23 avril 2024

Max Verstappen devance Leclerc et Russell pour décrocher la pole position du Grand Prix de Bahreïn

Max Verstappen (Red Bull) a décroché la pole position pour le Grand Prix de Bahreïn lors d’une première séance de qualification serrée de la saison 2024, devançant son rival Ferrari Charles Leclerc et George Russell de Mercedes pour la première place.

Verstappen a réalisé un 1’29 »421 lors de sa première tentative en Q3 et s’est frayé un chemin jusqu’à 1’29 »179 lors des deuxièmes manches pour finalement terminer avec deux dixièmes d’avance sur Leclerc, Russell étant un dixième plus loin en troisième position.

Carlos Sainz a placé deux Ferrari dans les quatre premières places, Sergio Perez n’ayant pas été en mesure de produire plus d’une cinquième place à bord de l’autre Red Bull, tournant près d’une demi-seconde plus lentement que Verstappen lors de leurs tours décisifs.

#1, Max Verstappen, Red Bull, P1 (1’29 »179). pht. Getty images RB

Fernando Alonso a mené la charge d’Aston Martin en sixième position, devant Lando Norris et Oscar Piastri, tandis que le septuple champion du monde Lewis Hamilton a dû se contenter de la neuvième place dans la deuxième des machines Mercedes.

Nico Hülkenberg a impressionné tout au long des qualifications pour atteindre la Q3 et compléter le top 10, donnant un coup de pouce à une équipe Haas qui a connu une série de changements de direction au cours de la période hivernale.

RB a manqué de peu une apparition en Q3 lorsque Yuki Tsunoda a abandonné dans la deuxième phase en 11e position – sept centièmes plus lent que la McLaren de Piastri à la fin de la Q2 – suivi de l’autre Aston Martin de Lance Stroll et de la Williams de tête d’Alex Albon.

Daniel Ricciardo a été un dixième et demi plus lent que son coéquipier Tsunoda en route vers la 14e place, Kevin Magnussen n’ayant pas réussi à égaler l’héroïsme de Hülkenberg dans l’autre Haas alors qu’il a pris la 15e place, à environ sept dixièmes de la bataille intra-équipe, après avoir perdu l’un de ses temps au tour en Q2 pour avoir dépassé les limites de la piste.

#16, Charles Leclerc, Ferrari, P2 (1’29 »407). pht. Ferrari

Kick Sauber n’a pas été en mesure de franchir l’obstacle de la Q1 alors que Valtteri Bottas et Zhou Guanyu se sont retrouvés respectivement 16e et 17e, ce dernier perdant un peu de temps avec une glissade dramatique dans le dernier virage, tandis que Logan Sargeant était un peu plus lent que son coéquipier Albon en route vers la 18e place au milieu de plaintes de circulation.

Une première séance de qualifications désastreuse de l’année pour Alpine s’est terminée avec Esteban Ocon et Pierre Gasly tout en arrière du peloton dans les positions respectives P19 et P20, ce qui a incité Ocon à envoyer un message d’encouragement à la radio à une équipe qui a beaucoup de travail à faire.

Alors que la poussière est retombée sur une séance palpitante, les pilotes et les équipes vont maintenant se regrouper avant de retourner sur le circuit international de Bahreïn pour la manche d’ouverture de la campagne 2024 samedi soir.

#63, George Russel, Mercedes, P3 (1’29 »485). pht. Jiri Krenek Mercedes

CE QUI S’EST PASSÉ

Q1 – Sainz le plus rapide alors qu’Alpine perd ses deux voitures

Après trois jours d’essais de pré-saison et trois séances d’essais dans le désert de Sakhir, il était temps que les discussions s’arrêtent alors que le soleil se couchait et que les projecteurs s’allumaient pour le début de la première séance qualificative de la campagne 2024.

Lorsque le feu vert s’est allumé au bout de la voie des stands à 19h00, heure locale, dans des conditions inhabituellement froides, Ferrari et Alpine n’ont pas tardé à prendre la piste et à faire quelques tours plus rapides, Sainz, Leclerc, Ocon et Gasly utilisant tous initialement le pneu médium de Pirelli.

De ce groupe de voitures, c’est Sainz qui a établi la première référence avec un 1’31 »208, quelques centièmes d’avance sur son coéquipier Leclerc, tandis qu’Ocon et Gasly (dont l’effort a été annulé pour avoir dépassé les limites de la piste) nettement plus lents dans leurs Alpine après un début de week-end discret de la part de l’équipe française.

#55, Carlos Sainz, Ferrari, P4 (1’29 »507). pht. LAT images Pirelli

Quelques instants après la fin de ces tours, une foule de pilotes sont sortis de leurs garages avec les gommes tendres, bien que le champion du monde en titre Verstappen se soit demandé à la radio pourquoi le grand train de voitures qui s’était formé se déplaçait si lentement vers la sortie des stands.

Alors que les pilotes finissaient par filtrer, trouvaient leur position en piste et que les premiers tours en pneus tendres arrivaient, c’est Verstappen qui prenait le relais en P1 avec un temps de 1’30 »031, juste devant Norris, Alonso et son coéquipier Perez, Russell et Hülkenberg complétant le top six.

Alors que Hamilton n’était qu’aux portes du top 10 après une première tentative décevante, le pilote Mercedes a été rétrogradé de quelques places supplémentaires lorsque Sainz et la Ferrari sœur de Leclerc sont revenus en pneus tendres pour être respectivement les plus rapides (1m 29.909s) et les sixièmes.

#11, Sergio Perez, Red Bull, P5 (1’29 »537). pht. LAT images Pirelli

Après une brève accalmie dans l’activité en piste, l’ensemble du peloton – à l’exception de Sainz – a chaussé d’autres trains de pneus tendres pour repartir à la danse, Stroll s’emparant de la deuxième position devant Verstappen, Norris, Alonso, Perez et Leclerc – McLaren et Ferrari s’arrêtant aux stands avant de terminer leurs derniers tours.

Mercedes s’est qualifiée pour la Q2, mais Russell et Hamilton n’ont pu se classer respectivement que huitième et dixième, séparés par la Williams d’Albon, tandis que Tsunoda, Piastri, Ricciardo et les Haas de Hülkenberg et Magnussen ont été les derniers pilotes à se qualifier.

Kick Sauber a perdu les deux voitures en Q1, Bottas prenant la 16e place et Zhou se classant 17e après un moment de folie dans le dernier virage de son dernier tour, suivi de Sargeant dans l’autre Williams, l’Américain à environ quatre dixièmes de son coéquipier Albon après s’être plaint d’un peu de trafic.

#14, Fernando Alonso, Aston Martin, P6 (1’29 »542). pht. LAT images Pirelli

La grande histoire de la première phase de qualification a été Ocon et Gasly qui ont soutenu l’arrière alors que la voiture révisée d’Alpine n’a pas été à la hauteur lors de la première séance compétitive de l’année et laisse les Français dans les deux dernières places sur la grille de départ du Grand Prix de samedi.

K.-O. : Bottas, Zhou, Sargeant, Ocon, Gasly

Q2 – Leclerc maintient Ferrari au sommet

Au début du deuxième segment, Norris a provisoirement été le plus rapide avec un temps de 1’29 »941 sur un train de pneus tendres usagés, avant que Verstappen ne chausse des gommes neuves pour prendre l’avantage en 1’29 »374, alors que son coéquipier Perez réalisait un doublé Red Bull.

#4, Lando Norris, McLaren, P7 (1’29 »614). pht. LAT images Pirelli

Leclerc s’est classé quatrième, devant Alonso, Hamilton, Sainz et Piastri, tandis que Russell et Stroll occupaient les dernières positions dans le top 10 et les places en Q3 avant les deuxièmes relais décisifs – Magnussen étant le seul pilote à ne pas avoir réalisé de temps à ce stade après avoir perdu un tour au-dessus des limites de la piste.

Une rafale de tours tardifs a vu Leclerc prendre la tête de la feuille des temps avec un tour accrocheur de 1’29 »165, quelques dixièmes d’avance sur Verstappen, Sainz se classant troisième devant Hamilton, Alonso, un Hülkenberg, Russell et Perez de haut vol.

McLaren s’est assuré les deux dernières places en Q3 alors que Norris (qui a abandonné son dernier tour) et Piastri se sont faufilés respectivement neuvième et 10e, repoussant de peu le RB de Tsunoda et l’Aston Martin de Stroll, qui n’a pas été en mesure d’imiter son coéquipier Alonso et de le rejoindre dans la séance de tirs au but pour la pole position.

#81, Oscar Piastri, McLaren, P8 (1’29 »683). pht. LAT images Pirelli

Albon, Ricciardo et Magnussen ont été les plus lents des coureurs de la Q2 en 13e, 14e et 15e place respectivement, ce dernier ayant eu du mal à faire bonne impression après son temps au tour supprimé et terminant quelques septièmes dixièmes plus lent que l’autre, chargeant Haas de Hülkenberg.

Éliminés : Tsunoda, Stroll, Albon, Ricciardo, Magnussen

Q3 – Verstappen fait sa marque quand ça compte

Avec un mélange de pneus tendres neufs et anciens, Verstappen a illuminé les feuilles de temps au début de la Q3 pour signer un 1’29 »421, ce qui le place légèrement devant Leclerc, Russell étant troisième devant Sainz, Norris, Perez et Hamilton, Hülkenberg huitième, Piastri neuvième et Alonso n’ayant pas encore signé de flyer.

#44, Lewis Hamilton, Mercedes, P9 (1’29 »710). pht. LAT images Pirelli

Le seul et unique tour d’Alonso – effectué dans de l’air pur pendant que le reste du peloton se préparait pour ses deuxièmes relais – a provisoirement placé le pilote Aston Martin en troisième position, à un dixième de Verstappen, mais il devrait regarder la séance se terminer.

Lorsque les derniers relais sont arrivés, Verstappen a amélioré son effort initial pour enregistrer un temps de 1’29 »179, et alors que Leclerc a également trouvé du temps, le Monégasque a dû se contenter de la P2 sur la grille, à deux dixièmes de la tête.

#27, Nico Hulkenberg, Haas, P10 (1’30 »502). pht. Motorsport images Haas

Russell a réalisé un tour solide pour placer sa Mercdes troisième, trois dixièmes et six places d’avance sur son coéquipier Hamilton, suivi des autres Ferrari et Red Bull de Sainz et Perez, et de l’Aston Martin d’Alonso.

Norris et Piastri ont placé leurs McLaren respectivement septième et huitième, tandis que Hamilton susmentionné et l’une des stars des qualifications à Hülkenberg ont complété le top 10 sur la grille.

pht. LAT images Pirelli

Les qualifs ici

Starting Grid

Citation clé :

« C’était très amusant en fait », a déclaré le poleman Verstappen. « La piste avait beaucoup d’adhérence, mais avec le vent des deux derniers jours, il a été assez difficile de faire tout le tour. C’était la même chose en qualifications… Q1, Q2, bien sûr, vous allez naturellement un peu plus vite avec la montée en puissance de la piste, mais ensuite il était un peu plus difficile de vraiment tout tirer en Q3. Mais bien sûr, je suis très heureux d’être en pole. Pour être honnête, c’était un peu inattendu, mais heureusement en qualifications, je pense que la voiture est venue à nous et je me suis senti un peu plus heureux avec l’ensemble de la voiture. »

Et ensuite ?

Le Grand Prix de Bahreïn 2024, qui ouvrira la saison, débutera samedi à 18h00, heure locale.

Max Verstappen :

Pour demain, j’ai un bon feeling et je suis confiant avant la course.

« Ça fait du bien d’être de retour en pole aujourd’hui ! Les essais ont été très bons, puis ce week-end a été un peu plus délicat pour nous. Il était difficile de trouver le bon équilibre de la voiture en raison des conditions délicates avec un vent assez fort. Avant les qualifications, personne ne savait où nous en étions et c’était très serré, mais c’est excitant pour le sport. Nous avons fait de bonnes améliorations sur la voiture et nous avons également amélioré les performances entre les EL3 et les qualifications et en Q3, nous avions un peu plus d’adhérence. En fin de compte, je suis satisfait de la performance de la voiture et j’étais heureux d’être de retour en compétition aujourd’hui. Pour demain, j’ai un bon feeling et je suis confiant avant la course. Nous savons qu’il s’agit de prendre soin des pneus de la meilleure façon possible, car tout peut arriver en course. Nous avons une bonne voiture de course et j’espère que nous pourrons montrer la même performance qu’aujourd’hui. »

Christian Horner, PDG et directeur d’équipe Red Bull :

Ça devrait être une course intéressante demain, cette grille est très serrée.

« C’était un excellent tour de Max, le circuit devenait de plus en plus frais, donc ça devenait un peu plus compliqué. Il ne pensait pas que c’était suffisant pour décrocher la pole, mais heureusement, c’était le cas et il l’a très bien mise en place. C’était très serré derrière lui, j’ai dit que le règlement allait donner du fil à retordre au peloton et le début de cette année commence à le montrer, ce qui rend les choses excitantes pour tout le monde. Cela devrait être une course intéressante demain, cette grille est si serrée, il n’y avait qu’un dixième et demi entre la troisième et la septième place, donc je ne suis pas inquiet pour Checo de partir de la P5. C’est un long tour à faire ici et je suis confiant qu’il sera en bonne position pour se battre pour le podium.

Charles Leclerc :

C’était une bonne qualification après ce qui a été un week-end assez délicat. Nous avons essayé quelques choses lors des essais libres et j’ai trouvé le juste milieu en qualifications. Nous sommes d’abord sortis avec un train de pneus usés en Q3, ce qui a un peu compromis notre rythme, avant de passer à un nouveau train mais dans l’ensemble, nous avons l’impression d’être dans une meilleure position qu’au début de l’année dernière.

Nous devons attendre de voir où nous en sommes en termes de rythme de course et Red Bull semble toujours avoir une longueur d’avance sur le reste du peloton. Je saisirai toutes les occasions qui se présenteront.

Communiqué La F1