Mexique, Bottas sème la zizanie aux qualifs, Verstappen, le plus rapide mais pénalisé au profit de Leclerc

Posted by

La veille Verstappen pleurnichait et à l’écouter les Ferrari étaient intouchables.  24 heures plus tard il était le seul descendre sous la minute 15 pour ce qui allait être sa deuxième pole en carrière.

Mais Valtteri Bottas a viré trop large dans le dernier virage qui commande la ligne d’arrivée, et a été victime d’un gros crash dans les barrières de sécurité. Plus de peur que de mal pour le prétendant au titre, qui devra se contenter de la 6e place sur la grille dimanche. Bottas a tout de même dû faire un crochet par le centre médical après avoir subi un impact chiffré à 17G tout de même.

Charles Leclerc partira de la pole. Pht. Ferrari media

Max Verstappen (Red Bull), a été pénalisé de trois places sur la grille de départ, pour finalement perdre sa pole position acquise. Il est reproché au pilote néerlandais de ne pas avoir ralenti lors de l’accident de Valtteri Bottas (Mercedes) alors qu’il établissait le meilleur temps de la séance. Il perd également deux points sur sa licence de pilote.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB15. Pht. Joe Portlock/LAT Images

C’est donc Charles Leclerc (Ferrari), auteur du deuxième temps lors des qualifications qui partira de la pole.

Verstappen partira donc dimanche sur la 2e ligne aux côtés de Lewis Hamilton.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W10. Pht. Andy Hone/LAT Images

Hamilton, qui hérite du coup de la 3e position, doit marquer 14 points de plus que son coéquipier Bottas s’il veut être couronné champion du monde pour la 6e fois dimanche.

Accidenté en Essais Libres 2, Alexander Albon réagit bien avec le 5e temps, devant l’infortuné Bottas. McLaren confirme sa bonne tenue de 4e force du plateau avec les 7e et 8e chronos de Carlos Sainz et Lando Norris. En verve depuis les premiers tours de roues, les Toro Rosso de Daniil Kvyat et Pierre Gasly, complètent le Top 10.

Sergio Perez, Racing Point RP19. Pht. Simon Galloway/LAT Images

Le pilote Racing Point Sergio Perrez devance des Renault pas en forme, qui n’avaient pas pu boucler le moindre tour ce matin en Essais Libres 2. Nico Hülkenberg est 12e, devant Daniel Ricciardo. Suivent les Alfa Romeo de Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi.

Carlos Sainz, McLaren MCL34.

Sans surprise, la Q1 se révèle fatale aux pilotes Haas et Williams. Auteur du 18e chrono, Romain Grosjean échoue à un peu moins de deux dixièmes de son coéquipier Kevin Magnussen.

Présentées comme les favorites de ce Grand Prix, les Ferrari avaient, avant la pénalité, subi la loi de Verstappen et de sa Red Bull, décidément très à son aise sur ce circuit où il a gagné en 2017 et 2018.

Sebastian Vettel, Ferrari SF90. Pht. Andy Hone/LAT Images

« Max était tout simplement trop rapide pour nous aujourd’hui », avait constaté Charles Leclerc, avant de savoir qu’il hériterait in fine de la pole.

Le Monégasque est à égalité de points avec Verstappen au championnat du monde, derrière Hamilton, Bottas et Vettel et les deux jeunes pilotes ont connu quelques passes d’armes musclées lors des dernières épreuves.

« Nous avons une bonne pointe de vitesse et nous devrions pouvoir en tirer avantage », a-t-il espéré, tout en concédant que « nous ne nous attendions pas à ce qu’ils (Verstappen et la Red Bull) soient aussi forts. »

Ce dimanche, place à la course, à 20h10 heure française.

Les qualifs ici

Grille de départ ici