29 mai 2024

GP du Brésil, Ils ont dit…

La 20e manche de la saison de Formule 1 s’est achevée avec la victoire de Max Verstappen sur le tracé d’Interlagos au Brésil.

Encore un record signé Max Verstappen. Après s’être imposé la veille sur le sprint, le champion du monde a remporté le Grand Prix du Brésil, s’offrant une 17e victoire en GP cette saison, record. Parti en pole sur le célèbre tracé d’Interlagos à São Paulo, le Néerlandais, remporte au Brésil sa 52e victoire en F1, dépassant Alain Prost et ses 51 succès. Il devient également le premier pilote à franchir la barre des 500 points au championnat en une saison. Catastrophe pour Charles Leclerc qui a vu sa Ferrari tomber en panne d’hydraulique dans le tour de chauffe, sans direction il a percuté les barrières.

Rappel du classement du GP

Compte rendu de la course ici

Meilleurs tours ici

Analyse de GP du Brésil par les pilotes et les Teams.

Pirelli

VERSTAPPEN GAGNE, NORRIS BRILLE, ALONSO EST EN FEU !

Max Verstappen a remporté la troisième édition du Grand Prix de São Paulo. Le résultat n’a jamais vraiment fait de doute, même si Lando Norris, deuxième, a terminé à moins de dix secondes du vainqueur et a obtenu le point supplémentaire pour le meilleur tour en course, ce qui montre que McLaren a beaucoup progressé. Fernando Alonso est monté sur la troisième marche du podium grâce à une démonstration dans les derniers tours qui a enthousiasmé le public, alors qu’il s’est livré à un incroyable duel avec Sergio Perez. Les deux hommes n’étaient séparés que par 53 millièmes de seconde au moment du drapeau à damier.

Max remporte ainsi la 52e victoire de sa carrière et la 17e de la saison, établissant un nouveau record, avec un taux de réussite de 85 %, battant le précédent record de 75 % établi par Alberto Ascari en 1952.

MARIO ISOLA – DIRECTEUR DE PIRELLI MOTORSPORT :

« C’était une course pleine d’action, même avant le départ ! Au final, la force dominante cette saison, Max Verstappen, a remporté la victoire, mais il y a eu beaucoup d’excitation, et comment ! Norris a joué son rôle, faisant preuve d’un grand rythme de sorte qu’il a terminé non loin du pilote Red Bull, puis Alonso et Perez ont fait vibrer la foule avec leur duel dans les derniers instants, tandis qu’il y a également eu beaucoup d’autres batailles intéressantes au cours de la course. Tout cela sur une piste très dure pour les pneus, avec une dégradation importante, de sorte que les pilotes ont dû travailler dur pour les gérer, mais cela ne les a certainement pas empêchés de dépasser leurs rivaux, même vers la fin des relais.

La stratégie et l’utilisation des pneus ont confirmé nos prévisions avant la course. Les deux arrêts ont été le choix préféré de la grande majorité des pilotes, tandis que le pneu tendre a été le plus utilisé. Dans des conditions météorologiques très similaires à celles du Sprint d’hier, le C4, bien que nécessitant une gestion prudente, s’est avéré globalement plus performant que le C3, notamment parce qu’il assurait une meilleure adhérence et glissait moins. Presque tout le monde a utilisé le Medium dans le relais intermédiaire, avec des chiffres au tour tout à fait similaires à ceux obtenus avec les Softs.

LA JOURNÉE SUR LES RAILS

Pour le départ, 19 pilotes avaient choisi les Soft, sept d’entre eux ayant opté pour un nouveau jeu de C4. Sargeant est le seul pilote à s’élancer en Medium. Pour la reprise, après l’accident du premier tour, qui a impliqué Albon, Magnussen, Piastri, Ricciardo et Hulkenberg, deux pilotes ont décidé de changer leur approche de la course : Piastri est passé de Soft à Medium tandis que Sargeant a fait le chemin inverse.

Sur les 17 pilotes qui se sont alignés pour le deuxième départ, seul Ocon a effectué trois arrêts, en utilisant trois jeux de C4 et un de C3. Tous les autres ont opté pour deux arrêts, 15 pilotes suivant la séquence C4-C3-C4, tandis que Piastri a utilisé deux trains de pneus tendres après son premier passage en médium.

Norris a effectué le plus long relais en medium (32 tours), et Piastri a prolongé le plus son relais en soft (28 tours).

Fait intéressant : le drapeau rouge au troisième tour a permis à deux pilotes – Sargeant et Hulkenberg – de terminer la course en utilisant uniquement la gomme tendre.

Red Bull

Max Verstappen, #1, P1 :

 

« Ce fut un bon week-end au Brésil. C’était une belle course et nous avons eu un bon rythme tout au long de la course. Encore une fois, c’était un très long relais pour les pneus et il était important de les économiser tout au long de la course car nous avions une forte dégradation des pneus. Lando a fait une bonne course et j’ai dû travailler pour défendre dans le premier tour et maintenir l’écart. Il était proche de moi dans le premier relais et a poussé un peu plus fort sur les nouvelles gommes au départ, mais je suis resté calme tout au long de la course, je me suis détendu et j’ai laissé la voiture rouler dans le virage. Il s’est bien débrouillé et nous avons eu une bonne course aujourd’hui. Les trois courses ont été assez longues et j’ai hâte de faire une pause de quelques jours avant de me préparer pour Vegas. Je profite du moment présent et j’espère que nous pourrons continuer sur cette lancée jusqu’à la fin de l’année.

Sergio Perez, #11, P4 :

Je dois dire bravo à Fernando parce que c’était une belle bagarre et une course vraiment équitable.

« Commençons par le début, j’ai mis du temps à passer les Mercedes et cela a nui à ma course, après quoi nous étions toujours un peu en retrait avec Fernando. Ensuite, nous avons toujours été un peu en retrait par rapport à Fernando. Nous avons réussi à le rattraper et vers la fin, nous sommes passés très près du podium. Je dois dire bravo à Fernando parce que c’était une belle bagarre et une course vraiment équitable. Entre nous, celui qui monte sur le podium le mérite, et il l’a fait. J’ai eu l’opportunité et j’ai tenté le coup, mais il était très rapide dans les lignes droites et je ne pense pas que j’aurais pu faire quelque chose de différent dans les derniers tours. Je pense que le rythme est là depuis quelques week-ends, mais nous n’avons pas été en mesure de tout mettre en place. C’est un bon week-end pour nous au championnat, car nous nous rapprochons de la deuxième place.

Christian Horner :

Une course superbe aujourd’hui sur tous les plans. Max a été fantastique. De même, Checo a eu une conduite brillante.

« Une course superbe aujourd’hui à tous points de vue. Max a été fantastique. Il a pris les devants très tôt et a bien géré les pneus. C’est une performance similaire à celle que l’on voit depuis le début de la saison. De même, Checo a fait une course brillante, retrouvant la forme que nous lui connaissons si bien. Il a retrouvé la forme que nous lui connaissons si bien, celle que nous voulions qu’il retrouve en fin de saison. Il a donné le meilleur de lui-même face à Alonso, mais malheureusement, il s’est fait coiffer au poteau. Il y a eu de belles courses. Cela a été une saison fantastique pour nous et il reste encore deux courses à disputer. Notre attention se porte donc sur Vegas dans deux semaines, avec une course sur le Strip le samedi soir. Ce sera certainement une semaine pas comme les autres ».

Mercedes

Un dimanche à São Paulo qui fait mal à l’équipe

  • Lewis Hamilton a terminé huitième tandis que George Russell a été contraint à l’abandon lors du Grand Prix de São Paulo à Interlagos.
  • Alignés en P5 et P8, Lewis et George ont tous deux pris de bons départs, Lewis se hissant en P3 et George en P6 avant que le drapeau rouge ne soit déployé pour un incident dans le premier virage.
  • Au nouveau départ, et après avoir utilisé un autre train de pneus tendres, Lewis a perdu du terrain et a rétrogradé en P4, tandis que George a gagné une position et s’est retrouvé en P5.
  • Après ce départ prometteur, il est vite devenu évident que la W14 n’avait pas le rythme nécessaire pour se battre avec ceux qui la précédaient ou pour résister aux coureurs plus rapides qui la suivaient.
  • Les deux pilotes s’arrêtent encore deux fois et se concentrent sur la gestion des pneumatiques. Ils ont utilisé le composé Medium pour leur relais intermédiaire avant de passer à un autre pneu Soft usagé pour la dernière partie de la course.
  • Malheureusement, George ne verra pas le drapeau à damier. Il devait faire face à des températures de plus en plus élevées de son unité de puissance, ce qui l’a contraint à l’abandon.
  • Lewis, quant à lui, a fait une course solitaire en P8 pour ramener une poignée de points à l’équipe.

Lewis Hamilton, #44, P8 :

J’ai l’impression d’avoir fait une meilleure course aujourd’hui qu’hier, en ce qui concerne la gestion des pneus au mieux de mes capacités. Il est difficile de dire pourquoi nous avons eu tant de mal ce week-end. Il y a des moments avec cette voiture où elle fonctionne et d’autres où elle ne fonctionne pas. Elle est très irrégulière tout au long du tour et nous devons trouver une solution. Aujourd’hui, nous étions lents sur les lignes droites mais nous glissions toujours dans les virages, ce qui était difficile. Nous allons repartir et examiner les choses pour trouver ce que nous aurions dû faire différemment. C’était une journée à oublier, mais j’espère que nous en tirerons beaucoup d’enseignements. Je suis également très fière de tous les membres de l’équipe. Ils travaillent toujours aussi dur et gardent la tête haute. C’est ce que nous devons continuer à faire et nous continuerons à nous améliorer.

George Russell, #63, DNF (abandon) :

Il est évident que quelque chose n’a pas fonctionné ce week-end. Nous ne sommes pas encore sûrs de ce que c’était, mais le rythme n’était tout simplement pas là. On ne passe pas d’une voiture digne d’un podium à une voiture qui est à une seconde de la tête, c’est donc très étrange. Nous pensions qu’hier était une erreur unique, mais ce n’était pas le cas. Nous avons fait glisser les pneus et je pense que la performance que nous avons montrée était le maximum que nous pouvions avoir avec la voiture telle qu’elle était. À la fin, nous avons souffert d’une température élevée de l’huile dans l’unité de puissance, ce qui nous a contraints à l’abandon. C’est la fin d’une journée difficile. Nous devons maintenant retourner à l’usine, nous regrouper et travailler sur ce que nous avons fait pour nous améliorer avant les deux dernières courses de la saison.

Toto Wolff, directeur de l’équipe et PDG :

La performance d’aujourd’hui a été très médiocre. Cette voiture a terminé sur le podium la semaine dernière au Mexique, donc tout ce que nous lui avons fait ici n’a pas fonctionné. Nous ne sommes généralement pas à notre meilleur niveau lors des week-ends de sprint, mais cela n’explique pas à quel point ce week-end a été difficile. Lewis a survécu et s’est classé 8e, tandis que George a été contraint à l’abandon. Je ne peux que les plaindre d’avoir eu à conduire quelque chose d’aussi difficile aujourd’hui. La voiture est clairement sur le fil du rasoir tout le temps et nous devons nous assurer que nous développons cette voiture pour l’année prochaine. Nous devons également pousser fort pour les deux dernières courses de la saison et récupérer. C’est la chose la plus importante maintenant que nous nous dirigeons vers deux circuits très différents, Las Vegas et Abu Dhabi.

Andrew Shovlin, directeur de l’ingénierie de piste :

Nous avons été très limités dans ce que nous pouvions changer sur la voiture entre le sprint et le Grand Prix aujourd’hui. En effet, il ne s’agit que de l’angle de l’aileron avant et des réglages électroniques que le pilote peut effectuer depuis le cockpit. Nous savions donc qu’il serait difficile d’améliorer les performances, mais nous avons tout de même tenté le coup.

Les départs ont été généralement bons. Malheureusement, Lewis s’est fait dépasser par Alonso dans le quatrième virage du deuxième, mais il était clair que nous n’avions pas le rythme pour les battre aujourd’hui. Il s’agissait de s’accrocher à partir de là. Les pilotes devaient gérer les pneus et faire face à un manque de vitesse de pointe. Vers la fin, nous avons retiré George, car un problème sur son système de refroidissement provoquait des températures qui devenaient lentement incontrôlables.

Il est clair que nous avons quelque chose qui ne va pas du tout avec les réglages. Nous avons eu le rythme nécessaire pour nous battre pour les podiums lors des dernières courses et aujourd’hui nous avons été à peine capables de nous battre pour les points. Nous sommes évidemment déçus et nous allons travailler dur pour comprendre et corriger ce qui n’allait pas ce week-end.

Ferrari

Carlos sixième avec des regrets

La Scuderia Ferrari quitte le Brésil avec une sixième place grâce à Carlos Sainz, mais aussi avec beaucoup de regrets en raison du problème de fiabilité qui a fait sortir Charles Leclerc de la piste dans le tour de formation et l’a empêché de prendre le départ de la course. Le seul point positif à retenir de ce week-end est que la lutte pour la deuxième place du championnat des constructeurs est toujours ouverte car, avec les points marqués lors du Sprint d’hier et de la course d’aujourd’hui, l’écart s’est réduit de 2 points à 20.

Des problèmes avant le départ. Comme nous l’avons mentionné, Charles n’a pas pu participer à la course en raison d’un problème sur sa SF-23 qui a coupé le moteur et l’a envoyé dans les barrières. Carlos n’a pas pris le meilleur départ puisqu’un problème d’embrayage lui a fait perdre deux places sur la ligne de départ au profit de George Russell et Sergio Perez. La course est ensuite interrompue au deuxième tour suite à un accrochage entre Alex Albon et Kevin Magnussen et trente minutes plus tard, lors du second départ, Carlos s’aligne donc en huitième position sur la grille de départ. Cette fois-ci, il a conservé sa position sur la ligne de départ et a ensuite très bien géré ses pneumatiques, allongeant son premier relais en pneus tendres. Par la suite, il a fait preuve d’un bon rythme sur les nouveaux Mediums et s’est rapidement rapproché de George Russell et Lewis Hamilton, les dépassant tous les deux avec un rythme clairement plus élevé. A partir de ce moment, la course de Carlos s’est résumée à la gestion des Softs qu’il avait chaussés lors de son deuxième arrêt, pour s’assurer de franchir le drapeau à damier à la sixième place.

Retour dans quinze jours. Le championnat du monde fait maintenant une courte pause avant le Grand Prix de Las Vegas, l’avant-dernière manche de la saison, qui aura lieu dans deux dimanches.

Carlos Sainz, #55, P6 :

Ce fut une journée difficile. Les départs n’ont pas été bons à cause d’un problème d’embrayage que nous avons également eu hier et nous avons perdu quelques positions.

A partir de là, j’ai pu dépasser les deux Mercedes en piste, mais c’est tout. Malheureusement, aujourd’hui, Aston Martin, Red Bull et McLaren étaient plus rapides que nous et la position P6 était le maximum.

C’est vraiment dommage que Charles n’ait pas eu la chance de prendre le départ de la course, car nous aurions pu marquer des points très importants contre Mercedes ici au Brésil.

Maintenant, il est temps de recharger nos batteries et j’espère que nous serons de nouveau en forme à Las Vegas.

Charles Leclerc, #16, DNF (Abandon) :

C’est une journée décevante pour moi. En partant de P2, nous espérions ramener beaucoup de points pour remonter dans la lutte au championnat, mais malheureusement, nous avons dû abandonner prématurément.

Dans le virage 6 du tour de formation, j’ai perdu la direction assistée et la roue s’est rigidifiée, bloquant également les roues arrière.

Nous n’abandonnerons pas et nous nous battrons pour terminer avec le meilleur résultat possible au classement des constructeurs. Je donnerai tout à Las Vegas.

Frédéric Vasseur – Directeur de l’équipe :

 

Nous sommes très déçus car nous aurions pu marquer beaucoup de points importants pour le championnat, mais nous avons perdu Charles avant même le départ à cause d’un problème de fiabilité qui l’a fait sortir de la piste dans le tour de formation. Il aurait dû partir de la première ligne et, en plus, nous avons sacrifié ses chances au Sprint hier pour favoriser le Grand Prix d’aujourd’hui. Nous devons maintenant mener une enquête minutieuse pour savoir exactement ce qui s’est passé avec sa voiture.

Le week-end de Carlos n’a pas été sans difficultés et il a eu du mal au départ avec l’embrayage, perdant quelques places. Cependant, en course, surtout dans le premier relais, il a très bien géré les pneus et a pu dépasser les deux Mercedes, ce qui signifie qu’au cours du week-end, nous avons gagné deux points sur nos rivaux. Cela aurait pu être bien plus, mais la lutte pour la deuxième place est toujours d’actualité.

McLaren

Ce qui s’est passé :

– Leclerc chute dans le tour de formation, ce qui place Lando en P5 et Oscar en P9 sur la grille de départ.

– Après un excellent départ en ligne, Lando passe en P2, mais Oscar est endommagé et doit rentrer aux stands.

– En raison des débris de l’accident du 1er tour, la séance est interrompue, ce qui laisse suffisamment de temps aux ingénieurs pour réparer la voiture d’Oscar.

– Au redémarrage, Lando reste en P2 mais Oscar a dû repartir de la voie des stands, ce qui signifie qu’il a besoin d’une voiture de sécurité pour se dégager.

– Lando met la pression sur Verstappen et est côte à côte, mais ne réussit pas à passer.

– Oscar a du mal à trouver de l’adhérence sur les mediums et passe au stand pour les softs au 26e tour, ce qui lui permet de retrouver l’air libre.

– Norris s’arrête alors pour les mediums juste derrière Verstappen.

– Oscar fait des dépassements sur Sargeant et Bottas mais a toujours besoin d’une voiture de sécurité pour se dégager.

– Les deux pilotes repartent en Softs pour le dernier relais et Oscar termine P14.

– Lando prend le drapeau à damier en P2 avec le tour le plus rapide et en tant que pilote Salesforce du jour.

Lando Norris, #4, P2 :

Lando a réalisé aussi le meilleur tour en course en 1,12,486

« C’est une très bonne journée, qui n’aurait pas pu mieux se dérouler pour être honnête. Un bon rythme, similaire à celui d’hier, ce qui est l’essentiel, et un bien meilleur départ au début pour passer de la sixième à la deuxième place. P2 est le mieux que nous puissions obtenir pour le moment et pour l’instant, mais je suis très heureux d’être toujours en lice pour les podiums. Merci pour le travail acharné de tout le monde, tant sur la piste qu’à l’usine, dans ce qui a été un long mais agréable triplé. »

Oscar Piastri, #81, P14 :

« Une course difficile pour moi aujourd’hui. Malheureusement, elle s’est terminée avant même d’avoir commencé, après un contact par l’arrière que je n’ai pas pu éviter. L’équipe a fait un travail incroyable pour faire tourner la voiture et me permettre de repartir après le drapeau rouge. Faire 71 tours sur un circuit que je n’ai jamais piloté auparavant est extrêmement utile pour mon apprentissage, et j’espère voir les fruits du travail acharné de l’équipe aujourd’hui lorsque nous reviendrons l’année prochaine. Après cela, il ne manquait plus qu’une voiture de sécurité pour nous débloquer, ce qui n’est malheureusement pas arrivé. Nous passons à la prochaine course à Las Vegas.

Andrea Stella :

« Après un après-midi difficile pour l’équipe, nous repartons avec de bons points et plus d’argent. Du côté de Lando, nous avons des sentiments quelque peu mitigés. D’un côté, nous pouvons être satisfaits qu’il ait été la seule voiture assez rapide pour rivaliser avec Verstappen. Mais sur l’ensemble de la course, nous devons accepter qu’il a toujours un petit avantage en termes de performance et nous avons encore du travail à faire pour combler cet écart. Dans l’ensemble, un pilotage impressionnant de Lando et des points importants pour l’équipe.

« Du côté d’Oscar, sa course a malheureusement été compromise après avoir été pris dans l’incident de quelqu’un d’autre au départ. L’équipe a fait un travail exceptionnel pour réparer les dommages substantiels subis par la voiture d’Oscar pendant le drapeau rouge et lui permettre de repartir pour le reste de la course. Malgré cela, la voiture d’Oscar a subi des dommages sur des composants aérodynamiques importants et a accusé un retard significatif au tour pendant toute la course. Néanmoins, ce fut un exercice utile pour lui d’acquérir de l’expérience sur un circuit sur lequel il n’avait jamais couru auparavant.

« Après cette longue course, mes remerciements vont à toute l’équipe, sur le terrain et au MTC, ainsi qu’à nos collègues de HPP pour leur dévouement et leur soutien continu. Nous repartons avec 63 points d’une sélection de circuits qui, nous le savions, ne convenaient pas nécessairement à notre voiture, ce qui est encourageant en termes de compétitivité générale. Il est temps maintenant de se remettre à zéro et de se préparer pour le dernier double rendez-vous de la saison, qui débutera à Las Vegas dans deux semaines.

Aston Martin

Fernando Alonso, #14, P3 :

« Durant les 30 derniers tours, j’avais l’impression d’avoir la pression de Sergio [Pérez]. Mais quand il m’a dépassé à deux tours de la fin, j’ai pensé que les chances de podium n’étaient plus possibles. Puis il a freiné un peu tard dans le premier virage, dans le dernier tour, et je me suis dit que j’irais jusqu’au quatrième virage. C’est un résultat phénoménal pour toute l’équipe. Nous avons eu un peu de mal lors des dernières courses – en particulier lors des deux dernières épreuves – donc ce podium est pour tout le monde sur la piste et pour tout le monde à Silverstone. Cela montre que nous continuerons toujours à nous battre jusqu’au tout dernier tour, jusqu’au dernier virage.

Lance Stroll, #18, P5 :

« Aucun de mes départs n’a été excellent – ​​j’avais beaucoup de patinage des roues et très peu de traction, donc je n’ai pas bien démarré. Mais après cela, nous avions beaucoup de rythme – plus rapide que Ferrari, plus rapide que Mercedes – et c’était comme si nous étions revenus là où nous étions au début de l’année. Le résultat d’aujourd’hui nous donne la conviction que nous pouvons nous battre pour les points lors de ces deux dernières courses. Enfin, un grand bravo à toute l’équipe, les dernières courses ont été difficiles mais aujourd’hui c’est une vraie récompense et nous renvoie chez nous avec le sourire aux lèvres après trois semaines de route. J’ai hâte d’être à Vegas ! »

Mike Krack, directeur de l’équipe :

« Le résultat d’aujourd’hui est une belle récompense pour beaucoup de travail acharné au cours des derniers mois et quelques courses difficiles. Merci à tout le monde sur la piste et sur le campus d’avoir baissé la tête et de travailler dur : nous pouvons tous voir ce qui est possible avec un excellent travail d’équipe. Fernando a piloté avec beaucoup d’intelligence et d’habileté : au cours des derniers tours, il a montré au monde à quel point il a toujours été un grand pilote. Lance a brillamment dépassé les deux Mercedes, a gardé la Ferrari derrière et a rattrapé Sergio et Fernando à la fin. Cela montre ce qui est possible si nous fournissons à nos chauffeurs une voiture rapide : ils sont exceptionnellement performants. Nous célébrerons ce résultat, mais le travail continue pour réduire l’écart avec les équipes qui nous précèdent. Nous nous concentrerons à 100 % pour faire tout ce que nous pouvons lors des deux dernières courses.

Alpine

Double points pour BWT Alpine F1 Team après une solide performance dimanche à São Paulo

BWT Alpine F1 Team a remporté sept points lors du Grand Prix de São Paulo d’aujourd’hui alors que Pierre Gasly est passé du quinzième sur la grille à la septième place au drapeau à damier et Esteban Ocon de la quatorzième à la dixième place grâce à un solide effort dimanche de l’équipe à Interlagos.

La course a été interrompue par un drapeau rouge après un incident impliquant plusieurs voitures dans le premier tour, Esteban et Pierre ayant bien réagi pour se frayer un chemin à travers le chaos et gagner une poignée de places. A la reprise, Pierre gagnait deux places pour remonter au neuvième rang tandis qu’Esteban remontait une place au dixième.

À partir de là, la stratégie a dominé la course de 71 tours avec Esteban sur un plan à trois arrêts Soft-Medium-Soft-Soft et Pierre sur une stratégie à deux arrêts Soft-Medium-Soft ; les deux pilotes terminent la course sur de nouveaux Softs. Pierre avait un avantage pneumatique sur Esteban au 49e tour, alors qu’Esteban permettait à Pierre de dépasser dans le but de chasser Lewis Hamilton devant. Et, en plus d’avoir réalisé le tour le plus rapide de la course à l’époque, Pierre a réussi à distancer le septuple champion du monde avant un passage soigné dans le virage 1 pour prendre la huitième place, pour finalement devenir septième une fois que toutes les voitures ont effectué leurs arrêts aux stands. . Esteban effectuait ensuite son dernier arrêt quelques tours plus tard, dans le but de fermer l’autre Mercedes de George Russell pour le dernier point. Le Britannique abandonnait au 59e tour, permettant à Esteban de remonter en douceur jusqu’à la dixième place.

Après un triple header intense, l’équipe se tourne vers le Grand Prix de Las Vegas dans quinze jours.

Esteban Ocon, #314, P 10 :

« Aujourd’hui, nous avons eu une petite récompense avec un point après une course difficile. Nous avons pris un bon départ, gagnant quelques positions tout en évitant le chaos devant. Malheureusement, nous avons très vite constaté que nous avions une très forte dégradation tout au long et avons dû faire une course en trois arrêts. Nous avions prévu cela car nous avons vu hier des signes indiquant que cela pourrait être un facteur, c’est donc quelque chose que nous évaluerons à l’avenir. Néanmoins, une bonne journée au bureau pour l’équipe avec les deux voitures dans les points et un bon pas depuis la performance d’hier en Sprint Race. Notre attention se porte désormais sur Las Vegas, l’avant-dernière course de la saison, qui promet d’être une expérience spectaculaire où nous espérons décrocher un autre bon résultat.

Pierre Gasly, #10, P7 :

« Je suis très content de la course d’aujourd’hui et je dirais que c’est l’une de nos meilleures performances de la saison. Ce fut une course très difficile à gérer avec de nombreux relais et arrêts aux stands, mais toute l’équipe a fait un excellent travail aujourd’hui pour prendre les bonnes décisions et bien exécuter les arrêts. Pour l’équipe, septième et dixième, c’est clairement une bonne performance, surtout après être partie du fond de la grille. Nous avons concouru avec Carlos [Sainz] et les deux Mercedes tout au long, donc c’est clairement un bon pas en avant par rapport à hier. La prochaine étape est Las Vegas, qui sera sans aucun doute une expérience sympa. Je suis excité, comme je le suis toujours pour les nouvelles courses, et c’est à nous d’aborder cette course aussi préparés que possible et de tout donner en piste.

Bruno Famin, Team Principal par intérim :

« Cela a été un très bon effort d’équipe aujourd’hui où nous avons pu améliorer considérablement nos performances par rapport au Sprint d’hier et convertir nos positions difficiles sur la grille en points avec les deux voitures. Ce n’était pas une course facile à gérer, tant pour l’équipe avec les décisions stratégiques et les arrêts aux stands que pour les pilotes, qui ont dû se frayer un chemin intelligemment dans le chaos du départ. Au final, ce sont sept points forts pour l’équipe, ce qui est une bonne manière de clôturer ce triple tête. Pour les deux dernières courses de la saison, il faudra garder la tête baissée, trouver les moyens d’être plus rapides dès le début du week-end pour être en meilleure position le dimanche sur la grille. J’ai été impressionné par la solidarité et le travail d’équipe de chacun et nous nous tournons désormais vers Las Vegas pour l’avant-dernière course de la saison 2023. »

Williams

Dave Robson, responsable des performances des véhicules :

Une course très malheureuse pour nous. Alex a pris un très bon départ et a immédiatement mis la pression sur les deux voitures Haas. Malheureusement, il n’avait nulle part où aller lors de l’incident à T1 et a abandonné avant que sa course n’ait vraiment commencé. Ayant pris le départ devant les Alpha Tauris et les Alpines, il aurait été intéressant de voir où il aurait terminé.

Logan a fait une course plus propre et a utilisé la voiture de sécurité et le drapeau rouge pour faire toute la course en pneus tendres. Il s’est bien battu avec les Alfa Romeo avant qu’elles n’abandonnent toutes les deux et, après d’autres abandons, il a pu terminer en P11 tout en contrôlant son rythme pour rester devant Hulkenberg.

Alpha Tauri a été en mesure de prendre deux points supplémentaires sur notre marge au championnat. Bien que cela soit préoccupant, nous avons eu de la chance qu’ils n’aient pas pu marquer plus de points aujourd’hui, car leur rythme était très élevé.

Nous avons maintenant une courte pause avant de nous rendre à Las Vegas pour la première partie de la double confrontation finale. Nous avons toujours une longueur d’avance sur nos rivaux directs et de nombreuses occasions de la défendre jusqu’à la fin de la saison.

Logan Sargeant, #2, P11 :

Nous avons manqué de rythme aujourd’hui et nous n’avions pas ce qu’il fallait pour nous battre avec Alpha Tauri. Nous voulions vraiment profiter de la sortie de nombreuses voitures, mais nous avons eu du mal avec la dégradation des pneus et nous n’avons pas été assez rapides. Pour le reste, je suis heureux d’avoir pu rester propre et d’avoir bouclé 71 tours. C’est encore un dimanche bien rempli et, surtout avec peu de carburant, j’ai eu le rythme dont j’avais besoin ce week-end, alors nous devons nous regrouper un peu et continuer à travailler à Vegas. Une autre course à domicile pour moi se profile à l’horizon, alors je suis impatient.

Alex Albon, #23, DNF (abandon) :

Je pense que c’était l’un des meilleurs départs sur la grille, mais après avoir regardé les caméras externes, le pilote à l’intérieur a été un peu aveuglé par les deux voitures à droite, donc il n’y avait pas grand-chose que je puisse faire. Avec tous les abandons survenus au cours de la course et les nombreux dégâts causés par l’accident, nous aurions pu prendre des points, ce qui est décevant quand la lutte pour le titre est si serrée. La journée d’aujourd’hui n’a évidemment pas été la nôtre, alors nous allons nous tourner vers Vegas et essayer de maximiser ce que nous pouvons faire.

Alphatauri

Yuki Tsunoda, #22, P9 :

« Bon travail à l’équipe ! Je suis content d’avoir marqué des points, mais j’aurais certainement pu faire plus. J’ai fait une erreur dans le virage 10, ce qui m’a fait perdre une position, donc je suis vraiment désolé pour l’équipe. Je pense qu’il était possible de faire mieux, d’autant plus que nous gérions des problèmes de fiabilité sur lesquels nous allons nous pencher. C’est vraiment dommage pour Daniel, car il était aussi très rapide. Je pense que nous aurions tous les deux pu marquer des points aujourd’hui. Le fait de partir P16 et de finir P9 montre le rythme élevé de la voiture et que nous avons fait un grand pas en avant lors des dernières courses depuis que nous avons introduit les améliorations à Austin. Nous sommes dans un bon rythme maintenant, en marquant des points consécutifs en trois semaines, et il est important de garder cette dynamique pour les deux dernières courses de la saison. Nous allons continuer à extraire la performance de la voiture et à marquer des points, afin de réduire l’écart avec Williams qui nous précède au championnat des constructeurs.

Daniel Ricciardo, #3, P13 :

« Le départ de la course a été difficile. J’ai vu un gros accident devant moi, et il y avait beaucoup de débris. J’avais l’impression de m’en sortir, mais à un moment donné, j’ai vu un pneu voler en l’air, comme un frisbee, qui commençait à se rapprocher. J’ai vérifié mes rétroviseurs et j’ai vu que le pneu avait touché et endommagé mon aileron arrière. En raison du drapeau rouge, nous sommes rentrés aux stands, où l’équipe a fait un excellent travail en réparant la voiture pour qu’elle soit prête à reprendre la course. Malheureusement, on m’a dit qu’Oscar (Piastri) et moi aurions un tour de retard et que nous devions repartir de la pitlane. Toute cette frustration était due au fait que nous étions vraiment rapides aujourd’hui. Nous sommes restés derrière Yuki, l’aidant à marquer des points, mais quand nous avons eu de l’air libre, j’ai senti que le rythme que j’ai montré était très fort. Je pense que nous avons bien progressé tout au long du week-end, et j’en suis heureux, car c’est un circuit qui ne m’a jamais réussi. Je pense que j’aurais pu apporter beaucoup à l’équipe en marquant des points aujourd’hui si seulement nous n’avions pas redémarré la course avec un tour de retard. J’ai maintenant hâte d’être à Las Vegas.

Claudio Balestri (Ingénieur en chef – Performance des véhicules) :

« L’objectif d’aujourd’hui était de marquer des points et de réduire l’écart avec Williams, et nous y sommes parvenus. La course n’a pas été facile car malheureusement, au départ de la course, suite à l’incident du virage 1, Daniel a subi des dommages sur son aileron arrière à cause d’un pneu qui a volé. Nous avons décidé de l’arrêter et de réparer la voiture rapidement, alors qu’au même moment, le drapeau rouge a été déployé, et nous nous sommes retrouvés avec un tour de retard sur Daniel. Malheureusement, c’était la fin de sa course. Nous l’avons renvoyé à l’extérieur, en attendant une voiture de sécurité ou un drapeau rouge, qui n’est jamais venu. Néanmoins, il a fait preuve d’un rythme très compétitif et nous a permis de recueillir des données précieuses tout en terminant P13. Pour Yuki, la course a été différente. Il a eu la chance de ne pas avoir de problèmes au départ et s’est retrouvé P10 après le drapeau rouge. Pendant le reste de la course, Yuki s’est battu dans le top 10. Malheureusement, nous avons identifié un problème potentiel d’embrayage vers la fin de la course, alors pour être sûrs de ramener la voiture à la maison, nous avons décidé d’être conservateurs avec ses réglages de passage au rapport supérieur. Yuki a ainsi pu terminer P9 et marquer des points pour l’équipe. Nous nous concentrons maintenant sur les deux dernières courses de la saison, avec l’objectif d’améliorer notre position dans le championnat des constructeurs.

Alfa Romeo

L’Alfa Romeo F1 Team Stake a connu la plus cruelle des désillusions avec l’abandon de Valtteri Bottas et de Zhou Guanyu lors du Grand Prix du Brésil, alors qu’ils étaient en lice pour les points. Les deux voitures ont été mises sur la touche en raison de problèmes techniques, réduisant à néant la bonne performance de l’équipe.

La déception est encore très vive, mais il y a des éléments positifs à prendre pour les deux dernières courses de la saison : un rythme solide sur tous les composés, un bon travail d’équipe, une bonne stratégie et des arrêts aux stands réguliers sont ce dont l’équipe aura besoin à l’approche des dernières étapes de la campagne 2023.

Alessandro Alunni Bravi, représentant de l’équipe :

« Nous sommes vraiment déçus aujourd’hui, d’autant plus que les deux pilotes ont réalisé des courses très solides. Valtteri était solidement installé en P10, avec Zhou juste derrière lui, après un bon départ et avec une voiture beaucoup plus performante que les jours précédents. Nous nous battions avec les Alpines, les AlphaTauris et une place dans les points était définitivement à notre portée. L’année dernière, nous avons subi plusieurs DNF, et cette année nous nous sommes améliorés de manière significative : il est donc encore plus décevant d’en avoir deux dans la même course, et à la fin de la saison, quand chaque opportunité compte encore plus. Nous devrons enquêter sur ce qui s’est passé exactement, il s’agissait de deux problèmes distincts qui nous ont obligés à arrêter les voitures pour éviter tout dommage supplémentaire. Nous les examinerons à Hinwil pour nous assurer qu’aucun de ces problèmes ne se reproduise. Malgré la déception, il y a des points positifs : nous avons constaté une amélioration des performances qui s’est accompagnée d’une baisse de la température de la piste. Cela nous donne confiance pour Vegas, mais cela montre aussi que nous sommes très sensibles aux changements de conditions de piste et que nous avons du mal à produire des performances constantes dans différentes situations. Notre stratégie d’aujourd’hui était la meilleure pour maximiser notre résultat, et les pilotes ont bien travaillé ensemble pour l’exécuter, mais malheureusement nous n’avons pas eu l’occasion d’en voir les résultats. Maintenant, il n’y a pas de place pour les regrets : nous devons nous concentrer sur les deux dernières courses et maximiser tout ce que nous pouvons. Ce sera difficile, mais nous le devons aux membres de notre équipe, à nos partenaires et à nos fans.

Valtteri Bottas, #77, DNF (abandon) :

« Notre rythme était plutôt bon aujourd’hui, une nette amélioration par rapport au reste du week-end : nous nous sommes bien adaptés aux températures plus fraîches, et nous étions dans le coup pour ramener des points à la maison. J’ai réussi à éviter tous les débris de la collision du premier virage au premier départ mais, malheureusement, nous avons dû abandonner la voiture. Nous devons encore enquêter sur le problème technique qui en est à l’origine, mais la frustration demeure. C’est vraiment dommage, car nous avions la possibilité de construire quelque chose de très prometteur aujourd’hui. Dans l’ensemble, le week-end a été difficile pour nous ; avec seulement deux manches à disputer, les choses semblent plutôt difficiles pour notre équipe : malgré tout, nous ne baisserons pas les bras et nous continuerons à travailler dur pour essayer de rattraper les positions perdues lors des deux dernières manches du championnat. »

Zhou Guanyu, #24, DNF (abandon) :

« Nous avions une bonne chance de marquer des points avec nos deux voitures aujourd’hui, Valtteri et moi travaillant ensemble pour terminer dans le top 10, c’est donc extrêmement frustrant de terminer la course de cette manière. Nous avions un bon rythme et nous progressions depuis l’arrière, mais nous avons eu un problème technique et nous avons dû arrêter la voiture. Je ne connais pas encore les détails, nous devrons enquêter sur le problème pour comprendre ce qui s’est passé, mais nous devions nous arrêter pour éviter que des problèmes plus graves n’apparaissent. C’est triste, mais c’est le sport automobile : nous devons maintenant nous concentrer sur Las Vegas et nous assurer que nous pouvons y être aussi compétitifs que nous l’étions aujourd’hui.

Haas

MoneyGram Haas F1 Team a terminé avec Nico Hulkenberg 12e, tandis que Kevin Magnussen a abandonné, lors du Grand Prix de Sao Paulo, 21e manche du Championnat du monde de Formule 1 de la FIA 2023, qui s’est déroulé dimanche à l’Autodromo Jose Carlos Pace.

Magnussen est parti de la 12e position avec des pneus tendres, mais sa course s’est arrêtée au Senna S au premier tour après qu’il a été impliqué dans une collision avec Alex Albon de Williams. La voiture de Magnussen a subi des dommages terminaux dans l’accrochage et il a été contraint à l’abandon, bien qu’il n’ait heureusement pas été blessé dans l’incident.

Hulkenberg s’est élancé de la 11e place avec les pneus tendres Pirelli P Zero Red et s’est également retrouvé dans la mêlée du premier virage, se faisant serrer avant que le contact ne soit établi entre les Williams et son coéquipier. Lorsque la voiture de sécurité a été appelée après l’accident de Magnussen, l’Allemand est passé aux stands pour chausser des pneus jaunes moyens. La course a finalement été interrompue par un drapeau rouge en raison de la nécessité de réparer les barrières et un retard de 30 minutes s’en est suivi, pendant lequel l’équipe a rapidement réparé les dommages subis par la voiture de Hulkenberg.

Il a pris le départ en pneus tendres, passant de la 15e place sur la grille modifiée à la 12e place après une première phase de combat. Hulkenberg a prolongé son relais plus longtemps que ses plus proches rivaux, se glissant dans le top 10, avant de rentrer au 21e tour pour un autre train de pneus tendres, puis une fois de plus au 47e tour, toujours pour des pneus tendres. Hulkenberg termine la course en 12e position.

En tête, le champion du monde Max Verstappen a remporté sa 17e victoire de la saison pour Red Bull Racing, devant Lando Norris de McLaren Racing, Fernando Alonso d’Aston Martin étant troisième.

Kevin Magnussen, #20, DNF (abandon) :

« J’ai pris un très bon départ et je pense qu’Albon a serré Nico, ils ont eu un contact, et cela a envoyé Albon vers moi comme une réaction en chaîne. C’est ce que c’est, vous devez passer à la prochaine course, et la prochaine course est Las Vegas. J’ai hâte d’y être ».

Nico Hulkenberg, #27, P12 :

« C’était une situation typique de départ où c’était trop serré, et c’était très similaire à ce qui m’est arrivé dans le Sprint au Qatar, j’ai été pris en sandwich. Vous ne pouvez pas vraiment vous en sortir à ce moment-là, donc je suis entré en contact avec Albon, ce qui l’a fait tomber dans Kevin. C’était malheureux, mais nous ne pouvions pas faire grand-chose. Il y a eu des dégâts, mais le drapeau rouge nous a permis de les réparer, donc la voiture allait bien, mais il n’y a pas eu de performance ce week-end.

Guenther Steiner, directeur de l’équipe :

« Le fait que nos deux voitures soient impliquées dans un accident au départ montre bien de quel côté se trouve la chance en ce moment. En course, après l’abandon de Kevin, Nico a essayé de faire de son mieux avec les pneus tout au long de la course, en essayant de trouver un moyen de contourner la dégradation de notre voiture. Je pense qu’il a fait de son mieux, et à la fin, la P12 était le mieux que nous pouvions faire.

Championnat pilotes ici

Championnat constructeurs ici