2 décembre 2022

Max Verstappen s’impose lors d’un beau duel au Canada, face à Carlos Sainz

Max Verstappen a remporté sa cinquième victoire sur les six dernières courses au Grand Prix du Canada 2022, en résistant à l’assaut de Carlos Sainz (Ferrari), tandis que Lewis Hamilton (Mercedes) est monté sur son deuxième podium de la saison en P3.

Verstappen semblait bien placé pour une victoire confortable sur Sainz au Circuit Gilles Villeneuve lorsqu’une voiture de sécurité a été appelée au 49e tour sur 70, après que Yuki Tsunoda ait heurté les barrières du virage 2 en sortant des stands.

#1, Verstappen, P1.

La course a repris à 16 tours de la fin, Verstappen résistant aux attaques de Sainz, chaussé de plus frais, pour remporter sa sixième victoire de la saison, et sa 26e au total, tandis que Sainz montait sur son cinquième podium de l’année – bien que l’attente de l’Espagnol pour sa première victoire se poursuive.

Hamilton avait été cinglant dans son évaluation de la Mercedes W13 vendredi, mais la voiture semblait à portée de main le jour de la course au Canada, et le septuple champion a complété le podium, sa première apparition sur le podium depuis l’ouverture de la saison à Bahreïn.

George Russell a soutenu son coéquipier en P4, tandis que Charles Leclerc a pu remonter en P5 pour Ferrari, après être parti en 19e position suite à une série de changements d’éléments de l’unité de puissance.

Malgré un départ en P2 après une qualification sensationnelle samedi, Fernando Alonso a terminé frustré en P7 derrière son coéquipier de l’équipe Alpine Esteban Ocon, tandis que Valtteri Bottas a mené son coéquipier de l’équipe Alfa Romeo Zhou Guanyu en P8, Zhou obtenant son deuxième pointage de l’histoire. Le héros local Lance Stroll a complété le top 10 pour Aston Martin.

#55, Carlos Sainz, P2. pht. Scuderia Ferrari

Un arrêt lent de Daniel Ricciardo a contribué à ce qu’il termine juste en dehors des points en P11 pour McLaren, devant l’Aston Martin de Sebastian Vettel, avec Alex Albon prenant la 13ème place pour Williams.

Start Race. pht. Red Bull

Pierre Gasly a rencontré des problèmes en début de course et a dû se contenter de la 14e place pour AlphaTauri, devant Lando Norris (McLaren), Nicholas Latifi (Williams) et Kevin Magnussen (Haas), le Danois passant de la 5e place à la 17e après une journée difficile au Canada.

Tsunoda a été rejoint par Mick Schumacher (Haas) et Sergio Perez (Red Bull) dans la catégorie des abandons, Schumacher et Perez s’étant arrêtés au virage 8 en raison de problèmes techniques.

Pour Verstappen, cependant, il n’y a pas eu de tels problèmes, et il a encore accru son avance en tête du classement, avec ce qui était seulement son deuxième podium à Montréal.

COMME CELA S’EST PASSÉ

Le samedi, un déluge s’est abattu sur le circuit historique Gilles-Villeneuve, mais le ciel s’est dégagé et la chaleur a atteint les 20 degrés le dimanche, la température de la piste atteignant les 40 degrés. Une journée parfaite pour la course, en somme.

#44, Lewis Hamilton, P3. pht. Mercedes

Fernando Alonso a déclaré aux médias après son fantastique P2 en qualifications hier qu’il voulait mener le premier tour de la course. Max Verstappen savait, cependant, qu’avec Carlos Sainz dans la Ferrari partant P3, concéder une position à Alonso aurait été désastreux – et le Néerlandais a refusé de se laisser faire, clouant le départ pour prendre rapidement une solide avance sur l’Alpine.

#63, George Russell, P4. pht. Mercedes

Derrière, c’était un tour d’ouverture poli de la part des pilotes, Mick Schumacher perdant sa meilleure position de qualification de carrière de P6, car il a été rapidement rétrogradé par Esteban Ocon et George Russell à P8 – le coéquipier de Russell Lewis Hamilton ayant un moment côte à côte avec Kevin Magnussen de Haas, causant des dommages à l’aileron du Danois qui a apporté un drapeau noir et orange qui l’a forcé à un arrêt au stand.

À l’avant, Sainz a finalement pu dépasser Alonso au troisième tour et s’est lancé à la poursuite de Verstappen. Mais le coéquipier de Verstappen, Sergio Perez, le Mexicain s’est arrêté au 8e tour avec ce que le directeur de l’équipe Red Bull, Christian Horner, a considéré comme un problème de boîte de vitesses, Perez se retirant après deux jours malheureux au Canada.

La voiture de sécurité virtuelle qui en a résulté a permis à Verstappen de passer des pneus mediums aux pneus durs, émergeant P3 alors que Sainz et Alonso sont restés à l’écart, Verstappen étant rejoint par Hamilton, Tsunoda et Latifi pour un arrêt au stand bon marché.

#16, Charles Leclerc, P5. pht. Scuderia Ferrari

Verstappen a dépassé Alonso au 15e tour pour la P2 – tandis qu’une autre voiture de sécurité virtuelle a été appelée après que l’infortuné Schumacher se soit arrêté au même endroit que Perez au 20e tour, permettant à Sainz, Russell, Zhou, Ocon, Vettel et les deux McLaren de Ricciardo et Norris de se garer.

L’arrêt au stand a été désastreux pour l’équipe papaye, qui a été lente avec Ricciardo, tandis que la tentative de double stack n’a fait qu’aggraver le problème, les pneus de Norris n’étant pas prêts, il est resté assis dans la voiture, sortant finalement P18 et dernier.

#31, Esteban Ocon, P6

Au 21e tour, Charles Leclerc était en P7 après avoir doublé l’Alfa Romeo de Valtteri Bottas dans le virage 13. Le protagoniste du championnat était parti de la P19 après avoir été pénalisé pour des changements de groupe motopropulseur, Leclerc ayant choisi de ne pas rentrer aux stands après être parti avec des pneus durs.

Le Monégasque n’était cependant pas calme dans le cockpit, se plaignant d’un manque d’adhérence, Ferrari ayant coupé l’aileron arrière de sa voiture pour améliorer sa vitesse en ligne droite.

#77, Valtteri Bottas, P7. pht. Alfa Romeo

Avec son coéquipier Sainz qui s’est rangé sous le deuxième VSC, au 25e tour sur 70, l’ordre était Verstappen, Sainz et Hamilton – le duo ayant dépassé Alonso au 22e et 23e tour – Alonso quatrième devant Russell. L’avance de Verstappen était de 8s, tandis qu’Alpine a finalement tiré Alonso au 28e tour, émergeant derrière Leclerc en P7.

La mi-course a été atteinte au 35e tour, alors que Verstappen menait Sainz de 8s, qui avait lui-même 8s d’avance sur Hamilton en troisième position. Russell avait 10s d’avance sur Ocon, qui bloquait la Ferrari d’un Leclerc de plus en plus frustré, tandis qu’Alonso et Bottas complétaient le top 8. Derrière, une bataille passionnante se prépare entre Stroll, Zhou, Tsunoda et Ricciardo, qui se relève, pour la P9.

#24, Zhou Guanyu, P8. pht. Alfa Romeo

La dégradation des pneus est maintenant le mot d’ordre. Seuls Leclerc, Stroll et Bottas ne se sont pas encore arrêtés, tandis que ceux qui se sont arrêtés sous l’effet du VSC du 8e tour commencent à se demander s’ils pourront aller jusqu’au bout ou si un autre arrêt sera nécessaire.

Verstappen, dont l’avance a été réduite à environ 6s sur Sainz, semblait nerveux à propos de sa gomme. Red Bull l’a appelé pour un deuxième arrêt au 43e tour, émergeant côte à côte avec son rival pour le titre Hamilton, qui a aidé son ancien adversaire dans la sortie du virage 2, avant que Verstappen ne le repasse rapidement en P2, Hamilton s’arrêtant immédiatement, suivi par Russell un tour plus tard.

Leclerc a finalement été autorisé à ravitailler au 41e tour, mais un arrêt lent l’a laissé derrière la lutte entre Stroll-Zhou-Tsunoda-Ricciardo, ajoutant à l’après-midi difficile du Monégasque jusqu’à présent – bien qu’avec des gommes fraîches, il a au moins fait un travail court sur ces pilotes.

#14, Fernando Alonso, P9

Tsunoda a été appelé aux stands au 47e tour. Mais alors que le pilote japonais sortait en pneus durs froids, il a semblé prendre trop de vitesse et a tout simplement percuté le mur du virage 2, une erreur embarrassante qui a entraîné la sortie de la voiture de sécurité. Cela a bien fonctionné pour Sainz, qui a été en mesure de prendre un arrêt bon marché et de garder le contrôle en P2 – Sainz rejoint dans les stands par les Alpines à double pile d’Ocon et Alonso, les Alfas à double pile de Bottas et Zhou, plus Ricciardo et Albon.

La course sous drapeau vert a repris au 55e tour, Verstappen ayant louvoyé tout le long de la ligne droite arrière jusqu’au virage 13 avant de s’élancer. Verstappen a rapidement essayé de creuser l’écart avec Sainz, qui cherchait désespérément à échapper au DRS, mais Sainz était aussi poursuivi par Hamilton, qui montrait un bon rythme dans une Mercedes W13 dont il n’avait pas été très satisfait lors du roulage à sec du vendredi.

Sainz a senti le sang couler, et tour après tour, il a paré son ancien coéquipier de Toro Rosso. Sainz a tout essayé mais n’a pas réussi à arrêter Verstappen, qui a franchi la ligne à la fin du 70e tour pour remporter sa sixième victoire de la saison. C’est également sa cinquième sur les six dernières courses, tandis que Red Bull a remporté les six derniers Grands Prix – ce qu’ils n’ont fait qu’une seule fois auparavant, en 2013, lorsque Vettel en a remporté neuf d’affilée.

#18, Lance Strol, P10

Sainz n’a peut-être pas remporté cette première victoire, mais après un début difficile en 2022, l’Espagnol a été encouragé par son rythme de course élevé au Canada. Tout comme Hamilton, qui a pris la troisième place, égalant son meilleur résultat de la saison sur un circuit qu’il adore, son coéquipier Russell en P4 – qui a au moins maintenu son record de terminer dans le top cinq dans les neuf premières courses de cette année. « M. Constance » en effet.

Leclerc a limité les dégâts dans ses ambitions de titre en remontant en P5 alors que Perez n’a pas réussi à marquer, Leclerc menant la paire Alpine d’Ocon et Alonso – Alonso a plaidé pour être autorisé à dépasser son coéquipier dans les derniers instants de la course, alors qu’il a déclaré à Alpine qu’il avait été « 100 fois plus rapide ce week-end ». C’est Ocon, cependant, qui a remporté le meilleur résultat de l’année pour Alpine.

Les Mercedes et les Alpine étaient alignées en queue de peloton au classement, tout comme les Alfa Romeo, Bottas se remettant de son échec en Q2 pour prendre la P8, une place de plus que Zhou Guanyu, tandis que Lance Stroll a donné aux fans locaux une raison de se réjouir avec un point durement gagné pour la P10.

McLaren aura du pain sur la planche après un week-end éprouvant qui les a vus terminer en dehors des points, Ricciardo en P11 et Norris dans une P15 déconfite. Vettel est 12e devant Albon et Gasly – qui a dû lever le pied pour gérer un problème technique en début de course – Latifi et Magnussen complètent le classement. Après être parti cinquième, Magnussen n’a pas pu se remettre de son arrêt au stand qui a ruiné les chances de Haas de marquer des points, ce que l’équipe n’a pas fait depuis Imola.

 

C’est donc Verstappen qui resserre son emprise sur la tête du classement, Verstappen ayant désormais 46 points d’avance sur son coéquipier Perez, Leclerc en ayant trois de plus – avec Silverstone comme prochaine étape.

La citation clé :

« La voiture de sécurité n’a pas aidé ! » a plaisanté Verstappen, vainqueur de la course, après la course.  » C’était vraiment excitant à la fin, je veux dire que je donnais tout ce que j’avais, bien sûr Carlos faisait de même. Suivre est délicat par ici, mais je pouvais voir qu’il poussait, chargeait, poussait. Mais bien sûr, quand vous êtes sur le DRS, c’est un peu plus facile de charger. Donc, oui, les derniers tours ont été très amusants ! »

GP Canada ici

Meilleurs tours ici

Les Pit Stop ici

Championnat pilotes ici

Championnat constructeurs ici

Et après ?

La F1 est de retour dans deux semaines, puisque nous nous rendons au Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone, le site qui a accueilli le tout premier Grand Prix il y a 72 ans. L’année dernière, une controverse a eu lieu après la collision entre Verstappen et Hamilton. Que nous réserve le Grand Prix de Grande-Bretagne 2022, alors que les pilotes s’apprêtent à s’attaquer à la piste rapide et fluide dans la nouvelle race de machines de la Formule 1.

Pirelli

L’HISTOIRE DES PNEUS DE COURSE

Max Verstappen (Red Bull) a remporté la victoire depuis la pole grâce à une stratégie à deux arrêts, mais il n’a pas réussi le grand chelem, puisque le meilleur tour est revenu au pilote Ferrari Carlos Sainz, qui a poursuivi le Néerlandais jusqu’à l’arrivée avec une stratégie identique.

Les voitures de sécurité virtuelles et une voiture de sécurité complète ont influencé la stratégie aujourd’hui, Verstappen et Sainz effectuant leurs premiers arrêts à la suite de périodes de sécurité virtuelles distinctes et Sainz effectuant plus tard son deuxième arrêt sous une voiture de sécurité complète – s’assurant ainsi de commencer son dernier relais juste derrière Verstappen, pour mettre en place une finale excitante.

Après de fortes pluies hier, le soleil était de nouveau au rendez-vous à Montréal avec des températures similaires à celles de vendredi, aux alentours de 25 degrés ambiants et 40 degrés sur la piste.

La plupart des pilotes sont partis sur le pneu moyen P Zero Yellow comme prévu, mais cinq d’entre eux ont démarré sur le pneu dur P Zero White. Parmi eux, l’autre Ferrari de Charles Leclerc, qui a terminé cinquième après être parti de l’arrière.

COMMENT LES COMPOSÉS ONT FAIT LA DIFFÉRENCE

 

HARD C3 : a montré une excellente durabilité avec une faible dégradation aujourd’hui, notamment par le pilote Haas Kevin Magnussen, qui a bouclé 63 tours sur ce composé. Quatre des cinq pilotes partis en dur ont terminé la course avec un seul arrêt, tandis que tous les autres se sont arrêtés deux fois.

MEDIUM C4 : Offre un équilibre solide entre vitesse et dégradation, avec Fernando Alonso d’Alpine qui a effectué un premier relais de 28 tours sur le medium alors qu’il essayait de défendre sa deuxième place sur la grille.

SOFT C5 : Bien qu’environ une demi-seconde plus rapide que le medium, il n’avait pas l’autonomie nécessaire dans les conditions de piste ‘vertes’ d’aujourd’hui, avec un risque de graining, pour être utile dans une course où la flexibilité était essentielle.

« C’était bien de voir nos nouveaux pneus 18 pouces fournir une compétition serrée au Canada tout au long de la grille, offrant des batailles acharnées. La même stratégie mais des timings légèrement différents pour Max Verstappen et Carlos Sainz ont donné lieu à une lutte passionnante jusqu’à l’arrivée, dans laquelle ils ont pu se suivre jusqu’au drapeau. Les pneus P Zero medium et durs ont permis à tous les pilotes de pousser au maximum du début à la fin, permettant un duel pour la victoire et une brillante remontée du fond de la grille pour Charles Leclerc. »

Ferrari

Carlos d’un souffle, Charles remonte 14 places

La Scuderia Ferrari a obtenu une deuxième et une cinquième place avec Carlos Sainz et Charles Leclerc lors du Grand Prix du Canada disputé sur le Circuit Gilles Villeneuve de Montréal, un résultat qui confirme le haut niveau de compétitivité de la F1-75.

Toujours à l’attaque. Pendant toute la course, Carlos a mis la pression sur le leader de la course Max Verstappen, à la fois en termes de rythme et de stratégie – que l’équipe a tenté de balayer au moment de la deuxième voiture de sécurité virtuelle – et dans les derniers tours, après le redémarrage de la voiture de sécurité déclenché par Yuki Tsunoda, tentant même d’attaquer le Néerlandais à quelques reprises. Pour lui, c’était le onzième podium en Formule 1, le neuvième en rouge. Quant à Charles, le Monégasque, parti en fond de grille en raison des pénalités accumulées pour le changement d’unité de puissance et d’unité de contrôle, a été l’auteur de la remontée attendue, malgré le temps perdu derrière Esteban Ocon en milieu de course, lorsque ses pneus Hard usés ne lui ont pas permis d’avoir assez de traction à la sortie du virage en épingle. Au total, Leclerc est passé du 19e au 5e rang, récupérant 14 positions et réalisant la meilleure remontée de sa carrière – son précédent record était de huit – avec plus de dix dépassements effectués en piste. Il a également été récompensé par les fans en recevant le prix du « pilote du jour ».

Prochain arrêt : Silverstone. Le championnat du monde fait maintenant une pause d’un week-end et retourne en Europe. Le prochain événement est le Grand Prix de Grande-Bretagne prévu à Silverstone le 3 juillet.

Carlos Sainz #55, P2 :

pht. Scuderia Ferrari

« C’était une course solide et intense dans laquelle je me suis battu avec Max (Verstappen) jusqu’au drapeau à damier. Le rythme était bon tout au long de la course mais malheureusement nous avons perdu la première position après le dernier Safety Car. A partir de là, j’ai tout donné, mais pour doubler ici, il aurait fallu deux ou trois dixièmes de plus.

Même si je suis déçu que nous n’ayons pas pu remporter la victoire, il y a beaucoup de points positifs que nous ramenons du Canada. Nous étions les plus rapides sur la piste aujourd’hui et je me suis senti beaucoup plus à l’aise dans la voiture, en étant capable de pousser de manière constante du premier au dernier tour. Maintenant, nous devons continuer avec ce niveau de confiance dans la prochaine course. On se voit à Silverstone. »

Charles Leclerc #16, P5 :

pht. Scuderia Ferrari

« J’ai tout donné. Ce n’est jamais le mieux de finir cinquième, mais compte tenu de notre point de départ et de la façon dont la course s’est déroulée, je pense qu’aujourd’hui était le meilleur résultat possible.

La première partie de la course a été assez frustrante parce que j’étais coincé derrière un train de voitures qui avaient le DRS, donc j’ai dû être très patient. Après notre arrêt au stand, nous sommes restés coincés derrière un groupe de voitures avec DRS et nous avons dû attaquer pour remonter dans le peloton. Cette partie de la course était plus amusante parce que je devais être beaucoup plus agressif. C’était une de ces courses où vous devez maximiser le résultat et c’est exactement ce que nous avons réussi à faire.

Maintenant, j’attends avec impatience Silverstone, l’un de mes circuits préférés. J’espère que nous pourrons ramener des points importants de là-bas. »

Mattia Binotto Team Principal & Managing Director :

pht. Scuderia Ferrari

« Nous avons abordé ce week-end en sachant que nous devrions limiter les dégâts, étant donné que nous avions une voiture en fond de grille, et nous en sommes sortis en gagnant quelques points au classement des constructeurs, ce qui confirme que dans cette Formule 1 les problèmes de fiabilité peuvent arriver à tout le monde. Nous avons les nôtres et nous poussons fort à Maranello pour les résoudre pour de bon. Charles a fait tout ce qu’il a pu depuis la dernière rangée, récupérant 14 positions et terminant cinquième.

Carlos a fait une belle course dans laquelle il a montré qu’il a maintenant gagné en confiance avec la voiture. Maintenant, nous allons à Silverstone où nous nous attendons à ce que nos rivaux apportent quelques mises à jour, mais où nous voulons certainement être compétitifs. »

Mercedes

Une P3 et une P4 satisfaisantes pour l’équipe Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team au Grand Prix du Canada 2022.

Lewis est monté sur son deuxième podium de la saison en terminant à la troisième place, juste devant George qui a pris la P4 pour compléter un solide effort d’équipe sous un ciel bleu à Montréal.

George a fait des progrès rapides en début de course pour passer de P8 à P5 et se placer derrière Lewis qui tenait la P4, chanceux d’avoir évité les dommages après un contact avec MAG dans le premier tour.

Un VSC au 9ème tour a offert une opportunité : Lewis a couru à l’opposé d’ALO en tête et s’est mis au box pour changer de gomme, profitant de la réduction de la pénalité de temps.

Un deuxième VSC au 20ème tour a permis à George d’effectuer un arrêt à moindre coût et il est revenu derrière Lewis en P5 mais avec un nouveau train de pneus durs.

Lewis et SAI, puis finalement George, dépassent ALO alors que les deux Flèches d’Argent franchissent la mi-course en P3 et P4.

Lewis a boxé au 44e tour, suivi par George un tour plus tard. Une voiture de sécurité a rapidement rassemblé le peloton pour une course de 15 tours jusqu’à l’arrivée, avec George gardant un œil prudent sur un LEC en plein essor qui avait commencé la course depuis la P19 et qui était maintenant assis en P7.

Les deux Mercedes ont montré un rythme impressionnant pour conserver leur position et terminer sur la deuxième ligne pour le deuxième week-end consécutif.

Lewis Hamilton, #44, P3 :

Honnêtement, c’est assez impressionnant d’obtenir cette troisième place. Cela a été une telle bataille cette année avec la voiture en tant qu’équipe, mais nous continuons à être vigilants, concentrés et à ne jamais abandonner. C’est quelque chose dont je suis très fier et je reste inspiré par mon équipe, alors merci à tous ceux qui sont ici à Montréal et à l’usine. Les gars à l’avant sont un peu trop rapides pour nous en ce moment, j’ai tout donné, mais nous nous rapprochons. Nous devons juste continuer à pousser et à pousser et avec un peu de chance nous serons dans la bagarre avec ces gars. J’ai pu les voir à la fin grâce à la voiture de sécurité ! Honnêtement, notre rythme était assez bon, surtout dans la deuxième phase du relais. Nous avons beaucoup travaillé, dans le simulateur mais aussi ici pour mettre au point les bons réglages. Donc honnêtement, je suis extatique. Je pense, comme je l’ai dit, que je ne m’attendais pas à ça avant le week-end. C’est mon deuxième podium de l’année, et c’était vraiment spécial. Surtout là où j’ai obtenu ma première victoire en Grand Prix ! J’adore être ici à Montréal, alors un grand merci à tous les Canadiens !     

George Russell, #63, P4 :

J’avais une confiance totale dans le fait que nous aurions été capables de nous frayer un chemin à travers les Haase et les Alpines. Nous étions certainement inquiets que Leclerc et Checo puissent passer et nous avons eu la chance de les garder derrière nous. En fin de compte, notre rythme de course était plus proche de Ferrari et Red Bull que ce que nous avons vu cette saison, mais nous avons eu des problèmes de performance et pas eux. Tout est plus facile avec le recul et j’aurais probablement aimé ravitailler sous le premier VSC mais à la fin de la journée, je ne pense pas que cela aurait changé mon résultat final. Le rythme était vraiment fort dans le premier relais, dans le deuxième relais il était fort, et dans le dernier relais après le redémarrage, je ne sais pas pourquoi mais je n’ai pas pu faire fonctionner mes pneus. Donc c’était un peu dommage, de reculer légèrement et de ne pas être dans la bagarre. Néanmoins, P4, de bons points pour l’équipe et c’est génial d’être de retour sur le podium en tant que Mercedes.

Toto Wolff :

Montréal a toujours été un endroit heureux pour Lewis et aujourd’hui il a été vraiment bon, avec une voiture qui était difficile à manier, donc nous pouvons être tranquillement satisfaits. Le rythme de la course était bon, en particulier lorsque les pneus ont commencé à se dégrader – Max et Carlos sont venus vers nous et c’était agréable à voir. Après un pari audacieux hier qui l’a laissé plus loin sur la grille, George a fait des dépassements intelligents au départ et a ensuite montré un bon rythme pour ramener le résultat à la maison derrière Lewis. Les deux derniers week-ends ont montré l’esprit collectif de l’équipe pour obtenir un bon nombre de points, même si nous n’avons pas le rythme pour défier les gars en tête.

Andrew Shovlin :

C’est un bon résultat pour l’équipe de repartir avec une troisième et une quatrième place et c’est encourageant de voir que le rythme sous-jacent était meilleur qu’à Bakou. Les deux pilotes ont fait une bonne course. Lewis a eu une conduite très solide jusqu’au podium ; nous n’avions pas tout à fait le rythme de Max ou Carlos, mais la plupart du temps, nous avions l’impression qu’il nous manquait juste deux ou trois dixièmes, ce qui nous incitera tous à travailler pour combler cet écart. George nous a également surpris par sa capacité à prendre des voitures dans le premier relais. Nous avions opté pour un grand aileron sur sa voiture avant les qualifications pour voir ce que nous pouvions faire dans les conditions humides d’hier, mais nous nous attendions à ce qu’il soit un handicap en course. Cependant, il a été capable de l’utiliser pour attaquer dans les virages et a bien progressé dans le peloton jusqu’à la quatrième place. Il est vraiment difficile de savoir à quoi s’attendre en arrivant sur chaque circuit avec cette voiture, mais nous avons certainement maximisé les opportunités aujourd’hui et nous avons appris un peu plus sur la voiture. L’équipe de Brackley et Brixworth va continuer à travailler dur, il y a beaucoup de choses à améliorer sur la voiture mais cela peut se traduire par du potentiel et la course d’aujourd’hui nous a encouragés à continuer à pousser pour combler cet écart.

Alpine

Double point pour Esteban et Fernando et meilleur résultat de la saison pour BWT Alpine F1 Team.

BWT Alpine F1 Team a marqué les dix meilleurs points de sa saison lors du Grand Prix du Canada d’aujourd’hui, Esteban Ocon terminant sixième et Fernando Alonso septième sur le Circuit Gilles Villeneuve à Montréal. Une pénalité d’après course pour Fernando a ajouté cinq secondes à son temps de course, ce qui signifie que l’Espagnol a terminé en neuvième position.

Parti de la deuxième place sur la grille – sa meilleure qualification en dix ans – Fernando a soigné une fuite d’air présumée sur sa voiture pour marquer deux points. Esteban a joué le jeu de l’équipe en aidant son coéquipier à franchir la ligne en compensant le déficit de vitesse en ligne droite de l’Espagnol et en lui permettant de bénéficier du DRS dans les derniers instants.

Avec dix points marqués aujourd’hui, l’équipe reste à la cinquième place du championnat des constructeurs, à huit points de McLaren.

Fernando a pris un bon départ pour conserver sa deuxième place sur la grille de départ dans les premiers tours, tandis qu’Esteban a pu progresser d’une position pour atteindre la sixième place. Fernando est resté en piste après la première des deux interventions de la voiture de sécurité virtuelle (VSC) au neuvième tour, la seconde au dix-neuvième tour étant malheureusement chronométrée alors que Fernando passait l’entrée des stands et manquait une occasion de s’arrêter. Esteban a pu profiter de la deuxième intervention du VSC pour s’arrêter en pneus durs.

Fernando a finalement changé de gomme au 28ème tour pour se placer en septième position avant qu’une voiture de sécurité au 49ème tour ne permette à l’équipe d’effectuer un double arrêt sur les mediums pour un sprint de 18 tours jusqu’au drapeau à damier. Fernando manquait de rythme en raison d’une fuite d’air suspectée, Esteban lui a donné tactiquement le DRS pour naviguer jusqu’à la fin. Avec Charles Leclerc de Ferrari, Esteban et Fernando ont pu se défendre de Valtteri Bottas pour prendre la sixième et la septième place à la fin de la course de 70 tours, avant la pénalité de Fernando après le drapeau, qui a ajouté cinq secondes à son temps.

Esteban Ocon, #31, P6 :

 » Je suis très heureux du résultat d’aujourd’hui pour marquer huit points. L’équipe a fait un excellent travail avec la voiture et la stratégie et tout a été bien géré dans l’ensemble. Nous quittons le Canada avec de bons points pour l’équipe et un grand pas en avant dans le championnat des constructeurs. Je suis content d’avoir pu aider Fernando à la fin avec le DRS pour garder Valtteri [Bottas] derrière. Il y a encore beaucoup de choses à discuter et à apprendre sur la façon dont le week-end s’est déroulé, mais l’important est de continuer sur cette lancée et de réaliser de bonnes performances lors des prochaines courses. »

Fernando Alonso, #14, P9 :

 » Je pense que ce week-end, nous méritions mieux que la neuvième position, mais c’est toujours bon pour les deux voitures de marquer des points au final. Nous avons finalement perdu une grande opportunité de nous battre pour un podium potentiel, car je sentais que j’avais le rythme pour le faire. Nous avons été frappés par un VSC mal synchronisé juste avant notre premier arrêt. J’étais sur la ligne droite principale quand il a été déployé, et j’ai ensuite manqué une opportunité de pit-stop avant qu’il ne se termine. Nous avons ensuite eu un problème de moteur à partir du 20e tour, que nous avons essayé de gérer. Nous n’avons pas abandonné la voiture et nous avons utilisé le DRS pour nous défendre, car nous perdions beaucoup de temps sur les lignes droites. C’est décevant, surtout après la performance d’hier, mais nous allons nous rendre à Silverstone, essayer de régler nos problèmes de fiabilité et marquer plus de points. »

Otmar Szafnauer, Team Principal :

« L’équipe quitte le Canada avec un sentiment de fierté après avoir marqué de bons points dans la course d’aujourd’hui avec Esteban sixième et Fernando neuvième après une pénalité d’après course. Même après un samedi aussi fort, nous avons abordé la course d’aujourd’hui avec un état d’esprit réaliste et nous savions que marquer plusieurs points avec les deux voitures et relancer la dynamique du championnat était l’objectif absolu. Fernando a certainement été très malchanceux avec le timing de déploiement des deux VSCs en début de course et il a également eu un petit problème sur sa voiture, ce qui l’a empêché de progresser davantage. Esteban a profité d’un bon début de course et a bien exécuté son plan pour progresser jusqu’à la sixième place à la fin, avec sa conduite intelligente et son esprit d’équipe pour permettre à Fernando de bénéficier du DRS dans les derniers instants, la clé pour cimenter nos positions finales. Nous avons démontré notre capacité ce week-end et nous attendons avec impatience la prochaine série de mises à jour de la voiture pour la prochaine manche avec l’objectif de nous battre plus haut sur la grille. »

Alfa Romeo

Alfa Romeo F1 Team ORLEN a célébré une excellente performance d’équipe, avec Valtteri Bottas et Zhou Guanyu qui ont réalisé un doublé au Grand Prix du Canada. Au cours d’une course palpitante à Montréal, Valtteri et Zhou ont ramené leurs C42 à la maison en P7 et P8 respectivement, la deuxième fois cette saison que les deux voitures ont terminé dans le top 10.

Les dix points remportés aujourd’hui portent le total de l’équipe à 51, alors que l’équipe continue de se battre pour une place en tête du peloton.

Frédéric Vasseur, Team Principal :

« Nous avons obtenu un très bon résultat en tant qu’équipe et nous pouvons être très satisfaits de notre performance. Valtteri et Zhou ont tous deux bien exécuté leur course et ont pu ramener leur voiture dans les points, ce qui est une belle récompense après quelques week-ends difficiles. Cela montre l’esprit de cette équipe, nous n’avons pas laissé tomber la tête et nous sommes revenus nous battre ici au Canada. Je ne peux pas reprocher à l’un ou l’autre des pilotes leurs courses, ils étaient solides et n’ont pas fait d’erreurs : Valtteri a su tirer le meilleur parti du timing de la voiture de sécurité et Zhou a réalisé une performance très mature pour revenir dans les points. L’équipe a performé lorsqu’elle était appelée à se mettre en avant, comme lors du double arrêt aux stands – c’est un vrai résultat d’équipe et cela nous donne beaucoup de confiance alors que nous continuons notre lutte au milieu du peloton. »

Valtteri Bottas, #77, P7 :

pht. Alfa Romeo

« Nous pouvons être satisfaits de la course d’aujourd’hui, surtout avec le rythme que nous avons montré tout au long de l’après-midi. C’est toujours bon d’obtenir un double point, surtout après deux courses difficiles, mais le plus important était de voir que nous pouvions nous battre avec les voitures autour de nous et que nous sommes de retour au niveau que nous avions en début de saison. Ma course a été assez simple : Je suis parti avec le pneu dur et tout s’est parfaitement déroulé pour moi. Le timing de la voiture de sécurité était idéal, j’étais comme « happy days » ! C’était vraiment bien d’être là, et je suis heureux pour Zhou aussi. Il avait un bon rythme et il peut prendre beaucoup de confiance de ce week-end. »

Zhou Guanyu, #24, P8 :

pht. Afa Romeo

« Cela a été un assez bon week-end pour moi et pour l’équipe, et je suis vraiment heureux de la P8 car c’est mon meilleur résultat en F1 jusqu’à présent. Aujourd’hui, nous avons tout fait correctement sur la piste et avec la stratégie : nous avons été coincés derrière Lance pendant un moment, mais néanmoins nous avons eu une progression propre et rapide au cours du week-end. Nous avons extrait tout ce que nous pouvions et tiré tout le potentiel de la voiture, et finir dans le Top 10 après une série de courses frustrantes est une belle récompense. Je n’avais évidemment pas beaucoup d’expérience sur ce circuit, mais nous avons fait le travail dans des conditions difficiles hier et aujourd’hui nous avions un bon rythme : Je savais que nous serions en mesure de nous battre pour les points, et nous l’avons fait. Je suis super heureux pour tout le monde ici et à l’usine, nous méritions vraiment ce résultat pour le travail effectué et les progrès réalisés ces dernières semaines. Je suis vraiment impatient de continuer dans cette veine lors des prochaines courses. »

McLaren

« Nous devons reconnaître que nos concurrents ont fait un meilleur travail et que nous ne méritons donc pas de points ».

Écoutez les pilotes de Formule 1 McLaren Lando Norris et Daniel Ricciardo, ainsi que le directeur d’équipe Andreas Seidl après le Grand Prix du Canada.

Ce qui s’est passé

– Les deux voitures ont eu un début de course propre et se sont installées dans les positions qu’elles ont qualifiées, Daniel P9 et Lando P14. Daniel s’est élancé en pneus Medium, tandis que Lando a opté pour les Hards.

– Daniel est revenu en P10 après avoir été dépassé par Zhou, mais un problème avec l’aileron avant de Magnussen lui a permis de reprendre la P9. Lando a également profité des voitures qui ont choisi de changer de pneus plus tôt et il est remonté en P13.

– Une voiture de sécurité virtuelle a été appelée après sept tours de course lorsque Perez a rencontré un problème.

– Une autre voiture de sécurité virtuelle a été appelée lorsque Schumacher est sorti de la piste au 18e tour. Les deux pilotes s’arrêtent, Daniel revient en P12, mais un arrêt plus lent pour Lando le fait sortir de la voie des stands en P18.

– Daniel a ensuite profité de la remontée de Leclerc pour passer Tsunoda en P11.

– La voiture de sécurité a été déployée au 50ème tour lorsque Tsunoda a quitté la piste, permettant à Daniel de rentrer au stand pour un nouveau jeu de pneus durs.

– Daniel a dépassé Vettel pour la P10 mais a été rattrapé par Stroll et a terminé juste en dehors des points. Lando n’a pas été en mesure de faire des percées significatives, terminant P15.

Daniel Ricciardo, #3, P11 :

« Malheureusement, ce n’est pas le meilleur dimanche pour nous. Nous n’avions tout simplement pas le rythme, et nous avons dû gérer quelques autres choses aussi. C’était dur, ça nous a juste mis trop loin de la compétition. Donc, autrement, nous devons jeter un coup d’œil, voir où nous pouvons aller mieux, et puis juste nettoyer quelques choses. »

Lando Norris, #4, P15 :

« Nous n’avons pas eu de chance aujourd’hui à de nombreux endroits, et nous n’avions pas le rythme nécessaire pour dépasser les gens que nous voulions affronter. C’était très difficile de doubler en général et cela a nui à notre rythme. Nous ne pouvions tout simplement pas nous mettre dans les positions que nous voulions. Je pense que le rythme n’était pas trop mauvais, toujours pas assez bon, mais pas trop mauvais, juste le fait que nous ne pouvions pas dépasser, nous a fait mal aujourd’hui. Nous avons du travail à faire. Il y a eu des erreurs de ma part, des erreurs de la part de l’équipe et nous devrons juste prendre du recul, nous rafraîchir, repartir et faire un bien meilleur travail lors de la prochaine course. »

Andreas Seidl :

« Un dimanche après-midi très décevant pour nous ici à Montréal. Ce fut un week-end difficile en général, avec la voiture manquant de rythme, ayant des problèmes de fiabilité et souffrant d’un problème opérationnel lors du pitstop à double brassage pendant la période de la voiture de sécurité virtuelle. Nous devons reconnaître que nos concurrents ont fait un meilleur travail et donc nous ne méritons pas de points aujourd’hui.

« Nous n’avons pas donné à Lando ou Daniel le package qu’ils méritaient aujourd’hui, donc nous devons leur présenter des excuses. Mes remerciements à notre équipe ici sur le circuit, à l’usine et à nos collègues de HPP pour leurs efforts tout au long de cette double confrontation de longue haleine. Nous devons également profiter de cette occasion pour apprendre et revenir plus forts dans deux semaines pour notre course à domicile à Silverstone. »

AlphaTauri

Pierre Gasly, #10, P14 :

pht. AlphaTauri

 » En commençant la course sans position, nous avons pensé opter pour une stratégie différente, donc nous avons pitché un peu plus tôt, mais cela n’a pas vraiment fait de différence. Nous avions beaucoup de mal avec l’adhérence, nous glissions beaucoup dans ces conditions, et nous n’avions tout simplement pas le rythme pour nous battre dans le top 10. Nous devrons tout analyser, mais objectivement nous étions juste trop lents en course. De même, nous n’avons pas eu de chance avec la voiture de sécurité virtuelle, mais à la fin de la journée, cela n’aurait pas beaucoup changé notre résultat final. Nous devons utiliser l’écart maintenant pour déterminer ce que nous aurions pu faire de mieux, afin d’arriver à Silverstone aussi bien préparés que possible. »

Yuki Tsunoda, #22, abandon :

pht. AlphaTauri

« Je suis déjà allé au garage pour m’excuser auprès de toute l’équipe, j’ai juste trop poussé à la sortie des stands et malheureusement je suis allé dans le mur. Le rythme était bon aujourd’hui, et nous avions fait une forte remontée jusqu’à ce point, même s’il était difficile de doubler, donc je suis déçu de cette fin. »

Jody Egginton (Directeur Technique) :

« Tout simplement, c’était une course décevante pour nous. Parti de la dernière place sur la grille de départ en raison du changement de PU, Yuki a réalisé un solide relais pendant la première moitié de la course et a bien géré ses pneus. Il a pu se mettre en position de marquer des points, mais malheureusement, il est sorti des stands peu après son deuxième arrêt, et a terminé sa course sur place. Nous avons opté pour un premier arrêt très précoce avec Pierre, pour essayer de lui donner un peu d’air libre, ce qui l’a mis en décalage avec certaines voitures autour de lui et en plus les VSC n’ont pas bien fonctionné pour lui. Cela a rendu sa progression plus difficile et, avec l’équilibre de son premier jeu de pneus durs qui n’était pas excellent, il n’a pas été possible de faire assez de progrès pour se placer dans une position de pointage aujourd’hui. Ce résultat signifie que nous avons perdu un peu de terrain dans la bataille du milieu de peloton et nous devons revenir en force lors de la prochaine course pour récupérer. »

Aston Martin

Lance Stroll, #18, P10 :

« Nous avions une excellente stratégie pour cette course et je suis super content d’avoir pu marquer un point. Nous avons fait un excellent travail en décidant d’être long sur le premier train de pneus pour faire fonctionner une course à un seul arrêt, en réussissant à garder une série de voitures derrière moi. Le dépassement de Daniel [Ricciardo] était un bon bonus – nous avions des pneus plus frais, donc c’était un mouvement assez facile. Les choses sont certainement beaucoup plus difficiles cette année, mais je suis heureux d’avoir eu une course réussie aujourd’hui. Enfin, un grand merci à tous les fans qui m’ont réservé un accueil fantastique tout le week-end – c’était incroyable de courir à la maison après une si longue absence. »

Sebastian Vettel, #5, P12 :

« Ce n’était tout simplement pas notre jour. Nous nous sommes arrêtés tôt pour trouver de l’air frais, mais les voitures de sécurité virtuelles sont arrivées au mauvais moment. Cela a vraiment compromis ma course. À la fin, j’avais de très vieux pneus et j’ai essayé de m’accrocher, mais ça n’a pas marché. Lance avait des pneus plus frais, et l’équipe m’a demandé de le laisser passer pour attaquer Daniel, ce que j’étais heureux de faire. Le résultat est frustrant – nous avions montré un bon rythme ce week-end et nous aurions pu avoir un meilleur résultat, mais parfois les choses ne vont pas comme vous le voulez. Aujourd’hui, c’était l’un de ces jours. Bravo à l’équipe pour tout son travail et à Lance pour avoir marqué un point aujourd’hui. »

Mike Krack – Directeur de l’équipe :

« Sur le papier, la 10e position de Lance semble être une maigre récompense pour un week-end long et difficile et une course qui a été délicate à gérer du début à la fin. Mais ce point ne raconte pas toute l’histoire : Lance a conduit patiemment, gérant un premier relais extrêmement long sur le pneu dur pour garder un train de voitures derrière lui. Il s’est déchaîné à la fin et a mérité ce dernier point – aidé en partie par Sebastian, qui s’est gracieusement écarté pour le laisser attaquer Daniel. Sebastian a également fait une belle course, mesurée. Le fait de partir vers l’arrière ne facilite pas les choses, et sa stratégie n’a pas été aidée par les deux VSC dans les premiers tours, mais, finalement, je pense que nous avons bien travaillé en tant qu’équipe aujourd’hui. Nous avons tiré le meilleur parti d’un ensemble d’options stratégiques délicates, nous avons effectué de solides arrêts aux stands et nous rentrons à la maison, encouragés par le rythme croissant de notre voiture. »

Williams

Dave Robson, responsable des performances des véhicules :

Il a toujours été difficile de conserver ce que nous avons gagné hier, et nous n’avions pas le rythme pour résister aux voitures plus rapides qui sont parties derrière nous. Cependant, nous avons fait une bonne course avec Gasly et Norris et nous étions proches de Vettel et Ricciardo à la fin aussi. Comme le week-end dernier, le timing de la voiture de sécurité virtuelle n’était pas bon pour Alex, mais il a gardé la tête baissée et a fait de son mieux.

Tout comme Alex, Nicholas a eu du mal à trouver son rythme pendant la course malgré tous ses efforts. En tant qu’équipe, c’était génial de participer à la première course à domicile de Nicholas et de sentir le soutien des fans. Nous avions besoin d’un peu plus de rythme de base pour pouvoir vraiment courir pour les points et tout le monde à Grove travaille très dur pour apporter cela sur la piste dès que possible.

Alex Albon, #23, P13 :

En entrant dans ce week-end, nous savions que cette piste allait être difficile et malgré notre bonne qualification, dans les 3-4 premiers tours, je pouvais dire que ça allait être une lutte. Je pense que la P13 était tout ce que nous pouvions obtenir aujourd’hui, donc à première vue, je suis assez content de ce résultat. Pour la prochaine série de courses, j’espère que nous pourrons faire ces mises à jour et continuer à nous améliorer.

 

Haut du site