3 décembre 2022

MotoGP : Rins offre un ultime succès à Suzuki, Bagnaia Champion du Monde à Valence

Triomphe historique pour Bagnaia dans une finale haletante !

Pecco a été couronné champion avec Ducati lors d’une finale tendue qui a vu les prétendants au titre s’affronter. Le pilote Ducati assurait une neuvième place pour succéder à son mentor Valentino Rossi, ultime Italien à avoir empoché le titre en MotoGP.

Francesco Bagnaia, Ducati, courroné à Valence. pht. Michelin Motorsport

Francesco Bagnaia du Team Ducati Lenovo a remporté le Championnat du Monde MotoGP 2022 en terminant neuvième de la dernière course de la saison au Gran Premio Motul de la Comunitat Valenciana – un premier titre de ce type pour l’homme encadré par Valentino Rossi. Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha) avait besoin d’une victoire pour espérer décrocher un deuxième titre consécutif, mais il a terminé quatrième d’une course remportée par Alex Rins (Team Suzuki Ecstar) – une victoire de plus pour le constructeur d’Hamamatsu. Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) et Jorge Martin (Prima Pramac Racing) complètent le podium après 27 tours du Circuit Ricardo Tormo.

#42, Alex Rins, Suzuki, P1. pht. Michelin Motorsport

Contact précoce entre Bagnaia et Quartararo

Rins s’est qualifié au milieu de la deuxième rangée mais a pris un excellent départ et a mené le peloton au premier virage, devant le poleman Martin et Jack Miller (Ducati Lenovo Team). Quartararo a pris le large dans la zone de freinage du virage 2, sortant derrière Marc Marquez (Repsol Honda Team) et dans une bataille pour la cinquième place avec nul autre que Bagnaia. Lorsque Marquez a attaqué Miller pour la troisième place dans le premier tour, Quartararo a serré sa Yamaha à l’intérieur de la Ducati de l’Australien au virage 8, et il était quatrième.

#33, Brad Binder, KTM, P2. pht. Michelin Motorsport

Miller a riposté au début du deuxième tour, forçant Quartararo à reprendre sa YZR-M1 au virage 2 avec un dépassement qui a incité Bagnaia à jeter un coup d’œil. Les prétendants au titre ont eu un contact qui a arraché un aileron de la Ducati d’usine, mais Bagnaia était en avance sur son principal rival. C’est resté ainsi jusqu’au 4e tour quand Quartararo est passé par son intérieur au virage 6 et est revenu en cinquième position – mais il a du mal à rattraper les quatre premiers.

Start Race

Bagnaia commence à glisser alors que Marquez chute.

Dans le top 4, Miller est revenu sur le podium en doublant Marquez au 6e tour dans le virage 1, avant que l’octuple champion du monde ne chute quatre tours plus tard dans le virage 8. Dans le même temps, Quartararo avait secoué Bagnaia, qui, en raison de la prudence et des dommages causés par son contact avec « El Diablo », était sur la pente descendante. Il avait déjà été dépassé pour la sixième place par Brad Binder quand il a donné à Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) une position facile au 13e tour dans le virage 14.

#89, Jorge Martin, Ducati, P3. pht. Red Bull

Sur la route, Rins essayait de s’échapper mais le reste du top 5 se compressait, ce qui était à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle pour Quartararo qui était quatrième, poursuivi par une KTM pilotée par Binder qui le rattrapait. Le Français a freiné aussi fort qu’il le pouvait au virage 1 au début du 18e tour pour essayer de garder le Sud-Africain derrière lui, mais il est sorti large et a été repris par Binder au virage 2.

#20, Fabio Quartararo, Yamaha, P4, vice Champion.

Binder remonte mais Rins s’échappe.

Pendant ce temps, Miguel Oliveira (Red Bull KTM Factory Racing) est également passé sur Bagnaia, et bientôt Luca Marini (Mooney VR46 Racing Team) l’est aussi.

#88, Miguel Oliviera, KTM, P5

Enea Bastianini (Gresini Racing MotoGP) a ensuite rattrapé son futur coéquipier et bien qu’il ait pu penser à la hiérarchie Ducati qui le regardait dans le garage, Pecco a laissé un écart énorme au virage 2 au 22e tour pour donner la neuvième position à ‘La Bestia’ et s’épargner tout problème.

#36, Johan Mir, Suzuki, P6. pht. Michelin Motorsport

La bataille pour le podium est plus dramatique, Binder dépasse son futur coéquipier, Miller, au 23e tour dans le virage 2, puis se lance à la poursuite de Martin. Au milieu du tour, au virage 11, la dernière course de Miller avec Ducati s’est terminée prématurément lorsqu’il a chuté, cédant à nouveau la quatrième place à Quartararo.

#10, Luca Marini, Ducati, P7. pht. Michelin Motorsport

Bagnaia est le champion

Rins n’a pas réussi à se détacher du peloton comme il l’aurait souhaité, mais il est toujours à neuf dixièmes de seconde de la tête lorsque Binder dépasse Martin pour la deuxième place au virage 4 dans l’avant-dernier tour. Ils franchissaient le drapeau à damier à 0’’396 d’écart, et Rins remportait la dernière victoire pour Suzuki dans le cadre de sa participation actuelle au MotoGP, Martin revenant à un peu plus d’une seconde de la victoire, et Quartararo à neuf dixièmes.

#23, Enea Bastianini, Ducati, P8. pht. Michelin Motorsport

Oliveira passait Mir pour la cinquième place, le champion du monde 2020 étant donc classé sixième, devant Marini et Bastianini. Bagnaia s’est retrouvé sous la pression de Franco Morbidelli, le coéquipier de Quartararo au sein de l’écurie Monster Energy Yamaha MotoGP, dans les derniers tours, mais a battu l’Italien en neuvième position. Marco Bezzecchi (Mooney VR46 Racing Team) a terminé en 11e position, devant les deux pilotes de Tech3 KTM Factory Racing, Raul Fernandez et Remy Gardner, puis Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) en 14e position et Fabio Di Giannantonio (Gresini Racing MotoGP) dans la dernière position qui rapporte des points.

#63, Francesco Bagnaia, P9, World Champion. pht. Michelin Motorsport

Johann Zarco (Prima Pramac Racing) a rejoint Miller sur la liste des abandons après une chute au 16e tour, ainsi que les deux pilotes Aprilia Racing d’Aleix Espargaro et Maverick Viñales, les deux pilotes du Repsol Honda Team de Marquez et Pol Espargaro, et également Darryn Binder (WithU Yamaha RNF MotoGP Team).

Race podium, #33, Brad Binder, KTM, P2 – #42, Alex Rins, Suzuki, P1 – #89, Jorge Martin, Ducati, P3. pht. Michelin Motorsport

Bagnaia peut maintenant célébrer son premier titre de Champion du Monde MotoGP, et le premier titre des pilotes Ducati en 15 longues années, mais avant l’inter saison, nous avons le Test de Valence de retour au Circuit Ricardo Tormo mardi.

Classement GP ici

Les vitesses de pointe ici

Les meilleurs tours ici

Championnat pilotes ici

Communiqué MotoGP

Crédits photos, Michelin Motorsport – MotoGP – Red Bull

Les Champions 2022 : Moto 2, #37, Augusto Fernandez – MotoGP, #63, Francesco Bagnaia – Moto 3, #28, Izan Guevara. pht. Michelin Motorsport

 

Haut du site