23 juillet 2024

MotoGP, Francesco Bagnaia nouveau SachsenKING, Martín craque et perd gros

L’Italien a profité de la chute de son rival à deux tours du terme pour s’imposer devant Marc et Alex Márquez

Les acteurs de la catégorie reine étaient à leur tour en piste ce dimanche après-midi au mythique Sachsenring pour disputer la très attendue course du Grand Prix Liqui Moly Motorrad d’Allemagne. Au terme d’un affrontement qui fera date, Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) devient le pilote le plus victorieux de l’histoire de Ducati grâce à un 24e succès retentissant devant Marc Márquez (Gresini Racing MotoGP) et Alex Márquez (Gresini Racing MotoGP). Retour sur ce Grand Prix fou dans la Saxe.

#1, « Peco » Bagnaia, Ducati, P1. pht. Michelin Motorsport

Bagnaia en tête

Parti de la pole et vainqueur en Tissot Sprint hier, Jorge Martín (Prima Pramac Racing) signe un départ canon et s’offre le holeshot devant Miguel Oliveira (Trackhouse Racing) et Francesco Bagnaia. Son compatriote Marc Márquez s’élance lui aussi de la meilleure des manières puisque le n°93 passe de la 13e à la neuvième position. À la fin du premier tour, Pecco Bagnaia se débarrasse de Miguel Oliveira pour le gain de la deuxième place derrière Jorge Martín. Dans la boucle suivante, le n°1 réitère l’opération et s’empare des commandes du Grand Prix pour la première fois. Parmi les pilotes qui réalisent un excellent début de course, on se doit de parler de Franco Morbidelli (Prima Pramac Racing), troisième dans la roue de son coéquipier après deux tours.

#93, Marc Marquez, Ducati, P2. pht. Michelin Motorsport

Énième remontée de M.Márquez

Marc Márquez est bien décidé à nous offrir une nouvelle remontée et le pilote Gresini prend l’avantage sur Raúl Fernández (Trackhouse Racing) avant de récupérer la sixième place de Maverick Viñales (Aprilia Racing), qui se manque et traverse le bac à gravier. Déterminé à signer un deuxième carton plein consécutif sur ce circuit, Jorge Martín prend quant à lui le meilleur sur Pecco Bagnaia dans le premier virage. Le leader du Championnat du Monde tente de creuser l’écart sur son rival, mis sous pression puis dépassé par Franco Morbidelli. Pecco Bagnaia semble en difficulté alors que Miguel Oliveira et Alex Márquez se montrent de plus en plus pressants, ce qui fait les affaires de Marc Márquez, qui recolle au groupe au tiers de la course.

Start Race. pht. Michelin Motorsport

Martín s’envole

À mi-parcours, Pecco Bagnaia se ressaisit et repasse devant Franco Morbidelli. Le pilote d’usine Ducati accuse plus d’une seconde retard sur le « Martinator », que rien ne semble en mesure d’inquiéter. De son côté, Franco Morbidelli se retrouve en difficulté et cède face à Alex Márquez. Quelques tours plus tard, l’Italien du team Pramac commet une erreur et ouvre la porte à un Marc Márquez qui n’en demandait pas tant. Cependant, le n°21 referme en sortie du virage 1 et entre en contact avec son vis-à-vis. L’octuple Champion du Monde parvient miraculeusement à reste sur ses roues mais se retrouve désormais sous la menace d’Enea Bastianini (Ducati Lenovo Team).

#73, Alex Marquez, Ducati, P3. pht. Michelin Motorsport

Le leader craque

À cinq tours de l’arrivée, Marc Márquez revient à hauteur puis dépasse Franco Morbidelli dans le dernier virage. Le natif de Cervera est quatrième à deux secondes de son frère Alex Márquez, qui occupe la dernière place du podium. Derrière la fratrie, Franco Morbidelli et Enea Bastianini se livrent un duel féroce qui tournera finalement à l’avantage de ce dernier. Alors que les positions semblent figées en fin de GP, l’impensable se produit à deux tours du drapeau à damier. En route pour son deuxième succès du week-end, Jorge Martín se manque et chute dans le premier virage alors qu’il comptait près d’une seconde d’avance sur Pecco Bagnaia.

Le « Martinator » est KO debout tandis que Pecco Bagnaia exulte en signant sa quatrième victoire consécutive. Dans un final de folie, Marc Márquez attaque et dépose son frère Alex Márquez, avec qui il partage le podium pour la première fois.

#20, Fabio Quartararo, Yamaha, P11. pht. Michelin Motorsport

La suite du top 10

Enea Bastianini décroche la quatrième place de ce GP devant un surprenant Franco Morbidelli ainsi que Miguel Oliveira. Septième, le rookie Pedro Acosta (Red Bull GASGAS Tech3) a laissé passer sa dernière opportunité de devenir le plus jeune vainqueur d’un Grand Prix en catégorie reine. Marco Bezzecchi (Pertamina Enduro VR46 Racing Team) est huitième devant Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) et Raúl Fernández (Trackhouse Racing). Côté tricolore, Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) et Johann Zarco (LCR Honda Castrol) se classent respectivement 11e et 17e de cette course. On notera également l’abandon de Fabio Di Giannantonio (Pertamina Enduro VR46 Racing Team).

pht. Michelin Motorsport

Le point au classement

Francesco Bagnaia partira donc en vacances avec le statut de leader du Championnat du Monde. Le n°1 signe un quatrième succès consécutif et compte désormais 10 longueurs d’avance sur un Jorge Martín qui a de quoi nourrir des regrets. Marc Márquez conserve sa troisième place et se retrouve à 46 points du « Martinator ». Enea Bastianini est quatrième avec 11 points de moins tandis que Maverick Viñales complète le top 5.

Place désormais à une trêve estivale bien méritée ! Rendez-vous dans quatre semaines pour un Grand Prix de Grande-Bretagne historique !

Communiqué Moto GP