26 mai 2022

Verstappen arrache la P1 à Leclerc dans un sprint passionnant à Imola

Max Verstappen a remporté le premier Sprint de 2022 après avoir dépassé Charles Leclerc à deux tours de la fin, pour s’assurer un départ en première position pour le Grand Prix d’Émilie-Romagne de dimanche.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB18, passe Charles Leclerc, Ferrari F1-75, pour la P1. pht. Zak Mauger / LAT Images

La séance de qualification de vendredi, qui s’est déroulée sur le mouillé, a permis d’établir la grille de départ de ce Sprint, Verstappen ayant pris la pole position devant Leclerc, Lando Norris devançant Kevin Magnussen sur la deuxième ligne. Dans un format remanié, les points sont désormais attribués aux huit premiers et non plus aux trois premiers – une incitation supplémentaire à tout donner samedi après-midi, sous des nuages crachant de la pluie….

Start of Race. pht. Steven Tee / LAT Images

C’est Leclerc, accueilli avec enthousiasme par les tifosi, qui a pris l’avantage sur Verstappen à l’extinction des feux, avant que la voiture de sécurité ne vienne interrompre la course après le contact entre Zhou Guanyu (DNF) et Pierre Gasly (P19) dans le virage 9 au premier tour. La course sous drapeau vert a repris au 5e tour, Leclerc menant Verstappen puis Norris à ce moment-là.

Charles Leclerc, Ferrari F1-75, P2. pht. Zak Mauger / LAT Images

Le leader du championnat s’est éloigné, Verstappen à sa suite. Le Néerlandais est resté dans les rétroviseurs de Leclerc tout au long de la course et était à portée de DRS à une poignée de tours de la fin, traquant la Ferrari et tentant de prendre la tête à deux tours de la fin, en glissant dans Tamburello.

Sergio Perez of Mexico, Oracle Red Bull Racing RB18, P3. pht. Mark Thompson/Getty Images

Le coéquipier de Verstappen chez Red Bull, Sergio Perez, complète le trio de tête. Il a gagné trois places dans les 10 premiers tours et a arraché la troisième place à Norris au 11e tour grâce aux DRS.

Carlos Sainz, Ferrari, P4. pht. Scuderia Ferrari

Norris est tombé en P5 pour McLaren, Carlos Sainz de Ferrari a gagné six places après avoir chuté en Q2, ce qui lui a valu de partir 10e samedi. Sainz s’est emparé de la P4 de la McLaren à deux tours de la fin.

Lando Norris, McLaren MCL36 head on, P5

Daniel Ricciardo est donc sixième, là où il était parti, devant l’Alfa Romeo de Valtteri Bottas, qui a pris la P7 au pilote Haas Kevin Magnussen en fin de course.

Magnussen a tenu bon pour le dernier point, terminant devant l’Alpine de Fernando Alonso en P9 – qui était parti cinquième mais n’a pas pu suivre le rythme de ses rivaux sur les softs – et l’autre Haas de Mick Schumacher, qui a pris la P10 sur les mediums.

#77 BOTTAS Valtteri (fin), Alfa Romeo F1 Team ORLEN C42, P7. pht. Joao Filipe / DPPI

George Russell est remonté à la 11e place après avoir perdu des places au départ, terminant devant Yuki Tsunoda d’AlphaTauri et l’Aston Martin de Sebastian Vettel – qui a progressivement quitté le top 10 pour se retrouver 13e au drapeau à damier.

Kevin Magnussen, Haas VF-22, P8. pht. Steven Tee / LAT Images

Lewis Hamilton est parti 13e et a terminé 14e, une autre performance difficile pour les Flèches d’argent.

Lance Stroll complète le top 15 pour Aston Martin, après être parti P15 pour le Sprint.

Fernando Alonso, Alpine A522, P9. pht. Andy Hone / LAT Images

Des problèmes de boîte de vitesses ont placé Esteban Ocon en 19e position au départ du Sprint et il a gagné trois places pour atteindre la P16 dans l’Alpine, laissant Gasly – qui est entré en collision avec Zhou au départ et qui est passé par les stands pour changer de nez – en 17e position.

Alex Albon, de l’écurie Williams, est parti en dernière position en raison d’un feu de frein lors des qualifications, et a terminé 18e – son coéquipier Nicholas Latifi 19e, Zhou étant le seul retraité de samedi.

Classement Sprint ici

Dimanche, Verstappen partira donc en tête devant Leclerc, tandis que Perez et Sainz se partageront la deuxième ligne.

 

C’EST UN SPRINT

Max Verstappen de Red Bull a converti la pole en victoire au sprint sur des pneus tendres P Zero Red, après avoir dépassé le pilote Ferrari Charles Leclerc, qui l’avait dépassé au départ, à trois tours de l’arrivée. Verstappen prendra le départ du grand prix de demain depuis la première place sur la grille de départ et marque huit points supplémentaires.

La plupart ont choisi le pneu tendre pour la course de 21 tours, seuls le duo Haas et le pilote Williams Nicholas Latifi ayant choisi le P Zero Yellow medium. Les pilotes ont profité de la séance d’essais libres d’une heure plus tôt dans la journée pour tester les pneus slicks et évaluer leurs options pour le sprint et le Grand Prix. Le pilote Mercedes George Russell a été le plus rapide lors de la FP2 sur les pneus tendres.

Le sprint a débuté à 16h30 sous des températures de 22 degrés ambiants et 27 degrés sur la piste, restant sec du début à la fin.

Aujourd’hui était aussi la première occasion de voir les écarts de performance entre les trois gommes slick nominées. Bien que les informations disponibles soient limitées, l’écart entre les gommes tendres et moyennes semble être d’environ 0,4 seconde, la différence entre les gommes moyennes et les gommes dures P Zero White étant estimée à environ une seconde.

CARNET DE STRATÉGIE

Il y a moins de données que d’habitude sur les pneus slick avant la course de 63 tours de demain, ce qui rend plus complexe la prévision de la stratégie. Mais si le temps reste sec, nous devrions envisager un arrêt unique car il n’est pas particulièrement facile de dépasser à Imola et il y a une grosse perte de temps de 28 secondes, ce qui est le plus long de la saison. La priorité sera donc donnée à la position sur la piste. Le moyen le plus polyvalent est de partir sur le medium. Cela laisse le plus d’options ouvertes car il y a une large fenêtre d’arrêt au stand sur ce pneu, donnant la possibilité de passer au pneu dur au bon moment. Ceux qui souhaitent une stratégie plus ciblée peuvent choisir de partir avec le pneu tendre puis de passer au pneu dur, mais cela est moins flexible. Comme d’habitude, la météo (et donc les taux d’usure et de dégradation réels) rencontrée le jour de la course sera décisive.

« Les essais libres d’aujourd’hui ont été la première séance de tout le week-end où nous avons vu quelques courses sur les slicks, tout le monde se concentrant sur les mediums et les tendres. Le pneu tendre s’est en fait mieux comporté que ce que beaucoup de gens attendaient, et c’est pourquoi il a été choisi par la majorité des pilotes pour le sprint. Cela a été une surprise : personnellement, je m’attendais à ce que plus de pilotes se tournent vers le choix ‘classique’ du medium pour la course sprint. On a observé un peu de graining sur le soft, mais pas plus que ce à quoi on aurait pu s’attendre dans ces circonstances, avec une piste « verte » après la pluie d’hier et un temps raisonnablement frais. Je pense donc que nous pouvons voir maintenant qu’il y a quelques options stratégiques intéressantes sur la table demain pour le grand prix, en supposant bien sûr que cela reste sec – ce qui n’est pas garanti. »

MAX VERSTAPPEN, P1 :

pht. Mark Thompson/Getty Images

« Nous avons bien travaillé en tant qu’équipe et c’est bien sûr une journée positive pour nous. Je n’ai pas eu le meilleur départ, nous devons donc examiner ce qui s’est passé, mais après cela, nous avions un bon rythme de course. Au début, pendant les 10 premiers tours, il semblait que l’écart avec Charles ne se creusait pas vraiment, mais je pense qu’à un moment donné, la dégradation des pneus a commencé à se faire sentir un peu plus et j’ai pu réduire l’écart et prendre de l’avance. Demain est un nouveau jour et il n’y a aucune garantie, je m’attends toujours à ce que ce soit très serré et la bataille de demain sera difficile. Nous sommes très concentrés sur ce qui nous attend et nous espérons faire du bon travail demain. »

CHRISTIAN HORNER, Team Principal Red Bull :

pht. Mark Thompson/Getty Images

« C’était une excellente performance aujourd’hui par les deux pilotes. Tout le mérite de Max, il a gardé la tête, est resté patient et a gardé sa position sur la queue de Charles, nous pouvions voir que le pneu avant de la Ferrari commençait à partir, et quand son opportunité de reprendre la tête s’est présentée, il l’a saisie. Checo a bien conduit aujourd’hui et a fait de grands progrès sur la grille pour prendre des points précieux et se mettre dans une meilleure position sur la grille pour la course de demain. Max n’a pas eu le meilleur départ, mais nous avons les données d’aujourd’hui, donc nous devrons nous assurer de ne pas faire les mêmes erreurs demain.  Mais la bonne chose est que nous avons maintenant deux voitures à l’avant de la grille et nous espérons capitaliser sur cela. »

Charles Leclerc #16, P2 :

pht. Scuderia Ferrari

Pendant ce sprint, nous avons appris beaucoup de choses en vue de la course de demain. Mon départ était très bon et j’ai ensuite réussi à sortir de la zone DRS de Max (Verstappen) avec une marge qui me laissait à l’aise jusqu’à ce que nous commencions à avoir du grainage.

Nous avons peut-être payé le prix pour avoir poussé un peu trop fort au début de la course et c’est l’une des choses sur lesquelles nous devons travailler ce soir. Si nous pouvons régler la voiture comme nous le voulons, nous pouvons avoir une réelle chance demain.

Laurent Mekies Directeur de course Ferrari :

pht. Scuderia Ferrari

Ce fut un Sprint particulièrement intense pour nous et le résultat le plus important est d’avoir récupéré la deuxième ligne avec Carlos qui a été bon pour récupérer de la dixième position. Charles était parfait au départ et avait un rythme très soutenu pendant les premiers tours, mais pas au point de s’éloigner des Red Bull. Donc à la fin, alors qu’il avait plus de graining sur sa voiture que Verstappen, il n’a pas pu se défendre contre les attaques de son rival.

Carlos a très bien mis en pratique la course que nous avions préparée : il a pris un bon départ et a ensuite été patient pendant les premiers tours, réussissant à dépasser tous les concurrents qu’il pouvait atteindre de manière réaliste. L’avoir en deuxième ligne est important pour toute l’équipe car cela nous permet de jouer à armes égales avec nos rivaux directs dans ce qui sera, je pense, une course très tactique.

Nous verrons des voitures plus rapides au début des relais, et d’autres qui seront en mesure de maximiser leurs performances à la fin. Nous devons prendre tous ces facteurs en compte et planifier la meilleure stratégie. La course est ouverte et nous voulons faire de notre mieux pour rendre la pareille aux nombreux fans qui sont venus nous voir au Grand Prix et les remercier pour leur soutien, non seulement ce week-end mais surtout lorsque les choses n’allaient pas bien.

Frédéric Vasseur, Team Principal Alfa Romeo :

pht. Antonin Vincent / DPPI

« C’est toujours un sentiment doux-amer quand vous avez un bon résultat avec une voiture et que l’autre ne termine pas, mais dans un sens, nous pouvons le prendre comme, en fait, c’est juste une qualification aujourd’hui. Valtteri a fait preuve d’une grande détermination, en réalisant de bons dépassements et en ramenant deux points à la maison. Le fait qu’il ait participé à la course est tout à l’honneur de l’équipe, qui a fait un travail incroyable pour reconstruire sa voiture à partir de zéro après les problèmes techniques d’hier. Malheureusement, Zhou a été pris dans une collision au premier tour qui a mis fin à sa course : nous devons évaluer les dommages avant demain, mais il a les moyens de rattraper son retard. La principale leçon à tirer d’aujourd’hui est que notre voiture semble vraiment forte en configuration course et nous pouvons viser un bon résultat demain. »

Valtteri Bottas (voiture numéro 77) P7 :

pht. Florent Gooden / DPPI

 » Tout d’abord, je veux remercier l’équipe qui a fait un excellent travail en remettant la voiture en état : il y avait tellement de choses qu’ils ont dû changer mais ils ont été brillants et heureusement tout a fonctionné parfaitement. Je fais toujours confiance à l’équipe pour remettre la voiture en état, mais ils avaient une grosse tâche à accomplir et ils l’ont fait. Une fois que nous avons commencé à courir, c’était un après-midi amusant avec beaucoup de batailles et quelques beaux dépassements. J’ai eu un bon combat serré avec Fernando [Alonso], ce qui était agréable, mais dans l’ensemble, c’était un Sprint excitant pour moi. J’ai eu un peu de patinage au départ et j’ai perdu quelques places, mais après cela, ma performance a été forte. La voiture se sentait vraiment bien en termes d’équilibre et nous avions un bon rythme, donc nous devrions être en bonne position pour demain aussi. »

Fernando Alonso, P9 :

 

« Nous n’étions pas assez rapides aujourd’hui, donc c’était une qualification Sprint décevante pour nous. Il y avait beaucoup de dégradation des pneus et notre départ était loin d’être idéal, nous devons donc nous pencher sur ce problème ce soir. Nous savions qu’il allait être difficile de garder Perez et Sainz derrière avec le rythme qu’ils ont, donc nous pensions que la septième place était peut-être une position réaliste aujourd’hui. Mais, avec le grainage des pneus, c’était encore plus difficile d’y parvenir. Nous avons demain pour récupérer et aujourd’hui est presque comme un T4 ! Nous allons revoir notre choix de pneus et nous allons voir ce que la météo va faire demain, car il semble qu’il y ait des chances de pluie. Il y a définitivement plus à jouer ».

George Russell P11 :

 

Ce n’était pas très agréable pour nous aujourd’hui et il était difficile de doubler, nous avions un bon rythme mais pas la vitesse en ligne droite pour vraiment progresser. Les courses de sprint sont très courtes et il n’y a pas de temps pour que les pneus commencent à se dégrader, créant des différences entre les pilotes et les voitures, ouvrant des opportunités. Nous n’avons pas pris de bons départs aujourd’hui, ce qui ne nous ressemble pas, nous avons pris de bons départs récemment. La stratégie sera la clé demain, nous devrons faire quelque chose de différent de nos concurrents, ce qui nous donnera des opportunités pour nous battre et remonter sur la grille. C’est un week-end difficile jusqu’à présent pour nous, le réchauffement des pneus a été difficile, nous devons prendre le dessus et capitaliser sur ce qui est possible demain.

 

Haut du site