19 mai 2024

MotoGP, Maverick Viñales vainqueur au Texas, rentre dans l’histoire !

« Bat Mav » devient le premier homme de l’ère MotoGP à triompher pour trois constructeurs différents

Quel spectacle nous a offert une fois encore le MotoGP ! Les acteurs de la catégorie reine avaient rendez-vous cet après-midi au COTA avec la course du Grand Prix Red Bull des Amériques. Au terme d’un GP absolument grandiose qui restera dans les mémoires, Maverick Viñales (Aprilia Racing) signe un carton plein et devient le premier homme à triompher pour trois marques différentes dans l’ère MotoGP. Le pilote Aprilia devance un exceptionnel Pedro Acosta (Red Bull GASGAS Tech3) ainsi qu’Enea Bastianini (Ducati Lenovo Team). Retour sur cet affrontement d’anthologie à Austin.

#12, Maverick Viñales, Aprilia, P1. pht. Michelin Motorsport

Acosta leader de GP

À l’extinction des feux, Pedro Acosta s’offre un départ canon et signe le holeshot devant Enea Bastianini et Jorge Martín (Prima Pramac Racing). En revanche, le poleman Maverick Viñales prend un envol catastrophique et perd 10 positions au premier virage après une manœuvre musclée de Jorge Martín sur Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team). Équipé du pneu tendre à l’arrière, le « Martinator » se place dans la roue de Pedro Acosta dès le premier tour.

#31, Pedro Acosta, KTM, P2. pht. Michelin Motorsport

Le début de GP est particulièrement spectaculaire avec de nombreuses attaques et notamment celle de Jack Miller (Red Bull KTM Factory Racing) sur Marc Márquez (Gresini Racing MotoGP), qui perd un morceau d’aileron sur cette action. Après une Tissot Sprint ratée hier, Pecco Bagnaia s’emploie en ce début de course et revient à hauteur d’un Jorge Martín qui bute sur le jeune Pedro Acosta. Cette bataille entre les deux hommes de tête permet à Marc Márquez et Jack Miller de revenir, ce qui nous offre une course de folie.

#23, Enea Bastianini, Ducati, P3. pht. Michelin Motorsport

Un début de GP sensationnel

Dans le quatrième tour, le « Martinator » trouve enfin l’ouverture sur son jeune compatriote, qui cède également face à Marc Márquez et Francesco Bagnaia. De son côté, Maverick Viñales entame sa remontée dans son coin et dépose Alex Márquez (Gresini Racing) pour le gain de la septième place. Devant, dans le dernier virage du cinquième tour, Marc Márquez s’impatiente et tente une attaque sur le leader Jorge Martín.

Start Race. pht. Michelin Motorsport

Les deux hommes se percutent mais parviennent à rester sur leur machine. Cette manœuvre permet à Pecco Bagnaia et Pedro Acosta de déposer le septuple vainqueur de course à Austin. Dans la foulée, Pedro Acosta et le n°93 prennent le meilleur sur Pecco Bagnaia dans un début de GP ahurissant. Peu avant la mi-course, Maverick Viñales se débarrasse à son tour de Pecco Bagnaia et pointe déjà au quatrième rang tandis que devant, Pedro Acosta et Marc Márquez font la jonction avec Jorge Martín.

#89, Jorge Martin, Ducati, P4. pht. Michelin Motorsport

M.Márquez au sol, Viñales trop fort

Les deux hommes ne font qu’une bouchée du « Martinator », qui voit Maverick Viñales revenir dans sa roue comme un boulet de canon. Nouveau leader, Marc Márquez semble en excellente position pour s’imposer mais le n°93 est victime d’une chute au 11e virage qui le prive peut-être d’un huitième succès au COTA. Revenu au contact du groupe de tête, Maverick Viñales se débarrasse d’un Jorge Martín en grande difficulté sur son pneu tendre avant de retrouver les commandes du GP à huit tours de la fin. À cinq boucles du terme, Enea Bastianini s’attaque à Jorge Martín pour le podium mais l’Espagnol veille. Quelques tours plus tard, le pilote d’usine Ducati trouve l’ouverture sur son vis-à-vis et s’offre la troisième place derrière le fantastique Pedro Acosta mais surtout un Maverick Viñales absolument imbattable ce week-end, qui entre dans l’histoire du MotoGP.

#20, Fabio Quartararo, Yamaha, P12. pht. Michelin Motorsport

La suite du top 10

Jorge Martín manque le podium pour la première fois de la saison mais signe tout de même une honorable quatrième place devant le Champion du Monde en titre Pecco Bagnaia, qui ne gardera pas un très bon souvenir de ce week-end. Fabio Di Giannantonio (Pertamina Enduro VR46 Racing Team) est sixième devant Aleix Espargaró (Aprilia Racing) ainsi que Marco Bezzecchi (Pertamina Enduro VR46 Racing Team), qui peine encore à trouver du rythme sur la GP23. Parti 17e, Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) sauve les meubles avec une neuvième place devant Raúl Fernández (Trackhouse Racing), qui offre le top 10 à Trackhouse à domicile. Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) est quant à lui 12e alors que Johann Zarco (LCR Honda Castrol) a abandonné. On notera également les chutes de Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu), Alex Márquez, Franco Morbidelli (Prima Pramac Racing), Joan Mir (Repsol Honda Team) et Alex Rins (Monster Energy Yamaha MotoGP), vainqueur ici l’an dernier.

pht. Michelin Motorsport

Le point au classement

Au général, Jorge Martín conserve sa place de leader et compte désormais 21 points d’avance sur son dauphin Enea Bastianini. Grâce à ce carton plein, Maverick Viñales remonte au troisième rang devant Pedro Acosta et Pecco Bagnaia, qui accuse 30 longueurs de retard sur Jorge Martín.

Classement GP ici

Meilleurs tours ici

V-Max ici

Championnat pilotes ici

Rendez-vous dans deux semaines pour le Grand Prix d’Espagne !

Communiqué MotoGP