26 mai 2022

MotoGP, Aleix Espargaró remporte sa première victoire en Argentine !

L’Espagnol a su résister aux assauts de Martín pour faire entrer Aprilia dans le cercle des teams vainqueurs en catégorie reine

#41, Aleix Espargaro, ESP, Aprilia Racing, Aprilia, P1. pht. Michelin Motorsport

Espargaró enfin vainqueur !

Pour sa 200e course en catégorie reine, Aleix Espargaró (Aprilia Racing) remporte sa première victoire en Grand Prix après une lutte âpre face à Jorge Martín (Pramac Racing). Le pilote Aprilia a su être patient derrière son compatriote avant d’attaquer et de garder la tête jusqu’au drapeau à damier pour devenir le nouveau leader du championnat. C’est le premier succès du team Aprilia en MotoGP.

#89, Jorge Martín, Pramac Racing, a lutte toute la course contre #41, Aleix Espargaró, Aprilia Racing, il termine P2

Parti en pole, Aleix Espargaró s’est fait déposer avant le premier virage par le deuxième sur la grille ; Jorge Martín. Le « Martinator », qui n’avait toujours pas inscrit le moindre point avant ce GP, signait le holeshot et s’échappait en tête dès les premiers hectomètres, emmenant l’Aprilia dans sa roue.

À cinq tours de l’arrivée et après plusieurs tentatives vaines, Aleix Espargaró parvenait enfin à reprendre les rênes de cette course, qu’il ne lâchera plus jusqu’au drapeau à damier.

Start of Race. pht. Michelin Motorsport

Suzuki à la fête

#42, Alex Rins, ESP, Team Suzuki Ecstar, Suzuki, P3. pht. Michelin Motorsport

Troisième de bout en bout, Alex Rins (Team SUZUKI ECSTAR) a passé toute sa course à chasser le duo de tête, sans y parvenir. L’Espagnol était longtemps accompagné de Pol Espargaró (Repsol Honda Team) avant que celui-ci ne chute au 15e tour dans le deuxième virage. Alex Rins décroche donc son premier podium de la saison.

#36, Joan Mir, ESP, Team Suzuki Ecstar, Suzuki, P4. pht. Michelin Motorsport

Derrière, Joan Mir (Team SUZUKI ECSTAR) permet au team de Livio Suppo de se hisser en tête du classement par équipes en signant une magnifique quatrième place.

#63, Francesco Bagnaia, ITA, Ducati Lenovo Team, Ducati, P5. pht. Michelin Motorsport

Très peu en vue tout le week-end, Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) termine finalement cinquième et sauve les meubles pour le team d’usine Ducati, Jack Miller (Ducati Lenovo Team) n’étant que 14e de cette course.

#33, Brad Binder, RSA, Red Bull KTM Factory Racing, KTM, P6. pht. Michelin Motorsport

Yamaha en difficulté

#12, Maverick Vinales, ESP, Aprilia Racing, Aprilia, P7. pht. Michelin Motorsport

Huitième de ce Grand Prix, Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP™) est le pilote Yamaha le mieux placé puisque son coéquipier Franco Morbidelli (Monster Energy Yamaha MotoGP™) a été contraint d’abandonner, tout comme Andrea Dovizioso (WithU Yamaha RNF MotoGP™ Team).

#20, Fabio Quartararo, FRA, Monster Energy Yamaha, Yamaha, P8. pht. Michelin Motorsport

En 13e position après deux tours, le Français n’a jamais su trouver son rythme dans cette course et signe une heureuse huitième place grâce notamment aux chutes de Johann Zarco (Pramac Racing) et de Pol Espargaró.

#72, Marco Bezzecchi, ITA, Mooney VR46 Racing Team, Ducati, P9. pht. Michelin Motorsport

La suite du top 10

Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) prend la sixième place du Grand Prix devant Maverick Viñales (Aprilia Racing). Le rookie Marco Bezzecchi (Mooney VR46 Racing Team) s’invite dans le top 10 devant une autre Ducati, celle d’Enea Bastianini (Gresini Racing MotoGP™).

#89, Jorge Martin, P2 / #41, Aleix Espargaro, P1 / #42, Alex Rins, P3, Podium. pht. Michelin Motorsport

La course ici

Speed ici

Les meilleurs tours ici

Championnat ici

Aleix Espargaró digest :

Aleix Espargaro, ESP, pht. Michelin Motorsport
  • Aleix Espargaró (Aprilia Racing) est devenu au fil des années, un personnage incontournable du paddock. Arrivé en catégorie reine en 2009, il possède, pas loin de 200 départs à son actif ? Il est d’ailleurs le deuxième pilote le plus âgé de la grille.
  • Aleix Espargaró devrait atteindre les 200 courses disputées en catégorie reine au GP d’Argentine. Au total, en y incluant celles de la 250cc et de la 125cc, il en compte 281 depuis 2004.
  • Très tôt, le Catalan a adopté le n°41 pour honorer Youichi Ui, double vice-Champion du Monde 125cc, qui a longtemps été une source d’inspiration à ses yeux.
  • Le petit Aleix Espargaró a grandi à Granollers, une commune limitrophe à Montmeló. Pas étonnant qu’il ait couru sa première course là-bas et que ça reste aujourd’hui encore son rendez-vous préféré du calendrier.
  • Parmi les meilleurs souvenirs de sa carrière figurent : ces podiums inscrits à Montmeló en 2011, au MotorLand en 2014 et à Silverstone en 2021, sans oublier le titre de son petit frère Polyccio en Moto2 il y a neuf ans.
  • L’Espagnol Aleix Espargaro (Aprilia) a remporté dimanche, à 32 ans, la toute première course de sa carrière et la première de son équipe en MotoGP, lors du Grand Prix d’Argentine, prenant la tête du championnat après la troisième manche de l’année.

 

Haut du site