20 avril 2024

MotoGP, Marco Bezzecchi en démonstration, Bagnaia à terre en Inde

Le pilote VR46 décroche un solide succès devant Jorge Martín et Fabio Quartararo, qui signe son retour sur le podium

Les acteurs du MotoGP étaient en piste ce dimanche après-midi au circuit international de Buddh pour disputer la course du premier Grand Prix d’Inde de l’histoire. Intraitable de bout en bout, Marco Bezzecchi (Mooney VR46 Racing Team) démarre la tournée asiatique avec les 25 points de la victoire devant Jorge Martín (Prima Pramac Racing) ainsi que Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP), qui décroche son deuxième podium de la saison. Retour sur ces 21 tours historiques.

#72, Marco Bezzecchi, Ducati, P1. pht. Michelin Motorsport

Le pari de Martín

À l’extinction des feux, c’est une fois encore Jorge Martín qui s’adjuge le holeshot devant Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) et le poleman Marco Bezzecchi. Dans le virage 4, le « Martinator » élargit et voit ses deux rivaux au titre le déposer tandis que Marc Márquez (Repsol Honda Team) et Fabio Quartararo se blottissent dans sa roue. Quelques secondes plus tard, Marco Bezzecchi place une attaque dans la dernière courbe du circuit pour reprendre la tête avant même la fin du premier tour.

Race Start. pht. Michelin Motorsport

L’Italien attaque fort en début de Grand Prix et décroche progressivement Pecco Bagnaia, qui compte lui-même une petite marge sur Jorge Martín, seul pilote de la grille à avoir opté pour la gomme medium à l’arrière, face au pneu soft de ses adversaires.

#89, Jorge Martin, Ducati, P2. pht. Michelin Motorsport

Bagnaia au sol

Le représentant du team Pramac prend le meilleur sur Pecco Bagnaia en bout de ligne droite, ce qui surprend l’Italien qui élargit et voit Marc Márquez devenir une menace. Malheureusement pour lui, le n°93 est victime d’une légère chute au premier virage et cède la quatrième place à un Fabio Quartararo des grands jours. Devant, Marco Bezzecchi enchaîne des chronos impressionnants et compte déjà quatre secondes d’avance à mi-parcours, s’octroyant déjà un avantage définitif.

#20, Fabio Quartararo, Yamaha, P3. pht. Michelin Motorsport

Au moment où Aleix Espargaró (Aprilia Racing) abandonne sur soucis technique, Pecco Bagnaia dépossède Jorge Martín de la deuxième place, l’Espagnol se rendant coupable d’une erreur au freinage. Dans les secondes qui suivent cette passe d’armes, le leader du général chute et cède des points très importants à ses rivaux au championnat. Cette erreur profite également à Fabio Quartararo, qui se retrouve en lice pour le podium.

#33, Brad Binder, KTM, P4. pht. Gold & Goose

Final mouvementé pour Martín

À cinq tours de l’arrivée, Jorge Martín se dirige vers une confortable deuxième place mais va voir sa fin de GP quelque peu s’animer. D’abord, le n°89 est gêné par sa combinaison, complètement ouverte à l’exception du velcro. En pleine course, le pilote Pramac remonte sa fermeture éclair et perd quelques dixièmes de seconde précieux, permettant à Fabio Quartararo de réduire l’écart. Enfin, dans le dernier tour, l’Espagnol se manque au virage 4 et voit Fabio Quartararo lui subtiliser la deuxième place. Dans un ultime effort, le Madrilène contre-attaque pour reprendre le dessus sur le Français et inscrire les 20 points de la deuxième position.

#36, Joan Mir, Honda, P5. pht. Michelin Motorsport

La suite du top 10

Derrière, Brad Binder profite d’une erreur de Joan Mir au virage 8 pour s’offrir la quatrième place dans les derniers instants. Cinquième, le pilote Honda signe là son meilleur résultat d’une saison jusqu’à présent délicate. Esseulé une grande partie de la course, Johann Zarco (Prima Pramac Racing) termine sixième de ce Grand Prix d’Inde devant Franco Morbidelli (Monster Energy Yamaha MotoGP) ainsi que Maverick Viñales (Aprilia Racing). Marc Márquez s’est livré à une belle remontée après sa chute et se classe neuvième, juste devant Raúl Fernández (CryptoDATA RNF MotoGP Team).

Podium. pht. Michelin Motorsport

Le point au classement

Au général, tout est relancé ! Avec ce zéro pointé, Pecco Bagnaia voit Jorge Martín revenir à seulement 13 longueurs. Le « Martinator » a plus que rempli sa mission qui était de terminer devant son rival et met plus que jamais la pression sur l’Italien. Vainqueur du Grand Prix, Marco Bezzecchi pointe désormais à 31 unités du pilote Pramac.

La course ici

V-Max ici

Meilleurs tours ici

Championnat pilotes ici

Rendez-vous dès la semaine prochaine pour le Grand Prix du Japon !

Communiqué Moto GP