2 décembre 2022

MotoGP : Bagnaia s’offre la pole au Sachsenring

Pecco intouchable sur la voie de la pole du GP d’Allemagne, Bagnaia est le seul pilote à avoir réussi à franchir la barre des 1’19 lors des qualifications au Sachsenring.

Francesco Bagnaia, du team Ducati Lenovo, a poursuivi ses superbes essais libres MotoGP lors des qualifications du Grand Prix Liqui Moly Motorrad d’Allemagne en décrochant la pole position. L’Italien a été le seul pilote à passer sous la barre des 1’19 en Q2 au Sachsenring – un 1’19’’931, plus précisément – bien que la première ligne ait été couverte par moins d’un dixième de seconde, ce qui prouve à quel point la catégorie est serrée. Le pilote du team Monster Energy Yamaha MotoGP, Fabio Quartararo, s’est donné une bonne chance d’accroître son avance dans le Championnat du Monde en prenant la deuxième place sur la grille de départ de la course de dimanche en Allemagne, et il aura Johann Zarco de Prima Pramac Racing à ses côtés.

#63, Peco Bagnaia, Ducati, P1. pht. Michelin Motorsport

Il y avait trois marques différentes dans le top 4, notamment grâce à Aleix Espargaro d’Aprilia Racing, mais sept des pilotes de Bologne ont participé à la deuxième phase des qualifications et six d’entre eux se sont classés dans le top 8. Fabio Di Giannantonio (Gresini Racing MotoGP) a dominé la Q1 avant de prendre la cinquième place en Q2, devant Jack Miller (Ducati Lenovo Team), Luca Marini (Mooney VR46 Racing Team) et Jorge Martin (Prima Pramac Racing).

#20, Fabio Quartararo, Monster Energy Yamaha, Yamaha, P2. pht. Michelin Motorsport

Attrape-moi si tu peux !

Bagnaia a montré la couleur avec un 1’20’’098 sur son premier tour, immédiatement avant une sortie de piste au virage 1, et c’était encore le meilleur temps une fois les premiers tours terminés. Son coéquipier Miller n’est plus qu’à 0’’056 seconde, devant Martin (1’20’’277) et Aleix Espargaro (1’20’’379).

#5, Johann Zarco, Ducati, P3. pht. Michelin Motorsport

Pecco est rapidement retourné aux stands pour un nouveau slick arrière Michelin et a été le premier à partir pour son deuxième run. Il resserre son emprise sur la pole provisoire avec un 1’20’’064 et creuse l’écart avec le peloton en signant le 1’19’’931 mentionné plus haut. Personne n’a pu battre ce temps, mais avec un mercure qui a atteint les 30°C au Sachsenring, il était normal que la deuxième position soit également très disputée. Aleix Espargaro a réalisé un 1’20’’120, puis Quartararo un 1’20’’093, avant que Zarco ne les devance tous les deux avec un 1’20’’030.

#41, Aleix Espargaro, Aprilia, P4. pht Aprilia

Cependant, Quartararo n’est pas en tête du Championnat du Monde pour rien, et « El Diablo » avait encore un peu de rythme en 1’20’’007 juste avant le drapeau à damier. Bagnaia a pris un autre nouveau pneu arrière Michelin en essayant de faire un troisième tour, et bien qu’il n’ait pas eu le temps de recommencer un tour, cela n’a pas eu d’importance.

#49, Fabio Di Giannantonio, Ducati, P5. pht. Michelin Motorsport

Des Ducatis à perte de vue

Di Giannantonio est peut-être tombé en Q1, mais il a franchi l’obstacle en terminant la séance de qualification en 1’20’’307, ce qui l’aurait placé en neuvième position en Q2 – s’il n’avait pas été plus rapide de toute façon. L’Italien, sur une Desmosedici modèle GP21, a été jusqu’à la troisième place avant de s’installer en cinquième position sur la grille avec un temps de 1’20’’128. Il partira donc entre Aleix Espargaro et Miller, qui était sixième en 1’20’’150, mais l’Australien fait toujours l’objet d’une enquête pour avoir chuté sous drapeau jaune lors de la FP4.

Pour l’instant, Marini est septième sur la grille et Martin huitième, même si l’Espagnol n’est qu’à 0’’288 seconde de la pole. Maverick Viñales (Aprilia Racing) est également en troisième ligne, tandis que la 10e place revient à Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu), qui a chuté en fin de course au virage 1. Le diplômé de la Q1, Marco Bezzecchi (Mooney VR46 Racing Team), a pris la 11e place au total et Joan Mir (Tea Suzuki Ecstar) est également sur la rangée 4.

#43, Jack Miller, Ducati, P6. pht. Michelin Motorsport

Comment se présente le reste de la grille

Pol Espargaro n’était qu’à 0’’004 seconde du temps de Bezzecchi (1’20’’600) lors de son tour rapide de Q1, et le pilote du team Repsol Honda partira donc en tête de la cinquième ligne de la grille. Il sera rejoint par ses coéquipiers de Red Bull KTM Factory Racing, Miguel Oliveira et Brad Binder, tandis que la sixième ligne sera composée d’Alex Marquez (LCR Honda Castrol), Enea Bastianini (Gresini Racing MotoGP) et Stefan Bradl (Repsol Honda).

Aleix Espargaro : « La quatrième place est un bon résultat. À la fin de la journée, nous sommes tous assez proches. Malheureusement, dans la FP4, j’ai fait une petite erreur qui m’a coûté un peu de feeling dans le quatrième secteur et c’est arrivé juste avant la qualification. Nous sommes plutôt bons en termes de rythme mais demain sera difficile pour tout le monde. Trente tours, c’est beaucoup et, avec ces températures, avoir un peu de pneu restant dans la finale sera fondamental. »

Andrea Dovizioso (WithU Yamaha RNF MotoGP Team), Franco Morbidelli (Monster Energy Yamaha MotoGP), Remy Gardner (Tech3 KTM Factory Racing), Raul Fernandez (Tech3 KTM Factory Racing) et Darryn Binder (WithU Yamaha RNF MotoGP Team) complètent le groupe de 23 pilotes. Alex Rins (Team Suzuki Ecstar) s’était déjà retiré de l’épreuve avant la FP4 en raison de douleurs dues à sa fracture du poignet.

La Q1 ici

La Q2 ici

Le MotoGP est de retour sur la piste pour le Warm Up dimanche à 09h40, puis c’est l’extinction des feux pour la course elle-même à 14h00 (GMT +2) !

 

Haut du site