MotoGP, démonstration de Quartararo au GP d’Andalousie, tiercé Yamaha

Posted by

Fabio Quartararo (Yamaha-SRT) a signé une seconde victoire de rang sur le circuit de Jerez. Déjà vainqueur du GP d’Espagne dimanche dernier, le Français s’est largement imposé au GP d’Andalousie, 2e manche du championnat du monde de MotoGP, devant l’Espagnol Maverick Vinales et l’Italien Valentino Rossi, équipiers au sein de l’écurie d’usine Yamaha.

Quartararo, sans concurrence. pht. Michelin Motorsport

Ayant réalisé la pole la veille, le jeune Niçois a rapidement creusé un écart important. Enchaînant les tours tel un métronome, il a franchi la ligne d’arrivée avec plusieurs longueurs d’avance sur Vinales.

La bataille a fait rage entre Rossi et Vinales. pht. Michelin Motorsport

Rossi a longtemps tenu la deuxième place mais n’a pas pu résister à une attaque de Vinales dans l’avant-dernier tour. C’est malgré tout le premier podium du « Doctor », depuis le 14 avril 2019 et le GP des Amériques.

Vinales a passé « Li Doctor » dans l’avant dernier tour. pht. Michelin Motorsport

L’Italien Francesco Bagnaia (Ducati-Pramac), 2e à sept tours de la fin, a dû abandonner suite à l’apparition d’un nuage de fumée noire s’échappant de sa Ducati. Le drapeau noir lui a été brandi.

Malchanceux, Francesco Bagnaia a du abandonner avec sa Ducati. pht. Michelein Motorsport

Grâce à sa seconde victoire en MotoGP, Quartaro « el Diablo » est largement en tête du championnat avec 50 points alors que Marc Marquez, sextuple champion du monde, n’a pas encore marqué la moindre unité. L’Espagnol s’est fracturé le bras droit dimanche dernier et a été opéré mardi. Samedi, il a décidé de finalement faire l’impasse sur la course après être monté sur sa Honda lors des essais libres.

Valentino Rossi célèbrant sa 3e place « presque comme une victoire ».

Le septuple champion du monde en catégorie reine a fini 3e dans ce GP d’Andalousie, après s’être longtemps accroché à la 2e place, derrière Quartararo. Le Français a quasiment la moitié de l’âge de l’italien et avoue que Valentino est son idole depuis l’enfance.

Rossi félicite le vainqueur. pht. Michelin Motorsport

A 41 ans passés, Valentino Rossi a montré qu’il est encore capable de terminer sur un podium de MotoGP mais aussi de se faire du souci pour les jeunes pilotes qu’il parraine au sein de son écurie « VR46 ».

S’il ne montre pas l’intention de raccrocher, alors même que Quartararo le remplacera l’an prochain au sein de l’écurie d’usine Yamaha, « li Doctor » vibre aussi pendant chaque Grand Prix pour toute la bande de jeunes pilotes qu’il fait courir au sein de sa propre équipe.

« Je suis si fier de mes gars car nous avons une excellente relation. Ils ne renoncent jamais et d’être avec eux me rend moins vieux, ou disons, plus jeune », souligne-t-il.

Après sa 3e place en MotoGP, qui est pour lui « presque comme une victoire », il s’est arrêté sur le bord de la piste et a salué comme au bon vieux temps des gradins… totalement déserts car la course avait lieu à huis clos pour cause de covid 19.

« C’est pour tous ceux qui ont dû rester chez eux », a-t-il dit ensuite, hilare, en conférence de presse.

pht. Michelin Motorsport

Prochaine épreuve le GP de République Tchèque à Brno le 9 août prochain.

Classement GP

Classement championnat pilotes