23 juillet 2024

MotoGP, un Bagnaia flamboyant s’impose en Tissot Sprint à Austin

L’Italien n’a commis aucune erreur et remporte son deuxième succès un samedi après Portimão. Le n°1 devance Alex Rins et Jorge Martín

#1, Pecco Bagnaia, Ducati, P1. pht. Michelin Motorsport

Les pilotes de la catégorie reine revenaient une dernière fois en piste ce samedi après-midi pour disputer la très attendue Tissot Sprint du Grand Prix Red Bull des Amériques. Parti en pole, le Champion du Monde en titre Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) n’a pas tremblé pour aller s’imposer en solitaire sous la chaleur écrasante du Texas.

#42, Alex Rins, Honda, P2. pht. Michelin Motorsport

Alex Rins (LCR Honda Castrol) et Jorge Martín (Prima Pramac Racing) complètent le top 3 d’une bataille mouvementée. Retour sur ces 10 tours de course à Austin.

Start Race. pht. Michelin Motorsport

Bagnaia impressionne

Deuxième sur la grille, Alex Rins signe un excellent envol qui lui permet de prendre la tête au premier virage. Cependant, l’Espagnol élargit un peu trop et voit le poleman Pecco Bagnaia décroiser pour retrouver sa position. Le pilote transalpin sera très brièvement inquiété mais s’envolera assez rapidement pour aller triompher.

#89, Jorge Martin, Ducati, P3. pht. Michelin Motorsport

Parti sixième, Aleix Espargaró (Aprilia Racing) se retrouve à la troisième place dès la fin du premier tour devant Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP™) et Johann Zarco (Prima Pramac Racing), respectivement septième et neuvième de la Q2.

#41, Aleix Espargaro, Aprilia, P4. pht. Michelin Motorsport

Martín se reprend

La bataille fait rage dès le début de course et Alex Rins cède à la pression face à Aleix Espargaró au deuxième tour. Fabio Quartararo tente d’en profiter mais le pilote LCR ferme la porte au Français. Auteur d’une qualification décevante hors du top 10 avec deux chutes, Jorge Martín se rachète avec un envol spectaculaire, bien aidé en ligne droite par la puissance de sa GP23. Le « Martinator » se retrouve rapidement dans la lutte pour le podium.

#33, Brad Binder, KTM, P5. pht. Michelin Motorsport

Samedi noir pour les Français

Au quatrième tour, Fabio Quartararo retarde son freinage au bout de la ligne droite pour résister à Alex Márquez (Gresini Racing MotoGP™) mais élargit et rétrograde au sixième rang. Quelques secondes plus tard, le Français chute au premier virage et se retrouve en queue de peloton. Dans le même temps, Johann Zarco se manque à son tour au bout de la ligne droite et perd plusieurs positions.

#72, Marco Bezzecchi, Ducati, P6. Toujours en tête du championnat pour un petit point devant Bagnaia. pht. Michelin Motorsport

La bataille la plus passionnante de cette fin de course concerne la troisième place. Après avoir cédé sa deuxième position à Alex Rins puis la troisième à Jorge Martín, Aleix Espargaró part en chasse du « Martinator » pour le gain de la médaille de bronze. Le pilote Aprilia tentera jusqu’au bout de se défaire de son compatriote mais devra se contenter de la quatrième place.

#10, Luca Marini, Ducati, P7. pht. Michelin Motorsport

La suite du top 10

Derrière, Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) profite de la chute d’Alex Márquez pour glaner la cinquième place devant Marco Bezzecchi (Mooney VR46 Racing Team) et son coéquipier Luca Marini (Mooney VR46 Racing Team). Miguel Oliveira (CryptoDATA RNF MotoGP Team) marque son retour avec une huitième position devant Jack Miller (Red Bull KTM Factory Racing) et Maverick Viñales (Aprilia Racing), qui complète le top 10. Malgré un début de course dantesque, Johann Zarco franchit la ligne en 11e position.

Podium Sprint. #42, Alex Rins, P2 – #1 Pecco Bagnaia, P1 – #88, Jorge Martin, P3. pht. Michelin Motorsport

Le départ de la course MotoGP sera donné dimanche à 21h00 (heure Paris) à Austin.