14 avril 2024

ELMS, United Autosports brille dans la nuit d’Aragon

L’Oreca n°22 de United Autosports USA a remporté depuis la pole position les 4 Heures d’Aragon à l’issue d’une course à rebondissements.

L’Oreca n°28 de IDEC Sport a terminé deuxième et celle d’Algarve Pro Racing (n°25) s’est adjugée la dernière marche du podium après être partie du fond de grille à la suite d’un souci en qualifications.

Cinquième du classement général, l’Oreca n°83 de AF Corse s’est imposée en LMP2 Pro/Am, Matthieu Vaxiviere précédant l’Oreca n°24 de Nielsen Racing.

#22, United Autosports, M. SATO / P. HANSON / O. JARVIS, Oreca 07, LMP2, P1. pht. Antoine Camblor

La victoire en LMP3 est revenue à la Ligier n°17 de COOL Racing après une belle bagarre avec la Duqueine n°12 de WTM by Rinaldi Racing et la Ligier n°35 d’Ultimate. Marcos Siebert a franchi la ligne d’arrivée en vainqueur avec 25 secondes d’avance.

#28, IDEC Sport, P. LAFARGUE / P. CHATIN / L. HÖRR, Oreca 07 – Gibson, LMP2. pht. Antoine Camblor

La Ferrari n°57 de Kessel Racing est venue à bout des assauts de la Porsche n°16 de Proton Competition en fin de course, et Davide Rigon a fêté son 37e anniversaire avec le champagne de la victoire, avec 10 secondes d’avance sur Alessio Picariello. Martin Rump a terminé troisième après une impressionnante remontée menée avec ses coéquipiers Richard Lietz et Michael Fassbender, après que l’acteur hollywoodien a été envoyé hors piste en début de course.

#25, Algarve Pro Racing, K. SIMPSON / J. ALLEN / A. LYNN, Oreca 07 – Gibson, LMP2, P3. pht. Antoine Camblor

AF Corse remporte sa première course de la saison – LMP2 Pro/Am

#83, AF Corse, F. PERRODO / M. VAXIVIERE / A. ROVERA, Oreca 07 – Gibson, LMP2 Pro Am, P5, P1 LMP2 Pro Am. pht. Antoine Camblor

Dans la fraîcheur de la nuit

La course a débuté sous un ciel nuageux et une température de 10 degrés de moins par rapport à la semaine écoulée. L’Oreca n°22 de United Autosports a emmené dans le premier virage un plateau de 42 concurrents qui n’a pas connu d’incident notable au départ.

Start Race

Tandis que le leader Phil Hanson est suivi par Nico Pino (Oreca n°30, Duqueine Team) et Rui Andrade (Oreca n°43, Inter Europol Competition), la catégorie LMP2 Pro/Am connaît quelques bouleversements. Giorgio Roda (Oreca n°99, Proton Competition) a pris le meilleur sur Salih Yoluç (Oreca n°34, Racing Team Turkey). En LMP3, Adam Ali (Ligier n°11, Eurointernational) s’est hissé en tête au détriment de Miguel Cristóvão (Ligier n°13, Inter Europol Competition), parti de la pole position.

#65, Panis Racing, M. MALDONADO / J. VAN UITERT / T. VAN DER HELM, Oreca 07 – Gibson, LMP2, P4. pht. Antoine Camblor

En LMGTE, Martin Berry (Ferrari n°66, JMW Motorsport) a tiré le meilleur parti de sa pole position au départ mais se voit dépossédé du commandement dans le deuxième tour par l’autre Ferrari n°50 de Johnny Laursen (Formula Racing). La Porsche n°16 de Proton Competition, la Ferrari n°57 de Kessel Racing et l’Aston Martinn°72 de TF Sport rejoignent les deux leaders pour une bataille où seulement quelques secondes séparent ce top 5.

Parti en fond de grille, James Allen progresse rapidement dans la hiérarchie au volant de l’Oreca n°25 d’Algarve Pro Racing : il est déjà septième du général après 30 minutes de course.

Cool Racing a pris le meilleur dans la catégorie LMP3

#17, COOL Racing, A. CHILA / M. SIEBERT / A. GARCIA, Ligier JS P320 – Nissan, LMP3, P1. pht. Antoine Camblor

Sur la Porsche n°93 de Proton Competition, Michael Fassbender effectue une belle prestation mais est heurté par l’Oreca n°30 dans le dernier virage. La Porsche a sa boîte de vitesses bloquée. Il parvient toutefois à refaire fonctionner sa transmission et regagne son stand pour réparation, avant de reprendre la piste en fond de peloton.

#12, WTM by Rinaldi Racing, T. KRATZ / L. WEISS / O. TUNJO, Duqueine M30 – D08 – Nissan, LMP3, P2. pht. Antoine Camblor

Pénalisé d’un drive-through (passage obligatoire à vitesse réduite par la voie des stands) pour ce contact, Pino rétrograde au classement. L’Oreca n°43 de Rui Andrade se retrouve en deuxième position et tente de réduire l’écart sur Hanson.

#35, Ultimate, E. TROUILLET / M. LAHAYE / J. LAHAYE, Ligier JS P320 – Nissan, LMP3, P3. pht. Antoine Camblor

En LMP2 Pro/Am, l’arrêt ravitaillement de l’Oreca n°99 de Proton Competition permet à Racing Team Turkey de reprendre la tête. Ali est toujours leader en LMP3, tout comme Laursen en LMGTE avant son premier arrêt au stand.

Dans son tour de sortie, le Danois est rattrapé par l’Aston Martin n°72 et dans sa tentative pour éviter cette voiture plus rapide, il ne voit pas l’Oreca n°43 de Rui Andrade en plein dépassement. A la suite d’un contact, les deux voitures heurtent durement les barrières de sécurité. La Ferrari ne peut repartir, tandis qu’Andrade parvient à ramener la voiture au stand mais doit abandonner à son tour.

#57, Kessel Racing, T. KIMURA / G. HUFFAKER II / D. RIGON, Ferrari 488 GTE Evo, LMGTE, P1. pht. Antoine Camblor

Le Safety Car entre en piste pour 12 minutes afin de permettre l’évacuation des débris.

Une fois la piste dégagée et la course relancée, d’autres voitures passent au stand. Laurents Hörr (Oreca n°28, IDEC Sport) est maintenant leader devant Marino Sato (United Autosports, n°22) et Tijmen van der Helm (Panis Racing n°65). En LMP2 Pro/Am, le top 4 est constitué de Ben Hanley (Nielsen Racing, n°34), Charlie Eastwood (n°34, Racing Team Turkey), Alessio Rovera (n°83, AF Corse) et Gianmaria Bruni (n°99, Proton Competition).

#16, Proton Competition, R. HARDWICK / Z. ROBICHON / A. PICARIELLO, Porsche 911 RSR – 19, P2. pht. Antoine Camblor

En LMP3, les Ligier n°11 et 13, respectivement leader et deuxième, écopent d’un stop-and-go (arrêt obligatoire au stand) de 2 minutes 40 pour une infraction sous Safety Car. Ce qui porte en tête la Duqueine n°12 de Torsten Kratz (WTM By Rinaldi Racing), suivie à 3 secondes de la Ligier n°17 d’Alejandro Garcia (COOL Racing).

L’Oreca n°22, maintenant pilotée par Marino Sato, a repris le commandement aux dépens de Hörr. Reshad de Gerus occupe la troisième place sur l’Oreca n°47 de COOL Racing.

#93, Proton Competition, M. FASSBENDER / M. RUMP / R. LIETZ, Porsche 911 RSR – 19, LMGTE, P3. pht. Antoine Camblor

Kessel Racing débloque son compteur de victoire en 2023 dans la catégorie LMGTE

Après le retrait de Formula Racing, la tête de la catégorie LMGTE est maintenant occupée par la Ferrari n°57 de Scott Huffaker (Kessel Racing) devant Lorcan Hanafin (Ferrari n°66) et Zach Robichon (Porsche n°16).

La lutte pour la catégorie LMP2 Pro/Am fait toujours rage entre les Oreca n°83 et 34. Mais les ambitions de victoire de cette dernière connaissent une fin prématurée sur un problème qui contraint Racing Team Turkey à rentrer la voiture dans son stand. Lorsqu’elle repart, elle a chuté en 20e position.

En LMP2 tout se joue entre Job van Uitert (Panis Racing, n°65), Paul-Loup Chatin (IDEC Sport, n°28), Alex Lynn (Algarve Pro Racing, n°25) et Oliver Jarvis (United Autosports, n°22).

Ce dernier est sur une stratégie différente et son arrêt pour la fin de course au tout début de la fenêtre de ravitaillement s’avère payant : il prend la tête à 30 minutes de l’arrivée, à la faveur des arrêts plus tardifs de ses adversaires.

En LMP3, la Ligier n°17 devance la Duqueine n°12 et la Ligier n°35, avec pour le leader Marcos Siebert un avantage de 17 secondes sur ses adversaires. Cinquième du général, Matthieu Vaxiviere est confortablement en tête en LMP2 Pro/Am, suivi à 18 secondes par Mathias Beche (Nielsen Racing, n°24).

Sur la Ferrari n°57, Davide Rigon bénéficie de 8 secondes d’avance sur les Porsche de Proton Competition à sa poursuite, avec dans l’ordre Alessio Picariello (n°16), Julien Andlauer (n°77) et Martin Rump (n°93).

Après un tête-à-queue, Job van Uitert sauve une quatrième place, tandis que Rump ravit la dernière marche du podium LMGTE à Andlauer.

L’Oreca n°22 de United Autosports passe sous le drapeau à damier avec 14’’9 secondes d’avance sur la n°28 de IDEC Sport et la n°25 d’Algarve Pro Racing.

L’Oreca n°83 de AF Corse, la Ligier n°17 de COOL Racing et la Ferrari n°57 de Kessel Racing marquent respectivement les 25 points de la victoire en LMP2 Pro/Am, en LMP3 et en LMGTE.

4 Heures d’Aragon ici

Communiqué ELMS

Crédits photos, Antoine Camblor, ELMS

Next Race