ELMS, Panis Racing, du haut niveau au Paul Ricard, mais la malchance était au RDV

Posted by

Un niveau de performance de haut niveau mais la malchance s’est invitée au premier meeting.

Qualification : P7, Course : Ab

Retour en piste cette semaine pour l’écurie rebaptisée Panis Racing dirigée par Olivier Panis associé à Sarah et Simon Abadie pour une 5ème saison en European Le Mans Series. 2020 a vu l’arrivée de Nico Jamin aux côtés de Will Stevens et Julien Canal, ces derniers rempilant pour une 3ème saison au sein de l’équipe tricolore.

C’est une semaine intense de travail fournie par le staff technique et les pilotes qui a permis de réaliser un premier tiers de course sous les meilleurs auspices avec un podium à portée de main. Malheureusement la malchance a frappé de plein fouet Julien Canal, alors placé 4ème, une pièce de suspension lâchant, la course de l’Oreca #31 a stoppé nette au bout d’une heure 30.

Ce sont donc 36 voitures, dont 15 en catégorie LMP2, qui se sont retrouvées au départ de la manche d’ouverture, reportée de plus de 3 mois pour cause d’épidémie de Covid 19. Celle-ci se déroulait à huis clos sur le circuit du Paul Ricard long de 5.579 kms pour le prologue et les 4 Heures du Castellet, nul doute que la présence du public a manqué à tous mais la sécurité de chacun se devait d’être prioritaire.

 

Suite à la qualification par Will Stevens la veille, Nico Jamin au départ ce dimanche à 11h00 est placé 7ème sur la grille de départ au volant de l’Oreca 07 #31. Départ prudent du Rouennais qui se retrouve 8ème derrière le russe Konstantin Tereschenko (Duqueine Team) puis, suite à une mauvaise manœuvre d’un concurrent au 5ème tour dans le virage de Signes, il doit concéder 3 places pour se retrouver en 11ème position. Il s’attaque alors à remonter sur ses adversaires et au bout d’un peu plus d’une heure et 38 tours sur la piste varoise il ramène la voiture à Julien Canal à la 7ème place.

Le Manceau ressort sous Full Course Yellow et au retour du drapeau vert effectue un beau dépassement sur Alexandre Coigny (#37 Cool Racing) puis sur Dennis Andersen (#20 High Class Racing) : il est alors 4ème après 1h30 de course. Malheureusement quelques minutes plus tard, il perd la voiture suite à un problème mécanique (casse d’une pièce de suspension) qui percute le mur de pneus entrainant l’abandon de la #31.

Olivier Panis – Team Principal :  » Nous étions vraiment heureux de nous retrouver avec l’équipe pour nous lancer enfin dans la course après cette période compliquée. Nous avons un excellent line-up. Will Stevens est un excellent metteur au point en complément de son talent en piste qui n’est plus à prouver. Julien Canal, l’expérimenté en endurance apporte également beaucoup à l’équipe. Mais le changement essentiel cette année est l’arrivée de Nico Jamin qui non seulement est un pilote avec une vitesse de pointe impressionnante, un travailleur,  mais aussi qui humainement a fait l’unanimité au sein de notre écurie. C’est un trio  qui s’est beaucoup investi avec l’équipe technique en essais privés et dès leur arrivée au Castellet et c’est une vraie déception de ne pas être récompensés et d’abandonner alors que tout était réuni pour finir en haut du tableau au Paul Ricard.

Du fait des performances des pneus, les voitures cette année sont soumises à plus rudes épreuves car elles vont beaucoup plus vite que l’an passé et nous devons avec les autres teams, les constructeurs et les manufacturiers nous concerter à ce sujet pour étudier une stratégie limitant la casse.

En attendant, on va se remonter les manches et préparer l’épreuve des 4 heures de Spa ! »

Nico Jamin – Pilote LMP2 Oreca 07 #31 :  » Je me sens très bien au sein de la famille Panis Racing et nous sommes en  parfaite osmose avec mes co-équipiers  : nous avons sensiblement les mêmes ressentis dans la voiture et notre entente sur et en dehors du circuit est vraiment bonne. J’ai très vite eu la confirmation que notre niveau de performances était élevé lors des essais privés et cela s’est révélé encore plus tout au long de cette semaine au Castellet. Nous étions lors de la course dans le jeu pour figurer dans le trio de tête, malheureusement la casse de pièce mécanique a eu gain de cause sur les efforts fournis par chacun. Je suis optimiste pour la suite de la saison car nous avons le potentiel pour nous battre aux avant-postes. L’équipe est solide avec Olivier Panis, Simon et Sarah Abadie qui ont une véritable mentalité de compétiteurs et le travail avec les ingénieurs et toute l’équipe est très constructive. Cela est très prometteur pour la suite ! « 

Julien Canal – Pilote LMP2 Oreca 07 #31 : « J’étais vraiment impatient de retrouver l’équipe après cette période de confinement. J’ai, dès les essais privés, partagé de bons moments avec mon nouveau co-équipier Nico Jamin avec qui le feeling est tout de suite passé. C’est un pilote extrêmement rapide qui partage les mêmes sensations que Will et moi dans la voiture : c’est un atout majeur pour tout le team en termes de précision des réglages techniques. Tout est réuni pour faire de belles choses.

Ce dimanche Nico a connu un départ complexe au sein du peloton mais il a bien sû s’en sortir. L’équipe a fait les bons choix, réalisé un bon arrêt au stand me permettant lors de mon 1er relais de reprendre 2 places. Nous étions alors 4ème avant qu’une biellette ne casse. C’est un problème mécanique totalement indépendant de toute faute mais la course s’est terminée pour nous lors de mon impact dans le mur de pneus. Nous avons hâte d’être à la prochaine course pour nous montrer à notre juste valeur. »

Pht. Twenty-One Creation