29 mai 2024

Max Verstappen retrouve la pole devant Leclerc et Stroll avant le déluge à Sao Paulo

Max Verstappen a décroché la pole position pour le Grand Prix de Sao Paulo qui aura lieu dimanche, le pilote Red Bull étant arrivé en tête d’une séance de qualification qui a été marquée par un drapeau rouge dans les derniers instants en raison de la pluie.

Le champion du monde avait obtenu la pole position provisoire dans les premiers tours de la Q3, avec un tour de 1m 10.727s. Mais le temps changeant rapidement au fur et à mesure que l’heure avance, la séance a été interrompue prématurément, ce qui signifie que les pilotes n’ont pas eu l’occasion d’améliorer leur seul tour de piste.

Charles Leclerc rejoindra Verstappen sur la première ligne, tandis qu’Aston Martin a bénéficié de la mise en piste précoce de ses pilotes, avec Lance Stroll et Fernando Alonso respectivement en P3 et P4.

#1, Max Verstappen, Red Bull, P1. pht. LAT images

Le duo Mercedes de Lewis Hamilton et George Russell suit en cinquième et sixième position, et Lando Norris – qui avait été impressionnant de rapidité en Q2 – a dû se contenter de la septième place.

Carlos Sainz a terminé la séance en P8, tandis que Sergio Perez et Oscar Piastri complètent le top 10.

Nico Hulkenberg est le chef de file de l’équipe Haas (11e), suivi par Esteban Ocon et Pierre Gasly (12e et 13e).

Kevin Magnussen a terminé la séance en 14e position et, bien que sa Williams ait montré un bon rythme en Q1, Alex Albon n’a pas pu atteindre le dernier segment des qualifications et partira en 15e position.

#16, Charles Leclerc, Ferrari, P2. pht. LAT images

Daniel Ricciardo n’a pas réussi à sortir de la zone d’élimination en Q1, ce qui constitue un contraste spectaculaire par rapport à son résultat de P4 lors du Grand Prix de Mexico. L’Australien s’élancera en P17, son coéquipier de l’équipe AlphaTauri, Yuki Tsunoda, le précédant d’une place en P16.

La séance a également été difficile pour Alfa Romeo. Valtteri Bottas et Zhou Guanyu ont terminé respectivement en P18 et P20, avec Logan Sargeant entre les deux en P19.

CE QUI S’EST PASSÉ

Q1 – Russell prend la tête et Ricciardo sort en catastrophe

Sao Paulo accueille la sixième et dernière épreuve Sprint de la saison, ce qui signifie que les pilotes n’ont eu qu’une seule séance d’essais pour verrouiller leurs réglages pour le week-end, plus tôt dans la journée de vendredi. Et comme beaucoup ont choisi de ne pas faire rouler les pneus tendres pendant cette heure, il y avait beaucoup d’inconnues avant les qualifications.

#18, Lance Stroll, Aston Martin, P3. pht. LAT images

Le début de la séance à Interlagos a été retardé de 15 minutes en raison de débris sur la piste. Lorsque la séance a finalement démarré dans des conditions nuageuses mais sèches – avec un risque de pluie de 60 % – de nombreux pilotes ont fait la queue au bout de la voie des stands en attendant le feu vert, peut-être désireux de faire un tour de réserve au cas où la pluie arriverait.

La plupart des pilotes ont opté pour des pneus tendres neufs, tandis que Piastri a chaussé un train de pneus usagés qu’il avait brièvement utilisé lors de la FP1. Le pilote McLaren a réalisé le premier tour chronométré en 1m 11.494s avant que son coéquipier Norris n’attire l’attention en prenant la tête de la feuille des temps, avec un temps trois dixièmes plus rapide que celui de Verstappen. Hamilton s’est ensuite glissé entre les deux en deuxième position.

#14, Fernando Alonso, Aston Martin, P4. pht. LAT images

Russell et Gasly ont connu des problèmes à la sortie des stands, la Mercedes roulant lentement alors que Gasly est apparu à ses côtés et l’a à moitié dépassé, ce qui a provoqué une plainte de Gasly sur la radio de l’équipe. Les commissaires ont confirmé que l’incident présumé serait examiné après la séance.

Alors que le ciel devient de plus en plus gris, Leclerc prend le rythme à huit minutes de l’arrivée. Peu après, Piastri se hisse en deuxième position après avoir chaussé des pneus neufs, son tour n’étant qu’à 0,047 seconde de celui de Leclerc. La piste continuait d’évoluer au fil des tours, certains pilotes semblant en danger pour avoir gardé leurs pneus usagés pour leurs deuxièmes runs, notamment le duo Mercedes.

#44, Lewis Hamilton, Mercedes, P5. pht. LAT images

Pete Bonnington, l’ingénieur d’Hamilton, expliquant qu’ils n’étaient « pas confiants » de passer en P8, l’équipe a décidé de chausser des gommes neuves pour les derniers runs. Pendant ce temps, Albon a fait un bond hors de la zone d’élimination en se plaçant en P4.

Stroll fait état de « gouttes de pluie » au fur et à mesure que le temps s’écoule. Russell est rapidement devenu le plus rapide, tandis que Hulkenberg s’est hissé à une impressionnante troisième place. Mais d’autres n’ont pas été aussi chanceux, comme Ricciardo, qui n’a pas réussi à se qualifier pour la Q2 après sa mémorable performance de la dernière fois au Mexique.

#63, George Russell, Mercedes, P6. pht. LAT images

Tsunoda, le coéquipier d’AlphaTauri, est également sorti en P16 – sa première élimination en Q1 depuis la Hongrie – tandis que Bottas, Sargeant et Zhou ont terminé la séance en 18e, 19e et 20e position respectivement.

Éliminés : Tsunoda, Ricciardo, Bottas, Sargeant, Zhou

Q2 – Les départs de Norris donnent le rythme à Verstappen et Perez

Il y avait une impression de déjà-vu pour la Q2, avec des pilotes alignés à la sortie de la voie des stands avant que le feu vert ne s’allume. Alors qu’il était question de gouttes de pluie, les pilotes Red Bull se sont élancés les premiers en pneus tendres frais, tandis qu’Albon était lui aussi impatient de prendre la piste.

#4, Lando Norris, McLaren, P7. pht. LAT images

Alors que Perez semblait initialement plus rapide que Verstappen dans le premier secteur, il a perdu du temps dans le secteur intermédiaire et a terminé le tour à deux dixièmes de son coéquipier, Verstappen donnant le rythme en 1m 10,162s.

Malgré des pneus usés, Norris a réalisé un tour suffisamment bon pour le P2, à seulement 0,161s de Verstappen. Piastri suit en troisième position, à seulement 0.007s de son collègue McLaren. Pendant ce temps, le duo Haas a choisi de rester dans le garage pendant les premiers tours, apparemment confiant que la pluie ne frapperait pas.

#55, Carlos Sainz, Ferrari, P8. pht. LAT images

Lorsqu’ils ont rejoint l’action, Hulkenberg et Magnussen se sont placés respectivement en P8 et P9, poussant des pilotes comme Albon et Alonso dans la zone d’abandon. Ailleurs, Hamilton a connu une glissade au virage 4 alors que la température de la piste continuait de chuter, mais il a réussi à signer le cinquième temps.

Sainz a progressé pour remonter à la deuxième place derrière Verstappen en pneus tendres neufs, Leclerc devançant Hamilton en sixième position. Avec le temps qui passe, Alonso s’est sorti de la zone d’élimination en passant en P2, avant que Norris ne devienne le plus rapide. Son coéquipier Piastri a reçu l’ordre d’économiser son pneu, ce qui l’a potentiellement mis en danger en septième position.

Albon a été victime des limites de la piste et a vu son tour supprimé, ce qui l’a fait rétrograder en P15. Stroll est devenu l’homme en danger en P10 à l’approche des derniers tours, mais personne n’a été en mesure d’améliorer sa performance pour sortir des cinq derniers.

Les voitures Haas et Alpine ont quitté la séance, avec Hulkenberg en P11 devant Ocon, Gasly et Magnussen respectivement. Albon a complété les pilotes dans la zone d’élimination en P15.

Éliminés : Hulkenberg, Ocon, Gasly, Magnussen, Albon

Q3 – La météo met fin prématurément à la séance alors que Verstappen s’empare de la P1

Alors que les pilotes forment à nouveau une file ordonnée pour sortir de la voie des stands pour la Q3, Leclerc est informé par la radio de l’équipe que la pluie est attendue sept minutes après le début de la séance. Le ciel était sombre lorsque les 10 voitures se sont dirigées vers le circuit.

Tout le monde ayant opté pour un train de pneus neufs, Verstappen a signé la pole provisoire dans les premiers runs avec un 1m 10.727s. Norris s’est classé septième avant que les drapeaux jaunes ne soient agités à la suite d’une sortie de Piastri au virage 12, bien que l’Australien ait pu revenir sur la piste, mais cela a eu un impact sur Perez dans son tour de poussée.

La pluie a commencé à tomber, ce qui a permis aux pilotes qui avaient effectué leurs tours plus tôt d’en profiter. Alors que tout le monde est rentré aux stands, Verstappen reste en tête devant Leclerc, Stroll et Alonso.

#81, Oscar Piastri, McLaren, P10. pht. LAT images

Il a ensuite été annoncé que la session avait été arrêtée et ne serait pas reprise, ce qui signifie qu’il n’y a pas eu d’opportunité d’améliorer ces premiers tours de piste.

Verstappen a donc décroché la pole position, en quête de ce qui pourrait être sa 17e victoire de la saison, avec Leclerc en deuxième position, tandis que le duo Aston Martin s’est accroché à la deuxième ligne. Cette victoire sera un coup de pouce pour l’équipe, qui a connu une baisse de forme lors des dernières courses.

Hamilton et Russell ont pris les places P5 et P6, ce qui pourrait nuire à leurs espoirs de réitérer la victoire de Russell au Brésil en 2022.

Norris a terminé la séance en P7, un résultat décevant pour la McLaren après une bonne performance plus tôt dans les qualifications, avec son ancien coéquipier Sainz le rejoignant sur la quatrième ligne en huitième position.

Perez partira de la neuvième place, bien que le pilote Red Bull fasse partie des personnes convoquées par les commissaires pour avoir prétendument entravé la sortie des stands. Le résultat a également été difficile pour Piastri, qui a pris la 10e place. Le pilote débutant a été le dernier à prendre la piste et, avec son erreur lors de son tour lancé, n’a pas réalisé de tour chronométré.

La Qualif du GP ici

Grille du GP ici

Citation clé :

« Nous ne savions pas quand il allait frapper en qualifications », a déclaré Verstappen. « Nous pensions qu’il allait frapper, mais c’est bien sûr un temps fou, et Charles et moi étions juste en train de discuter – nos tours, ils se sentaient terriblement bien, mais je ne sais pas, le vent a commencé à changer et à être très fort, et nous avons perdu beaucoup de temps au tour à cause de cela, mais c’était assez agité dans le dernier tour.

« Il semble que tout soit très serré, on a pu le voir dès les qualifications, et je m’attends à ce qu’il en soit de même pour la course. Je m’attends à la même chose en course. Ici, il y a toujours beaucoup de dégâts avec les pneus, donc tout est une question de gestion. L’année dernière, nous n’avons pas réussi, mais je pense que nous sommes un peu meilleurs cette année.

Dernière minute

Russell, Ocon et Gasly perdent deux places sur la grille de départ après des incidents lors des qualifications du GP de Sao Paulo.

George Russell (Mercedes) et Esteban Ocon (Alpine) et Pierre Gasly (Alpine) ont été pénalisés de deux places sur la grille de départ du Grand Prix de Sao Paulo à la suite d’incidents dans la voie des stands lors des qualifications.

Russell – qui a remporté son premier et unique Grand Prix sur ce circuit l’année dernière – partira huitième pour la course de dimanche, tandis qu’Ocon et Gasly rétrograderont respectivement aux 14e et 15e places sur la grille.

Simone Berra, Chef ingénieur Pirelli :

« Le vendredi d’un week-end de Sprint est toujours très frénétique : toutes les équipes n’ont qu’une heure pour se préparer au reste du programme, en essayant d’affiner les réglages et, en même temps, d’évaluer les trois composés à leur disposition. De plus, le format Sprint signifie que les équipes essaient d’utiliser leurs réglages différemment de d’habitude, en visant l’utilisation la plus efficace possible. Il est clair que pour Interlagos, les équipes et nous-mêmes disposons d’un grand nombre de données des années précédentes, qui seront utiles dans les heures à venir, étant donné que les informations acquises lors de la FP1 sont plutôt limitées. D’après ce que nous avons vu, la C2 ne semble pas être la solution idéale pour la course, car elle a montré une dégradation loin d’être négligeable, provoquée par le faible niveau d’adhérence qui fait que les voitures glissent beaucoup.

Le temps a changé pour le pire entre les essais libres et les qualifications, avec une chute brutale des températures, un vent de plus en plus fort et une menace de pluie de plus en plus menaçante, qui a fini par produire l’orage qui a conduit à l’arrêt prématuré des qualifications. Cela a rendu la vie difficile aux pilotes, qui ont dû faire face à des conditions de piste très changeantes, tandis que le vent changeait de direction et de vitesse pour compliquer encore les choses.

Max Verstappen :

Je n’ai jamais vécu quelque chose qui avait une telle influence sur l’équilibre de la voiture, mais en fin de compte, c’est un très bon résultat et nous sommes bien préparés pour dimanche.

« Bien que la journée ait été assez difficile en raison des conditions météorologiques, c’est une bonne chose de terminer en pole position. En Q1 et Q2, les écarts entre les voitures étaient faibles et nous avons fini par utiliser plusieurs de nos trains de pneus. Lorsque nous nous sommes alignés pour la Q3, le ciel était noir. Le vent s’est levé et a changé de direction dans la partie centrale, ce qui a rendu la conduite difficile, mais l’équipe m’a dit de continuer à pousser. Je n’ai jamais vécu quelque chose qui avait une telle influence sur l’équilibre de la voiture, mais en fin de compte, c’est un excellent résultat qui nous met dans de bonnes dispositions pour dimanche. Pour la course Sprint de demain, nous essaierons de faire de notre mieux car je pense que ce sera serré dans le Sprint Shootout.

Les prévisions annoncent un temps plus clément demain, sans pluie. L’année dernière, lors du Sprint, 18 des 20 pilotes ont utilisé le Soft et il est probable que l’on puisse s’attendre à un scénario similaire demain, étant donné que les températures devraient encore être plus fraîches que lors des essais libres de ce matin.

La suite :

Avant que le Grand Prix de São Paulo 2023 n’ait lieu dimanche, les pilotes prendront la piste pour le Sprint Shootout samedi à 11h00, heure locale, avant le dernier Sprint de la saison.

Communiqué La F1