3 décembre 2022

MotoGP : Bagnaia poursuit sa remontée avec une victoire épique au GP de Grande-Bretagne

Le pilote Ducati relance ses espoirs de titre en repoussant la pression de Viñales dans le classique de Silverstone.

Francesco Bagnaia a poursuivi sa remontée dans le championnat du monde MotoGP en remportant un Grand Prix Monster Energy de Grande-Bretagne épique. Seulement 0’’614 seconde séparait le trio de tête après 20 tours de course sur le circuit de Silverstone, Aleix Espargaro d’Aprilia Racing terminant deuxième et Jack Miller réalisant un double podium pour le team Ducati Lenovo.

#63, Francesco Bagnaia, Ducati, P1. pht. Michelin Motorsport

Chaque pilote avait une histoire à raconter après un dimanche après-midi époustouflant en Grande-Bretagne. Le leader du championnat, Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP), a terminé huitième après avoir purgé sa pénalité de long tour, mais seulement après avoir repassé Aleix Espargaro (Aprilia Racing) dans le dernier tour. Johann Zarco (Prima Pramac Racing), le détenteur de la pole, a été l’un des deux abandons après avoir chuté alors qu’il était en tête.

#12, Viñales, Aprilia, P2. pht. Michelin Motorsport

Une ouverture intrigante

Zarco s’est emparé du holeshot depuis la pole position et Quartararo a réalisé un doublé français en s’élançant de la deuxième rangée, tandis que le duo Ducati d’usine de Miller et Bagnaia s’est emparé des troisième et quatrième places respectivement. Alex Rins, du Team Suzuki Ecstar, était cinquième sur sa Suzuki avant de dépasser Bagnaia au troisième tour du circuit, mais tous deux sont remontés au quatrième tour lorsque Quartararo, sanctionné pour son accrochage avec Aleix Espargaro à Assen, a pris sa pénalité de long.

Start Race

El Diablo » était toujours deuxième lorsqu’il est entré dans la boucle de pénalité à The Loop et a repris la cinquième place, derrière Zarco, Miller, Rins et Bagnaia. Viñales était alors sixième et Jorge Martin (Prima Pramac Racing) septième, tandis qu’Aleix Espargaro, blessé, luttait pour garder le rythme après son highside de la FP4.

#43, Jack Miller, Ducati, P3. pht. Michelin Motorsport

Catastrophe pour Zarco

Zarco avait une belle occasion de remporter sa première victoire en MotoGP, mais le désastre a frappé lorsqu’il a chuté à Vale au cinquième tour. Miller a hérité de la première position et si Rins est passé sous l’Australien à The Loop plus tard dans le même tour, l’Espagnol n’a pas pu réussir son coup. Il a tenté un autre dépassement à Vale au sixième tour et a réussi cette fois, plaçant la GSX-RR n°42 en tête du peloton.

#23, Bastianini, Aprilia, P4. pht. Michelin Motorsport

Miller a cédé la deuxième position à son coéquipier Bagnaia exactement un tour plus tard, toujours à Vale, alors que Martin était remonté à la quatrième place après avoir dépassé Quartararo dans la ligne droite du hangar quelques instants plus tôt.

L’Espagnol est passé à l’intérieur de Miller à Copse au début du huitième tour, mais il est sorti large et a dû revenir dans la file derrière la Ducati Lenovo Team. Viñales, cependant, était dans le top 5 quand il a dépassé Quartararo sur la ligne droite du Hangar au 9e tour.

#89, Jorge Martin, Ducati, P5. pht. Michelin Motorsport

Bagnaia tient Viñales en échec, mais de justesse.

Rins continue de mener mais ressemble à un bouchon. Bagnaia est devenu le nouveau leader de la course au 12e tour à Stowe et Miller a fait un top 2 Ducati d’usine en passant Rins à Village au 14e tour. Pendant ce temps, Viñales et Martin se disputaient la quatrième position jusqu’à ce que le premier réalise une manœuvre décisive au 16e tour à Village. Il n’a pas perdu de temps pour s’occuper de Rins, dépassant la Suzuki pour la troisième place exactement un tour plus tard.

#88, Oliviera, KTM, P6. pht. Michelin Motorsport

Village s’avère être un endroit populaire pour « Top Gun », qui dépasse Miller pour la deuxième place au 18e tour, alors qu’il a un retard de 0’’6 seconde sur Bagnaia. Au 19e tour, il tente à nouveau un dépassement à Village, mais cette fois, il ne peut pas réussir. Il n’y avait toujours que 0’’3 seconde d’écart entre le premier et le deuxième au début du 20e et dernier tour, mais lorsque Viñales a été large à Stowe et Vale, Bagnaia a eu l’espace dont il avait besoin pour remporter une victoire de 0’’426 seconde. Miller, à la recherche de grip sur son pneu avant tendre, a pris la dernière place du podium, tandis que la bataille pour la quatrième position a fait rage jusqu’à la fin.

#42, Rins, Suzuki, P7. pht. Michelin Motorsport

Héroïsme d’Espargaro et Bastianini

Martin est revenu en quatrième position lorsqu’il a dépassé Rins au 17e tour, mais une autre menace est apparue sous la forme d’Enea Bastianini. Le pilote du Gresini Racing s’était qualifié en huitième position et, malgré la perte d’un aileron dans le premier virage avec Martin, il était une position derrière son collègue Ducati après avoir dépassé Rins au 19e tour. C’est Bastianini qui a terminé quatrième en arrachant la position à ‘The Martinator’ – son rival pour le siège de l’équipe d’usine en 2023 – dans le dernier tour à Brooklands.

#20, Fabio Quartararo, Yamaha, P8. pht. Michelin Motorsport

Martin a donc terminé cinquième et Miguel Oliveira (Red Bull KTM Factory Racing) est remonté de la cinquième rangée sur la grille pour prendre la sixième place au drapeau à damier, tandis que Rins a perdu sa place en septième position. Les deux premiers du Championnat du Monde, Quartararo et Espargaro, luttaient également pour le rythme, mais ils se sont retrouvés en lutte directe pour la huitième position dans le dernier tour. Espargaro a dépassé Quartararo à Brooklands et, bien qu’il n’ait pas pu s’arrêter à temps pour effectuer le dépassement, la neuvième place est un effort héroïque pour le pilote Aprilia qui craignait de ne pas pouvoir courir après son highside aux essais.

#41, Aleix Espargaro, Aprilia, P9. pht. Michelin Motorsport

Qui d’autre a marqué des points ?

Marco Bezzecchi (Mooney VR46 Racing Team) complète le top 10, les autres pilotes ayant marqué des points étant Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing), Luca Marini (Mooney VR46 Racing Team), Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu), Pol Espargaro (Repsol Honda Team) et Franco Morbidelli (Monster Energy Yamaha MotoGP). Rejoignant Zarco en tant qu’abandon, Joan Mir (Suzuki) a chuté de la huitième position au 15e tour à Stowe.

Podium. #12, Viñales, Aprilia, P2 – #63, Francesco Bagnaia, Ducati, P1 – #43, Jack Miller, Ducati, P3. pht. Michelin Motorsport

Au classement du championnat, Quartararo compte désormais 22 points d’avance sur Aleix Espargaro, mais Bagnaia se rapproche à 49 points de la première place. ‘Pecco’ a maintenant deux victoires consécutives et prouve qu’il n’est certainement pas hors course.

La course ici

Les meilleurs tours ici

Les vitesses de pointe ici

Championnat pilotes ici

Le MotoGP se dirige maintenant vers les collines de Styrie et le Red Bull Ring, en Autriche. Assistez au Grand Prix CryptoDATA Motorrad d’Autriche du 19 au 21 août !

Communiqué MotoGP

crédits photos Michelin Motorsport

 

Haut du site