2 février 2023

Verstappen devance Leclerc pour la pole de Zandvoort de 0 »021 seulement en Hollande

Max Verstappen s’est emparé de la pole position pour le Grand Prix des Pays-Bas 2022, tandis que Charles Leclerc l’a manquée de 0 »021 lors d’une compétition palpitante à Zandvoort.

Verstappen a réalisé un tour en 1’10 »342 en Q3 juste avant que son coéquipier Sergio Perez, cinquième, ne fasse un tête-à-queue au virage 13 pour faire sortir le drapeau jaune et empêcher quiconque de battre le temps du Néerlandais. Leclerc a terminé à 0 »021 du favori en P2, tandis que le leader de la Q2 Carlos Sainz s’est qualifié en P3 – à moins d’un dixième de la pole.

#1, Max Verstappen, Red Bull, P1. pht. Pirelli

Lewis Hamilton s’est qualifié sur la deuxième ligne en P4, le pilote Mercedes n’ayant pas pu améliorer son temps en fin de Q3, tandis que son coéquipier George Russell s’est contenté de la sixième place derrière Perez.

Lando Norris s’est qualifié en septième position, Mick Schumacher en huitième position et Yuki Tsunoda en neuvième position. Lance Stroll a réussi à se qualifier pour la Q3 mais un problème technique l’a confiné au garage et il s’est contenté de la 10e place sur la grille pour Aston Martin.

#16, Charles Leclerc, Ferrari, P2. pht. Scuderia Ferrari

 

Pierre Gasly s’est qualifié à la 11e place devant son compatriote Esteban Ocon, tandis que Fernando Alonso a terminé à la 13e place en Q2, aucune des Alpine n’ayant réussi à se hisser dans le top 10. Zhou Guanyu a pris la P14, devant Alex Albon de Williams.

Valtteri Bottas a été éliminé en P16 alors que son coéquipier Zhou de l’écurie Alfa Romeo s’est qualifié pour la Q2. Kevin Magnussen, de l’écurie Haas, a enfreint les limites de la piste et a terminé 17e, devant Daniel Ricciardo, de l’écurie McLaren, Sebastian Vettel, de l’écurie Aston Martin, qui a pris la P19 après avoir heurté les graviers lors de son dernier tour de piste, et Nicholas Latifi, de l’écurie Williams.

#55, Carlos Sainz, Ferrari, P3. pht. Scuderia Ferrari

TEL QUE CELA S’EST PASSÉ

Q1 – Verstappen en tête alors que l’évolution de la piste donne lieu à un ordre mélangé

Des rugissements énormes ont accueilli Max Verstappen lorsqu’il a émergé après cinq minutes, le Néerlandais musclant sa voiture autour du circuit pour établir le meilleur temps de 1’11 »317 (malgré une perte de temps dans le dernier virage), Leclerc étant deuxième pour 0 »126 après deux tours rapides, suivi par les pilotes Mercedes de Russell et Hamilton dans une P3 et P4 provisoire, respectivement.

#44, Lewis Hamilton, Mercedes, P4. pht. Mercedes

Mais il y avait plus à venir au milieu d’une évolution de la piste extrêmement élevée, des pilotes comme Vettel, Ricciardo, Albon et Schumacher risquant d’être éliminés, tandis que Bottas était sur le point d’être éliminé en P15 lorsque le champ est réapparu.

Verstappen et Leclerc sont restés dans le garage, satisfaits de leurs temps, et tandis que le premier a conservé la P1 en Q1, Hamilton a terminé deuxième et à seulement 0 »024 dans sa Mercedes, Tsunoda prenant la P3 avec le deuxième secteur le plus rapide. Leclerc est alors quatrième, devant Norris de McLaren et Russell de Mercedes en P6.

#11, Sergio Perrez, Red Bull, P5. pht. Red Bull

Stroll a réussi à prendre la P7 devant Perez, mais Vettel, son coéquipier chez Aston Martin, n’a pu faire mieux que la P19 après avoir été endommagé dans les graviers à l’extérieur du virage 13. Alonso a atteint la Q2 en P9, Albon complète le top 10 pour Williams tandis que son coéquipier Latifi termine le classement en 20e position.

Gasly, Schumacher et Ocon sont passés au travers et Sainz a pu se sentir un peu nerveux, se classant 14ème en Q1. Zhou, de l’Alfa Romeo, s’est également qualifié en P15, devançant son coéquipier Bottas de plus d’un dixième de seconde.

#63, George Russell, Mercedes, P6. pht. Pirelli

Magnussen a été éliminé en P17 après avoir transgressé les limites de la piste au virage 3, tandis que Ricciardo s’est classé 18e, déclarant plus tard que la terre projetée par une autre voiture lui a fait perdre du temps. L’Australien a terminé devant Vettel et Latifi.

Eliminés : Bottas, Magnussen, Ricciardo, Vettel, Latifi.

Q2 – Sainz prend la première place alors que sept équipes différentes se retrouvent en Q3.

La Q2 a été signalée par un drapeau rouge presque dès que le feu vert est apparu. Une fusée de détresse a été lancée sur la piste, ce qui a ruiné le tour de piste d’Albon, et le fautif a été expulsé du circuit. Après l’arrêt d’environ cinq minutes, Verstappen et Albon ont émergé pour reprendre l’action, le premier sur des softs usagés et le second sur des softs neufs. Le pilote Red Bull a franchi la ligne avec un temps de 1’10 »927 pour établir le meilleur temps.

#3, Lando Norris, McLaren, P7. pht. Pirelli

Grâce à un remorqueur, Hamilton s’est hissé en P2 devant Perez, tandis que Stroll s’est illustré en début de Q2, à 0 »489 de Verstappen en P4, pour laisser Russell compléter le top 5 au fil du temps. Les deux AlphaTauris, Ocon, Zhou, et Schumacher étaient menacés d’élimination, Albon sur le fil en P10.

À l’approche du drapeau à damier, les tours sont entrés et Sainz a pris la première place avec un temps de 1’10 »814, Russell à seulement 0 »010 en P2, pour laisser tomber Verstappen – qui a de nouveau tenté un seul tour de vol – en P3.

#47, Mick Schumacher, Hass, P8.

Leclerc était quatrième devant Hamilton en P5, avec Norris sixième et Perez – qui a avorté son dernier effort – en septième. Stroll et un Schumacher ravi ont été les prochains sur le tableau, tandis que Tsunoda est passé en P10, éliminant Gasly pour moins d’un dixième de seconde.

Ocon est éliminé en P12 devant Alonso, qui reproche à Perez de l’avoir gêné dans les virages 8 et 9 et est éliminé en P13. Zhou a pris la P14 et Albon, qui n’est pas sorti pour un dernier tour rapide, 15e en Q2 – où seulement six dixièmes séparent P1 et P10…

#22, Yuki Tsunoda, AlphaTauri, P8. pht. Pirelli

Eliminés : Gasly, Ocon, Alonso, Zhou, Albon

Q3 – Verstappen prend la pole devant Leclerc avant que Perez ne fasse un tête-à-queue

Une fois de plus, c’est Verstappen qui a émergé en premier sur des pneus softs neufs, après avoir économisé trois jeux de pneus tendres neufs, suivi de Perez sur des pneus usagés – un certain nombre d’autres pilotes étant à court de nouveaux jeux de softs Pirelli. Le Néerlandais a réalisé un tour en 1’10 »515 et a eu beaucoup de temps, et de pneus, pour améliorer son chrono…

Leclerc l’a ensuite battu avec un temps de 1’10 »456, Hamilton passant troisième derrière Verstappen et à 0 »192 du rythme. Sainz n’a pas pu les égaler, prenant la quatrième place avec une marge de 0 »291, avec Perez à 0 »621 de la première place en P5. À trois minutes de la fin, Stroll était assis en P10 sans aucun temps à son nom – une excellente séance de qualification écourtée par un problème technique.

#18, Lance Strol, Aston Martin, P10.

Les voitures sortent des stands, Leclerc ayant le temps à battre. Le Monégasque a été le premier à franchir la ligne, mais il a perdu du temps dans le secteur 2, bien qu’il se soit amélioré avec un brillant secteur final pour terminer avec un tour de 1’10 »363. Puis est arrivé Verstappen, un secteur 2 le plus rapide le plaçant en tête avec un 1’10 »342.

Sainz n’a pu faire que la troisième place, manquant d’un peu moins de deux dixièmes de seconde. Les Mercedes et Perez n’avaient pas encore franchi la ligne, mais au virage 13, le pilote Red Bull a fait un tête-à-queue de 180 degrés et a déclenché un drapeau jaune dans le secteur 3 qui lui garantissait la cinquième place sur la grille, mais empêchait Hamilton, quatrième, et Russell, sixième, de progresser.

Norris s’est qualifié en huitième position pour partager la quatrième ligne avec Schumacher de Haas, tandis que Tsunoda a terminé en neuvième position devant Stroll, qui a été confiné au garage pour la Q3.

Verstappen a décroché sa quatrième pole de la saison et a réservé un jeu de pneus softs tout neufs pour le jour de la course.

Les qualifs ici

La grille de départ ici

Citation clé

 » Incroyable. Surtout après la journée d’hier, nous avons eu une journée difficile, mais je pense que nous avons vraiment bien travaillé cette nuit avec toute l’équipe pour renverser la situation. Et aujourd’hui, nous avions à nouveau une voiture de course rapide, mais c’était très serré. Et un tour ici… un tour de qualification, c’est de la folie » – Max Verstappen, Red Bull

La suite ?

Les lumières s’éteignent pour le Grand Prix des Pays-Bas 2022 à 15 h, heure locale, alors que Max Verstappen vise une deuxième victoire consécutive à domicile, et que Charles Leclerc espère renverser la vapeur devant une mer d’orange. Rendez-vous sur le RACE HUB pour savoir comment et quand vous pourrez suivre l’action.

Communiqué La F1

Analyse des Teams et pilotes :

Pirelli

LA ROUTE VERS LA POLE

  • Max Verstappen de Red Bull a décroché la pole position à domicile, en utilisant le pneu tendre P Zero Red du début à la fin des qualifications, devant les deux Ferrari de Charles Leclerc et Carlos Sainz. Les trois premiers se sont séparés par moins d’un dixième de seconde.
  • Tous les pilotes ont utilisé le soft du début à la fin des qualifications, qui ont été sèches et chaudes avec 30 degrés ambiants et 41 degrés de température de piste. Demain, on prévoit actuellement 40% de chances de pluie.
  • Le pneu tendre a montré une faible dégradation même avec une pleine charge de carburant dans la FP3 (où Leclerc a été le plus rapide).
  • Le prix Pirelli de la pole position a été remis par l’une des plus grandes personnalités du sport aux Pays-Bas : « le roi du kick boxing » Rico Verhoeven. Classé numéro un dans le monde et considéré comme un modèle pour les jeunes de tout le pays, Verhoeven est également un ambassadeur bien connu des valeurs familiales et de la positivité, poussant l’équité dans les combats au-delà des limites du sport. Verhoeven est un passionné de supercars sur route et sur piste ; il termine actuellement un film dont la sortie est prévue l’année prochaine.

CARNET DE STRATÉGIE

Le Grand Prix des Pays-Bas, qui compte 72 tours, est le plus rapide sur le papier avec deux arrêts, mais cela n’exclut pas un arrêt unique.

Si l’on opte pour un double arrêt, il est bon de commencer sur le soft. Il pourrait ensuite être suivi de deux relais en medium P Zero Yellow (si suffisamment de pneus medium sont disponibles dans l’allocation d’un pilote, comme c’est le cas pour Red Bull, Ferrari et Mercedes) ou d’un relais en medium avec un dernier relais en soft.

Un one-stopper peut-être soit medium vers P Zero White dur ou tendre vers dur (pour avoir un peu plus de vitesse en début de course). Un one-stopper soft-medium est également possible, mais il est marginal pour la durée de vie de l’usure, avec beaucoup de gestion du rythme nécessaire.

Partir sur le médium offre différentes options, mais un ou deux arrêts sont toujours possibles même en partant sur le mou.

Il y a quelques variables qui affectent ces calculs théoriques, comme le degré de dégradation du pneu tendre et le degré d’adhérence du pneu dur. Il s’agit d’un circuit à l’ancienne avec peu de pistes, et l’action jusqu’à présent suggère qu’une voiture de sécurité pourrait être probable – ce qui signifie un arrêt au stand peu coûteux. La génération de voitures et de pneus de cette année aidant à doubler, la position sur la piste pourrait ne pas être la priorité qu’elle était auparavant : cela pourrait favoriser des stratégies plus agressives à deux arrêts. Un dernier point : à 60 km/h, la limite de vitesse dans la voie des stands est plus basse ici que sur la plupart des autres circuits, ce qui signifie qu’il faut un peu plus de temps pour effectuer un arrêt au stand.

Red Bull

Max Verstappen, #1, P1 :

« Incroyable ! Nous avons eu une journée difficile hier, toute l’équipe a travaillé très dur pendant la nuit pour renverser la situation et nous avons bien récupéré. Encore une fois, aujourd’hui, nous avions une voiture rapide et c’était agréable à conduire ; un tour de qualification ici, c’est de la folie. Je sais que ça va être serré pendant la course, mais je pense que si nous faisons les bons choix de pneus et que nous les exécutons bien, nous devrions avoir une bonne chance demain. L’atmosphère est incroyable ici, j’espère que les fans passent un bon moment, je peux vraiment sentir leur soutien et je peux les entendre tout autour de la piste. »

Sergio Perrez, #11, P5 :

« Je poussais à la limite dans le dernier tour de Q3 et j’ai juste un peu dépassé la limite, c’est dommage. Je suis allé un peu trop vite dans le dernier virage et à la fin j’ai eu de la chance de ne pas endommager la voiture. J’ai touché l’accélérateur trop tôt, j’ai juste embrassé le gravier et malheureusement, j’ai perdu l’arrière. J’étais sur un bon tour et j’aurais pu améliorer un peu mais nous avons perdu. Nous sommes toujours P5 et nous pouvons faire la course à partir de là, mais il sera très important d’avoir un bon rythme de course. Nous avons apporté des changements positifs à la voiture depuis hier et nous sommes sur la bonne voie. Ce matin, le long run était positif, alors j’espère que cela se poursuivra demain et que nous gagnerons de bonnes positions sur les leaders. Nous pensons que la course pourrait être très serrée entre nous, les Mercedes et les Ferrari, ça pourrait être une bataille et j’ai hâte d’y être. »

Christian Horner :

« Quand vous regardez les sportifs d’élite au sommet de leur art, ils peuvent vraiment se retourner sous la pression et Max l’a fait. Il gagne en expérience. Il continue à mûrir et à se développer, et il a prouvé tout au long de l’année qu’il pouvait réaliser une performance exceptionnelle. Charles a posé une marque d’enfer et il y avait beaucoup de pression sur Max pour faire un tour parfait et il l’a fait. C’était une marge minuscule mais vitale pour la course de demain. Mais, comme je l’ai déjà dit, c’est une question de travail d’équipe. Il y a beaucoup de travail qui se fait dans les coulisses, en calculant les chiffres et en travaillant sur le simulateur tard dans la nuit à la maison à Milton Keynes. C’est une honte pour Checo de ne pas avoir pu finir le dernier tour. Il était là-haut aussi et il aurait probablement été sur la deuxième ligne, mais il est P5 et pourra se battre dur à partir de là contre Charles et Carlos. Mercedes sera également compétitive dans la course, ils n’ont rien à perdre, ils vont pousser fort et tout se prépare pour une compétition très excitante demain. »

Ferrari

Pour seulement quelques millièmes…

Les qualifications du Grand Prix des Pays-Bas s’annonçaient très serrées et elles ont offert un spectacle brillant aux spectateurs du circuit de Zandvoort. Les pilotes de la Scuderia se sont tous deux incroyablement rapprochés du chrono de la pole du héros local Max Verstappen. Charles Leclerc partira de la deuxième place sur la grille à 15 CEST, grâce à un chrono 21 millièmes plus lent que celui du Néerlandais. Carlos Sainz a également réalisé un excellent tour et aura la voiture Red Bull n°1 juste devant lui sur la grille, après s’être qualifié en troisième position, à 92 millièmes.

Q3. Carlos et Charles avaient tous deux deux jeux de pneus Softs neufs avant la séance finale. Le Monégasque a été le plus rapide à sa première tentative devant Verstappen et Sainz. Puis, lors du dernier run crucial, les trois pilotes en course pour la pole ont pu s’améliorer, Charles terminant deuxième d’un rien.

La course sera longue. La course sera très difficile. Ce soir, l’équipe et les pilotes vont étudier toutes les données acquises en configuration course lors des essais libres, afin d’élaborer la meilleure stratégie. Il sera important de ne pas laisser échapper le poleman. Son rythme semble très bon, mais la gestion des pneumatiques pourrait faire la différence sur la distance. Tout est à jouer et la Scuderia ne laissera rien au hasard.

Charles Leclerc #16, P2 :

En tant que pilote, vous visez toujours la pole mais Max (Verstappen) a tout simplement mis le paquet aujourd’hui.

L’équilibre de la voiture s’est senti un cran au-dessus par rapport à hier. Les Q1 et Q2 ont été un peu délicates. Nous avons essayé différentes choses sur les tours de sortie et à la fin l’avant était un peu plus fort, ce qui était bien parce que je pouvais pousser plus.

Je suis confiant pour demain, même si c’est une piste sur laquelle il est assez difficile de dépasser, donc j’espère que ce sera aussi serré qu’aujourd’hui et que nous pourrons avoir une bonne bataille avec Max.

Carlos Sainz #55, P3 :

Nous savions que nous étions prêts pour une bonne bataille et cela s’est avéré être l’une des qualifications les plus serrées de l’année. Finir P3 à moins d’un dixième de la pole montre à quel point la marge était petite aujourd’hui.

Je m’attends à une course serrée avec encore plus de voitures dans le mélange, mais je suis sûr que nous pouvons nous battre pour les premières places. Les dépassements seront peut-être un peu plus faciles que l’année dernière et la stratégie jouera un rôle important.

Ce soir, avec l’équipe, nous allons évaluer toutes les options disponibles afin de maximiser le résultat de la course.

Laurent Mekies Directeur Sportif :

« Nous pouvons être raisonnablement heureux de la façon dont les qualifications se sont déroulées, mais il y a aussi un élément de regret. Nous sommes heureux de nous battre à nouveau pour la pole position au millième de seconde près avec nos deux voitures, mais évidemment, lorsque vous êtes si près de la pole, vous aimeriez l’avoir prise. Voir Charles et Carlos revenir à un cheveu de Verstappen, avec seulement 2 et 9 centièmes de moins respectivement, est un bon indicateur de l’intensité de la lutte. Bravo à Max pour sa pole à domicile.

L’un des aspects positifs du week-end jusqu’à présent est que nous avons été en mesure d’aider les pilotes à devenir de plus en plus confiants avec la voiture à chaque séance. Cela est dû à l’équipe sur le circuit, y compris Charles et Carlos, et à tous ceux qui nous soutiennent à Maranello.

Je m’attends à ce que la course de demain soit une bataille très serrée entre trois équipes, car même Mercedes pourrait être dans le coup, et ce devrait être un grand spectacle pour tous les fans dans les tribunes et ceux qui regardent à la maison à la télévision. Nous savons que, jusqu’à présent, Verstappen a eu un rythme de course très fort et demain, nous allons essayer de le mettre sous pression pour lui rendre la vie difficile. »

Mercedes

Un samedi avec un rythme soutenu pour l’équipe Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team qui se qualifie en P4 et P6 aux Pays-Bas.

  • Lewis s’aligne pour le Grand Prix des Pays-Bas demain en P4 et George en P6.
  • Les deux pilotes ont passé la Q1 sans encombre, mais George a été contraint d’utiliser un deuxième train de pneus tendres neufs pour son deuxième passage en Q2 afin de respecter le temps limite.
  • L’évolution de la piste s’étant avérée élevée tout au long des sessions d’aujourd’hui, l’équipe a choisi d’envoyer les deux voitures en dernier pour leurs runs décisifs de Q3 – le seul de George sur des Softs frais ayant utilisé le jeu supplémentaire en Q2.
  • Avec des tours solides déjà sur le tableau, les deux pilotes amélioraient à travers les deux premiers secteurs, mais ils ont rencontré des drapeaux jaunes dans le dernier virage après un spin PER et ont été contraints d’abandonner leurs tours, se contentant de leurs premiers temps.
  • Quoi qu’il en soit, la W13 a poursuivi le rythme élevé qu’elle a montré tout au long du week-end jusqu’à présent et avec la possibilité d’une dégradation élevée et la nouvelle zone DRS sur le virage incliné 14, le dimanche offrira de nombreuses occasions de progresser.

Lewis Hamilton, #44, P4 :

Le dernier tour était bon, en arrivant dans le dernier secteur, j’étais vraiment en haut et j’ai vu la voiture dans la direction opposée et j’ai dû lever le pied, ce tour aurait pu être assez bon pour au moins la troisième place mais je verrai si je peux remplacer ça demain. Je suis heureux que notre voiture soit beaucoup, beaucoup mieux ce week-end, c’est excitant. Tout au long des qualifications, je n’étais qu’à un dixième de la Red Bull, ce qui m’a fait croire que nous pourrions peut-être faire la différence, mais ça n’a pas été le cas. Je suis vraiment heureux de mes réglages et de l’équilibre de la voiture, j’espère que la dégradation jouera demain et que nous pourrons prendre le dessus. Les caractéristiques aéro de la voiture fonctionnent beaucoup mieux ici, la semaine dernière nous avons dû faire rouler notre voiture plus haut et cette petite fenêtre dans laquelle notre voiture aime opérer est beaucoup plus facile à trouver ici.

George Russell, #63, P6 :

Je pense que sur un circuit comme celui-ci, il y a tellement d’évolution de la piste et quand nous sommes déjà sur le pied arrière, nous avons senti que nous devions tout donner et c’était notre stratégie à Budapest aussi. La piste n’a pas cessé d’évoluer et si vous êtes le dernier à franchir la ligne, vous allez espérer obtenir le meilleur de la piste, donc ça va dans les deux sens, vous pouvez passer pour un héros ou un zéro. Et évidemment aujourd’hui, ça n’a pas fonctionné pour nous, mais P6 n’est pas une place terrible pour commencer et la course dans le virage 1 et ces premiers tours seront vitaux. Mais je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas nous battre pour un podium. J’espère que le soleil sortira et, combiné au brouillard orange, créera un peu de température dans l’atmosphère demain. Nous comprenons pourquoi nous étions lents à Spa et pourquoi nous sommes plus rapides ce week-end, donc je pense que ces deux courses ont été essentielles pour nous permettre de comprendre comment rendre une voiture plus rapide sur 23 courses.

Toto Wolff :

C’était frustrant de ne pas avoir la chance d’améliorer nos temps lors de la dernière manche de Q3, nous avions un dixième d’avance sur Verstappen et Leclerc, donc Lewis était en lice pour la pole ici. Malheureusement, Checo a beaucoup poussé et l’a perdu, mais ce n’est pas sa faute. C’est juste une décision que vous prenez, vous pouvez perdre la pole position à cause d’un jaune ou vous pouvez perdre la pole de quelques centièmes en ayant couru en premier – après vous savez toujours mieux. Nous avons une voiture de course solide qui a été en bonne position tout le week-end et en partant de la deuxième ligne, tout est possible demain. Nous avons développé une voiture qui gagne beaucoup d’appui avec une hauteur de caisse basse et parfois vous ne pouvez pas rouler bas parce que vous frappez le sol. Vous êtes obligé de faire des compromis dans les réglages, ce qui éloigne la voiture de son point idéal, mais ici à Zandvoort, nous sommes en mesure de trouver ce point beaucoup plus facilement.

Andrew Shovlin :

Après une séance de qualification vraiment difficile la semaine dernière, il est encourageant de voir que nous avons été en mesure de mettre la voiture et les pneus à un meilleur endroit tout au long des essais libres et des qualifications. Les deux pilotes ont perdu des positions avec le drapeau jaune causé par le tête-à-queue de Sergio, ce qui est frustrant quand c’est aussi serré que ça l’était aujourd’hui, mais parfois c’est comme ça. Nous avons fait un peu de travail de course ce matin pendant les essais finaux et les deux pilotes ont été encouragés par la façon dont la voiture se comportait et prenait soin de ses pneus, ce qui est de bon augure pour demain. Il est également difficile de savoir où chacun va aller en matière de stratégie pour demain. Il n’y a pas eu beaucoup de données sur les longs runs en raison d’un certain nombre de drapeaux rouges, donc il se peut que nous voyions un éventail de stratégies en haut et en bas de la grille, ce qui pourrait nous donner des opportunités. Normalement, nous courons mieux que nous nous qualifions et si c’est le cas, nous devrions être en mesure de faire de bons progrès en course demain.

McLaren

« Nous sommes impatients de vivre un Grand Prix des Pays-Bas passionnant devant une foule incroyable »

Lando Norris, #4, P7 :

 » Une bonne journée. Je suis très heureux de la P7. Nous nous sommes donnés les meilleures chances de tirer le meilleur parti de notre course, et nous n’aurions pas pu faire beaucoup mieux par rapport aux six voitures qui nous précèdent. Nous avons une bonne chance de marquer quelques bons points demain, donc c’est l’objectif. »

Daniel Ricciardo, #3, P17 :

« Je suis déçu d’être sorti en Q1. C’était difficile, car je pense que nous étions en train de suivre pour passer. J’étais assez confiant, mais j’ai eu un peu de malchance dans l’avant-dernier virage. La voiture de devant a traîné de la terre sur la piste et j’ai juste glissé et perdu la tête – je pense que c’était environ trois dixièmes ou quelque chose comme ça. Donc, oui, ça nous a coûté. Je pense qu’il y avait ensuite quelques dixièmes à trouver, et je pense que nous aurions pu nous en sortir. Donc, c’est assez malchanceux et frustrant. Ça va être difficile pour la course de demain, mais nous allons continuer. »

Andreas Seidl :

« Des sentiments mitigés après les qualifications ici à Zandvoort. Lando a fait une très bonne course, a tiré tout ce qu’il pouvait de la voiture, et a terminé Q7. Daniel a été malchanceux avec l’incident devant lui, ce qui lui a coûté la chance de progresser, et il part P17.

« La voiture a été compétitive jusqu’à présent ce week-end, et nous avons fait des améliorations pendant la nuit qui nous ont mis dans une position décente. Se qualifier juste derrière les trois premières équipes est un bon résultat, ce qui démontre que nous avons le rythme pour marquer de bons points demain. Nous nous concentrons sur la préparation de la course, et nous sommes impatients de vivre un Grand Prix des Pays-Bas passionnant devant un public incroyable. »

Alfa Romeo

Alfa Romeo F1 Team ORLEN a connu une journée difficile lors des qualifications du Grand Prix des Pays-Bas. Zhou Guanyu s’est qualifié pour la Q2 en réalisant le 14ème temps de la séance. La journée de Valtteri Bottas s’est terminée plus tôt, avec une 16ème place en Q1. L’attention se porte maintenant sur la course de demain sur le circuit de Zandvoort.

Frédéric Vasseur, Team Principal :

« Le résultat d’aujourd’hui est plus ou moins conforme à ce que nous attendions après ce qui a été, jusqu’à présent, un week-end difficile. Nous avons eu du mal à trouver le meilleur équilibre pour la voiture hier et, même si nous avons fait un pas en avant aujourd’hui, ce n’était pas suffisant pour placer une voiture en Q3. Les places P14 et P16 sur la grille de départ ne sont pas les plus faciles à prendre sur ce circuit étroit et sinueux, mais il y a une longue course devant nous et nous devons être prêts à tirer le meilleur parti de chaque opportunité. Le départ et la stratégie seront déterminants : nous donnerons tout ce que nous avons et nous verrons ce que nous pouvons ramener à la maison. »

Valtteri Bottas, #77, P 16 :

 » Le feeling avec la voiture n’était pas trop mauvais, mais il nous manque encore un peu de rythme et d’adhérence pour être plus haut sur la grille. Nous avons tout essayé avec les réglages, mais ce que nous avons pu trouver n’était pas assez rapide aujourd’hui. Nous nous attendions à ce que ce composé soit un pneu d’un tour en qualification, et c’est ce sur quoi nous nous sommes concentrés avec notre plan de course aujourd’hui. Le week-end a été assez difficile jusqu’à présent, mais il y a encore une course devant nous. Ce sera un défi, sans aucun doute, mais nous allons faire de notre mieux et voir ce que nous pouvons trouver. »

Zhou Guanyu, « #24, P14 : (voiture numéro 24) :

 » Je pense que nous avons fait un pas décent en qualification aujourd’hui, surtout si l’on considère les résultats de la FP3 plus tôt dans la journée, car nous étions sur le pied arrière et il semblait que nous aurions pu sortir en Q1. Comme prévu, c’était très serré au milieu du peloton, mais je suis assez satisfait de notre qualification : Je pense que nous avons maximisé tout ce que nous avions, et c’est pourquoi je voulais remercier l’équipe à la radio. Nous avons encore un peu de mal avec le rythme par rapport à certaines des autres équipes, et nous devrions partir de là pour nous donner une meilleure chance avant demain. Il sera difficile de doubler sur ce tracé, mais j’espère que nous pourrons avoir de bonnes actions pendant la course. »

Aston Martin

Lance Stroll, #18, P10 :

« C’est une honte que nous ayons eu ce problème hydraulique en Q3, car nous avions le rythme pour un résultat dans le top 8 aujourd’hui – et cela aurait été génial étant donné nos récentes difficultés en qualification. La voiture était vraiment amusante à conduire aujourd’hui – l’équipe a fait un travail fantastique avec les réglages et l’équilibre – donc c’est génial de voir que tout le monde est récompensé pour ses efforts. Cette position de départ devrait nous donner une bonne chance de marquer quelques points décents dans le Grand Prix demain. »

Sebastian Vettel, #5, P19 :

« Dans mon dernier tour de Q1, j’ai ramassé du sable sur mes roues du côté gauche à l’entrée du virage 13. À ce moment-là, vous êtes vraiment concentré sur le bord de l’apex à droite – je n’essayais rien de fantaisiste – et j’ai juste dérivé et perdu la voiture. Je pense qu’on peut dire que j’ai été pris par le « zand » à Zandvoort. Mon rythme jusqu’à ce moment-là était très bon – ce dernier tour était facilement suffisant pour la Q2 – et je pense que nous aurions pu atteindre la Q3, aussi. C’est dommage, et ça rend les choses plus difficiles pour demain parce que nous allons partir en dernier. Nous allons voir si nous pouvons trouver une solution stratégique intelligente – mais ça va probablement être un long après-midi. »

Mike Krack, Team Principal :

« Sebastian était sur un tour rapide en Q1 quand il est arrivé au virage 13 pour trouver la ligne de course recouverte de poussière soulevée par la voiture qui était sortie large juste devant lui. En conséquence, il est aussi sorti large et a perdu le tour. C’est la course, mais c’est tout de même frustrant. Lance était également très à l’aise en Q1 – un bon P7 – et encore en Q2 malgré un blocage au premier virage au début de son deuxième tour rapide – un bon P8 – puis en Q3 nous avons souffert d’un manque de pression hydraulique qui l’a empêché de repartir. Dans l’ensemble, c’était une séance frustrante mais nos deux pilotes ont montré un très bon rythme et aborderont donc la course de demain avec une ambition contrôlée. »

AlphaTauri

Yuki Tsunoda, #22, P9 :

 » Je suis vraiment heureux de notre performance en Quali aujourd’hui. Si je suis honnête, c’était un peu une surprise de passer en Q3, compte tenu de notre rythme en FP3, mais nous avons fait quelques bonnes modifications à la voiture après les essais, j’ai ensuite été en mesure de les mettre ensemble et d’extraire la performance maximale de la voiture. Le travail acharné de l’équipe a vraiment porté ses fruits cet après-midi et se qualifier pour la Q3 est vraiment positif, donc je suis heureux de la façon dont nous avons progressé aujourd’hui. Maintenant, nous devons nous concentrer sur la course, nous avons beaucoup de données solides à examiner, donc nous devons travailler dur ce soir pour nous permettre d’essayer de terminer dans le top 10 demain. »

Pierre Gasly, #10, P11 :

« À la fin de la journée, compte tenu de notre position lors des séances d’essais, nous devons être satisfaits de notre performance aujourd’hui. Nous avons fait un grand pas en avant depuis la FP3, et nous avons manqué de peu de passer en Q3 cet après-midi. Pour la course de demain, l’objectif est de gagner autant de places que possible au départ, puisque nous partons de la P11, et nous espérons rentrer dans les points. »

Claudio Balestri (Ingénieur en chef – Performance du véhicule) :

« Après la séance de vendredi, nous n’étions pas vraiment satisfaits de nos performances car nous savions qu’il y avait de la marge pour améliorer notre package, c’est pourquoi nous avons décidé de changer les réglages pendant la nuit. L’objectif était d’essayer d’améliorer la gestion des pneus et la performance globale, nous étions particulièrement en difficulté dans les virages. Dans les virages à haute vitesse, nous glissions et dans le secteur 1, nous étions plus lents que nos concurrents. Ce matin, lors de la FP3, nous n’avons pas entièrement résolu nos principales limitations et nous n’étions pas satisfaits de nos performances, nous avons donc apporté d’autres changements à nos réglages avant les qualifications et cela a porté ses fruits. A la fin de la journée, nous pouvons être satisfaits que Yuki parte demain en P9 et Pierre en P11. Maintenant, nous attendons avec impatience la course, il sera très important de gérer les pneus et de s’assurer que nous contrôlons la dégradation, et si nous faisons cela bien, alors nous espérons pouvoir nous battre pour les points. »

Alpine

Esteban douzième, Fernando treizième lors des qualifications pour le Grand Prix des Pays-Bas à Zandvoort.

BWT Alpine F1 Team s’alignera demain pour le Grand Prix des Pays-Bas avec Esteban Ocon douzième sur la grille et Fernando Alonso treizième après une qualification serrée samedi à Zandvoort.

Les deux pilotes n’ont pas été en mesure de passer la Q2 pour la troisième fois seulement cette saison et ont terminé à un dixième de la Q3 avec seulement 0,008 secondes d’écart entre eux.

L’attention se porte désormais sur le Grand Prix de 72 tours de dimanche, où les deux pilotes tenteront d’entrer dans les points.

Dans un Zandvoort plein à craquer et bruyant, les deux pilotes ont entamé les qualifications après avoir terminé septième et quatorzième lors des essais libres 3. Fernando a passé la Q1 en un seul passage, avec un chrono de 1min 11.667secs, tandis qu’Esteban est passé après avoir amélioré son chrono lors de son deuxième passage.

En Q2, Esteban a de nouveau pu améliorer son temps, passant cette fois de 1min 12.222secs à 1min 11.605secs, mais ce n’était pas suffisant pour passer à la phase finale des qualifications. Fernando n’a pas pu améliorer son deuxième tour à cause du trafic et il a échoué en 1min 11.613secs.

Esteban Ocon, #31, P12 :

 » Cela a été une journée délicate pour nous et ce n’est pas là où nous voulions nous qualifier. Nous avons eu un peu de mal avec l’adhérence de l’arrière et nous avons semblé manquer un peu de rythme par rapport aux week-ends précédents, donc nous allons certainement regarder ça de près. Nous avons été dans de pires positions par le passé et les places dans les points ne sont pas loin. Le week-end est loin d’être terminé. Nous espérons encore quelques dépassements demain et nous allons tout donner comme toujours pour faire une course solide et ramener les deux voitures dans les points. »

Fernando Alonso, #14, P13 :

« Malheureusement, ce n’était pas notre jour aujourd’hui. C’est le trafic en Q2 qui nous a coûté d’aller en Q3, car nous étions plus rapides d’une demi-seconde et nous aurions pu être en sixième position. Nous n’avons pas pu montrer le vrai potentiel de la voiture, mais ces choses peuvent arriver sur une piste aussi étroite que Zandvoort. Nous allons voir si nous pouvons utiliser le rythme de la voiture demain et avoir un meilleur résultat en course quand ça compte. Il n’est pas facile de doubler ici, comme nous l’avons vu l’année dernière, mais nous allons pousser pour marquer autant de points que possible. »

Alan Permane, Directeur Sportif :

« C’était une qualification décevante pour l’équipe aujourd’hui, nous avons du travail à faire, mais je suis sûr que nous pouvons récupérer et marquer des points demain. Nous nous alignons en douzième et treizième position sur la grille, mais avec la zone DRS modifiée cette année, les dépassements devraient être possibles. Nous allons travailler dur d’ici la course pour identifier la meilleure stratégie. Esteban n’a pas été tout à fait à l’aise avec sa voiture ce week-end, luttant avec le train arrière en général autour du tour. Le résultat de Fernando n’est certainement pas le reflet de sa performance, il a eu du trafic lors de son deuxième passage en Q2 et aurait été confortablement placé en Q3 sans cela. Nous ferons tout ce que nous pourrons demain pour que nos deux voitures soient dans les points et, vu la façon dont nous avons couru ces derniers temps, je pense que c’est tout à fait possible ».

Williams

Dave Robson, responsable de la performance des véhicules :

Nous avons fait de bons progrès cette nuit et avons mis la voiture dans une meilleure fenêtre aujourd’hui. C’est toujours difficile ici, surtout quand le vent se lève, mais nous avons obtenu plus des pneus aujourd’hui et nous avons pu obtenir un équilibre plus constant.

Nous nous attendions à ce que la Q1 soit très serrée et nous avons donc choisi d’envoyer Alex tôt pour lui donner un tour propre. Cela a bien fonctionné et il a été en mesure de produire un très bon tour pour faire Q2. Malheureusement, Nicholas a été confronté à un pic de température du moteur, que nous étudions actuellement. Le problème a commencé lors de son premier tour en Q1 et nous avons pris le temps de l’étudier lorsque la voiture était de retour au garage. Cependant, il était clair dès le début de son deuxième tour que nous n’avions pas entièrement résolu le problème et il a donc dû abandonner son tour, ce qui est très dommage car il était très rapide dans la première moitié du tour.

Il est dommage que le premier run d’Alex en Q2 ait été interrompu par une fusée de détresse sur la piste, mais il a quand même pu faire un tour décent avec des pneus usagés après le drapeau rouge. Pour son dernier run, nous avons à nouveau cherché un tour clair pour Alex, ce qui a été réussi, mais il a eu un petit accrochage au début du tour, ce qui l’a empêché d’améliorer son temps de Q1. Un tour parfait nous aurait permis de gagner quelques places supplémentaires sur la grille, mais le Q3 était probablement hors de portée pour nous aujourd’hui. Nous avons une bonne sélection de pneus pour demain et il y a encore beaucoup de chemin à parcourir ce week-end.

Alex Albon, #23, P15 :

Aujourd’hui, c’était bien si vous pensez au circuit et où nous sommes dans nos limites pour aller en Q2, donc je pense que c’est un très bon travail. Je suis content de la Q1 car nous ne nous attendions pas à être en Q3, donc tout le monde a fait un gros effort. J’ai perdu un peu de l’arrière en Q2 et nous nous battons contre de petites marges là-bas, donc même si finir P15 en Q2 est évidemment décevant, je pense que nous avons fait de bons changements pendant la nuit, donc nous verrons si nous pouvons gagner quelques places demain.

Nicholas Latifi, #6, P20 :

Nous avons eu un problème que nous sommes toujours en train d’étudier lors des qualifications. Lors de mon premier tour, j’ai reçu des messages sur le tableau de bord et j’ai perdu de la puissance, puis lors de ma deuxième tentative, j’ai dû interrompre le tour parce que le problème s’est reproduit. Ce n’est pas idéal parce que nous avons eu des difficultés tout le week-end et il semblait que nous avions fait un pas dans la bonne direction au début du premier tour, mais nous n’avons tout simplement pas pu faire un tour représentatif. C’est le sport automobile et ça arrive.

 

Haut du site