26 mai 2022

GT World Challenge, WRT remporte la première victoire de la saison à Imola et offre à la nouvelle Audi des débuts parfaits

L’équipe WRT remporte la victoire avec le dernier modèle Audi et ajoute les honneurs de classe avec la participation à la Silver Cup.

#32, Pro Cup, Dries Vanthoor, Kelvin van der Linde, Team WRT, Audi R8 LMS GT3 EVO2, P1

Herberth Motorsport triomphe dans sa première Gold Cup avec la Porsche n°911.

Le Pro-Am est attribué à SPS Automotive Performance Mercedes-AMG après une lutte à trois pour la victoire.

Le Team WRT a porté le premier coup dans la bataille pour le titre 2022 du Fanatec GT World Challenge Europe Powered by AWS en remportant la première manche de la Coupe d’Endurance aujourd’hui à Imola, assurant ainsi à la nouvelle Audi R8 LMS Evo II GT3 des débuts parfaits en compétition.

#88, Pro Cup, Raffaele Marciello, Daniel Juncadella, Mercedes-AMG AKKODIS ASP Team, Mercedes-AMG GT3, P2

La voiture n°32 s’est élancée de la pole position et a mené une grande partie des trois heures de course. Elle n’a perdu son avantage qu’au cours du premier relais, lorsque le pilote titulaire Charles Weerts a commis une erreur qui a permis à Chris Mies, un autre pilote Audi, de s’emparer de la première place.

Start of Race

Mais ils sont revenus en tête pour la phase médiane de la course avec Kelvin van der Linde et n’ont jamais semblé pouvoir être rattrapés, notamment lorsque Dries Vanthoor est monté à bord pour la dernière heure. La victoire générale de l’équipe belge a été complétée par celle de sa machine n°30 qui a remporté la Silver Cup, tandis que Herberth Motorsport a remporté la première Gold Cup avec sa Porsche et que SPS Automotive Performance a remporté la Pro-Am pour Mercedes-AMG.

#2, Pro Cup, Maro Engel, Steijn Schothorst, Mercedes-AMG Team GetSpeed, Mercedes-AMG GT3, P3

Weerts a pris le départ en pole position et a conservé son avantage à Tamburello, suivi de près par Mies (Audi n°25 Saintéloc Junior Team), Raffaele Marciello (ASP n°88 Mercedes-AMG Team Akkodis) et Christopher Haase (Audi n°12 Tresor by Car Collection). La course a été rapidement neutralisée suite à un incident qui a laissé la McLaren #112 JP Motorsport dans les barrières et la Ferrari #83 Iron Dames bloquée au milieu du circuit, cette dernière subissant d’importants dégâts à l’avant.    

#12, Pro Cup, Christopher Haase, Mattia Drudi, Tresor by Car Collection, Audi R8 LMS GT3 EVO2, P4

Lorsque la course a repris, Weerts s’est à nouveau échappé sans encombre, mais peu après, une erreur involontaire a permis à l’Audi n°32 de glisser sur l’herbe et à Mies de prendre la tête. La Mercedes-AMG n°88 est restée troisième, tandis que l’Aston Martin Beechdean AMR n°95 s’est hissée en quatrième position après que Nicki Thiim ait effectué un coup de porte sur Haase à Tamburello.

La course est retournée derrière la voiture de sécurité à la 40e minute pour retirer la Lamborghini #77 de Barwell Motorsport des graviers. Lorsque le drapeau vert est agité, Thiim est le principal centre d’intérêt et harcèle Marciello pour la troisième place. L’as de la Mercedes-AMG tient bon, cependant, et à l’approche de l’heure de pointe, il commence à s’éloigner de l’Aston.

#111, Pro Cup, Christian Klien, Vincent Abril, JP Motorsport, McLaren 720S GT3, P5

Lorsque la fenêtre des stands s’est ouverte, l’équipe WRT et Beechdean AMR ont pris la décision cruciale de s’arrêter un tour plus tôt que Saintéloc et Akkodis ASP. Le passage en dessous s’est avéré concluant, permettant à Kelvin van der Linde de prendre la tête au volant de l’Audi n°32. Lucas Légeret est deuxième sur la voiture Saintéloc n°25, tandis que l’Aston Beechdean de Marco Sørensen devance la voiture d’Akkodis ASP, désormais pilotée par Dani Juncadella.

L’Audi n°25 a d’abord été capable de tenir à distance l’Aston Martin n°95, permettant à Van der Linde de construire une avance de plus de huit secondes en tête du peloton. La défense de Légeret s’est avérée vaine lorsqu’il est sorti large à Tamburello, reléguant le pilote de Saintéloc en 14e position et hors de la course.

#54, Pro Cup, Klaus Bachler, Come Ledogar, Dinamic Motorsport, Porsche 911 GT3-R (991.II), P6

L’avance de Van der Linde a ensuite été éliminée par une autre voiture de sécurité, cette fois-ci causée par l’Aston Martin n°97 et la Lamborghini n°27 qui se sont arrêtées sur la piste. L’incident a été résolu rapidement, mais juste avant la reprise de la course, la Bentley CMR n°107 a percuté l’arrière de la Lamborghini n°27, qui avait repris la piste, ce qui a nécessité un long nettoyage.

La dernière série d’arrêts aux stands a eu lieu derrière la voiture de sécurité, l’Audi n°32 et la Mercedes-AMG n°88 ont été réparées au même moment. L’Aston Martin n°95 s’est arrêtée un tour plus tard, ce qui a fait perdre beaucoup de temps à l’équipe britannique. Après une autre brève interruption, l’ordre de départ était le suivant : l’Audi n°32 de Vanthoor, suivie de la Mercedes-AMG n°88 de Jules Gounon et de Luca Stolz sur la Mercedes-AMG n°2 du Team GetSpeed.

#51, Pro Cup, Miguel Molina, Nicklas Nielsen, Iron Lynx, Ferrari 488 GT3, P7

Vanthoor ne subit pas de pression importante de la part de Gounon, qui a le rythme nécessaire pour rester à l’écart de Stolz. L’Audi n°32 du Team WRT remportait donc une première victoire importante pour le nouveau modèle de la marque d’Ingolstadt. Il s’agit également de la neuvième victoire globale en Endurance Cup pour les machines Audi, plus que toute autre marque, tandis que WRT a remporté sa première victoire depuis son triomphe à Imola en 2020.

Alors que les deux premières places ne semblaient pas faire de doute, une bataille s’est engagée pour la troisième place dans les derniers instants, lorsque Mattia Drudi (Audi #12 Tresor by Car Collection) a fait de son mieux pour dépasser Stolz et monter sur la dernière marche du podium. Le pilote allemand a été assez malin pour garder l’Audi à distance, assurant un bon début de saison dans la voiture qu’il partage avec Maro Engel et Steijn Schothorst.

L’Audi n°12 s’est classée quatrième pour ses débuts, suivie par une autre nouvelle venue impressionnante, la McLaren JP Motorsport n°111. La voiture a été rarement vue pendant la course, ce qui témoigne de la performance calme et constante de Christian Klien, Vince Abril et Dennis Lind. La Porsche Dinamic Motorsport n°54 a pris la sixième place, suivie par les Ferrari n°51 et n°71 d’Iron Lynx. L’Audi n°25 de Saintéloc et la McLaren n°38 de JOTA complètent le top 10.

#30, Silver Cup, Thomas Neubauer, Benjamin Goethe, Team WRT, Audi R8 LMS GT3 EVO2, P14, P1 Silver Cup

La victoire de la Silver Cup est revenue à l’équipe WRT après un changement tardif en tête de la course. L’Audi n°99 d’Attempto Racing avait dominé la course, mais elle a été rattrapée lors de la dernière série d’arrêts aux stands. Cela a permis à l’équipage n°30 de Thomas Neubauer, Benji Goethe et Jean-Baptise Simmenauer de remporter les honneurs de la catégorie, tandis que l’équipage Attempto a récupéré la deuxième place. Le Garage 59 complète le podium de la Silver Cup avec sa McLaren n°159.

#99, Silver Cup, Marius Zug, Nicolas Schöll, Attempto Racing, Audi R8 LMS GT3 EVO2, P16, P2 Silver Cup

La toute première course de la Gold Cup a été remportée par Herberth Motorsport grâce à un dépassement tardif du pilote de fermeture Robert Renauer, assurant la victoire aux côtés du frère Alfred et de Ralf Bohn. Ils ont devancé la Ferrari AF Corse n°21 de quelques secondes au terme d’une première course très disputée dans cette nouvelle catégorie. HRT complète le podium avec sa Mercedes-AMG n°5.  

#911, Gold Cup, Ralf Bohn, Alfred Renauer, Herberth Motorsport, Porsche 911 GT3-R (991.II), P18, P1 Gold Cup

En Pro-Am, SPS Automotive Performance est sorti vainqueur d’une lutte à trois pour les honneurs de la catégorie. L’équipage composé de Valentin Pierburg, Ian Loggie et Dominik Baumann a battu la Ferrari AF Corse n°52, qui a fait une reprise impressionnante après avoir été prise dans le drame du premier tour. Le Garage 59 a été le suivant, obtenant un deuxième podium de la journée grâce à sa McLaren n°188.

#21, Gold Cup, Hugo Delacour, Cedric Sbirrazzuoli, AF Corse, Ferrari 488 GT3, P19, P2 Gold Cup

L’événement a également été marqué par une présence importante de spectateurs, dont beaucoup avaient fait le déplacement jusqu’à Imola pour voir Valentino Rossi passer à plein temps à la course GT avec l’équipe WRT. L’Audi n°46 était en marge du top 10 pendant le premier relais et y est restée lorsque Rossi a pris le relais pour la deuxième heure, mais elle a finalement perdu en s’arrêtant un tour trop tard. Fred Vervisch a géré la phase finale et a récupéré plusieurs positions pour terminer 17ème.

#20, Pro-AM Cup, Dominik Baumann, Valentin Pierburg, SPS automotive performance, Mercedes-AMG GT3, P32, P1 ProAm

Malgré le résultat, la présence de Rossi a été vivement ressentie tout au long du week-end d’Imola, ses couleurs étant affichées par des fans passionnés autour du site italien. En effet, malgré les restrictions imposées par Covid, quelque 20 000 personnes étaient présentes pour le week-end d’ouverture de la saison.

#52, Pro-AM Cup, Stefano Costantini, Louis Machiels, AF Corse, Ferrari 488 GT3, P33, P2 ProAm

Une foule importante est également attendue pour la prochaine étape du Fanatec GT World Challenge Europe Powered by AWS, qui verra le lancement de la campagne de Sprint Cup avec deux courses de 60 minutes à Brands Hatch. Le site britannique accueillera un événement de deux jours, les 30 avril et 1er mai, qui fera passer la saison à la vitesse supérieure après la première rencontre de ce week-end.

La vedette incontestable aura été la participation de Valentino Rossi sur l’Audi WRT #46, P17

 

Classement course ici

 

Podium, Race (Pro Cup)

 

Podium Silver Cup

 

Podium Gold Cup

 

Podium Pro Am

Citations des pilotes

Dries Vanthoor, Audi #32 Team WRT : « Quelle belle course, partir de la pole et finir premier. Comme l’a dit Kelvin, hier nous nous demandions où nous étions, mais aujourd’hui la voiture était une arme. Excellent travail de la part de WRT et d’Audi qui nous ont donné une voiture pour nous battre ici. C’est un bon début de saison, mais il y a un long chemin à parcourir et beaucoup de travail à faire. »

Jules Gounon, #88 Mercedes-AMG Team Akkodis ASP : « Je poussais comme un diable et je tombais comme une pierre, donc c’était assez difficile. Mais bravo au [Team WRT], ils ont fait une belle course sans aucun problème. Je pense que notre voiture était fantastique ; nous avons vraiment repoussé les limites et l’équipe a travaillé très dur pendant l’hiver pour gagner quelques dixièmes de plus. Nous l’avons fait, mais ce n’était pas suffisant, donc nous allons continuer à travailler. Je suis juste heureux d’être de retour et la prochaine fois nous les aurons plus difficiles. »

Luca Stolz, #2 Mercedes-AMG Team GetSpeed : « C’était vraiment difficile de se battre contre Mattia [Drudi] mais c’était vraiment juste. J’ai beaucoup poussé et au final, c’est un podium pour nous. L’équipe a fait un excellent travail. C’était vraiment bien de s’arrêter sur une voiture de sécurité et de gagner quelques positions, donc c’est parfait pour commencer la saison. »

Communiqué GT World Challenge

Crédits photos GT World Challenge

 

Haut du site