un moment, alors pour vous mettre à niveau avant le Grand Prix de Bahreïn, nous avons compilé toutes les informations clés avec leurs mots de sagesse, quelques conseils sur ce qu’il faut porter et les statistiques clés.

Lando Norris, #4 :

« C’est enfin la semaine des courses et je suis impatient de remonter dans la MCL60 et d’entrer en piste. J’entame ma cinquième saison en Formule 1, mais je suis plus impatient que jamais d’aller courir et de démarrer la saison.

« Les essais n’ont pas été sans difficultés, mais nous travaillons dur pour continuer à nous dépasser afin de retrouver notre place sur la grille. Nous avons beaucoup appris sur la voiture, et nous avons déjà mis en œuvre quelques ajustements pour optimiser les performances là où nous le pouvons.

« Merci à toute l’équipe pour son travail de construction de la MCL60 et pour les efforts déployés pour nous faire courir. C’est parti pour la saison. »

Oscar Piastri, # 81 :

« Je suis excité pour ma première course en Formule 1, et que ce soit en papaye est vraiment spécial. Cela fait longtemps que j’attends mes débuts en Formule 1, alors c’est génial que le moment soit enfin arrivé.

« Je me sens prêt à relever les défis qui m’attendent et à me remettre en piste dans un environnement compétitif. Cela fait un moment que je n’ai pas couru, alors je suis impatient de recommencer. Le travail que j’ai effectué avec l’équipe au cours des derniers mois et l’accueil que m’ont réservé McLaren et les fans m’ont bien préparé pour la saison à venir. J’ai encore beaucoup à apprendre et à m’imprégner de la MCL60. En tant qu’équipe, nous avons encore beaucoup de travail à faire pour arriver là où nous voulons être, mais je suis optimiste pour la saison.

« J’attends avec impatience les batailles, les défis et tout ce qui m’attend alors que je démarre comme il se doit ce voyage. C’est parti pour la course. »

Duels dans le désert

Le sable et les duels sont garantis à Sakhir. Le circuit de 5,412 km a été construit pour les courses de roue à roue et offre de nombreuses possibilités de dépassement. Une longue ligne droite jusqu’au premier virage est immédiatement suivie de deux virages rapides, ce qui peut entraîner de nombreuses bousculades au début de chaque tour, surtout lorsque les feux sont éteints.

Les virages 5 à 9 permettent de se calmer un peu avant le virage le plus difficile du circuit : le virage 10 à gauche et à faible vitesse. Si les pilotes poursuivent un concurrent devant eux et réussissent le virage 10, une zone DRS les attend sur la ligne droite menant au virage 11.

Dépasser est peut-être facile, mais la course ne l’est pas. Les pilotes doivent faire face au vent, à la chaleur et au coucher du soleil, ce qui fait du Grand Prix une véritable agression pour les sens. La course commence à la tombée de la nuit et se termine dans l’obscurité totale sous les projecteurs. C’est un spectacle époustouflant pour les spectateurs, mais c’est un défi pour les pilotes, qui doivent composer avec des températures fluctuantes et des niveaux de lumière différents. En plus de cela, les pilotes doivent lutter contre le sable qui est soufflé du désert sur la surface, ce qui peut annuler son haut niveau d’adhérence.

La dernière fois

Nous avons effectué 312 tours en trois jours d’essais de pré-saison sur le circuit international de Bahreïn et nous nous sommes classés deux fois dans le top 10. Bien que nous ne soyons pas tout à fait là où nous aimerions être, nous avons des raisons d’être positifs. Des mises à jour sont en cours, et Oscar a profité d’un premier test productif, complétant 170 de ces tours alors qu’il s’ajustait à sa nouvelle machine. Pendant ce temps, Lando a déclaré que c’était « une grande amélioration par rapport à notre test de l’année dernière ».

Le directeur de l’équipe, Andrea Stella, n’en est qu’à ses débuts, après avoir été directeur exécutif de la course en décembre, mais l’Italien connaît parfaitement l’équipe et a un plan clair pour aller de l’avant, après avoir passé les deux derniers mois à s’immerger dans tous les domaines de la course.

Le décor

Bahreïn a une taille similaire à celle du Grand Londres, mais a beaucoup à offrir en dehors de la piste – non seulement c’est un endroit idéal pour bronzer, mais il possède un riche patrimoine culturel et quelques sites spectaculaires, notamment la Grande Mosquée Al-Fateh et le Qalat al Bahrain (également connu sous le nom de Fort de Bahreïn). Si vous y allez, n’oubliez pas d’essayer leur célèbre café arabe et une assiette de poulet machboos, une recette de poulet épicé et de riz.

Andrea Stella :

« Après une intersaison bien remplie et quelques jours d’essais productifs, toute l’équipe est impatiente de participer au premier grand prix à Bahreïn. Nous sommes prêts à courir dans une année passionnante, alors que nous célébrons notre 60e anniversaire.

 » Toute l’équipe a travaillé incroyablement dur pour livrer la MCL60, et je les remercie pour leur travail acharné et leur engagement pour nous préparer pour la saison. Nous avons une longue saison devant nous, 23 courses et quelques défis à l’horizon, mais nous pouvons compter sur un nouveau groupe de pilotes passionnants avec Lando et Oscar, une équipe de personnes travailleuses et talentueuses, un partenariat solide avec Mercedes HPP et le soutien de nos partenaires commerciaux et de nos incroyables fans. Nous ressentons la force de cette équipe unie.

« Il est trop tôt pour faire des prédictions sur la façon dont la grille de départ sera formée, mais nous avons pour objectif de récupérer une place parmi les quatre meilleures équipes au cours de l’année. Nous savons que ce sera difficile et que nous avons beaucoup de travail à faire, mais nous sommes optimistes pour la saison dans son ensemble. »

Dossier de statistiques

– Le Grand Prix de Bahreïn 2023 sera la première course de Formule 1 d’Oscar. L’Australien s’est imposé sur le circuit lors de la course de sprint de Formule 2 de 2021.

– Le GP de Bahreïn sera le 83e départ de Lando et le début de sa cinquième saison en F1.

– Lando a commencé sa campagne 2018 en F2 par une victoire dans la Feature Race à Bahreïn.

– Nous détenons le record du tour sur le circuit international de Bahreïn grâce à Pedro de la Rosa, qui a tourné en 1:31.447 en 2005.

– Lewis Hamilton a pris son premier départ en première ligne en F1 lors du Grand Prix de Bahreïn 2007.

– L’arrivée de Hamilton en P2 en 2007 est notre meilleur résultat à Bahreïn.

– Kimi Räikkönen est passé de la 22e à la 3e place lors du Grand Prix de Bahreïn 2005.

– Trois configurations de piste différentes ont été utilisées depuis l’ouverture du BIC en 2004.

Alfa Romeo

La lumière brille sur une nouvelle campagne

Alfa Romeo F1 Team Stake est prêt pour une nouvelle saison, alors que le championnat du monde de Formule 1 2023 débute ce week-end sur le circuit international de Bahreïn. Après une attente de plus de trois mois, il est temps que l’action reprenne : et si celle qui se déroule à Sakhir est une course de nuit, cette semaine ressemble à la naissance d’un nouveau jour.

Les matins ont une qualité particulière : ils renferment tout le potentiel d’une journée. En marchant sur la pointe des pieds, pieds nus, dans une maison silencieuse, comme si les meubles et les appareils ménagers étaient eux-mêmes endormis, un silence feutré emplit l’air ; à l’extérieur, les gouttes de rosée font scintiller l’herbe tandis que le monde s’éveille, mais à l’intérieur de la maison, on a l’impression que le temps s’arrête. Une tasse de café réchauffe le corps et l’âme, le joyeux grésillement des crêpes sur la plaque est la bande sonore des grandes choses à venir. C’est là, à ce moment précis, que le matin tient sa grandeur : c’est alors, quand on sent que tout peut arriver et qu’aucun objectif n’est inatteignable, que l’idylle d’un nouveau jour est la plus grande et la plus brillante.

Tout comme cette nouvelle aube, le début d’un nouveau championnat. Pendant quelques jours encore, jusqu’à ce que les voitures et les pilotes se lancent dans la folie frénétique de la première séance de qualification de l’année, la magie opère encore. C’est la magie de ne pas encore savoir, de penser, d’espérer, de rêver même. C’est ce moment où tout le monde croit encore : c’est comme cette sensation matinale de potentiel infini.

Cette sensation ne durera pas longtemps. Comme ces matin-là, ce sentiment de potentiel est éphémère, il cède rapidement la place à la réalité. Les jours grisants des tests sont passés, avec leur sentiment de retour à l’école, les retrouvailles avec les anciens visages, les regards furtifs – ou pas si furtifs – sur ceux qui portent des chemises différentes de l’année précédente. C’est maintenant que ça compte vraiment : c’est là que les points sont en jeu, que toute la planification et la préparation et les heures, les semaines et les mois de travail de tout le monde à l’usine entrent en jeu. C’est le moment où vous découvrez, enfin, où vous vous situez par rapport à vos rivaux.

Mais pas tout de suite. Pour quelques jours encore, nous profitons de cette confiance tranquille qu’offre une nouvelle saison, comme un nouveau jour. La maison va bientôt s’agiter et se réveiller, et l’agitation quotidienne va reprendre le dessus. Et alors, ce sera à nous de transformer ce sentiment en une réalité.

Citations de l’équipe

Alessandro Alunni Bravi, représentant de l’équipe :

« Les essais de pré-saison étant derrière nous, il est enfin temps de reprendre la compétition. Nous avons travaillé dur pendant l’hiver, nous avons fait des efforts supplémentaires pour nous préparer et nous mettre en place, et tout le monde ici et à la maison à Hinwil peut être fier de cela. Nous sommes prêts et motivés pour la nouvelle saison : nous avons fait du bon travail lors des essais, et nous sommes maintenant impatients de relever les défis qui nous attendent. Comme toutes les autres équipes, nous sommes bien sûr impatients de commencer et de voir où en sont les autres. Il est bien sûr trop tôt pour fixer des objectifs pour la nouvelle saison, mais notre but est de continuer à grandir et à nous développer en tant qu’équipe. Pour leur deuxième année en tant que coéquipiers, nos pilotes forment une équipe forte et diversifiée, et nous sommes ravis de continuer à travailler avec eux. »

Valtteri Bottas, #77 :

 » Cette première année avec l’équipe a été intéressante, nous sommes devenus plus forts au cours de la saison, et nous avons fait de solides progrès ensemble. Maintenant, la direction à suivre n’est qu’une seule : vers le haut, plus haut, et mieux. Je pense que ces premiers jours vont nous aider à nous faire une idée précise de notre position par rapport aux autres équipes et à voir qui seront nos concurrents directs. Une fois de plus, une longue saison nous attend : je suis très motivé pour reprendre la piste et désireux d’obtenir de bons résultats, tant pour nous ici à Bahreïn que pour l’équipe locale à Hinwil : leurs efforts sont essentiels pour mettre les voitures en piste. Nous savons que nous avons les moyens de bien faire, et nous devons rester concentrés pour libérer tout le potentiel de la C43. C’est parti pour la course ! »

Zhou Guanyu, #24 :

« Juste comme ça, nous sommes à l’aube d’une nouvelle saison. J’ai beaucoup appris durant mon année de rookie, et je vais emmener toute cette expérience avec moi en 2023, pour m’améliorer encore plus. Nous avons réalisé de bonnes choses ensemble en tant qu’équipe, et bien sûr, les attentes pour la saison sont définitivement plus élevées. Je me sens beaucoup plus à l’aise qu’il y a un an, à l’aube de mes débuts – et je suis prêt à tourner cela à mon avantage. Maintenant, je me sens prêt à relever tous les défis sur la piste à nouveau. Il y a encore beaucoup à apprendre et à réaliser, et je suis impatient de voir ce qui nous attend en tant qu’équipe : J’ai vraiment hâte d’y être. »

AlphaTauri

Nyck de Vries, #21 :

« Je me sens définitivement prêt pour cette première course de l’année. En octobre de l’année dernière, je savais que je serais sur la grille de départ, donc la préparation a été longue, et j’attendais ce moment, non seulement depuis cinq, six, sept mois, mais depuis toujours, donc je me sens vraiment prêt !

Les essais ont été très bons. Nous avons effectué de nombreux tours au cours desquels nous avons pu exécuter notre programme, apprendre beaucoup de choses sur notre package et tester beaucoup de choses différentes. Il y avait beaucoup d’informations à digérer et à rassembler à temps pour ce week-end et il est difficile d’avoir une bonne idée de notre position parce que le milieu de peloton semble très serré, mais j’espère que nous pourrons être là. Je pense que deux dixièmes de temps au tour vous font monter et descendre dans l’ordre, et cela va probablement changer un peu d’un week-end à l’autre, donc c’est un défi, mais nous allons évidemment faire de notre mieux.

Je n’ai fait qu’un seul test avec la voiture de l’année dernière, mais il est clair que celle-ci est un peu plus évoluée. Si vous regardez la grille de départ, tout le monde a essayé d’optimiser un peu son package et nous aussi. Mon sentiment le plus honnête est que, parce que les règles restent les mêmes, fondamentalement, il n’y a pas une énorme différence entre les deux voitures. J’ai dû m’adapter à travailler avec un nouveau fournisseur de PU par rapport à celui avec lequel j’étais dans le passé. C’est évidemment toujours un peu différent dans la façon dont ils travaillent, mais ce n’est pas à des kilomètres l’un de l’autre et c’est assez simple.

Comment vais-je me sentir sur la grille, en commençant ma première saison complète de F1 ? Vous savez, quand vous êtes dans la voiture et que le moteur est allumé, vous êtes en fait assez seul et c’est très calme, juste vous et la voiture, donc je ne pense pas que ce sera très différent des autres fois où vous êtes sur la grille en attendant les feux. C’est juste une autre voiture, vraiment. Je ne pense pas que ce sera très différent. C’est plus tout le cirque autour qui est probablement un peu différent pendant le week-end et les jours précédents, mais autrement, j’ai fait beaucoup de départs, donc celui-ci va être un autre. »

Yuki Tsunoda, #23 :

« Les essais à Bahreïn se sont déroulés sans problème et ont produit beaucoup d’informations sur la voiture. Nous avons identifié certaines limites, des points positifs et négatifs, tout cela sera très utile pour la première course de ce week-end. Il y a certaines parties du package dans lesquelles je sens des améliorations nettes par rapport à la voiture de l’année dernière, tandis qu’il y a d’autres domaines sur lesquels nous devons encore travailler. Dans l’ensemble, c’était un bon test dans lequel nous avons fait le plus de kilométrage de toutes les équipes, avec un mélange de longues courses et de courses de performance et jusqu’à présent, la fiabilité semble bonne. C’était un problème pour nous au début de la saison dernière, donc c’est encourageant de voir une amélioration et nous devons continuer sur cette lancée ce week-end.

Avec la voiture de l’année dernière, nous manquions d’appui, particulièrement à haute vitesse où la voiture glissait beaucoup, et nous avions donc du mal à économiser les pneus. Dans ce domaine, j’ai remarqué une amélioration significative avec la nouvelle voiture. La spécification des pneus a changé pour cette année et lors du test de la semaine dernière, j’ai pu sentir qu’ils se comportent différemment, surtout sur une longue course, donc nous devons nous adapter à cela, ce qui, je pense, est le cas pour tout le monde. La dégradation semblait assez élevée, mais j’ai fait la plupart des courses dans des conditions chaudes et à la lumière du jour, alors que ce week-end, sur le même circuit, les temps importants seront de nuit et donc plus frais.

En ce qui concerne la PU, j’ai été heureux de voir la semaine dernière que si je suggérais quelque chose après une session, c’était déjà mieux dans la session suivante. Tout le monde travaille bien en équipe et tire dans la même direction.

Maintenant, j’ai vraiment hâte de reprendre la compétition. Cette année, mon objectif est d’être plus régulier sur l’ensemble du week-end, ce qui me permettra d’être plus performant en course. Il y a eu quelques changements car j’ai un nouvel entraîneur et certains ingénieurs sont également nouveaux pour moi, mais je me sens bien préparé personnellement et mon objectif est de continuer à progresser par rapport à ce que j’étais à la fin de la saison dernière. Comme d’habitude, je vais me donner à 100 %. »

Williams

Dave Robson, responsable de la performance des véhicules :

Après un test de pré-saison incroyablement chargé, nous avons eu quelques jours pour réfléchir et analyser, et nous sommes impatients de remettre les voitures sur la piste pour finaliser la préparation du Grand Prix de Bahreïn de ce week-end.

Nous avons effectué beaucoup de courses précieuses la semaine dernière, ce qui nous a permis de réaliser un programme d’essais complet. L’équipe à Bahreïn et à Grove a depuis travaillé sur les données, ce qui a permis d’élaborer le plan pour vendredi.

Les deux pilotes ont eu le temps de réfléchir et de récupérer et, après avoir parcouru plus de 1100 km chacun, ils sont en bonne position pour aborder le week-end. Pour Logan, ce sera son premier Grand Prix complet et, bien qu’il soit très bien préparé, il lui faudra inévitablement un certain temps pour s’adapter au rythme d’un week-end de course, à la brièveté des séances d’essais libres et à l’agressivité disciplinée nécessaire pour les qualifications et la course.

Toute l’équipe est enthousiaste pour la saison à venir et l’opportunité de pousser la FW45 à ses limites. En même temps, le défi de repousser ces limites aussi vite que possible a été relevé avec enthousiasme.

Alex Albon, #23 :

Je me sens positif après que les essais hivernaux se soient déroulés sans problème, cependant il y a encore beaucoup de données à examiner et beaucoup de travail à faire avant la première course. Pour la première manche, nous allons devoir maximiser tout ce que nous avons avec la voiture, en utilisant ce temps entre les essais et la première course pour mieux comprendre la voiture et aborder le week-end avec un bon équilibre avec lequel nous pouvons rivaliser.

Logan Sargeant, #2 :

Avant la première manche, je me sens aussi bien préparé que possible. Nous avons maximisé notre kilométrage tout au long des trois jours d’essais et nous avons vraiment progressé en termes de conduite et de voiture. J’ai hâte de voir comment nous nous classons ce week-end et j’espère que nous aurons une bonne course.

Aston Martin

Lance Stroll participera au Grand Prix de Bahreïn

Aston Martin Aramco Cognizant Formula One Team est heureux de confirmer que Lance Stroll participera au Grand Prix de Bahreïn ce week-end.

Lance Stroll a déclaré, #18  :

 » C’était frustrant de ne pas être à Bahreïn pour le test de pré-saison et j’étais déçu de manquer les trois jours de course. Cependant, étant donné la blessure à mon poignet, l’équipe et moi avons estimé qu’il était préférable de se concentrer sur la récupération afin que je sois prêt pour ce week-end et la longue saison à venir.

« C’était un accident malheureux – je suis tombé de ma moto lorsque mon pneu a accroché un trou dans le sol – mais heureusement, les dommages n’étaient pas importants et une petite opération chirurgicale réussie sur mon poignet droit a réglé le problème très rapidement. Depuis lors, j’ai travaillé dur avec mon équipe pour m’assurer que je suis pleinement apte à concourir ce week-end.

« Je tiens à remercier la communauté de la F1 pour son soutien et son intimité, ainsi que l’équipe qui a contribué à mon rétablissement. Maintenant, je suis prêt à baisser la tête et à me concentrer sur la course ce week-end – quelque chose que j’attends vraiment avec impatience. 

Felipe Drugovich et Stoffel Vandoorne resteront tous deux sur place en tant que pilotes de réserve de l’équipe ce week-end.