25 juin 2022

DTM : Rast et Feller, vainqueurs à Imola

Race 1

  • Première victoire en DTM après 587 jours : Rast s’impose à Imola
  • Le triple champion avec ABT Audi remporte sa première victoire depuis novembre 2020.
  • Sheldon van der Linde conserve la tête du classement des pilotes
  • Bortolotti monte sur le podium pour Lamborghini GRT après avoir récupéré le volant.
#33, René RAST, Team ABT, P1

René Rast est définitivement de retour en DTM ! Après une pause d’un an lors de la saison 2021 et un premier podium au Lausitzring, le triple champion a obtenu sa première victoire en course après 587 jours à Imola. À l’époque, en novembre 2020, l’Allemand avait cimenté sa troisième victoire pour le titre à Hockenheim. Sous la chaleur italienne, avec des températures dépassant largement les 30 degrés, le pilote ABT Audi a gardé son sang-froid et s’est assuré une victoire de la lumière au drapeau. La deuxième place est revenue au pilote Audi Nico Müller (SUI) de l’équipe Rosberg, Mirko Bortolotti (GRT Lamborghini) a terminé en troisième position. Juste avant la fin de la course, l’Italien a dépassé Thomas Preining (AUT), empêchant le premier podium de Porsche, du pilote et du KÜS Team Bernhard en DTM.

Start Race

Évidemment, Rast était aux anges : « Une joie immense ! C’était tout simplement une course parfaite : le départ, l’arrêt au stand, la course, tout était parfait. Il faisait très, très chaud, il faut se battre dans la voiture tout le temps. » Bortolotti, lui aussi, était plus que satisfait : « Absolument incroyable. La stratégie de rester longtemps dehors puis d’attaquer avec des pneus frais vers la fin a parfaitement fonctionné. Un énorme merci à l’équipe ! »

#51, Nico MÜLLER, Team Rosberg, P2

Au classement des pilotes, Sheldon van der Linde (RSA/Schubert BMW) reste en tête avec 70 points, ayant encore marqué quatre points en terminant deuxième derrière Marco Wittmann (GER), le pilote BMW le mieux placé. Sa marge sur Bortolotti a toutefois été réduite à trois points. Müller est troisième au classement avec 58 points, le suivant est maintenant Rast qui compte déjà 49 points à son actif.

#63, Mirko BORTOLOTTI, GRT, P3

La course sous une chaleur torride à Imola a exigé tout ce que les pilotes et leurs machines pouvaient faire. Rast a réussi à rester en tête dès le départ, puis à garder son sang-froid malgré les températures. Timo Glock, quant à lui, n’a pas eu de chance lors de son retour en DTM : le pilote invité de l’équipe BMW Ceccato Racing a dû garer sa BMW M4 endommagée suite à un contact dans le premier tour dont il n’était pas responsable.

#24, Thomas PREINING, KÜS Team Bernhard, P4

Au fil de la course, c’est Bortolotti qui a attiré l’attention. En raison d’une pénalité sur la grille de départ, le pilote GRT a été contraint de partir de la 16e place. Il a effectué un excellent travail de récupération avec une stratégie parfaite et des manœuvres de dépassement sans compromis, assurant ainsi le podium pour Lamborghini. Pour Ferrari, les choses se sont moins bien passées dans la course à domicile : Nick Cassidy (NZL) a terminé 14e avec la voiture AlphaTauri AF Corse, Felipe Fraga (BRA) a abandonné avec la voiture Red Bull AF Corse. Le pilote Mercedes-AMG le mieux placé était Maro Engel pour l’équipe GruppeM, qui a tout de même marqué un point pour avoir terminé dixième.

Course 1 ici

Podium, #24, Thomas Preining, P4 – #33, René Rast, P1 – Nico Müller, P2

 

Race 2

  • Spectacle à Imola : le jeune Feller remporte sa première victoire en DTM
  • Le Suisse s’impose après une course folle avec ABT Audi
  • Gore en deuxième place, premier Américain à monter sur le podium en DTM
  • Sheldon van der Linde défend son avance sur Bortolotti.
#7, Ricardo FELLER, ABT Sportsline, P1

Beaucoup d’action, beaucoup de dépassements, et deux nouveaux visages sur le podium DTM à la fin : le Suisse Ricardo Feller, 22 ans, a remporté la première victoire de sa jeune carrière en DTM. Après la victoire de René Rast samedi, c’est la deuxième victoire de l’équipe ABT Sportsline Audi à Imola. Dev Gore a terminé deuxième avec l’Audi Rosberg et a obtenu le premier podium pour un pilote américain dans la longue histoire du DTM. Marco Wittmann (GER) a terminé troisième sur la BMW Walkenhorst, après avoir dépassé Lucas Auer (AUT) sur la Mercedes-AMG WINWARD dans la lutte pour la dernière place sur le podium quelques virages avant l’arrivée.

#12, Dev GORE, Team Rosberg, P2

Après avoir obtenu sa première pole position lors des qualifications, Feller était évidemment très satisfait de sa victoire en course dans une chaleur considérable : « C’est vraiment agréable. Après le redémarrage, je ne savais pas si ce serait suffisant, mais j’ai donné tout ce que j’avais. » Le pilote de la deuxième place était lui aussi aux anges : « C’est vraiment cool ! Mon équipe a tout bien fait pendant la phase de voiture de sécurité, j’étais juste inquiet de savoir si les pneus allaient tenir », a rapporté Gore. « Je suis le premier Américain sur le podium du DTM, cela me rend vraiment fier ».

Start Race

Au classement du championnat, Sheldon van der Linde (RSA) a accru son avance en terminant cinquième dimanche. Avec 80 points, le pilote BMW de Schubert Motorsport compte désormais douze points d’avance sur Mirko Bortolotti (ITA), qui a tout de même marqué un point pour avoir terminé dixième avec la Lamborghini GRT. Nico Müller (SUI/Rosberg Audi) occupe la troisième place du classement des pilotes DTM avec 62 points, devant Auer et Rast. Le vainqueur de la course de samedi a dû abandonner prématurément la course de dimanche suite à une crevaison.

#11, Marco WITTMANN, Walkenhorst Motorsport, P3

Dès le début de la course, il y a eu beaucoup d’action avec le déploiement de la voiture de sécurité suite à des collisions entre Maximilian Buhk (GER/Mücke Mercedes-AMG) et Laurens Vanthoor (BEL/SSR Performance Porsche) ainsi qu’entre Thomas Preining (AUT/KÜS Porsche) et Rolf Ineichen (SUI/GRT Lamborghini).

#22, Lucas AUER, Mercedes-AMG Team WINWARD, P4

Presque toutes les équipes ont profité de l’occasion pour changer de pneus et l’équipe de Rosberg s’est classée parmi les plus habiles dans ce processus, permettant à Dev Gore de faire les progrès décisifs.

#31, Sheldon VAN DER LINDE, Schubert Motorspor, P5

Le redémarrage a également été riche en action. Une fois de plus, Felipe Fraga est touché. Parti de la deuxième place, le Brésilien a dû garer sa Ferrari Red Bull AF Corse suite à un contact. Ensuite, plusieurs luttes de position divertissantes ont eu lieu, dans lesquelles les pilotes de classe mondiale du DTM ont prouvé leurs compétences.

#25, Philipp ENG, Schubert Motorsport, P6

Le duel entre Wittmann et Auer pour la troisième place a tenu les fans en haleine jusqu’à la sortie du drapeau à damier. Au volant de la BMW Ceccato Racing, le pilote invité Timo Glock a lui aussi montré qu’il n’avait rien perdu de ses qualités et a manqué de peu le top 10 en terminant onzième.

Podium – #12, Dev Gore, P2 – #7, Ricardo Feller, P1 – #11, Marco Wittmann, P3

Il n’y a que peu de temps pour récupérer, car les courses de DTM reprennent dans quinze jours, avec la prochaine manche qui se déroulera sur le légendaire circuit de Norisring à Nuremberg, du 1er au 3 juillet.

Course 2 ici

Championnat pilotes ici

Next Race

Communiqué DTM

Crédits photos DTM

 

Haut du site