22 avril 2024

NTT IndyCar, Dixon adopte une stratégie de maître pour remporter la victoire au WWTR à Madison

Aucun pilote de la NTT INDYCAR SERIES ne rend l’improbable possible plus que Scott Dixon, et il l’a fait une fois de plus dimanche au World Wide Technology Raceway.

Dixon a fait preuve de toute sa maîtrise pour économiser du carburant et se frayer un chemin dans le trafic afin de remporter la Bommarito Automotive Group 500 présentée par Axalta et Valvoline au volant de la Honda PNC Bank Chip Ganassi Racing n°9, remportant ainsi sa 55e victoire en carrière et sa deuxième victoire cette saison.

#9, Scoot Dixon, P1

Il n’a eu besoin que de trois arrêts au stand pour économiser du carburant, soit au moins un de moins que les 27 autres pilotes du peloton. Cette stratégie était nécessaire puisque Dixon partait 16e dans le peloton de 28 voitures après avoir reçu une pénalité de neuf places sur la grille de départ pour un changement de moteur non approuvé après la dernière course, le Grand Prix Gallagher du 12 août sur le circuit routier d’Indianapolis Motor Speedway. Il a également remporté cette course en économisant du carburant et en maîtrisant sa stratégie après avoir été projeté dans l’herbe lors d’un incident au premier tour.

« Dixon a déclaré à propos de son équipe Chip Ganassi Racing : « C’est tous ces gars-là, mec. « Chip dirige le bateau. Nous avons pris une bonne pénalité sur la grille de départ aujourd’hui. Nous avons dû emprunter une route alternative, et cela a parfaitement fonctionné. Cette équipe a été parfaite. Ils m’ont donné la quantité de carburant dont j’avais besoin, alors un grand merci à tout le monde dans l’équipe de la PNC Bank n°9. »

#5, Pato O’Ward, P2

Pato O’Ward a terminé deuxième dans la Chevrolet Arrow McLaren n°5. David Malukas s’est classé troisième dans la Honda HMD Trucking n°18 de Dale Coyne Racing avec HMD. O’Ward et Malukas étaient les seuls pilotes dans le tour de tête avec Dixon, dont la marge de victoire de 22,2256 secondes était la plus importante pour une course de la série INDYCAR sur l’ovale WWTR de 1,25 mile.

Race Start

Alexander Rossi a terminé quatrième dans la Chevrolet Arrow McLaren n°7, et Scott McLaughlin, lauréat du NTT P1 Award, a complété le top 5 dans la Chevrolet Odyssey Batteries Team Penske n°3.

« Scott Dixon a fait du Scott Dixon aujourd’hui », a déclaré O’Ward. « Quand ils m’ont dit à la radio que la voiture 9 essayait d’aller jusqu’au bout, il va aller jusqu’au bout. J’étais content de la stratégie aujourd’hui, j’étais content de ma voiture. Mais, oui… Scott Dixon ».

Dixon, sextuple champion de la série INDYCAR, a également conservé ses espoirs de remporter un septième titre avec cette victoire, alors qu’il compte 74 points de retard sur le leader Alex Palou à deux courses de la fin de la saison. Son coéquipier Palou a terminé septième au volant de la Honda The American Legion n°10 et doit mener avec 55 points ou plus après le Grand Prix BITNILE.COM de Portland dimanche prochain, le 3 septembre, au Portland International Raceway, pour décrocher son deuxième championnat NTT INDYCAR SERIES au cours des trois dernières saisons. Palou et Dixon sont les seuls pilotes encore éligibles pour remporter l’Astor Challenge Cup en tant que champion de la saison.

#18, David Malukas, P3

La victoire de Dixon a également mis fin à la course de Josef Newgarden vers l’histoire de l’INDYCAR SERIES. Newgarden a entamé cette course de 260 tours en ayant remporté les quatre courses ovales de l’année et en essayant de devenir le premier pilote de la série INDYCAR à remporter toutes les courses ovales au cours d’une saison comportant plusieurs courses sur circuit.

#7, Alexander Rossi, P4

Mais le double champion de la série, Newgarden, qui avait remporté trois courses consécutives à WWTR depuis 2020, est parti à la dérive dans le virage 2 au 211e tour après son dernier arrêt aux stands et a heurté la barrière SAFER. Il a terminé 25e au volant de la Chevrolet PPG Team Penske n°2 et a été éliminé de la course au titre.

« J’essayais juste de rattraper mon retard », a déclaré Newgarden. « Je savais que nous allions perdre contre quelqu’un en économie de carburant, probablement Dixon ou quelqu’un d’autre. J’essayais juste de passer entre les voitures aussi vite que possible quand j’ai ravitaillé, et ça n’a pas marché. Je me suis retrouvé dans les billes, juste un peu trop haut ».

#3, Scoot McLaughlin, P5

Newgarden s’est élancé de la première place après que son coéquipier McLaughlin, lauréat du NTT P1 Award, ait été contraint de partir 10e après une pénalité de neuf places sur la grille de départ pour un changement de moteur non autorisé après la dernière course. Newgarden a mené 98 des 102 premiers tours alors que la plupart des équipes ont fait évoluer leur stratégie de ravitaillement à quatre arrêts.

Dixon avait un plan différent.

Il a pris la tête pour la première fois au 113e tour lorsque Colton Herta a quitté la tête au volant de la Honda Gainbridge n°26. Au 120e tour, tous les pilotes avaient effectué au moins deux arrêts au stand, à l’exception de Dixon.

#26, Colton Herta, P6

Takuma Sato, double vainqueur des 500 miles d’Indianapolis, est entré en contact avec la barrière SAFER dans le virage 2 au volant de la Honda Deloitte n°11, déclenchant le deuxième et dernier drapeau jaune de la course au 122e tour. Dixon a plongé dans les stands au 125e tour sous le drapeau jaune pour son deuxième arrêt, suivi par Newgarden et O’Ward.

La maîtrise de Dixon en matière d’économie de carburant a alors pris le contrôle de la course. O’Ward et Newgarden s’arrêtent pour la troisième fois aux tours 165 et 167, respectivement, tandis que Dixon n’effectue son troisième – et dernier – arrêt qu’au tour 197, laissant la tête à O’Ward.

 

Mais O’Ward passe au stand pour la quatrième et dernière fois au 214e tour, donnant la tête à son coéquipier Rossi. Mais Rossi, puis Herta, ont été contraints de s’arrêter une quatrième fois dans les sept tours suivants, et Dixon est passé en tête au 221e tour et y est resté jusqu’au drapeau à damier, malgré la surveillance de son niveau d’essence et la pression croissante de Will Power dans la Chevrolet n°12 du Verizon Team Penske. Dixon a mené 123 des 270 tours de la course.

Power a dû faire son dernier arrêt au 249e tour, et Dixon était libre à partir de ce moment-là.

Dixon partagera 10 000 dollars avec Chip Ganassi Racing et l’association caritative qu’il a choisie, le St. Jude Children’s Research Hospital, pour sa victoire dans le cadre du PeopleReady Force For Good Challenge.

Sa victoire signifie également que le bonus d’un million de dollars du PeopleReady Force For Good Challenge ne sera pas réclamé cette saison. Ce bonus est attribué au premier pilote qui gagne sur un circuit routier, un circuit en ville et un circuit ovale au cours d’une saison. Les deux dernières courses de la saison se déroulent sur circuit routier, à Portland International Raceway (3 septembre) et WeatherTech Raceway Laguna Seca (10 septembre), et Dixon n’a remporté aucune victoire sur circuit routier cette saison. Les quatre victoires de Newgarden ont toutes eu lieu sur des circuits ovales, et Palou a remporté des victoires sur un circuit routier et une route, mais aucune sur un circuit ovale.

La course ici

Championnat ici

Next Race

Communiqué NTT IndyCar

Crédits photos, NTT IndyCar