GT World Chalenge, le Belgian Audi Club WRT, s’impose à Imola

Posted by

Le lancement de la saison était très attendu, la victoire est revenue au Team WRT, avec l’Audi R8 LMS GT3 Evo n°31 de Mirko Bortolotti, Kelvin van der Linde et Matthieu Vaxiviere, qui remportent les 3 Heures d’Imola en GT World Challenge Europe Endurance Cup.

La Silver Cup pour Barwell Motorsport Lamborghini, Garage 59 Aston Martin remporte le Pro-Am

Victoire pour le Team WRT, avec l’Audi R8 LMS GT3 Evo n°31 de Mirko Bortolotti, Kelvin van der Linde et Matthieu Vaxiviere

L’équipage de l’Audi R8 LMS n ° 31 de Mirko Bortolotti, Kelvin van der Linde et Matthieu Vaxiviere a exécuté une course parfaite sur le site historique italien, qui a repris vie avec un peloton de 46 voitures GT3 pour une course passionnante de trois heures.

Audi R8 LMS n ° 31 de Mirko Bortolotti, Kelvin van der Linde et Matthieu Vaxiviere

Toujours aux avant-postes depuis les séances d’essais, l’Audi R8 LMS GT3 Evo n°31, remporte logiquement les 3 Heures d’Imola, première manche de la GT World Challenge Europe Endurance Cup 2020.

C’est le premier succès depuis Monza 2018 pour l’équipe belge sur la série endurance de SRO Motorsports.

2ème, Matt Campbell, Patrick Pilet, Mathieu Jaminet, GPX Racing, Porsche 911 GT3-R

Le poleman Frédéric Vervisch (Audi R8 LMS GT3 Evo n°66 – Attempto Racing) avait pourtant lancé la course face à James Calado (Ferrari 488 GT3 Evo n°51 – AF Corse).

3ème, Raffaele Marciello, Timur Boguslavskiy, Felipe Fraga, AKKA ASP, Mercedes-AMG GT3

Un premier Full Course Yellow, suivi de la voiture de sécurité sont toutefois déployés après moins de 10′ suite à la sortie de piste de la Mercedes-AMG GT3 n°44 – SPS automotive performance dans la foulée du dernier virage.

A la relance, Vervisch reste en tête, mais une erreur de Calado profite à Raffaele Marciello (Mercedes-AMG GT3 Evo n°88 – AKKA-ASP) pour prendre la deuxième place et se lancer à la chasse au leader.

Nouveau Full Course Yellow peu après le passage de la première demi-heure de course, après la sortie de piste de Jean-Luc Beaubelique (Mercedes-AMG GT3 Evo n°87 – AKKA-ASP), après un contact avec la Mercedes-AMG GT3 Evo – Madpanda Motorsport, ainsi qu’un contact entre la Mercedes-AMG GT3 Evo n°74 – Ram Racing et la Bentley Continental GT3 n°107 – CMR.

La reprise est brève puisque un nouveau Full Course Yellow est mis en place après la perte d’une roue pour la Lamborghini Huracan GT3 – Imperiale Racing. Presque l’intégralité du peloton décide alors de rentrer dans la voie des stands pour observer le premier arrêt, sauf la Porsche 911 GT3 R n°40 – GPX Racing de Romain Dumas.

Après cette série d’arrêts, alors qu’encore la voiture de sécurité a fait son apparition en piste, Attempto Racing demeure l’une des grandes perdantes, puisque c’est la Ferrari 488 GT3 Evo n°51 – AF Corse de Nicklas Nielsen et n°72 – SMP Racing de Sergey Sirotkin pointent en tête devant la Mercedes-AMG GT3 Evo n°88 – AKKA-ASP de Timur Boguslavskiy et la Porsche 911 GT3 R n°40 – GPX Racing de Louis Delétraz.

Mais c’est Kelvin van der Linde (Audi R8 LMS GT3 Evo n°31 – Team WRT) qui réalise une bonne opération en prenant les commandes de la course. Le clan Ferrari perd ensuite une favorite puisque la n°51 de James Calado – Alessandro Pier Guidi – Nicklas Nielsen est sanctionné d’un drive-through pour vitesse excessive sous régime de FCY.

La suite permet à van der Linde de creuser un écart, le Sud-Africain laissant sa place à Mirko Bortolotti pour la dernière heure de course. Nanti de 25″ d’avance sur la Porsche 911 GT3 R n°12 – GPX Racing de Mathieu Jaminet, l’Italien semble contrôler la fin de course.

Mais encore une neutralisation sous Full Course Yellow suivie d’une voiture de sécurité intervient à 50′ de la fin de l’épreuve après l’accrochage entre Alvaro Parente (Bentley Continental GT3 n°9 – K-Pax Racing) et Fabian Schiller (Mercedes-AMG GT3 Evo n°100 – GetSpeed).

Bortolotti conserve l’avantage au restart et recreuse l’écart avec le pilote officiel Porsche, mais la course est une nouvelle fois neutralisée à 25′ de l’arrivée après l’arrêt en bord de piste de la McLaren 720S GT3 n°59 – 59Racing.

Aucun changement sur la dernière partie de la course, puisque Bortolotti se maintient en tête devant Mathieu Jaminet qui résiste de son côté à Felipe Fraga (Mercedes-AMG GT3 n°88 – AKKA-ASP) et Dries Vanthoor (Audi R8 LMS GT3 Evo n°32 – Team WRT). Le top 5 est complété par l’Audi R8 LMS GT3 Evo n°25 – Saintéloc Racing de Haase – Winkelhock – Boccolacci.

La Silver Cup a été remportée par la Lamborghini Huracan GT3 Evo n°78 – Barwell Motorsport de Patrick Kujala – Frederik Schandorff – Alex MacDowall. Déception pour Valentin Hasse-Clot, aligné sur l’Aston Martin Vantage GT3 n°159 – Garage59, en tête de la catégorie mais victime d’un contact avec la seconde Lamborghini – Barwell Motorsport qui le fait retomber en 2e position

Vainqueur de la Silver Cup, Patrick Kujala, Alex MacDowall, Frederik Schandorff, Barwell Motorsport, Lamborghini Huracan GT3 Evo

Jonny Adam, Alex West et Chris Goodwin (Aston Martin Vantage GT3 n°188 – Garage59) s’imposent en Pro-Am alors que la Bentley Continental GT3 n°108 – CMR de Stéphane Tribaudini – Romano Ricci – Bernard Delhez, seul équipage engagé, l’emporte en Am Cup.

Jonny Adam, Alex West et Chris Goodwin (Aston Martin Vantage GT3 n°188 – Garage59) s’imposent en Pro-Am

HighLights Imola – YouTube – GTWorld

le classement ici