Qualifications Sprint, Hamilton en pole au volant d’une Mercedes surpuissante au Brésil

Posted by

Dernière minute !

On vient d’apprendre que Verstappen et Hamilton risquent une pénalisation ! En effet, Jo Bauer, le délégué technique de la FIA, aurait trouvé une irrégularité avec le système de DRS d’Hamilton, les commissaires ont travaillé tard sur la voiture et Verstappen a été surpris dans le parc fermé en train d’examiner ce fameux aileron de son adversaire, alors qu’il n’a pas le droit d’y entrer. Les décisions seront prises samedi matin…

Mais revenons a nos qualifications.

Lewis Hamilton a dominé les qualifications pour s’emparer de la première place sur la grille de départ du Sprint de samedi à Sao Paulo, devant son rival de Red Bull Max Verstappen et son coéquipier de Mercedes Valtteri Bottas.

Lewis Hamilton P1.

Comme il s’agit d’un week-end de Sprint, les qualifications ont eu lieu vendredi après-midi pour établir la grille de départ de la course de 100 km de samedi, qui déterminera ensuite la grille de départ du Grand Prix de Sao Paulo.

Après avoir mené la Q1  (Verstappen à 0’’6s en P6), Hamilton a ensuite dominé la Q2 pour laisser le Néerlandais troisième à 0’’4s. En Q3, le pilote Mercedes a tiré le maximum de son nouveau moteur au sumum de sa puissance, pour réaliser le meilleur temps en 1’07’’934s et laisser son rival deuxième à 0’’438s (un gouffre) et Bottas troisième, à un autre dixième. Le nouveau moteur d’Hamilton entraîne toutefois une pénalité de cinq places sur la grille pour le Grand Prix de dimanche.

Max Verstappen, P2.

Sergio Perez a pris la quatrième place pour Red Bull après avoir comblé l’écart avec Bottas, tandis que Pierre Gasly a pris une superbe cinquième place sur la grille Sprint pour AlphaTauri mais à tenez-vous bien 0’843 !

Les Ferrari s’alignent en sixième et septième position – Carlos Sainz devant Charles Leclerc – après avoir devancé les McLaren avec Lando Norris devant Daniel Ricciardo en P9.

Aucune des deux Alfa Romeo n’a réussi à se qualifier pour la Q3. Yuki Tsunoda d’AlphaTauri était en P13, Sebastian Vettel d’Aston Martin en P12 et Esteban Ocon d’Alpine en P11 – derrière son coéquipier Fernando Alonso en 10e.

Valtteri Bottas, P3. pht. Jiri Krenek

Lance Stroll a été éliminé en Q1 et partira 16e samedi, tandis que, pour la première fois dans une séance de qualification, George Russell de Williams a été devancé par son coéquipier Nicholas Latifi – les deux hommes sont 17e et 18e pour le sprint. Les voitures Haas de Mick Schumacher et Nikita Mazepin s’alignent sur la dernière ligne.

TEL QUE CELA S’EST PASSÉ

Q1 – Hamilton donne le rythme, Verstappen sixième et 0’’6 derrière.

Carlos Sainz et Charles Leclerc de Ferrari ont mené le peloton équipé de pneus tendres pour la séance d’ouverture, les nuages étant épais au-dessus d’Interlagos, avec une probabilité de 40 % de pluie, ce qui explique peut-être leur décision de faire des tours rapides. Mais c’est Max Verstappen qui a tiré le premier avec un temps de 1’09’’329.

Sergio Perrez, P4.

Le leader de la FP1, Lewis Hamilton, qui est sorti aux côtés de son coéquipier Valtteri Bottas plus tard que ses rivaux, a ensuite éclipsé le temps de Verstappen d’une demi-seconde, tandis que Bottas s’est classé troisième, à 0’’050 du Néerlandais. Le temps à battre était de 1’08’’824 mais il restait beaucoup de temps sur la table étant donné l’évolution rapide de la piste.

Cela s’est avéré être le cas, avec Sainz et l’AlphaTauri remontant dans le classement – mais le coéquipier de Sainz, Leclerc, était bien dans la zone d’abandon après avoir eu un temps supprimé pour les limites de piste du virage 4. Il avait tout à refaire mais à deux minutes de la fin, il a émergé pour réaliser un temps finalement assez bon pour la quatrième place.

Hamilton a trouvé un dixième de son temps en tête de la Q1 avec un effort de 1’08’’733, son coéquipier à trois dixièmes de seconde, tandis que Sainz était à 0’’006 de Bottas en P3. Le saut tardif de Leclerc a donc laissé Sergio Perez cinquième et son coéquipier de Red Bull Max Verstappen sixième (0’’596 du rythme), tandis que l’Alfa Romeo Antonio Giovinazzi a réalisé un tour foudroyant pour P7, éclipsant les AlphaTauri et les McLaren.

Pierre Gasly, P5.

George Russell s’est amélioré, mais son coéquipier Nicholas Latifi l’a devancé de 0’’056 et le Canadien a pris le dessus sur le Britannique pour la première fois en qualifications. Mais aucun des deux n’était près de quitter la Q1, Russell terminant 18e et Latifi 17e derrière Lance Stroll de l’Aston Martin en 16e  – qui était à moins d’un dixième de la sécurité.

Kimi Raikkonen de l’Alfa Romeo s’est donc qualifié pour la Q2 derrière son ancien coéquipier Sebastian Vettel (Aston Martin) et le duo Alpine.

Carlos Sainz, P6.

Les pilotes Haas, Mick Schumacher (19e) et Nikita Mazepin (20e), complètent le classement de la Q1. Le Russe, visiblement contrarié, a fait un show impressionnant jusqu’à son erreur au virage 12.

Éliminés : Lance Stroll, Nicholas Latifi, George Russell, Mick Schumacher et Nikita Mazepin.

Q2 – Verstappen s’améliore mais Hamilton et Bottas font un autre spectacle

Hamilton est sorti du garage pour établir une référence précoce de 1’08’’659 mais qui a été supprimée pour les limites de la piste du virage 4, quelques instants avant que Verstappen n’établisse un tour légalement acceptable de 1’08’’567 pour passer en tête dès le début. Gasly a suivi de trois dixièmes, Leclerc, Bottas et Sainz constituant le reste du top cinq.

Charles Leclerc, P7.

Le protagoniste du championnat est sorti à nouveau, son premier secteur ne montrant aucune amélioration mais les deux suivants s’avérant violets pour le placer en tête, 0’’181 devant Verstappen.

Fernando Alonso (Alpine), P9, et Lando Norris (McLaren), 10e, traînent autour de la zone de largage. Le coéquipier d’Alonso, Esteban Ocon, et Tsunoda (AlphaTauri) sont de l’autre côté de la ligne.

Lando Norris, P8.

Les derniers tours sont arrivés et Hamilton a amélioré encore à 1’08’’068 avec une aspiration solide, son coéquipier Bottas passant en deuxième position mais 0’’358 derrière. Cela a laissé Verstappen, qui est également allé plus vite, troisième et 0’’431 de la première place. Leclerc a pris la quatrième place pour Ferrari et Pierre Gasly la cinquième pour AlphaTauri, tandis que Perez a terminé P6, à 0’’9 de la première place.

Les McLaren de Norris et Daniel Ricciardo ont pris en sandwich le pilote Ferrari Sainz, P8. Quant à Alonso, il s’est qualifié pour la Q3 pour 0’’052 au détriment de son coéquipier.

Daniel Ricciardo, P9.

Eliminés : Esteban Ocon, Sebastian Vettel, Yuki Tsunoda, Kimi Raikkonen et Antonio Giovinazzi.

Q3 – Hamilton réalise un tour époustouflant mais Verstappen limite les dégâts

L’effort initial de Perez a été facilement dépassé par Hamilton, Verstappen, qui a été frustré par la surchauffe de ses pneus avant,  et Bottas, qui se sont alignés dans cet ordre après leurs premiers tours de Q3 pour laisser le Mexicain quatrième.

Les pilotes sont sortis par deux pour leurs derniers tours de piste, tandis que Gasly et Alonso étaient les seuls ambassadeurs de leurs équipes dans le top 10. Qui avait le rythme dans sa manche pour prendre la première place du Sprint ?

Fernando Alonso, P10.

Hamilton a fourni une réponse retentissante avec un tour en 1’07’’934, prenant la première place avec 0’’438 d’avance sur Verstappen – tandis que Bottas n’a pas pu empêcher le pilote Red Bull de partir en première ligne en prenant la troisième place. Perez a augmenté son rythme mais s’est contenté de la quatrième place, à un centième de Bottas.

En P5, on retrouve un Gasly ravi, qui a devancé le pilote Ferrari Carlos Sainz (P6) et son coéquipier Leclerc (P7). La Scuderia pourra cependant sourire d’avoir laissé Norris et Ricciardo respectivement huitième et neuvième – Alonso complétant le top 10 pour Alpine.

 

La citation clé

« Aujourd’hui, c’était une très bonne séance de qualification, j’en suis très heureux. Nous avons la pénalité mais nous allons donner tout ce que nous avons », a déclaré Hamilton. « C’est fou, parce que ça fait un moment, donc ça ressemble à la première ».

« Ce n’est pas facile à suivre, mais je suppose que Max part en pole maintenant, donc ça va être très difficile de le rattraper, mais je vais faire de mon mieux pour essayer de passer à travers le champ. Je ne sais pas ce que demain nous réserve. »

Et ensuite ?

Hamilton prendra le départ du Sprint de samedi après-midi depuis l’avant, mais il s’apprête à recevoir une pénalité de cinq places lors du Grand Prix de dimanche – ce qui signifie que Verstappen pourrait prendre le départ de la course depuis la pole position s’il termine deuxième derrière Hamilton samedi.

Les pilotes ont le libre choix des pneus pour les séances suivantes, ce qui leur donne une chance de se battre pour des points malgré l’ordre de qualification.

Les qualifications Sprint ici

Prochain rendez-vous, la FP2 à 12 heures, heure locale, samedi.

Ils ont dit

MAX VERSTAPPEN :

pht. Mark Thompson/Getty Images

« Je suis content d’être deuxième, c’est une bonne position pour commencer la course de sprint de demain. Je veux toujours être plus proche mais parfois il faut être réaliste. Mercedes a pris un nouveau moteur donc naturellement ils ont plus de puissance ce week-end, donc pour moi ce n’est pas un gros choc qu’ils soient devant. Il n’y a pas beaucoup de points à gagner demain dans la course de sprint, donc j’espère que nous prendrons un bon départ et nous verrons ce qui se passera à partir de là. Bien sûr, la course la plus importante a lieu dimanche et je pense qu’il fera beaucoup plus chaud, ce qui changera également le comportement de la voiture, alors nous verrons.

CHRISTIAN HORNER, Team Principal Red Bull :

pht. Mark Thompson/Getty Images

« Je pense que le nouveau moteur Mercedes leur a définitivement donné une puissance supplémentaire, donc je pense que la deuxième place était le meilleur que nous puissions espérer. Pour être au premier rang demain, nous pouvons nous en réjouir. Il peut se passer tellement de choses dans ces courses de sprint, comme nous l’avons vu cette saison, alors vous devez juste y aller au début, puis voir où vous en êtes. Je pense que nous avons une bonne voiture de course et il va faire plus chaud tout au long du week-end, donc ce sera également un facteur ici, c’était plutôt cool en piste aujourd’hui, alors voyons la course demain.

MARIO ISOLA – RESPONSABLE F1 ET COURSE AUTOMOBILE PIRELLI :

« Nous avons vu beaucoup d’évolution de la piste tout au long de la FP1 et également des qualifications aujourd’hui. Les conditions assez fraîches sur une piste glissante ont également entraîné un peu de glissade et une légère abrasion conséquente, en particulier lors des essais libres. Par rapport aux qualifications des précédents Grands Prix du Brésil, aujourd’hui C’était un défi stratégique différent, tous les pilotes devant rouler du début à la fin avec des pneus tendres selon les règles de qualification du sprint, qui utilisent également une répartition des pneus différente par rapport aux week-ends conventionnels. quelque peu imprévisible à Interlagos pour le reste du week-end, ce qui sera un facteur décisif lorsque les équipes décideront des pneus qu’elles utiliseront lors des qualifications Sprint et de la course. l’action de course, avant que les équipes ne finalisent la stratégie – qui semble susceptible de tourner autour du moyen et du dur. »

 

Pierre Gasly :

pht. Peter Fox/Getty Images

«Aujourd’hui, je suis vraiment, vraiment heureux. Les FP1 ont été assez difficiles pour moi et j’ai également eu du mal en Quali, mais à chaque sortie, j’ai réussi à en trouver un peu plus, en jouant avec tout à l’intérieur de la voiture et en apportant de petites améliorations à chaque course. J’ai réussi à tout rassembler quand ça comptait et je pense que c’était un tour vraiment incroyable en Q3 aujourd’hui, donc j’en suis vraiment content. C’est vraiment incroyable pour nous de nous qualifier juste derrière Mercedes et Red Bull, c’est un moment critique du Championnat et l’équipe a fait un travail fantastique aujourd’hui. Bien sûr, ce n’est que vendredi donc nous avons encore deux jours, ça va être assez intense, mais nous nous sommes mis au meilleur endroit possible.

Lewis Hamilton :

pht. Steve Etherington

Je suis tellement heureux d’être de retour ici au Brésil ! Un des commissaires vient de me dire que je devrais utiliser plus souvent les couleurs et le drapeau Senna car c’est le premier pôle depuis longtemps ! Juste un grand, grand merci à toute l’équipe car ils ont travaillé d’arrache-pied. Ça a été tellement dur de venir de la dernière course jusqu’ici, démonter la voiture et la reconstruire… juste les heures de travail sont insensées mais aujourd’hui c’était une très bonne séance de qualification, j’en suis super content. Nous avons le penalty dimanche mais nous donnerons tout ce que nous avons demain, alors je ferai de mon mieux pour essayer de traverser le peloton. Je ne sais pas ce que demain réservera au Sprint mais je pense que la météo sera peut-être un peu meilleure ce qui rendra la tâche un peu plus difficile pour tout le monde, mais je suis vraiment reconnaissant. C’est dingue parce que ça fait longtemps, donc on se croirait au premier !

Fernando Alonso :

« C’était très serré aujourd’hui. Je pense que nous avons eu une matinée productive et que la voiture se sentait plutôt bien et se comportait bien. Les qualifications ont également commencé raisonnablement et nous avons progressé assez confortablement en Q2. Mais je pense qu’à partir de la Q2, je faisais des temps au tour très similaires et je pense que nous avons trouvé la limite. Nous voulions être un peu plus haut et partir du côté propre de la grille car le départ pourrait être crucial demain. Mais voyons à quoi ressemble notre journée, car ce sont les qualifications de sprint après tout et nous avons plutôt bien réussi avec eux dans le passé. Je serai agressif demain comme toujours et essayons de nous amuser.

English Information

QUALIFYING: Hamilton beats Verstappen to seal top grid slot for F1 Sprint in Brazil

Lewis Hamilton dominated qualifying to secure P1 on the grid for the Saturday Sprint at Sao Paulo ahead of Red Bull rival Max Verstappen and Mercedes team mate Valtteri Bottas.

This being a Sprint weekend, qualifying took place on Friday afternoon to set the grid for tomorrow’s 100km dash – which will then set the grid for the Sao Paulo Grand Prix.

Having led Q1 – Verstappen 0.6s off in P6 – Hamilton then topped Q2 to leave the Dutchman third and 0.4s off. In Q3, the Mercedes driver squeezed everything out of his new engine to set the fastest time of 1m07.934s and leave his rival second by 0.438s and Bottas third, another tenth off. With Hamilton’s new engine, however, comes a five-place grid penalty for Sunday’s Grand Prix.

Sergio Perez took fourth for Red Bull having closed the gap to Bottas ahead, while Pierre Gasly took a stellar fifth on the Sprint grid for AlphaTauri.

The Ferraris lined up sixth and seventh – Carlos Sainz ahead of Charles Leclerc – having outpaced the McLarens with Lando Norris ahead of Daniel Ricciardo in P9.

Neither Alfa Romeo made it to Q3, missing out in Q2 alongside AlphaTauri’s Yuki Tsunoda in P13, Sebastian Vettel of Aston Martin in P12 and Esteban Ocon of Alpine in P11 – behind team mate Fernando Alonso in 10th.

Lance Stroll was eliminated in Q1 and starts 16th on Saturday while, for the first time in a qualifying session, Williams’ George Russell was outpaced by his team mate Nicholas Latifi – the pair lining up 17th and 18th for the Sprint. The Haas cars of Mick Schumacher and Nikita Mazepin line up on the back row.

AS IT HAPPENED

Q1 – Hamilton sets the pace, Verstappen sixth and 0.6s behind

Ferrari’s Carlos Sainz and Charles Leclerc led the soft tyre-shod field out for the opening session, clouds hanging thick above Interlagos, with a 40% chance of rain perhaps the reason for their decision to set early banker laps. But it was Max Verstappen who fired the first shot with a time of 1m09.329s.

FP1 leader Lewis Hamilton, who emerged alongside Mercedes team mate Valtteri Bottas later than his rivals, then eclipsed Verstappen’s time by half a second while Bottas slotted into third, 0.050s behind the Dutchman. The time to beat was 1m08.824s but there was plenty of time left on the table given rapid track evolution.

That proved to be the case, with Sainz and the AlphaTauris jumping up the table – but Sainz’s team mate Leclerc was well into the dropzone having had a time deleted for Turn 4 track limits. He had it all to do but with two minutes left, he emerged to set a time ultimately good enough for fourth.

Hamilton found a tenth to top Q1 with an effort of 1m08.733s, his team mate three-tenths off in second, while Sainz was 0.006s behind Bottas in P3. Leclerc’s late jump therefore left Sergio Perez fifth and his Red Bull team mate Max Verstappen sixth (0.596s off the pace), while Alfa Romeo’s Antonio Giovinazzi set a blistering lap for P7 to eclipse the AlphaTauris and McLarens.

George Russell improved – but team mate Nicholas Latifi’s effort ended up 0.056s quicker and the Canadian had the better of the Briton for the first time in qualifying. But neither were close to leaving Q1, Russell finishing 18th and Latifi 17th behind Aston Martin’s Lance Stroll in 16th – who was a under a tenth away from safety.

Kimi Raikkonen of Alfa Romeo therefore made it into Q2 behind former team mate Sebastian Vettel (Aston Martin) and the Alpine duo.

The Haas drivers, Mick Schumacher 19th and Nikita Mazepin 20th, rounded out the Q1 standings, with the Russian visibly upset having put in an impressive show until his Turn 12 error.

Knocked out: Lance Stroll, Nicholas Latifi, George Russell, Mick Schumacher, and Nikita Mazepin

Q2 – Verstappen improves but Hamilton and Bottas put on another show

Hamilton shot out of the garage to set an early benchmark of 1m08.659s but that was deleted for Turn 4 track limits, moments before Verstappen set a legally acceptable lap of 1m08.567s to go top early on. Gasly followed by three tenths, Leclerc, Bottas and Sainz making up the rest of the top five.

The championship protagonist went out again, his first sector showing no improvement but the next two proving purple to put him top, 0.181s ahead of Verstappen. Game on.

Hanging around the dropzone were Alpine’s Fernando Alonso in P9 and McLaren’s Lando Norris in 10th; Alonso’s team mate Esteban Ocon and AlphaTauri’s Tsunoda were on the other side of the line.

The final laps came in and Hamilton improved to 1m08.068s with a solid tow, his team mate Bottas going second-fastest but 0.358s behind. That left Verstappen, who also went faster, third and 0.431s off top spot. Leclerc took fourth for Ferrari and Pierre Gasly fifth for AlphaTauri while Perez finished P6 – and 0.9s off P1.

The McLarens of Norris and Daniel Ricciardo sandwiched P8 Ferrari driver Sainz. As for Alonso, he had made it through to Q3 by 0.052s at the expense of his team mate.

Knocked out: Esteban Ocon, Sebastian Vettel, Yuki Tsunoda, Kimi Raikkonen and Antonio Giovinazzi

Q3 – Hamilton sets a stunning lap but Verstappen limits the damage

Perez’s opening effort was easily outdone by Hamilton, Verstappen – who was frustrated by his front tyres having overheated – and Bottas, who lined up in that order after their first Q3 runs to leave the Mexican fourth.

The drivers emerged in pairs for their final flying laps while Gasly and Alonso were their teams’ sole ambassadors in the top-10 shootout. Who had the pace up their sleeve to take P1 for the Sprint?

Hamilton provided a resounding answer with a lap of 1m07.934, taking top spot by 0.438s over Verstappen – while Bottas couldn’t deny the Red Bull driver a front-row start as he took third. Perez upped his pace but settled for fourth, a hundredth behind Bottas ahead.

In P5 was a delighted Gasly, who outdid Ferrari’s Carlos Sainz (P6) and his team mate Leclerc (P7). The Scuderia will however smile having left Norris and Ricciardo in eighth and ninth, respectively – Alonso rounding out the top 10 for Alpine.

The key quote

« Today was a really good qualiufying session, I’m super happy with it. We’ve got the penalty but we’ll give it everything we’ve got, » said Hamilton. « It feels crazy, because it’s been a while, so it feels like the first. »

« It’s not easy to follow, but I guess Max is starting on pole now so it’s going to be very hard to catch him but I’ll do my best to try and go through the field. I don’t know what tomorrow will hold. »

What’s next?

Hamilton will start Saturday afternoon’s Sprint from the front but is braced for a five-place penalty in Sunday’s Grand Prix – meaning Verstappen could start the race from pole position if he finishes second to Hamilton tomorrow.

The drivers have a free choice of tyres for the following sessions, which gives them a fighting chance of points despite the qualifying order.

First, we have FP2 at 12pm local time on Saturday.