19 juin 2024

MotoGP, Francesco Bagnaia le maître du Mugello

Le n°1 triomphe en patron au Mugello devant Enea Bastianini et Jorge Martín

Les Ducati Desmosedici de Pecco Bagnaia et Enea Bastianini étaient parées d’un bleu clair, une couleur qui évoque les équipes nationales italiennes dans le monde du sport et seulement pour ce GP.

Les acteurs du MotoGP étaient de retour en piste ce dimanche après-midi au Mugello pour disputer la course du Grand Prix Brembo d’Italie. Au terme d’un affrontement pauvre en dépassements mais riche en tension et suspense, Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) s’impose à domicile pour la troisième année consécutive devant son coéquipier Enea Bastianini (Ducati Lenovo Team) et Jorge Martín (Prima Pramac Racing). Retour sur cette bataille en Toscane.

#1, « Peco » Bagnaia, Ducati, P1. pht. Michelin Motorsport

Départ canon de Bagnaia

En pole position, le « Martinator » réalise un excellent départ et s’offre le holeshot devant Enea Bastianini mais les deux hommes se font déposer au deuxième virage par un surprenant Pecco Bagnaia, cinquième sur la grille en raison d’une pénalité. Le Champion du Monde en titre tente de creuser l’écart dès les premiers kilomètres mais le leader du général Jorge Martín s’accroche. Habituellement collé aux deux hommes, Marc Márquez (Gresini Racing MotoGP) est quatrième en ce début de course mais le n°93 n’abdique pas et tente une attaque au premier virage qu’Enea Bastianini contre magnifiquement pour conserver la troisième place.

#23, Enea Bastianini, Ducati, P2. pht. Michelin Motorsport

Cinquième, Pedro Acosta (Red Bull GASGAS Tech3) peine quant à lui à suivre le rythme des leaders et se retrouve sous la menace de Franco Morbidelli (Prima Pramac Racing).

#89, Jorge Martin, Ducati, P3. pht. Michelin Motorsport

Martín en chasse du leader

Après huit tours d’une course plutôt calme, Pecco Bagnaia dispose de huit dixièmes d’avance sur le trio de chasse composé de Jorge Martín, Enea Bastianini et Marc Márquez. À mi-parcours, Jorge Martín hausse le ton pour distancer ses collègues de Ducati et réduire l’écart qui le sépare du leader. Derrière, Maverick Viñales (Aprilia Racing) a fait le pari du pneu medium et le Catalan revient dans la roue de Franco Morbidelli, jusque-là esseulé au sixième rang. À six tours de la fin, Marc Márquez prépare parfaitement son attaque au virage 1 et prend enfin l’avantage sur Enea Bastianini. Le n°93 comptes une seconde de retard sur Jorge Martí, qui pointe quant à lui à six dixièmes de Pecco Bagnaia.

#93, Marc Marquez, Ducati, P4. pht. Gold & Goose

Bastianini au finish

À trois boucles du drapeau à damier, Jorge Martín donne tout pour faire la jonction avec le n°1 et revient à deux dixièmes. Malheureusement, le n°89 a tout donné et doit se contenter de la deuxième place…du moins c’est ce qu’il croyait ! Dans l’avant-dernier tour, Enea Bastianini répond parfaitement à Marc Márquez et retrouve la troisième marche du podium. Sur un excellent rythme en fin de course, le n°23 prépare sa manœuvre et prend l’avantage sur Jorge Martín dans l’ultime courbe du circuit pour offrir un doublé du team d’usine Ducati aux tifosis sur le fil.

#31, Pedro Acosta, KTM, P5. pht. Michelin Motorsport

La suite du top 10

Marc Márquez manque le podium mais s’offre tout de même une belle quatrième place devant Pedro Acosta, bloqué dans un no man’s land pendant une grande partie de la course. Franco Morbidelli repart quant à lui avec les points de la sixième place juste devant Fabio Di Giannantonio (Pertamina Enduro VR46 Racing Team). Le pari du pneu medium n’a hélas pas fonctionné pour Maverick Viñales, qui se classe huitième devant Alex Márquez (Gresini Racing MotoGP) et Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing). Nos Français Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) et Johann Zarco (LCR Honda Castrol) terminent quant à eux respectivement 18e et 19e. On notera également l’abandon d’Augusto Fernández (Red Bull GASGAS Tech3) ainsi que les chutes de Joan Mir (Repsol Honda Team) et Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu).

Doublé de l’équipe d’usine Ducati. pht. Michelin Motorsport

Le point au classement

Grâce à ce carton plein, Pecco Bagnaia revient à 18 longueurs du leader du Championnat du Monde Jorge Martín. À 17 unités de l’Italien, Marc Márquez perd du terrain sur le duo de tête mais reste à 18 points d’un Enea Bastianini en feu aujourd’hui. Pedro Acosta s’empare quant à lui de la cinquième place du classement et accuse 13 longueurs de retard sur le transalpin.

pht. Michelin Motorsport

Classement du GP d’Italie ici

V-Max ici

Meilleurs tours ici

Championnat ici

Rendez-vous dans quatre semaines pour le Grand Prix des Pays-Bas !

Communiqué MotoGP