3 décembre 2022

MotoGP : Première pole pour le rookie Marco Bezzecchi en Thaïlande

Une première pole dans la catégorie reine et un record du tour pour le pilote VR46.

#72, Marco Bezzecchi, Ducati, P1

La VR46 est à nouveau au sommet du MotoGP ! Le rookie Marco Bezzecchi, l’un des protégés de Valentino Rossi, a battu le record du tour sur le circuit international de Chang pour s’emparer de la pole position pour le Grand Prix de Thaïlande. Le pilote du Mooney VR46 Racing Team a tourné en 1’29’’671 au drapeau à damier pour devancer Jorge Martin de Prima Pramac Racing de seulement 0’’021 en Q2, tandis que Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) a donné un coup de pouce à ses espoirs de titre en se plaçant également en première ligne.

Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP), leader du Championnat du Monde, s’est qualifié en quatrième position, mais Aleix Espargaro (Aprilia Racing), autre prétendant au titre, n’a pas pu échapper à la Q1.

#89, Jorge Martin, Ducati, P2

Les balles de Bologne font à nouveau feu de tout bois

Martin avait été le plus rapide lors des essais libres et il a été encore plus rapide lors de son premier run en Q2 en réalisant un 1’29’’893. Johann Zarco, le coéquipier de l’équipe Prima Pramac Racing, est deuxième avec un chrono de 1’29’’963, tandis que Quartararo est troisième avec un temps de 1’30’’009. Bagnaia, cependant, était tout à fait en arrière en neuvième position à 0’’835 secondes du rythme.

#63, Francesco Bagnaia, Ducati, P3

« Pecco » est parti tôt pour son deuxième tour et a grimpé jusqu’à la quatrième place avec un 1’30’’098 avant de sauter en pole provisoire avec un 1’29’’775 au tour suivant. Les espoirs de Martin de reprendre la première place à son coéquipier Ducati ont failli être anéantis lorsqu’il a perdu l’arrière de sa Desmosedici dans le cinquième virage, mais l’Espagnol l’a rattrapé juste à temps et est resté en haut de l’affiche. Au tour suivant, « The Martinator » était en effet de retour au sommet, avec un temps de 1’29’’692.

#20, Fabio Quartararo, Yamaha, P4

C’était déjà un nouveau record du tour de tous les temps et le drapeau à damier est sorti, mais Bezzecchi n’avait pas abandonné la pole. Le jeune homme de 23 ans a réalisé un chrono de 1’29’’671, mais ce n’est pas tout ! Martin continue de voler sur le circuit de Buriram et passe au rouge dans le secteur 3, ce qui signifie qu’il était en passe de reprendre la pole position. Cependant, il n’a pas pu continuer, avec un chrono de « seulement » 1’29’’782 – toujours plus rapide que tous les meilleurs tours de Bezzecchi et Bagnaia – et a dû se contenter de la P2.

#5, Johann Zarco, Ducati, P5

Quartararo contre les Ducatis – encore une fois

Une fois de plus, Quartararo est le solitaire au milieu d’un troupeau de Ducati. Il s’est qualifié en quatrième position avec un chrono de 1’29’’909 dans le dernier tour, Zarco s’est qualifié en cinquième position mais n’a pas réussi à améliorer son premier passage, tandis qu’Enea Bastianini (Gresini Racing MotoGP) a réussi à se placer sur la deuxième ligne avec un chrono de 1’29’’988 dans l’espoir de conserver ses chances de titre. Jack Miller (Ducati Lenovo Team) est passé de la quatrième place à la fin de la première manche à la septième place après un problème apparent avec sa moto.

#23, Enea Bastianini, Ducati, P6

Marc Marquez est sorti de Q1 pour prendre la huitième place avec le seul nouveau pneu arrière Michelin tendre qu’il lui restait. Cependant, il aurait pu être encore meilleur sans un moment dans le dernier virage de son dernier tour, qui s’est avéré être un 1’30’’133. Luca Marini a placé les deux Mooney VR46 Racing Team sur les trois premières lignes, devant Alex Rins (Team Suzuki Ecstar), Miguel Oliveira (Red Bull KTM Factory Racing) et Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing).

#43, Jack Miller, Ducati, P7

Plus tôt, en Q1, Marc Marquez était le plus rapide à la fin des premiers runs avec un temps de 1’30’’343, avec Cal Crutchlow (WithU Yamaha RNF MotoGP Team) deuxième avec un temps de 1’30’’542, une position et 0’’067 seconde d’avance sur Aleix Espargaro. Les Aprilia ont eu du mal à trouver de l’adhérence tout le week-end, mais quand Aleix Espargaro est sorti des stands avec un pneu Michelin tendre à l’arrière, il a pris sa RS-GP par la peau du cou et a réussi à obtenir un temps de 1’30’’202 pour se placer en Q2 provisoire.

#63, Marc Marquez, Honda, P8

Dans la dernière minute de la séance, Marc Marquez a repris l’ascendant avec un 1’30’’038 alors qu’il était pratiquement accroché au pot d’échappement de Franco Morbidelli (Monster Energy Yamaha MotoGP) au moment de franchir la ligne, et Oliveira est passé de la septième à la deuxième place avec un 1’30’’099. Aleix Espargaro était déjà rentré aux stands à ce moment-là et a donc été poussé hors de la Q2, l’Espagnol étant maintenant fermement sur la touche dans la course au titre puisqu’il partira 13e dimanche après-midi.

#10, Luca Marini, Ducati, P9

Morbidelli s’est qualifié en 14e position, devant Crutchlow et Raul Fernandez, qui était de retour sur sa machine Tech3 KTM Factory Racing après avoir été privé de la séance FP3 à cause d’un mal de ventre. Maverick Viñales a connu les mêmes difficultés qu’Aleix Espargaro et a placé sa machine Aprilia Racing en 17e position sur la grille, devant Remy Gardner (Tech3 KTM Factory Racing), Pol Espargaro (Repsol Honda Team), Alex Marquez (LCR Honda Castrol), Fabio Di Giannantonio (Gresini Racing MotoGP), Tetsuta Nagashima (LCR Honda Idemitsu), Darryn Binder (WithU Yamaha RNF MotoGP Team), et Danilo Petrucci (Team Suzuki Ecstar).

#42, Alex Rins, Suzuki, P10

Nous avons donc un pole-sitter pour la première fois, et Bagnaia a l’opportunité de reprendre du terrain sur Quartararo. Après le Warm Up du dimanche matin à 10h40, la bataille pour le GP de Thaïlande se déroulera sur 26 tours palpitants à partir de 15h00 (GMT +7) !

#89, Jorge Martin, Ducati, P2 – #72, Marco Bezzecchi, Ducati, P1 – #63, Francesco Bagnaia, Ducati, P3

La Q1 ici

La Q2 ici

Communiqué MotoGP

Crédits photos Michelin Motorsport

 

Haut du site