19 mai 2024

MotoGP, Bagnaia s’impose en Espagne à la suite d’un magnifique duel avec Binder, pour prendre la tête du championnat

Le n°1 a pris le meilleur sur un Brad Binder héroïque dans les derniers instants, alors que Jack Miller complète le podium

Les acteurs de la catégorie reine étaient de retour en piste ce dimanche après-midi pour l’événement du week-end : la course MotoGP du Grand Prix Guru by Gryfyn d’Espagne. Au terme d’une bataille marquée par un drapeau rouge et de nombreux combats en piste, c’est le Champion du Monde en titre Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) qui triomphe finalement à Jerez devant le vainqueur de la Tissot Sprint, Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing), et Jack Miller (Red Bull KTM Factory Racing). Retour sur cet affrontement en Andalousie.

#1, Pecco Bagnaia, Ducati, P1. pht. Michelin Motorsport

Du grabuge au départ

À l’extinction des feux, c’est d’ailleurs l’Australien qui signe le holeshot devant son coéquipier. Malheureusement pour les oranges, tout est à refaire puisqu’un drapeau rouge est agité dès le premier tour à la suite d’une chute au virage 2 impliquant Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) et Miguel Oliveira (CryptoDATA RNF MotoGP Team).

#33, Brad Binder, KTM, P2. pht. Michelin Motorsport

Contrairement au Portugais, « El Diablo » est déclaré apte à prendre le deuxième départ mais est pénalisé d’un Long Lap, jugé responsable de la collision.

#43, Jack Miller, KTM, P3. pht. Michelin Motorsport

Les KTM confirment

Une fois encore, ce sont les KTM qui prennent le meilleur envol, avec cette fois Brad Binder en chef de file.

#89, Jorge Martin, Ducati, P4. pht. Michelin Motorsport

Pecco Bagnaia réalise un excellent premier tour, au cours duquel il se débarrasse du poleman Aleix Espargaró (Aprilia Racing) et du « Martinator ». Devant, Jack Miller prend l’avantage sur son coéquipier mais le Sud-Africain contre-attaque quelques tours plus tard.

Start Race. pht. Michelin Motorsport

On apprend à ce moment-là que Fabio Quartararo est sanctionné d’un nouveau Long Lap pour avoir mal purgé sa première pénalité.

#41, Aleix Espargaro, Aprilia, P 5. pht. Michelin Motorsport

Zéro pointé pour Bezzecchi

Francesco Bagnaia continue le forcing et s’empare de la deuxième place de façon peu académique sur Jack Miller. Quelques minutes après cette manœuvre, l’Italien est prié de rendre la position au pilote australien, ce qui donne de l’air à Brad Binder.

#10, Luca Marini, Ducati, P6. pht. Michelin Motorsport

Pendant ce temps, Johann Zarco entame une remontée mais le Français part à la faute au cinquième virage, imité quelques secondes plus tard par le leader du général Marco Bezzecchi (Mooney VR46 Racing Team) dans la sixième courbe.

#26, Dani Pedrosa, KTM, P7. pht. Michelin Motorsport

Bagnaia solide

À 10 tours du terme, Pecco Bagnaia trouve l’ouverture à la régulière sur Jack Miller et part en chasse du leader. Derrière, Jorge Martín donne tout pour se mêler à la lutte et se retrouve dans la roue de l’Australien. À cinq boucles de la fin, Francesco Bagnaia fait la jonction avec Brad Binder et prépare son attaque.

#73, Alex Marquez, Ducati, P8. pht. Michelin Motorsport

Le Champion du Monde passe à l’offensive à trois tours du drapeau à damier et s’empare des rênes du Grand Prix. À l’entame de l’ultime boucle, le Sud-Africain est dans la roue de son adversaire mais le n°1 résiste et remporte sa deuxième victoire de la saison. Derrière, Jack Miller monte sur la troisième marche du podium, juste devant Jorge Martín.

La suite du top 10

Aleix Espargaró termine cinquième de ce Grand Prix devant Luca Marini (Mooney VR46 Racing Team) et Dani Pedrosa (Red Bull KTM Factory Racing). Alex Márquez (Gresini Racing MotoGP) est huitième devant Takaaki Nakagami (LCR Honda IDEMITSU) et Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP  ), qui sauve les meubles après une course chaotique pour lui.

#33, Brad Binder, KTM, P2 – #, Francesco Bagnaia, Ducati, P1 – #43, Jack Miller, KTM, P3. pht. Michelin Motorsport

Le point au classement

Au général, Pecco Bagnaia repasse en tête pour 22 unités devant Marco Bezzecchi, grand perdant du jour. Avec 32 points inscrits sur 37 possibles ce week-end, Brad Binder grimpe à la troisième place du Championnat du Monde, à 25 longueurs du leader.

GP d’Espagne ici

VMax ici

Meilleurs tours ici

Championnat ici

Rendez-vous dans deux semaines pour le GP de France, 1000e Grand Prix de l’histoire !

Communiqué MotoGP