Verstappen en pole, devant un Norris impressionnant, au GP d’Autriche

Posted by

Max Verstappen a décroché la pole position au Red Bull Ring pour le deuxième week-end consécutif en repoussant la menace de Lando Norris pour prendre la première place sur la grille de départ du Grand Prix d’Autriche.

Max Verstappen P1. Pht. Mark Thompson/Getty Images

Le pilote Red Bull a mené la danse tout au long de la qualification, remportant les deux premiers segments pour aborder la Q3 en tant que favori pour la P1 et il a été plus rapide de 0’’2 que le surprenant Lando Norris.

Le Néerlandais n’a pas réussi à améliorer son deuxième passage, ce qui a donné lieu à une finale tendue, car Norris, derrière lui, allait plus vite. Au final, il a manqué sa première pole pour seulement 0’’048, donnant à Verstappen sa troisième P1 consécutive et portant son total à quatre pour 2021.

Lando Norris, McLaren MCL35M, P2

Norris partira en P2 pour la première fois de sa carrière, et donne à McLaren son premier départ en première ligne depuis le Grand Prix du Brésil 2012, lorsque Lewis Hamilton et Jenson Button avaient pris la première et la deuxième place pour l’équipe britannique.

Sergio Perez of Mexico driving the (11) Red Bull Racing RB16B Honda, P3. Pht. Bryn Lennon/Getty Images

Sergio Perez s’est amélioré pour se hisser à la troisième place dans la deuxième Red Bull, ce qui a relégué Mercedes aux positions de quatrième et cinquième respectivement.

La quatrième place est la pire performance d’Hamilton en Q3 au Red Bull Ring depuis 2014, tandis que c’est la première fois que Mercedes manque une place dans le top 3 avec l’une ou l’autre des voitures dans des conditions sèches depuis le Grand Prix de Singapour 2017.

Hamilton, seulement P4 Pht. Jiri Krenek

Pierre Gasly a poursuivi son immense forme de qualification avec la sixième place, son septième top 6 cette saison et le cinquième consécutif, tandis que son coéquipier de l’équipe AlphaTauri, Yuki Tsunoda, a égalé sa meilleure performance de qualification avec la septième place.

Pierre Gasly of France driving the (10) Scuderia AlphaTauri AT02 Honda, P6. Pht. Bryn Lennon/Getty Images

Sebastian Vettel, qui a 34 ans aujourd’hui, était le leader d’Aston Martin en huitième position, mais il pourrait recevoir une pénalité sur la grille de départ après avoir gêné Fernando Alonso plus tôt dans les qualifications.

George Russell a connu une journée sensationnelle puisque le Britannique a non seulement réussi à se qualifier en Q3 pour la première fois avec une Williams, mais il l’a fait en pneu médium, ce qui le place en bonne position stratégique pour la course de dimanche.

Max Verstappen intouchable en ce moment. Pht. Bryn Lennon/Getty Images

Son seul tour de Q3 était également impressionnant, au vu de la monoplace qu’il pilote, le plaçant en neuvième position une place devant Lance Stroll d’Aston Martin, il donne à Williams sa meilleure place sur la grille depuis Felipe Massa au Grand Prix du Brésil 2017.

Le GP d’Autriche, c’est full public !!! Pht. Clive Rose/Getty Images

TEL QUE CELA S’EST PASSÉ

Q1 – Ocon et Raikkonen sortis.

Les pilotes ont été accueillis par des tribunes bondées, principalement composées de fans de Verstappen vêtus d’orange, alors qu’ils se dirigeaient vers le premier segment des qualifications. Et leur héros leur a donné beaucoup de raisons de sourire dès les premiers chronos puisqu’il s’est hissé au sommet de la feuille de temps.

Le Néerlandais a repoussé les assauts de Lando Norris, tandis que Fernando Alonso a pris la deuxième place grâce à un mélange de pneus tendres et médiums.

Esteban Ocon, Alpine, sorti en Q1.

À l’autre bout, Esteban Ocon et Pierre Gasly étaient sortis après les premiers runs, avec Lance Stroll.

Stroll et Gasly ont bien réagi et sont passés au travers, mais Ocon a amélioré, mais pas suffisamment pour éviter la sortie de la Q1 pour seulement 0’’07. Les problèmes de qualification de Kimi Raikkonen se poursuivent également, puisqu’il n’a pas réussi à se qualifier.

Eliminés : Raikkonen, Ocon, Latifi, Schumacher et Mazepin.

Q2 – Russell passe en medium, Verstappen impressionne

Perez a eu la piste pour lui tout seul lorsque la Q2 a commencé, avec le Mexicain faisant un tour correct sur les pneus mediums et disant à la radio de l’équipe qu’il a juste manqué d’aspiration, CQFD il était seul…

Yuki Tsunoda of Japan driving the (22) Scuderia AlphaTauri AT02 Honda, P7. Pht. Clive Rose/Getty Images

Alors qu’il est rentré aux stands, tout le monde est sorti en même temps, les 14 pilotes se bousculant pour avoir un peu d’air avant les tours chronos, avec Leclerc et Verstappen allant côte à côte au sommet de la colline au virage 3.

Red Bull, Mercedes, McLaren et Ferrari ont choisi de partir sur les mediums dans le but de commencer la course sur la gomme la plus durable – tandis que les autres ont pris les tendres. Cela n’a pas fonctionné pour Ferrari, avec Sainz et Leclerc 11e et 12e et dans la zone d’abandon avec Alonso, Ricciardo et Giovinazzi.

Sebastian Vettel, Aston Martin AMR21, P8, mais est sous la menace d’une pénalité pour avoir gêné Alonso . Pht. Mark Sutton/LAT Images

Verstappen a gardé sa place en tête, avec Norris une fois de plus son plus proche challenger en divisant les Red Bulls. Sebastian Vettel était quatrième sur les softs, avec Hamilton le mieux placé chez Mercedes en cinquième position, à trois dixièmes du rythme.

#99 GIOVINAZZI Antonio (ita), Alfa Romeo Racing ORLEN C41, P15. Pht. DPPI

Alors qu’ils repartent pour les deuxièmes essais, Ferrari choisit de rester sur les mediums, tandis que Russell troque les softs pour les mediums après s’être excusé auprès de son équipe d’être allé trop vite sur les softs car ce n’était pas la gomme avec laquelle il voulait commencer la course.

George Russell (GBR) Williams Racing FW43B, P9 et en Q1, un exploit.

Le Britannique et son équipe Williams se sont montrés très inspirés et Russell a été encore plus rapide avec les mediums, réalisant un tour suffisant pour se qualifier pour la Q3 avec seulement 0’’006 d’avance. Les Ferrari n’ont pas pu suivre, avec Sainz et Leclerc abandonnant en 11e et 12e position, ce qui signifie qu’il n’y avait pas de Ferrari en Q3 pour la première fois depuis Bahreïn l’année dernière.

Ricciardo n’a pas non plus réussi à passer, terminant huit places derrière son coéquipier Norris, tandis qu’Alonso était furieux en 14e position après avoir été gêné par Vettel dans le dernier virage. Le double champion du monde a crié à la radio de l’équipe et a gesticulé sauvagement en dépassant un Vettel qui ralentissait, et qui a lui-même levé la main pour s’excuser de s’être mis sur son chemin.

Carlos Sainz, P11, les Ferrari éliminées de la Q2. Pht. Scuderia Ferrari Press

En haut, Verstappen a conservé le meilleur temps, mais Hamilton et Bottas ont améliorés pour devenir deuxième et troisième, devant Gasly et Norris.

Sortis : Sainz, Leclerc, Ricciardo, Alonso, Giovinazzi.

Daniel Ricciardo, McLaren MCL35M, P13

Q3 – Verstappen décroche la pole alors que le défi Mercedes s’estompe

Verstappen a peut-être établi la première référence, avec quelques dixièmes de seconde de plus que Norris, mais les deux Mercedes d’Hamilton et Bottas étaient tapies un dixième plus loin après les premiers runs.

C’est Verstappen qui est sorti en premier pour le dernier run, l’équipe souhaitant lui donner de l’air après qu’il ait fait une petite erreur lors de sa première tentative. Il n’a pas amélioré, le Néerlandais n’étant pas satisfait de la stratégie de l’équipe, disant qu’il en discuterait après la séance.

Le pilote McLaren a été rapide tout au long du week-end et a fait des progrès lors de son deuxième passage, ce qui l’a mis à portée de main de la pole. Mais il est sorti un peu large dans le dernier virage, et cela pourrait bien lui coûter ce qui aurait été sa première pole en F1.

Perez s’est amélioré pour prendre la troisième place, faisant deux Red Bull dans le top trois pour la première fois au Red Bull Ring, alors que le défi Mercedes s’est estompé, les Flèches d’argent devenues noires manquant tout simplement de rythme pour se battre pour la pole.

La citation clé

« Les Q1 et Q2 se sont bien passées, mais en Q3, au premier tour, je me suis bloqué dans le virage 3. Ce n’était pas génial. Au deuxième tour, j’étais la première voiture et j’ai perdu du temps sur les lignes droites, donc je n’ai pas pu améliorer le temps au tour même avec un virage 3 plus normal. C’était assez bon pour la première place mais je voulais plus. «  – Max Verstappen

Les Qualifs ici

Grille de départ ici

Sébastian Vettel, jugé coupable d’avoir gêné Fernando Alonso en qualifications, l’Allemand recule de trois rangs. Il retombe 11e.

Quelle est la prochaine étape ?

Le Grand Prix d’Autriche démarre à 15 heures, heure locale, soit 13 heures UTC. Verstappen part en pole pour la troisième course consécutive, mais il a un visage inconnu à ses côtés en Norris. Sera-t-il capable de convertir son départ en première position ou les rivaux de Mercedes pourront-ils se battre ?

STRATÉGIES DE COURSE POSSIBLES PAR PIRELLI

Même avec une nomination de pneus plus tendres par rapport au week-end dernier, la stratégie la plus rapide pour le Grand Prix d’Autriche de 71 tours (la même distance que la course de Styrie il y a une semaine) devrait toujours être un arrêt unique.

Les leaders ont opté pour le pneu jaune moyen pour passer la Q2 et commencer la course, ce qui signifie que le moyen suivi du blanc dur est probablement la stratégie qu’ils cibleront – susceptible d’être reprise par de nombreux autres pilotes partant sur le même composé.

Sinon, un double arrêt, avec deux relais sur le soft plus un relais moyen ou dur (qui pourrait être le relais intermédiaire) ou en utilisant les trois composés est une bonne option : cela pourrait fournir une alternative « sprint » intéressante.

En fin de compte, une grande partie de la stratégie sera influencée par la température de la piste – et la météo autour du Red Bull Ring reste assez imprévisible après quelques averses pendant le week-end.

MARIO ISOLA – RESPONSABLE F1 ET COURSE AUTOMOBILE de PIRELLI :

« La nouvelle sélection de composés plus tendres pour cette course a déjà eu un effet sur la stratégie de ce week-end, avec plusieurs pilotes visant à passer la Q2 avec le pneu médium et six des 10 premiers partant demain. Cela ajoute un peu de flexibilité à la stratégie, mais ce n’était pas facile à garantir en qualifications, car le pneu tendre conférait toujours un avantage de vitesse difficile à battre.Les températures étaient extrêmement chaudes aujourd’hui mais c’est loin d’être certain pour le grand prix de demain, ajoutant une autre variable intéressante pour ce qui est déjà une course stratégiquement complexe après les qualifications, avec un et deux arrêts attendus. »

Ils ont dit :

MAX VERSTAPPEN :

Pht. FIA Pool / LAT Images

« Les Q1 et Q2 étaient très bonnes et confortables, mais je n’étais pas entièrement satisfait en Q3 car mes tours n’étaient pas extraordinaires. Je suis bien sûr content d’être en pole, surtout au Red Bull Ring, et avoir trois poles d’affilée est super pour l’équipe. Mais je ne peux pas être entièrement heureux car je veux toujours être parfait et je veux toujours analyser ce qui s’est bien passé et ce qui n’a pas fonctionné. C’est peut-être comme ça que j’ai grandi, mais je crois aussi que c’est ainsi que vous continuez à vous améliorer. Maintenant, j’attends avec impatience demain car nous avons une bonne voiture de course et bien sûr avec Checo troisième aussi, c’est super pour l’équipe et j’espère que nous pourrons pousser ensemble et marquer beaucoup de points. C’était aussi un tour incroyable pour Lando et ils ont été assez serrés ce week-end mais je ne m’attends pas à ce qu’ils soient nos principaux rivaux en course demain. Je suis très satisfait de l’ensemble, la voiture et le moteur ont si bien fonctionné ensemble au cours des dernières courses, nous avons donc une bonne confiance pour demain, mais ce n’est certainement jamais facile et ce sont des composés plus tendres que la semaine dernière, donc ce sera le cas. être difficile de gérer ceux en course et nous avons toujours une forte concurrence. C’était aussi incroyable de voir l’armée orange de retour dans les tribunes. Cela fait longtemps et ils sont si heureux d’être ici pour nous encourager, ce que j’aime voir. »

CHRISTIAN HORNER, Team Principal Red Bull Racing

Red Bull Racing Team Principal Christian Horner. Pht. Mark Thompson/Getty Images

« Aujourd’hui, c’était une excellente performance d’équipe. C’est notre première triple pole depuis 2013 et la première de Max, en plus c’est super d’avoir Checo en P3, ce qui nous donne une grande chance avec les deux voitures demain. Max est toujours à la recherche de ce petit plus et il était frustré car il sentait qu’il y avait plus dans la voiture en Q3. Il a eu un léger blocage lors de la première manche, nous voulions donc lui donner de l’air pur pour la seconde, ce qui signifie qu’il s’est retrouvé en tête de la file d’attente, créant un trou dans l’air qui a donné à Lando derrière lui un léger remorquage faisant le marge très faible, mais néanmoins une performance phénoménale encore une fois de sa part. Il était clair que nous voulions faire passer les deux voitures en pneus médium, ce que nous avons réalisé, alors voyons ce que le temps nous réserve demain avec les températures plus froides et la menace de pluie. Les pneus sont également un peu plus tendres, il y aura donc beaucoup de discussions ce soir pour savoir si la course doit comporter un ou deux arrêts. Vous oubliez l’atmosphère que les fans apportent, cela semble si longtemps que nous ne les avons pas eus sur la piste. Max a un public si grand et si fidèle, et vous pouviez entendre le bruit quand il a obtenu la pole, peu importe où vous étiez sur le circuit. C’est formidable pour la Formule 1 de revoir les fans, alors espérons que nous pourrons leur offrir un excellent résultat demain.

Pierre Gasly, Alpha Tauri

Pierre Gasly. Pht. Mark Thompson/Getty Images

 » J’ai l’impression que chaque week-end, nous nous qualifions à une position similaire et je suis vraiment heureux de cela, la sixième place est une autre performance solide pour nous, donc aujourd’hui est une bonne journée. Je n’ai pas été aussi à l’aise dans la voiture ce week-end pour une raison ou une autre, donc avant les qualifications nous avions un peu d’inconnu, c’est pourquoi je suis vraiment heureux que nous ayons réussi à faire fonctionner la voiture cet après-midi. Nous sommes les premières voitures à partir en Softs demain, donc la stratégie sera certainement la clé de la course. Nous avons montré que la voiture a le rythme, donc je suis confiant. »

Yuki Tsunoda, Alpha Tauri

Yuki Tsunoda of Scuderia AlphaTauri. Pht. Peter Fox/Getty Images

 » Je suis vraiment heureux de la performance d’aujourd’hui, c’est ma meilleure qualification jusqu’à présent. Je veux dire un grand merci à l’équipe, qui a maintenu le rythme de la semaine dernière et a réussi à tout mettre en place quand ça comptait le plus. Mon dernier tour était plutôt bon, même si je n’ai pas eu de glissade, donc je dois être content de ça. C’était vraiment utile pour mon apprentissage d’être ici en Autriche pour deux courses d’affilée, ça m’a permis de prendre confiance et je pense que ça se voit dans ma performance aujourd’hui. Demain est la clé, je ne sais pas quelles seront les conditions pendant la course, mais la gestion des pneus sera cruciale pour marquer des points, ce que je vise. »

Fernando Alonso, Alpine

« Aujourd’hui, nous avons perdu une occasion d’être en meilleure position que la semaine dernière sur la grille de départ, peut-être P5 ou P6. C’était une situation malheureuse avec Seb [Vettel], que son équipe aurait dû mieux gérer. Ce n’est pas la faute de Seb et, en tant que pilotes, nous comptons sur nos ingénieurs pour communiquer les choses qui se passent sur la piste. C’est décevant car nous avions le potentiel aujourd’hui. La voiture se sentait vraiment bien, probablement la meilleure de toute la saison, et c’est frustrant de ne pas avoir l’opportunité d’atteindre Q3 avec deux nouveaux jeux de pneus. Partir quatorzième demain signifie que la course sera plus difficile, mais nous ferons tout de même de notre mieux pour récupérer quelque chose. »

Davide Brivio, Directeur de course :

« Les qualifications ont été très décevantes aujourd’hui, les deux voitures n’étant pas dans la position de départ que nous visions. Sans aucune faute de notre part, nous n’avons pas pu voir le plein potentiel de Fernando, l’incident avec Vettel ayant mis fin à ses chances d’atteindre la Q3. C’est décevant car il a traversé la Q1 avec un seul train de pneus et aurait pu être en Q3 et dans une position beaucoup plus forte pour la course. Esteban a fait tout ce qu’il pouvait, et nous allons continuer à apprendre pour mieux comprendre comment nous pouvons améliorer sa situation. Nous avons le choix des pneus avec les deux voitures pour la course, et nous allons essayer de trouver la meilleure stratégie pour demain. Nous allons pousser autant que nous le pouvons pour récupérer quelque chose et améliorer cette position. »

Le chinois Guanyu Zhou a roulé au volant de l’Alpine en FP1

English Information

QUALIFYING : Verstappen edges out sensational Norris to take Austrian GP pole

Max Verstappen took pole position at the Red Bull Ring for the second weekend in a row as he fended off a shock threat from Lando Norris to take top spot on the grid for the Austrian Grand Prix.

Red Bull’s Verstappen led the way throughout qualifying, topping the opening two segments to head into Q3 as favourite for P1 – and he set a competitive benchmark, 0.2s quicker than Norris.

The Dutchman failed to improve on his second run, setting up a tense finale as Norris behind him was going quicker. In the end, he missed out on a shock maiden pole by just 0.048s, giving Verstappen his third consecutive P1 start and bringing his tally to four for 2021.

Norris will start P2 for the first time in his career, as he gave McLaren their first front row start since the 2012 Brazilian Grand Prix, when Lewis Hamilton and Jenson Button took first and second for the team.

Sergio Perez improved to leap up into third in the second Red Bull, which relegated Mercedes to the unusual positions of fourth and fifth respectively, with neither Hamilton nor Valtteri Bottas able to make any impact on the Red Bulls’ – and Norris’ – consistently good pace.

Fourth is Hamilton’s worst performance in Q3 at the Red Bull Ring since 2014, while it is the first time Mercedes missed out on a top three spot with either car in dry conditions since the 2017 Singapore Grand Prix.

Pierre Gasly continued his immense qualifying form with sixth – his seventh top six start this season and fifth in a row, with his AlphaTauri team mate Yuki Tsunoda tying his best-ever qualifying performance with seventh.

Birthday boy Sebastian Vettel – 34 today – was the leading Aston Martin in eighth, however he could be in line for a grid penalty after baulking Fernando Alonso earlier in qualifying.

And it was a sensational day for George Russell as the Briton not only made it into Q3 for the first time in a Williams but he did so on the medium tyre, putting him in a strong position strategically for Sunday’s race.

His sole Q3 lap was impressive, too, putting him ninth – one place ahead of Aston Martin’s Lance Stroll – to give Williams their best grid slot since Felipe Massa in the 2017 Brazilian Grand Prix.

AS IT HAPPENED

Q1 – Ocon and Raikkonen out early, as Ricciardo scrapes through

The drivers were treated to packed grandstands – mostly made up of orange-clad Verstappen fans – as they headed out for the opening segment of qualifying. And their hero gave them plenty to smile about early doors as he shot to the top of the timesheets.

The Dutchman fended off a strong challenge from Lando Norris, with Fernando Alonso slotting into second as a mix of soft and medium tyres were the compounds of choice.

At the other end of the pack, Esteban Ocon and Pierre Gasly were the unfamiliar faces in the drop zone after the first runs, with Aston Martin’s Lance Stroll on the bubble to crank up the pressure.

Stroll and Gasly responded well to see themselves through but while Ocon improved, it wasn’t enough to avoid an early bath as he missed out by 0.07s. Kimi Raikkonen’s qualifying woes continued, too, as he failed to make it through.

Knocked out: Raikkonen, Ocon, Latifi, Schumacher and Mazepin.

Q2 – Russell goes through on the medium, as Verstappen impresses

Perez had the track to himself as Q2 got underway, with the Mexican doing a decent lap on the medium tyres and saying on team radio that he hooked it all up but just lacked the tow.

As he returned to the pits, everyone else headed out at the same time, with the 14 drivers jostling for position to get some clear air ahead of the flying laps – with Leclerc and Verstappen going side by side at the top of the hill at Turn 3.

Red Bull, Mercedes, McLaren and Ferrari opted to head out on the mediums – in a bid to start the race on the more durable rubber – with the rest taking the soft. It didn’t work out for Ferrari, with Sainz and Leclerc 11th and 12th and in the drop zone along with Alonso, Ricciardo and Giovinazzi.

Verstappen kept his spot at the top, with Norris once again his closest challenger as he split the Red Bulls. Sebastian Vettel was fourth on the softs, with Hamilton the best placed Mercedes in fifth, three tenths off the pace.

As they headed back out for the second runs, Ferrari opted to stick with the mediums – while Russell swapped softs for the mediums having apologised to his team for going too fast on the softs (as it was not the rubber he would want to start the race on).

It proved to be an inspired move by the Briton and his Williams team as Russell went even quicker on the mediums clocking a lap that was good enough to make Q3 by just 0.006s. The Ferraris couldn’t follow suit, with Sainz and Leclerc dropping out in 11th and 12th, meaning there was no Ferrari in Q3 for the first time since Bahrain last year.

Ricciardo also failed to make it through, finishing eight places behind team mate Norris, while Alonso was furious in 14th after getting baulked by Vettel at the final corner. The double world champion let rid on team radio and gesticulated wildly as he drove past a slowing Vettel, who himself raised his hand as an apology for getting in the way.

Up top, Verstappen maintained the quickest time but Hamilton and Bottas improved to second and third, ahead of Gasly and Norris.

Knocked out: Sainz, Leclerc, Ricciardo, Alonso, Giovinazzi

Q3 – Verstappen takes pole as Mercedes challenge fades

Verstappen may have set the early benchmark, a couple of tenths of a second quicker than Norris, but the two Mercedes of Hamilton and Bottas were lurking just a tenth further back after the first runs.

It was Verstappen who headed out first for the final run, with the team keen to give him some clear air after he made a small error on his first attempt. He didn’t improve, with the Dutchman unhappy with the team’s strategy, saying he would discuss it after the session.

That left Norris with a chance to take a shock pole, the McLaren driver quick all weekend and making gains on his second run to put him within a sniff of pole. But he ran a little wide at the final turn, and that may well have cost him what would have been his first F1 pole.

Perez improved to take third, making it two Red Bulls in the top three for the first time at the Red Bull Ring, as the Mercedes challenge faded, the Silver Arrow simply lacking the pace to compete for pole.

The key quote

“Q1 and Q2 were smooth but in Q3 on the first lap, I locked up in Turn 3. It wasn’t amazing. On the second run I was the first car and I lost time on the straights so couldn’t improve lap time even with a more normal turn 3. It was good enough for first but I wanted more.” – Max Verstappen

What’s next ?

The Austrian Grand Prix kicks off at 1500 local time, which is 1300 UTC. Verstappen starts on pole for the third race in succession, but he’s got an unfamiliar face alongside him in Norris. Will he be able to convert his P1 start or might rivals Mercedes be able to fight back ?